MADD Canada

MADD Canada

02 mai 2008 08h40 HE

Nouvelle étude : limite d'alcoolémie de zéro jusqu'à l'âge de 21 ans

MADD Canada demande aux provinces d’adapter leurs programmes d’octroi de permis par étapes

Attention: Directeur général et de l'information, Rédacteur aux affaires politiques et gouvernementales, Rédacteur au transport OAKVILLE, ONTARIO--(Marketwire - 2 mai 2008) - Une nouvelle étude publiée dans Injury Prevention, une publication canadienne, recommande que la limite d'alcoolémie de zéro actuellement imposée aux jeunes conducteurs dans le cadre des programmes provinciaux d'octroi de permis par étapes soit maintenue jusqu'à l'âge de 21 ans.

Publié sous le titre « Zero blood alcohol concentration limits for drivers under 21: lessons from Canada », ce rapport des professeurs Erica Chamberlain et Robert Solomon de l'Université Western Ontario est disponible pour consultation sur le site Internet d'Injury Prevention : www.injuryprevention.bmj.com (il est à noter que ce rapport est uniquement disponible en anglais).

Le rapport aborde la problématique de la surreprésentation démesurée des jeunes conducteurs âgés de 18 à 20 ans dans les statistiques sur les décès et les blessures de la route liés à l'alcool. Les programmes d'octroi de permis par étapes de plusieurs provinces imposent actuellement une limite d'alcoolémie de zéro ou une limite très basse. Cependant, les décès de jeunes conducteurs surviennent après la levée de ces restrictions, souvent vers l'âge de 18 ou 19 ans.

Voici une des constatations de l'étude : « Étant donné qu'aucun recul significatif des taux de décès de la route liés à l'alcool n'est observé avant que les conducteurs atteignent l'âge de 25 ans, l'imposition d'une limite d'alcoolémie de zéro jusqu'à ce que les conducteurs aient au moins 21 ans est entièrement justifiable. L'imposition d'une restriction en ce sens prolongerait la période durant laquelle les activités de conduite et de consommation doivent demeurer deux activités distinctes et, par le fait même, contribuerait à inculquer cette distinction aux conducteurs lors de la transition vers l'âge adulte. »

Selon Andrew Murie, Chef de la direction de MADD Canada, cela devrait figurer parmi les priorités des provinces lorsqu'ils apportent des modifications à leurs programmes d'octroi de permis. « La prolongation de la limite de zéro entraînerait une importante réduction du nombre de mortalités chez les jeunes conducteurs. Les statistiques démontrent que ce groupe d'âge est généralement celui qui présente des taux plus élevés de consommation d'alcool et de participation aux épisodes de consommation excessive. Il est donc tout à fait logique de maintenir la limite d'alcoolémie à zéro jusqu'à ce que les jeunes franchissent cette phase. »

MADD Canada incite les provinces à adopter la tolérance zéro jusqu'à l'âge de 21 ans depuis plusieurs années, a souligné M. Murie. « Cette politique constitue l'une des pierres angulaires de nos rapports de la série "Évaluation des provinces". Nous avons d'ailleurs comblé le Manitoba d'éloges lorsque cette province a fait œuvre de pionnière en imposant la limite zéro durant les cinq premières années de conduite. Nous sommes ravis de constater que la Nouvelle-Écosse et d'autres administrations envisagent l'adoption de programmes semblables. »

« Nous invitons toutes les provinces à prendre connaissance des raisonnements éloquents présentés dans cette étude et à réviser leurs programmes d'octroi de permis par étapes afin d'imposer une limite d'alcoolémie de zéro jusqu'à l'âge de 21 ans », a souligné le Chef de la direction de MADD Canada.

N'hésitez pas à consulter Les jeunes et la conduite avec facultés affaiblies au Canada et Évaluation des provinces, deux publications de MADD Canada, aux adresses suivantes :
www.madd.ca/francais/news/p06mai17_bg-fr.htm
www.madd.ca/francais/research/rtp.html

/Renseignements: www.madd.ca/ IN: POLITIQUE, TRANSPORT

Renseignements

  • Andrew Murie, CEO
    Numéro de téléphone: 800-665-6233 poste 224
    Courriel: amurie@madd.ca