Association des banquiers canadiens

Association des banquiers canadiens

07 mars 2016 13h18 HE

Ne mordez pas à l'hameçon des fraudeurs

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 7 mars 2016) - « Cher client, veuillez cliquer sur le lien afin de mettre à jour le numéro de votre compte bancaire ». Avez-vous déjà reçu un courriel ou un appel vous demandant de fournir vos renseignements personnels ou financiers? Il s'agissait probablement d'un criminel se faisant passer pour l'agent d'une société réputée dans l'objectif de vous amener à lui donner vos renseignements confidentiels.

Mars est le Mois de la prévention de la fraude. L'Association des banquiers canadiens (ABC) rappelle aux consommateurs l'importance de se méfier des appels et des courriels suspects pour ne pas devenir victimes de l'hameçonnage et de l'hameçonnage vocal.

L'hameçonnage, ou « usurpation de marque », est une tentative par un criminel de vous faire révéler vos renseignements personnels ou installer un maliciel sur votre ordinateur. Les criminels tentent de vous leurrer au moyen de courriels et de sites Web frauduleux qui ressemblent à ceux d'une entreprise légitime, comme une banque, une société émettrice de carte de crédit, un détaillant en ligne ou un organisme gouvernemental. L'hameçonnage vocal en est une variante sauf que le criminel utilise plutôt le téléphone afin d'amener ses potentielles victimes à révéler leurs renseignements personnels et financiers.

« Les courriels et les appels frauduleux semblent émaner d'une entreprise légitime. Mais il y a souvent des indices qui peuvent avertir les consommateurs », affirme Maura Drew-Lytle, directrice, Relations médiatiques et Communications, de l'ABC. « Les consommateurs doivent rester vigilants et bien protéger leurs renseignements personnels et financiers afin de ne pas devenir victimes de ces fraudes. »

Voici quatre indices devant déclencher une sonnerie d'alarme dans l'esprit de tout consommateur :

  1. Urgence et avertissement - Les courriels et les appels frauduleux sont conçus afin de susciter un sentiment d'urgence et comportent un avertissement que votre compte sera fermé ou votre accès limité, à moins que vous ne donniez l'information demandée dans l'immédiat.
  1. Erreur de frappe - Les courriels d'hameçonnage peuvent paraître véridiques et afficher un logo et une adresse électronique authentiques. Mais il y a souvent un élément qui cloche : des erreurs d'orthographe et de grammaire ou des logos altérés.
  1. Formule générale de salutation - Généralement, les courriels frauduleux ne sont pas personnalisés et utilisent plutôt des formules telles que « Cher client » puisque les fraudeurs ne connaissent pas les destinataires. Ces courriels hameçons sont envoyés à des milliers de récipiendaires avec l'espoir de repêcher quelques renseignements.
  1. Demandes personnelles - Les criminels vous demandent des renseignements personnels comme le numéro de votre carte de crédit, le numéro de votre compte bancaire ou votre mot de passe. Jamais votre banque ne vous enverra un courriel ni ne vous appellera pour demander de tels renseignements, car elle les a déjà.

Les banques ont mis en place de solides mécanismes de protection des consommateurs. Toutefois, si vous pensez avoir reçu un courriel ou un appel frauduleux, communiquez dans l'immédiat avec votre banque ou avec l'organisation concernée.

L'éducation des consommateurs est l'un des meilleurs moyens de mettre fin aux courriels et aux appels frauduleux. Les consommateurs peuvent adopter les mesures suivantes pour se protéger :

  • Ne jamais utiliser le courriel pour envoyer des renseignements personnels ou financiers.
  • S'assurer que l'adresse électronique des sites visités commence par https:// - « s » pour « sécurisé » - ou que le symbole d'un cadenas fermé s'affiche dans le coin inférieur droit du navigateur.
  • Veiller à ce que l'ordinateur personnel soit protégé grâce à un antivirus, un anti-espion ainsi qu'un pare-feu, et que ces logiciels soient à jour.
  • Vérifier régulièrement les relevés bancaires et de carte de crédit. Aussi, vérifier annuellement le dossier de crédit auprès d'Equifax Canada ou de Transunion Canada.

Vous désirez davantage de ressources et de conseils en matière de prévention de la fraude? Tout au long du mois de mars, l'ABC diffusera l'information sur son compte Twitter (@banquiersCDN) et sur son site Web (www.cba.ca). Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir les conseils réguliers en matière de prévention de la fraude :
http://www.cba.ca/fr/consumer-information/42-safeguarding-your-money/481-cba-fraud-prevention-tip.

L'ABC est membre du Forum sur la prévention de la fraude. Le Forum se compose d'entreprises du secteur privé, de groupes de consommateurs et de bénévoles, d'agences publiques et d'organismes d'application de la loi qui sont déterminés à lutter contre la fraude visant les consommateurs et les entreprises. Avec l'appui de ses partenaires, le Forum, présidé par le Bureau de la concurrence, veille à ce que les Canadiens ne soient pas victimes de fraude, en les renseignant sur la façon de l'identifier, de la signaler et de l'enrayer.

À propos de l'Association des banquiers canadiens

L'Association des banquiers canadiens représente 59 banques membres, soit des banques canadiennes ainsi que des filiales et des succursales de banques étrangères exerçant des activités au Canada, et leurs 280 000 employés. L'ABC préconise l'adoption de politiques publiques efficaces, favorisant le maintien d'un système bancaire solide et stable au profit des Canadiens et de l'économie canadienne. Également, l'Association encourage la littératie financière pour permettre aux individus de prendre des décisions éclairées en matière de finance et collabore avec les banques et les services de police en vue d'aider à la protection les clients contre le crime financier et de sensibiliser à la fraude. www.cba.ca

Suivez @banquiersCDN sur Twitter

Consultez les messages vidéo sur Youtube.com/CdnBankers

Rejoignez l'ABC sur LinkedIn

Renseignements

  • Biliana Necheva
    Conseillère, relations publiques et médiatiques (Québec)
    514-840-8747, poste 722
    bnecheva@cba.ca