Northern Gateway Pipelines

Northern Gateway Pipelines

19 déc. 2013 21h22 HE

Northern Gateway réaffirme sa volonté de construire une canalisation meilleure et plus sécuritaire

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwired - 19 déc. 2013) - Northern Gateway Pipelines L.P. a annoncé aujourd'hui que la commission d'examen conjoint (la commission) recommande que le gouvernement fédéral approuve le projet, sous réserve de quelque 209 conditions. Le rapport précise qu'« au terme d'un examen complexe fondé sur une approche scientifique et préventive, la commission a jugé que le projet, s'il est construit et exploité en respectant les conditions énoncées dans son rapport, serait dans l'intérêt public. »

« Après avoir soupesé tous les éléments de la preuve orale et écrite, la commission a conclu que la réalisation du projet serait plus avantageuse pour le Canada et la population canadienne que le contraire ».

L'équipe du projet Northern Gateway étudie actuellement les recommandations et les conditions formulées par la commission dans son rapport.

Il est prévu que le gouvernement du Canada rende sa décision finale au sujet du projet Northern Gateway avant juillet 2014.

La recommandation de la commission fait suite à plus de 18 mois d'audiences dans les collectivités situées le long du tracé de la canalisation proposé. L'équipe du projet Northern Gateway avait déposé sa demande officielle devant la commission en mai 2010. Cette équipe organise depuis plus de 10 ans des activités de sensibilisation auprès des groupes autochtones et de divers autres intervenants.

« Depuis le début du projet, Northern Gateway a qu'un objectif : ouvrir de nouveaux marchés en construisant une meilleure canalisation de pétrole avec plus de mesures sécuritaires, a déclaré Janet Holder, responsable du projet Northern Gateway. Dans ce dossier, la commission d'examen conjoint a effectué l'examen scientifique le plus exhaustif de l'histoire du pays et son rapport tient compte des commentaires de milliers de Canadiens. Ce rapport permet de franchir une étape importante pour atteindre cet objectif. »

Mme Holder a ajouté que l'équipe du projet Northern Gateway travaillera à satisfaire les conditions posées par la commission d'examen conjoint. De même, elle s'efforcera de respecter les cinq conditions énoncées par la première ministre de la Colombie-Britannique, Christy Clark, pour la construction de la canalisation de pétrole lourd, dont l'une est la recommandation de la commission.

« Northern Gateway sera conçu de manière à protéger l'environnement naturel unique de la C.-B. grâce à des mesures de prévention, d'intervention et de récupération de calibre mondial. Et il reposera sur un partenariat avec les groupes et les collectivités autochtones. Le projet Northern Gateway a déjà signé 26 ententes de partenariat financier, a souligné Mme Holder. De concert avec un groupe d'ingénieurs et de scientifiques de renommée mondiale, l'équipe de Northern Gateway a entamé un processus d'examen mené par des experts. Nous analyserons minutieusement les conditions de la commission - dont plusieurs font écho aux engagements que nous avons pris lors des audiences - et nous continuerons d'écouter et de rester ouverts au changement. Nous avons hâtes de faire connaître nos progrès à la population de la Colombie-Britannique, et nous le ferons ouvertement et avec transparence. »

Le projet Northern Gateway bénéficie d'un appui commercial. En août 2011, le projet a présenté à l'Office national de l'énergie des ententes préalables touchant à la fois le service et la capacité à long terme de la canalisation d'exportation de pétrole brut et de la canalisation d'importation de condensats. Une capacité a également été mise de côté à l'intention des expéditeurs non engagés. D'éventuels expéditeurs ont aussi apporté un soutien financier pour la phase réglementaire du projet.

À propos de Northern Gateway…

Le projet Northern Gateway prévoit la construction d'une canalisation double de 1 177 kilomètres et d'un terminal maritime qui permettraient de transporter 525 000 barils par jour (b/j) de pétrole destiné à l'exportation et d'importer 193 000 b/j par jour de condensats. Enbridge Inc. (TSX:ENB)(NYSE:ENB), qui dirige ce projet, travaille en collaboration avec d'importantes entreprises canadiennes et internationales du domaine de l'énergie ainsi qu'avec les collectivités des Premières nations et des Métis de la C.-B. et de l'Alberta. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter www.gatewayfacts.ca.

Information prospective

Certains renseignements présentés dans le présent communiqué peuvent constituer des déclarations prospectives. Bien que ces déclarations soient, à notre avis, fondées sur des renseignements et des hypothèses qui sont à jour, raisonnables et complètes, elles sont nécessairement exposées à une série de risques et d'incertitudes. Les résultats réels peuvent donc être différents des prévisions.

Document d'information sur le projet Northern Gateway

Tracé de la canalisation :

La canalisation double s'étendra sur 1 177 km entre Bruderheim, au nord de l'Alberta, et le port en eau profonde de Kitimat, en Colombie-Britannique, au fond du chenal marin de Douglas, en passant par le Nord de la Colombie-Britannique.

Capacité de la canalisation :

La canalisation d'un diamètre de 30 pouces qui s'écoulera vers l'ouest transportera jusqu'à 525 000 barils de pétrole par jour. La canalisation d'un diamètre de 20 pouces qui s'écoulera vers l'est transportera chaque jour 193 000 barils de condensats, un produit servant à diluer le pétrole pour son transport par canalisation.

Transbordement entre les modes de transport terrestre et maritime :

Le terminal maritime de Kitimat comprendra deux postes d'amarrage et 19 citernes de condensats et de pétrole. Lorsqu'ils seront amarrés, les navires-citernes en voie de chargement seront entourés d'un barrage flottant. Il est prévu que le terminal accueillera environ 220 navires par année.

Protection du tracé terrestre :

70 % du tracé de la canalisation traverse des terrains déjà perturbés. La canalisation sera creusée plus en profondeur sous les cours d'eau afin de mieux les protéger. Dix stations de pompage seront alimentées par des pompes électriques pour limiter le bruit et les émissions de gaz à effet de serre.

Avantages économiques :

Le projet Northern Gateway engendrera des retombées importantes et durables sur l'économie canadienne, notamment :

  • Un ajout de plus de 300 milliards de dollars au PIB sur 30 ans;
  • Des emplois et des contrats d'une valeur de 300 millions de dollars pour les collectivités et les entreprises autochtones;
  • Des revenus de travail de 4,3 milliards de dollars dans l'ensemble du Canada pendant la construction;
  • Des recettes fiscales de 2,6 milliards de dollars pour les gouvernements locaux, provinciaux et fédéral (dont 1,2 milliard de dollars pour la C.-B.);
  • 1 150 emplois à long terme pour l'économie canadienne (dont 560 en C.-B.)

Collaboration précieuse des experts :

Une équipe de plus de 200 experts et scientifiques a effectué une rigoureuse évaluation environnementale du tracé prévu. Leurs constatations ont été intégrées à notre planification.

Renseignements

  • Northern Gateway Pipelines
    Ligne des relations avec les médias : 1-888-992-0997
    media@enbridge.com