SécurFinance

SécurFinance
Bureau Canadien du Crédit (BUCC)

Bureau Canadien du Crédit (BUCC)

02 oct. 2014 08h15 HE

Nouvelle collaboration entre SécurFinance et Bureau Canadien du Crédit (BUCC)

LAVAL, QUÉBEC--(Marketwired - 2 oct. 2014) -

Note aux rédacteurs : Une photo est associée à ce communiqué de presse.

SécurFinance et le Bureau Canadien du Crédit (BUCC), jusqu'à tout récemment connu sous Crédit-Montréal, allient leurs forces.

Cette collaboration permettra à un emprunteur, recourant à un prêt hypothécaire à court terme de SécurFinance, de bénéficier d'une solution pour améliorer sa fiche de crédit plus rapidement et ainsi faciliter l'acquisition ou le refinancement d'une propriété.

Grâce aux recommandations et actions du BUCC, le client de SécurFinance pourra accéder à un prêt hypothécaire à long terme auprès de son institution financière.

SécurFinance et BUCC feront ainsi réaliser à leur clientèle des économies substantielles. Dorénavant, l'ensemble de l'industrie hypothécaire pourra offrir cette valeur ajoutée à leurs clients.

À propos de SécurFinance : Chef de file dans le prêt hypothécaire alternatif, SécurFinance est en activité depuis 2003. Depuis, nous avons effectué plus de 500 M$ de prêts. L'entreprise offre des solutions hypothécaires personnalisées de 1er ou 2e rang, de courte durée, pour des immeubles de types : résidentiel, commercial, semi-commercial, industriel, construction/rénovation, terrain et inventaire d'unités non-vendues.

À propos de Bureau Canadien du Crédit (BUCC) : Monsieur Sylvain Paquette, président fondateur de Crédit Montréal, auteur du livre La face cachée des bureaux de crédit et reconnu comme l'Expert en crédit de l'industrie, s'associe avec Corporation Groupe Max pour propulser son expertise à un niveau supérieur et ainsi former le Bureau Canadien du Crédit (BUCC). Le BUCC a pour objectif d'accompagner les prêteurs et les professionnels à s'assurer que les dossiers de crédit des consommateurs reflètent l'exactitude de l'information financière ainsi que la solvabilité du consommateur. Aux États-Unis, une étude réalisée en 2004 par le Public Interest Research Group (PIRG), un regroupement d'associations de consommateurs, a démontré que 79 % des dossiers de crédit comportaient des erreurs. Ces erreurs occasionnent des conditions défavorables pour le consommateur et parfois même voir un refus catégorique de la part d'un prêteur.

Pour voir la photo associée à ce communiqué, veuillez consulter le lien suivant : http://www.marketwire.com/library/20141002-secur_bucc_800.jpg

Renseignements