Agriculture et Agroalimentaire Canada

Agriculture et Agroalimentaire Canada

23 nov. 2010 09h22 HE

Nouvel accès en franchise de droits du Canada au marché du boeuf de l'Union européenne

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 23 nov. 2010) - Les producteurs de bœuf canadien bénéficieront d'un nouvel accès en franchise de droits au marché de l'Union européenne. Selon les estimations, la valeur de cette entente est fixée à plus de 10 millions de dollars par année pour le Canada. Le ministre de l'Agriculture Gerry Ritz et le ministre du Commerce international Peter Van Loan ont annoncé cette entente aujourd'hui après avoir conclu avec succès de longues négociations avec l'Union européenne (UE).

« Le secteur et le gouvernement ont travaillé activement à accroître l'accès au marché de l'UE, a affirmé le ministre Ritz. L'obtention de ce contingent était prioritaire pour notre secteur et donc, prioritaire pour le gouvernement. Il s'agit d'une excellente entente qui permettra aux producteurs canadiens de gagner leur vie sur le marché. »

L'entente prévoit un accès en franchise de droits au marché européen du bœuf pour un volume de 20 000 tonnes. La Canadian Beef Export Federation estime que ce nouvel accès pourrait valoir plus de 10 millions de dollars par année pour le Canada.

« Notre gouvernement continue d'ouvrir d'importants marchés, comme celui de l'Union européenne, pour les entreprises et les travailleurs canadiens, a déclaré le ministre Van Loan. Les Canadiens rivalisent avec les meilleurs du monde. Étendre l'accès du bœuf à l'Union européenne montre l'appui constant qu'accorde notre gouvernement à leurs efforts sur les marchés mondiaux. »

Par ailleurs, le gouvernement du Canada vient de finaliser un protocole d'entente (PE) avec la Commission européenne. Ce protocole pave la voie au règlement devant l'OMC du différend de longue date qui existe entre le Canada et l'UE dans le dossier des hormones bovines. Cette entente permettra finalement d'ajouter 3 200 tonnes au contingent actuel de 20 000 tonnes indemnisant ainsi pour l'interdiction imposée par l'UE d'importer du bœuf d'animaux traités aux hormones de croissance.

Conformément au PE, le Canada obtient le contingent de la nation la plus favorisée pour le bœuf d'animaux non traités aux hormones de croissance qui satisfait aux exigences d'importation de l'UE. Le boeuf provenant d'animaux traités aux hormones de croissance est approuvé pour la consommation au Canada.

L'industrie canadienne du bœuf est capable de satisfaire immédiatement à la demande de bœuf exempt d'hormone du marché lucratif de l'UE.

Renseignements

  • Agriculture et Agroalimentaire Canada
    Ottawa, Ontario
    Relations avec les médias
    613-773-7972
    1-866-345-7972
    ou
    Cabinet de l'honorable Gerry Ritz
    Meagan Murdoch
    Attachée de presse
    613-773-1059
    ou
    Cabinet de l'honorable Peter Van Loan
    Ministre du Commerce international
    Monika Bujalska
    Attachée de presse
    613-992-9304
    monika.bujalska@international.gc.ca
    ou
    Affaires étrangères et Commerce international Canada
    Le Service des relations avec les médias (commerce)
    613-996-2000