Pêches et Océans Canada



Pêches et Océans Canada

09 mai 2013 14h34 HE

Nouvelle entente concernant l'avenir de la région des lacs expérimentaux

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 9 mai 2013) - Pêches et Océans Canada et l'Institut international du développement durable sont fiers d'annoncer la signature d'un protocole d'entente sur l'avenir de la région des lacs expérimentaux qui entre en vigueur immédiatement. Il s'agit d'une étape importante du transfert de la responsabilité de la région des lacs expérimentaux à un tiers exploitant. C'est le fruit de sept mois de négociations confidentielles entre le gouvernement fédéral et l'Institut.

L'Institut international du développement durable est un organisme de recherche canadien de renommée mondiale dans le domaine des politiques publiques qui s'investit dans le développement durable et qui se veut un chef de file en matière de développement durable dans le monde entier par l'innovation, les partenariats, la recherche et les communications.

« Le gouvernement fédéral a travaillé avec diligence pendant de nombreux mois afin de trouver un autre exploitant pour cette installation unique de renommée internationale », a déclaré l'honorable Keith Ashfield, ministre des Pêches et des Océans. « Je crois que l'Institut international du développement durable a les capacités requises pour assurer l'exploitation de la région des lacs expérimentaux, un travail important, car il possède une grande expertise et une excellente réputation à l'échelle internationale. Nous sommes heureux de notre collaboration avec l'Institut international du développement durable et il nous tarde de poursuivre notre collaboration pour en venir à une entente définitive. »

« L'exploitation de la région des lacs expérimentaux s'inscrit dans la foulée des travaux de l'Institut international du développement durable dans le domaine de la gestion de l'eau douce. Si l'exploitation de la région des lacs expérimentaux n'est pas attribuée à l'Institut international du développement durable, nous nous assurerons qu'elle demeurera un organisme de recherche indépendant de renommée mondiale et nous continuerons de fournir au public des données scientifiques avant-gardistes sur les écosystèmes d'eau douce dans l'intérêt du public », a affirmé Scott Vaughan, président-directeur général de l'Institut international du développement durable. « L'Institut international du développement durable a collaboré avec le gouvernement fédéral pendant plusieurs mois pour arriver à cette entente. Ce n'est pas une entente définitive, mais il s'agit d'une étape importante. Il nous tarde de collaborer à l'avenir avec la ville d'Ottawa et les provinces de l'Ontario et du Manitoba. »

L'annonce d'aujourd'hui de la conclusion d'un protocole d'entente entre le gouvernement fédéral et l'Institut international du développement durable offre un cadre de travail en vertu duquel une entente pourra être négociée. Celle-ci permettra à l'Institut d'agir à titre d'exploitant du site unique et de calibre mondial de la région des lacs expérimentaux. Pour que la transition se fasse sans heurts, Pêches et Océans Canada et l'Institut international du développement durable doivent veiller à ce que l'entente aborde notamment les points suivants : les responsabilités actuelles et passées, la restauration des lacs et du site, le transfert du matériel nécessaire à l'exploitation du site, le soutien opérationnel et le partage de données.

Dans le cadre de la transition, et il s'agit là d'un élément clé de l'entente, Pêches et Océans Canada mènera un programme d'échantillonnage au cours de l'été 2013, programme qui vise à poursuivre les importantes recherches scientifiques et à faire en sorte que les ensembles de données sur une période prolongée continuent d'être recueillies. Le Ministère travaillera avec les scientifiques qui ont des recherches en cours dans la région pour répondre à leurs besoins en vue de l'été qui vient, notamment les activités de surveillance et l'accès à leur équipement.

L'Institut international du développement durable et la province de l'Ontario, qui est le propriétaire du terrain, poursuivront les discussions relatives à une entente sur l'exploitation du site. Le Ministère et l'Institut sont déterminés à garantir que ces discussions porteront leurs fruits.

Renseignements

  • Barbara Mottram
    Attachée de presse
    Ministre des Pêches et des Océans
    613-992-3474

    Nona Pelletier, Gestionnaire
    Institut international du développement durable,
    Affaires publiques
    Cellulaire : +1 204 9621303
    Courriel : npelletier@iisd.ca