Ombudsman Ontario

Ombudsman Ontario

16 sept. 2015 16h26 HE

Nomination de l'Ombudsman temporaire de l'Ontario : Barbara Finlay succède à André Marin, dans l'attente du processus de sélection

TORONTO, ONTARIO--(Marketwired - 16 sept. 2015) - Barbara Finlay a été nommée Ombudsman temporaire de l'Ontario, dans l'attente du processus de sélection que fera l'Assemblée législative afin de pourvoir ce poste de manière permanente.

Mme Finlay travaille au service du Bureau de l'Ombudsman de l'Ontario depuis 2005, en tant qu'Ombudsman adjointe et directrice des Opérations. Auparavant, elle a occupé le poste de directrice générale des Opérations au bureau de l'Ombudsman de la Défense nationale et des Forces canadiennes, a été procureure adjointe de la Couronne et professeure de droit à temps partiel.

En vertu de la Loi sur l'ombudsman, l'Ombudsman temporaire peut être nommé par le lieutenant-gouverneur en conseil pour une durée de six mois et « assume les attributions de l'Ombudsman » durant ce mandat. La nomination de Mme Finlay entre en vigueur le 15 septembre 2015.

« Jusqu'à la désignation d'un Ombudsman permanent, je ferai de mon mieux pour que ce Bureau continue de service le public comme il l'a toujours fait », a déclaré Mme Finlay.

Le Bureau a exprimé ses remerciements à André Marin pour la qualité exceptionnelle de son travail et de ses accomplissements durant plus de 10 ans de service en tant qu'Ombudsman. M. Marin, qui a exercé le plus long mandat de tous les ombudsmen de l'Ontario, a joué un rôle de pionnier dans le recours aux enquêtes systémiques de vaste envergure, utilisant des techniques maintenant reprises par des chiens de garde un peu partout dans le monde. La plupart de ses recommandations, nées de quelque 35 enquêtes et rapports, ont été acceptées, persuadant le gouvernement de faire des réformes qui ont eu des répercussions sur des millions d'Ontariens. L'amélioration du dépistage des maladies chez les nouveau-nés, le renforcement de la sécurité des loteries, les évaluations foncières, l'indemnisation des victimes d'actes criminels, le soutien aux policiers atteints de blessures de stress opérationnel, l'accès au financement des médicaments, les enquêtes sur la violence dans les prisons, la surveillance des garderies non agréées comptent parmi les sujets d'enquête.

Durant tout son mandat, M. Marin a aussi préconisé le renforcement de la surveillance sur le secteur parapublic et ses efforts ont abouti à une loi qui élargit le mandat de l'Ombudsman pour la première fois en 40 ans d'histoire - aux municipalités, aux universités et aux conseils scolaires. Le nouveau champ de compétence de l'Ombudsman s'étend aux conseils scolaires depuis le 1er septembre; les municipalités et les universités suivront le 1er janvier 2016.

Dans l'attente de la sélection d'un Ombudsman permanent, Mme Finlay a souligné que le Bureau poursuit son travail sur tous les fronts, entre autres dans le règlement et les enquêtes des plaintes individuelles et systémiques sur des organismes du gouvernement provincial, des conseils scolaires et des réunions municipales à huis clos, tout en se préparant à assumer son nouveau droit de regard sur les municipalités et les universités.

Le Bureau de l'Ombudsman fête son 40e anniversaire cette année. Pour plus de détails sur le travail du Bureau, consultez le message de l'Ombudsman dans le Rapport annuel 2014-2015, « Une décennie de progrès », en ligne : https://ombudsman.on.ca/Resources/Reports/2014-2015-Annual-Report.aspx?lang=fr-CA

Also available in English

Renseignements