Agriculture et Agroalimentaire Canada

Agriculture et Agroalimentaire Canada

21 févr. 2012 13h13 HE

Nouveau débouché pour l'industrie bovine canadienne au Pérou

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 21 fév. 2012) - Le ministre de l'Agriculture, Gerry Ritz a annoncé aujourd'hui que les éleveurs et les producteurs laitiers du Canada jouiront de l'accès immédiat au marché croissant du Pérou maintenant que ce pays andin a rouvert sa frontière aux importations de bovins canadiens.

« Les éleveurs canadiens produisent les meilleurs bovins au monde, a déclaré le ministre Ritz. Nous diversifions les débouchés de nos éleveurs de bétail selon une approche méthodique, un pays et un marché à la fois, afin que leurs efforts soient récompensés par une augmentation des ventes et de la clientèle à l'échelle mondiale. »

« L'accès complet du bétail est un autre signe de la croissance des liens entre le Canada et le Pérou, liens qui contribuent à augmenter la prospérité de la population de nos deux pays, a déclaré Ed Fast, ministre du Commerce international. Les relations commerciales entre le Canada et le Pérou ont été renforcées de manière significative depuis l'entrée en vigueur, en 2009, de l'Accord de libre-échange, créant du fait même des emplois et favorisant la croissance économique. Depuis lors, notre commerce a augmenté de près de 50 pour cent, ce qui est une preuve évidente que le plan de notre gouvernement pour stimuler la création d'emplois et favoriser le commerce génère des résultats pour les travailleurs canadiens et leurs familles. »

Le Pérou est un partenaire agrocommercial important du Canada, non seulement pour les exportations de bovins, mais aussi pour celles de céréales et de légumineuses. Les agriculteurs canadiens et péruviens profitent d'un accord de libre-échange (ALE) depuis 2009. Les exportations agroalimentaires vers le Pérou ont augmenté de 42 % par rapport à 2008 au cours de la première année complète suivant l'entrée en vigueur de l'ALE. Les exportations canadiennes de produits agricoles vers le Pérou ont totalisé plus de 247 millions de dollars en 2011.

« L'Association canadienne de l'industrie du bétail et de la génétique (ACIBG) se réjouit des résultats fructueux des négociations sur l'obtention d'un certificat sanitaire pour l'exportation de bovins vivants au Pérou. Comme le Canada a signé des accords de libre-échange avec la Colombie et le Pérou, le fait que nous ayons accès aux marchés de ces deux pays de l'Amérique du Sud pour les bovins sur pied n'est pas une coïncidence, a expliqué Rick McRonald, directeur exécutif de l'ACIBG. Nous remercions le gouvernement du Canada des efforts soutenus qu'il déploie pour assurer l'accès aux marchés. »

Selon Boeuf Canada et l'ACIBG, la valeur du marché pour l'industrie bovine canadienne dépassait 2,5 millions de dollars en 2012. Les exportateurs canadiens peuvent expédier au Pérou n'importe quel bovin né après le 1er août 2007. Cependant, le matériel génétique de bovins laitiers représente le gros des ventes prévues. L'annonce d'aujourd'hui est une étape importante qui trace la voie à un plus grand accès au marché pour les éleveurs de bovins et les producteurs de bœuf du Canada dans le processus de négociation du rétablissement intégral de l'accès du bœuf au marché du Pérou.

« Au nom du Conseil canadien des races de boucherie (CCRB) et de ses membres estimés, nous tenons à remercier le gouvernement du Canada de la diligence dont il a fait preuve dans les pourparlers sur l'obtention d'un certificat sanitaire pour l'exportation de bovins vivants vers le Pérou, a déclaré Brett Campbell, vice président exécutif du CCRB. Comme le Pérou a importé un certain nombre de bovins de race bouchère du Canada à titre de sujets reproducteurs, nous sommes très reconnaissants envers les ministres d'avoir rétabli l'accès à ce marché. »

Le Pérou, un des rares pays d'Amérique latine dont l'économie a continué de croître depuis la récession de 2008, devrait enregistrer un taux de croissance d'environ 6 % en 2012. Le Pérou devient le septième pays en Amérique latine et dans les Caraïbes à rouvrir son marché aux bovins canadiens, après la Colombie, le Mexique, le Panama, la Barbade, les Bermudes, et le Trinidad et Tobago. Les exportations de bovins vers le Pérou peuvent reprendre immédiatement.

Renseignements

  • Relations avec les médias
    Agriculture et Agroalimentaire Canada
    Ottawa (Ontario)
    613-773-7972
    1-866-345-7972

    Meagan Murdoch
    Directrice des communications
    Cabinet de l'honorable Gerry Ritz
    613-773-1059