Nemaska Lithium inc.
TSX CROISSANCE : NMX
OTCQX : NMKEF

Nemaska Lithium inc.

17 févr. 2015 10h00 HE

Nemaska Lithium annonce la tenue d'audiences publiques du COMEX pour le projet Whabouchi

QUÉBEC, QUÉBEC--(Marketwired - 17 fév. 2015) - Nemaska Lithium inc. (« Nemaska » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:NMX)(OTCQX:NMKEF) annonce que le Comité d'examen des répercussions sur l'environnement et le milieu social (le « Comité d'examen » ou « COMEX ») tiendra ses audiences publiques sur le projet minier Whabouchi de Nemaska Lithium le lundi 30 mars 2015 dans la communauté Crie de Nemaska et le mercredi 1er avril 2015 à Chibougamau (Québec). Lors de ces audiences, la population aura l'occasion d'exprimer ses commentaires sur les impacts du projet sur l'environnement local. La consultation du COMEX représente la dernière étape avant de recommander au Ministre du développement durable, de l'environnement et de la lutte contre les changements climatique la délivrance d'un certificat d'autorisation requis pour construire et opérer la mine Whabouchi.

Nemaska Lithium collabore avec les Cris sur la conception et la mise en valeur de la mine de lithium Whabouchi depuis les débuts du projet. Cette collaboration a atteint son point culminant le 7 novembre 2014 avec la signature de l'Accord de partenariat socioéconomique (l'« Accord Chinuchi ») portant sur la mise en valeur et l'exploitation du gisement de lithium Whabouchi en Eeyou Istchee / Baie James. Cet accord a été signé par Dr Matthew Coon Come, grand chef du Grand Conseil des Cris, Matthew Wapachee, chef de la Nation crie de Nemaska, et Guy Bourassa, président et chef de la direction de Nemaska Lithium. De plus, l'Agence canadienne d'évaluation environnementale (ACEE) a tenu ses consultations publiques sur le projet en novembre 2013 avec la communauté crie de Nemaska. Toutes les étapes du processus fédéral d'octroi de permis ont été franchies et l'ACEE devrait déposer son rapport d'évaluation environnementale requis pour que le ministre de l'environnement puisse rende sa décision au cours du printemps 2015.

« À ce jour, notre expérience de travail avec nos partenaires cris est très positive et j'anticipe donc avec enthousiasme la tenue des audiences du COMEX en vue de la délivrance des certificats d'autorisation pour le projet, affirme Guy Bourassa, président et chef de la direction. Ce projet minier créera environ 125 emplois dans la région. Déjà, nous avons formé des Cris locaux comme opérateurs de machinerie lourde et je m'attends à d'autres formations à l'approche de la mise en production. Comme nous l'avons énoncé, notre but pour ce projet minier est de créer un maximum d'emplois pour les Cris. »

Nemaska Lithium a également annoncé hier qu'elle a obtenu une subvention de commercialisation technologique de 12,87 M$ de Technologies du développement durable Canada (TDDC) - une fondation financée par le gouvernement fédéral - pour son usine de fabrication d'hydroxyde de lithium Phase 1.

À propos de Nemaska

Nemaska Lithium veut devenir un producteur d'hydroxyde de lithium et de carbonate de lithium basé au Québec, grâce à ses méthodes exclusives de production pour lesquelles des demandes de brevets ont été déposées. En parallèle, la Société développe l'un des plus importants gisements de spodumène au monde, tant en volume qu'en teneur. Le concentré de spodumène qui sera produit à la mine Whabouchi de Nemaska sera envoyé à l'usine de transformation que la Société entend construire à Salaberry-de-Valleyfield (Québec). Cette usine transformera le concentré de spodumène en hydroxyde de lithium et en carbonate de lithium de haute pureté, et ces composés seront destinés principalement au marché en pleine croissance des batteries au lithium.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué.

Les énoncés contenus dans le présent communiqué de presse qui ne sont pas des faits historiques sont des énoncés prospectifs. Ces énoncés portent sur des événements et scénarios futurs et comportent donc des incertitudes et des risques inhérents. Les résultats obtenus pourraient différer de ceux projetés à l'heure actuelle. La Société n'assume aucune obligation de mettre à jour ces énoncés prospectifs.

Renseignements