New Millennium Iron Corp.
TSX : NML
OTCQX : NWLNF

New Millennium Iron Corp.

28 oct. 2014 16h21 HE

New Millennium Iron Corp. annonce un plan de restructuration des ressources humaines

CALGARY, ALBERTA--(Marketwired - 28 oct. 2014) - New Millennium Iron Corp. (« NML » ou la « société ») (TSX:NML)(OTCQX:NWLNF) a annoncé aujourd'hui un plan de restructuration des ressources humaines qui comprend une réduction des effectifs de 12 employés à temps plein, ou environ 30% du total des effectifs de 38 employés au total. Ce plan de restructuration répond aux conditions difficiles du marché des marchandises, tout en alignant davantage la structure organisationnelle de la Société avec les activités courantes. La Société cherchera également à aligner d'autres coûts connexes dans le cadre de son processus budgétaire 2015 actuellement en cours.

Les frais non récurrents liés à la restructuration sont en cours de parachèvement. Comme cette restructuration se déroule au quatrième trimestre, des détails supplémentaires seront fournis par la Société lorsqu'elle publiera ses résultats de la fin d'année 2014. La grande majorité des coûts sont associés aux salaires des employés licenciés. Les coûts résiduels sont associés à des services professionnels liés à la restructuration. Les économies sur les salaires annuels (avant coûts de restructuration) sont estimées à environ 1,520,000$.

Combiné avec d'autres mesures de diminution de coûts entreprises en 2014, la restructuration devrait fournir à la Société un fonds de roulement suffisant pour maintenir les activités jusqu'en 2016, et ce au même niveau actuel des dépenses, des révisions ultérieures peuvent être réalisées si nécessaire.

« Grâce à notre programme d'exploration qui a établi de façon substantielle la ressource de base Taconite certifiée pour NML, et aussi à l'organisation du projet DSO maintenant en place, nous avons dans le cadre de notre processus de planification stratégique et opérationnelle, révisé et restructuré, afin de réaligner nos ressources et nous concentrer sur les activités qui offrent le plus de possibilités dans l'immédiat afin de maximiser la valeur pour les actionnaires, en particulier dans ce marché difficile des marchandises. Nous remercions tous nos employés pour leurs contributions. Nous avons pris une décision difficile de diminuer la taille de l'organisation, afin de réduire davantage nos coûts pour faire suite aux mesures déjà mises en place plus tôt dans l'année, d'accroître notre fonds de roulement et de nous concentrer sur le projet Taconite et ainsi que d'autres possibilités qui peuvent se présenter pour nos propriétés de minerai de fer », a déclaré Robert Patzelt, président et chef de la direction de NML.

À propos de New Millennium Iron Corp.

NML contrôle la Chaîne ferrifère Millennium, qui contient l'un des plus grands gisements de minerai de fer magnétique non encore développés au monde et ce, dans la Province de Terre-Neuve-et-Labrador et dans la Province de Québec. Dans la même région, NML et Tata Steel Ltée (« Tata Steel »), l'une des plus grandes sociétés sidérurgiques internationales, ont mené un projet de minerai à enfournement direct (« DSO » pour Direct Shipping Ore) vers sa phase de production, et dont les expéditions d'essai ont débuté. Tata Steel possède environ 26,2% de NML, et constitue son plus grand actionnaire et partenaire stratégique.

Tata Steel a exercé son option exclusive de participation dans le projet DSO et s'est engagée à acheter la production résultante (voir le communiqué de presse 10-16 du 14 septembre 2010). C'est la coentreprise Tata Steel Minerals Canada Ltée (« TSMC »), appartenant pour 80% à Tata Steel et pour 20% à NML, qui possède et opère le projet DSO. Le projet DSO contient 98,9 millions de tonnes de ressources minérales mesurées et indiquées, de teneur moyenne de 59,3% Fe, 6,7 millions de tonnes de ressources minérales inférées, de teneur moyenne de 56,7% Fe, et environ 20 à 25 millions de tonnes de ressources historiques non encore conformes au Règlement 43-101 (voir les communiqués de presse 09-03 du 11 février 2009, 09-05 du 4 mars 2009, 09-16 du 9 décembre 2009, 10-12 du 8 juillet 2010, 12-14 du 31 mai 2012, et 14-02 du 24 février 2014). À ce jour, une personne qualifiée n'a pas encore effectué de travail suffisant pour pouvoir classer les estimations historiques comme de réelles ressources ou réserves minérales. NML ne considère pas les estimations historiques comme de réelles ressources ou réserves minérales, et l'on ne peut pas s'appuyer exagérément sur ces estimations historiques.

Le projet LabMag contient 3,9 milliards de tonnes de réserves prouvées et probables, de teneur moyenne de 29,7% Fe, auxquels il faut ajouter 376 millions de tonnes de ressources mesurées et indiquées, de teneur moyenne de 29,6% Fe, et 891 millions de tonnes de ressources inférées, de teneur moyenne de 29,3% Fe. Le projet KéMag contient 2,4 milliards de tonnes de réserves prouvées et probables, de teneur moyenne de 30,6% Fe, et 1 milliard de tonnes de ressources inférées, de teneur moyenne de 31,7% Fe (voir les tableaux 2, 3 et 4 du communiqué de presse 14-04 du 27 mars 2014). Tata Steel a également exercé son droit exclusif de négocier et conclure une entente proposée au niveau du développement du projet LabMag et/ou du projet KéMag (voir le communiqué de presse 11-09 du 6 mars 2011).

La Chaîne ferrifère Millennium héberge aussi d'autres gisements taconite maintenant identifiés. Le premier est le secteur du Lac Ritchie situé à l'extrémité nord de la chaîne. Le forage initial de 40 trous sur cette propriété en 2011 a révélé 3,3 milliards de tonnes de ressources indiquées, de teneur moyenne de 30,3% Fe et 1,4 milliards de tonnes de ressources inférées, de teneur moyenne de 30,9% Fe (voir le communiqué de presse 12-11 du 2 avril 2012). Deux autres gisements taconite se situent au sud du gisement LabMag, dans la Chaîne ferrifère Millennium. Le forage initial en 2012 de 23 trous sur la propriété de Sheps Lake et de 50 trous sur la propriété de Perault Lake a révélé 3,58 milliards de tonnes de ressources indiquées, de teneur moyenne de 31,22% Fe et 795 millions de tonnes de ressources inférées, de teneur moyenne de 30,56% Fe (voir le communiqué de presse 13-04 du 11 février 2013). Le gisement de Howells Lake - Howells River North se situe entre les gisements LabMag et KéMag, et met en évidence la continuité minérale dans la chaîne. Le forage en 2011 et 2012 de 11 trous sur la propriété de Howells River North et de 45 trous sur la propriété de Howells Lake a révélé 7 milliards 631 millions de tonnes de ressources indiquées, de teneur moyenne de 30,39% Fe, et 3 milliards 310 millions de tonnes de ressources inférées, de teneur moyenne de 29,83% Fe (voir le communiqué de presse 13-15 du 23 mai 2013).

La mission de la société est d'ajouter de la valeur pour l'actionnaire par la valorisation prompte et responsable de la Chaîne ferrifère Millennium et d'autres projets de minerais, afin de créer une nouvelle source importante de matières premières pour l'industrie sidérurgique mondiale. Pour plus d'information, veuillez consulter www.NMLiron.com, www.tatasteel.com, www.tatasteelcanada.com et www.tatasteeleurope.com.

Dean Journeaux, ing., Moulaye Melainine, ing., et Thiagarajan Balakrishnan, géo., sont les Personnes Qualifiées telles que définies par le Règlement 43-101, qui ont effectué la révision et la vérification des données minières scientifiques et techniques contenues dans ce communiqué de presse.

Énoncés prévisionnels

Ce communiqué de presse contient des énoncés et des renseignements sur nos prévisions (nommés collectivement « énoncés prévisionnels ») aux termes de la législation canadienne sur les valeurs mobilières. Tous les énoncés qui ne concernent pas des faits historiques ou actuels sont considérés comme prévisionnels. En règle générale, on reconnait l'information prévisionnelle à l'emploi du conditionnel, du subjonctif, du futur ou de termes comme « pouvoir », « devoir », « tabler sur », « s'attendre à », « croire », « prévu », « poursuivre », « continuer », « stratégie », « potentiel », « projets », « croissance », « profiter de », « estimer », « bien placé », et d'autres mots similaires qui laissent supposer des résultats futurs. En particulier, le présent communiqué de presse peut contenir des énoncés prévisionnels relatifs aux possibilités à venir, aux stratégies d'affaires, à l'exploration minérale, aux plans de développement et de production ainsi qu'aux avantages concurrentiels.

Les énoncés prévisionnels relatifs à NML s'appuient sur certaines attentes et hypothèses clés de la société en ce qui a trait au rendement financier anticipé, aux perspectives commerciales, aux stratégies, à l'évolution en matière de réglementation, aux taux de change, à la législation fiscale, au caractère suffisant des dépenses en capital inscrites au budget dans le cadre des activités planifiées, à la disponibilité et au coût de la main d'œuvre et des services ainsi qu'à la capacité à financer nos activités dans des conditions acceptables, aux résultats réels des projets d'exploration et de mise en valeur équivalant ou supérieurs aux estimations des rapports techniques ou des activités précédentes et aux futurs frais et dépenses reposant sur les frais et dépenses historiques corrigés en fonction de l'inflation, tous pouvant évoluer selon la conjoncture et les retards possibles. Même si la direction de NML juge ces hypothèses raisonnables au regard des renseignements dont elle dispose, elles peuvent se révéler erronées.

Du fait de leur nature même, les énoncés prévisionnels comportent des risques et des incertitudes qui leur sont inhérents (à la fois précis et généraux) et sont susceptibles de ne pas se concrétiser. Il convient de ne pas accorder une confiance excessive aux énoncés prévisionnels, plusieurs facteurs importants pouvant entraîner un écart considérable entre les résultats réels et les croyances, les plans, les objectifs, les attentes et les anticipations, les estimations et les intentions exprimées dans les énoncés prévisionnels, notamment l'incapacité de NML à continuer de respecter les exigences réglementaires, les facteurs généraux liés à la conjoncture et au marché, y compris la concurrence commerciale, les changements apportés aux règlements gouvernementaux ou aux lois fiscales; les incertitudes politiques et sociales d'ordre général; la fluctuation des prix du minerai de fer et de l'acier; les incertitudes quant à l'interprétation des résultats de forages et d'autres essais; les taux de récupération; les résultats réels des activités d'exploration, de mise en valeur et d'exploitation; les modifications des paramètres des projets à mesure de l'affinement des plans; les accidents et autres risques inhérents au secteur minier; le manque d'assurance; les retards ou l'absence d'approbation du conseil d'administration ou des organismes de réglementation; les changements apportés à la législation, y compris aux lois environnementales, touchant NML; l'échelonnement et la disponibilité du financement externe dans des conditions acceptables; les conclusions ou les estimations des études de faisabilité, de préfaisabilité ou d'autres évaluations économiques; le manque de main-d'œuvre qualifiée et compétente ou la perte d'employés clés; de même que certains points détaillés au cours de l'année dans les états financiers intérimaires et annuels de la société, dans le rapport de gestion discutant et analysant ces états financiers, et dans la notice annuelle, tous ces documents étant déposés et disponibles pour examen sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com. Nous rappelons au lecteur que la liste qui précède n'est pas exhaustive.

L'ensemble des énoncés prévisionnels contenus dans ce communiqué de presse doivent être expressément considérés à la lumière de la présente mise en garde. Les énoncés prévisionnels contenus dans ce communiqué sont faits en date de celui-ci et la société ne mettra pas nécessairement à jour ces renseignements, pour refléter de nouvelles informations ou événements ultérieurs, à moins que la législation relative aux valeurs mobilières ne l'exige.

Les ressources qualifiées d'« historiques » dans ce communiqué de presse ne sont actuellement pas conformes au Règlement 43-101. À ce jour, une personne qualifiée n'a pas encore effectué de travail suffisant pour pouvoir classer les estimations historiques comme de réelles ressources ou réserves minérales. NML ne considère pas les estimations historiques comme de réelles ressources ou réserves minérales, et l'on ne peut pas s'appuyer exagérément sur ces estimations historiques.

Renseignements

  • Robert Patzelt, c.r.
    Président et chef de la direction
    (709) 770-2635 ou (514) 935-3204 ext. 370

    Ernest Dempsey
    Vice-président, Relations investisseurs
    et affaires générales
    (514) 935-3204 ext. 349

    Andreas Curkovic
    Relations investisseurs
    (416) 577-9927