Deloitte

Deloitte

10 juin 2009 08h00 HE

Nouvelle vague de restructuration au sein des entreprises canadiennes

Deloitte parle des difficultés organisationnelles

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 10 juin 2009) -

AVIS AUX MEDIAS : OPPORTUNITE D'ENTREVUE



Enjeu : Plus les entreprises canadiennes exercent leurs activités
dans une période économique imprévisible, et plus
l'évolution rapide des marchés et l'intensification de la
concurrence provenant de sources non traditionnelles
menacent leurs résultats. Les entreprises confrontées à
des modèles opérationnels dépassés envisagent un éventail
d'options pour survivre, y compris la restructuration.

"Comme il devient plus difficile d'atteindre les cibles de
rendement, la majorité des entreprises doivent envisager
une certaine forme de restructuration," déclare Pierre
Laporte, associé et leader, pratiques canadienne et nord-
américaine du Service en restructuration d'entreprises,
chez Deloitte. "Même les sociétés les plus rentables du
Canada cherchent des occasions d'améliorer leur rendement
et d'optimiser leur capital."

Répercussions : On note une tendance à réviser les modèles opérationnels et
à planifier des scénarios en se fondant sur les difficultés
organisationnelles actuelles ou éventuelles. Les entreprises
qui songent à se restructurer devraient commencer par
examiner les pratiques exemplaires des principales sociétés.
Les organisations reconnues pour l'excellence et la
souplesse de leur gestion sont celles qui remettent
régulièrement en question leurs activités, examinent leurs
modèles opérationnels et renouvellent leurs approches du
marché pour soutenir leur croissance.

Cette façon de faire nécessite un engagement à l'égard de
quatre principes clés :

1. Améliorer régulièrement le rendement - repérer les
secteurs au rendement insuffisant, analyser les options
possibles et adopter des stratégies pour améliorer
l'exploitation.

2. Evaluer les tendances et événements critiques du marché,
ce qui aide le processus décisionnel.

3. Optimiser les débiteurs, les créditeurs, les stocks et
les autres formes de fonds de roulement pour conserver
une solide position de trésorerie.

4. Arranger et structurer la dette et les besoins de
capitaux de manière à maximiser la valeur de leurs
portefeuilles et à gérer les risques.

Même si les entreprises en difficulté négocient avec leurs
créditeurs pour remanier leur bilan, le succès de ces
négociations se mesure à la capacité de l'entreprise de se
réorganiser correctement, tout en veillant à ce que son
exploitation reste longtemps rentable.

Expert : Pierre Laporte est associé et leader des pratiques
canadienne et nord-américaine du Service en restructuration
d'entreprises, chez Deloitte. Il a dirigé nombre de missions
de restructuration prestigieuses pour des entreprises
relevant de multiples administrations gouvernementales, y
compris la résolution du problème des papiers commerciaux
adossés à des actifs au Canada, Mecachrome International et
le groupe Norbourg. Pierre est disponible pour parler de la
nouvelle vague de restructuration et de son incidence sur
les entreprises canadiennes.

Personne- Fabrice de Dongo
ressource : Relations avec les médias, Deloitte
416-874-3249
fdedongo@deloitte.ca


Renseignements