HabiloMédias

HabiloMédias

29 mai 2012 10h30 HE

Nouvelles découvertes tirées de notre enquête Jeunes Canadiens dans un monde branché

Les enfants vivent dans une cage de verre en raison de la peur et de la surveillance dont ils sont l'objet

Les programmes de lutte contre la cyberintimidation sont inefficaces

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 29 mai 2012) - Dans le cadre d'une enquête pancanadienne, un nouveau rapport nous informe d'un virage drastique au sujet d'Internet et nous fait découvrir une dichotomie notoire entre parents et enfants. Le rapport, intitulé « Une discussion avec parents et jeunes à propos de la vie en ligne » s'inscrit dans la foulée d'une recherche longitudinale - Jeunes Canadiens dans un monde branché. Il s'agit de l'enquête la plus exhaustive jamais menée au Canada sur le rôle que joue Internet dans la vie de nos enfants. « Lorsque nous avons débuté notre cueillette d'information, en l'an 2 000, les adultes affirmaient qu'Internet était une source d'information utile. Aujourd'hui, la grande majorité est d'avis qu'Internet engendre la peur et représente une source de menaces méconnues pour leurs enfants », déclare Cathy Wing, codirectrice exécutive d'HabiloMédias, un organisme préalablement connu sous le nom de Réseau Éducation-Médias.

« Les parents ont si peur qu'ils surveillent leurs enfants à outrance et sont persuadés que l'espionnage des activités de leur enfant en ligne est devenu incontournable pour assurer leur bien-être et leur sécurité, comme le ferait tout bon parent », ajoute Madame Wing.

Pour les jeunes canadiens, Internet n'a plus rien d'amusant et la vie privée en ligne n'existe plus depuis une bonne dizaine d'années. Les enfants ont le sentiment de vivre dans une cage de verre, d'être sous étroite surveillance. De plus, ce rapport révèle qu'aux dires des élèves, les programmes de lutte contre la cyberintimidation sont inefficaces. Les enfants ont l'impression que les adultes, qui surveillent leurs moindres faits et gestes, exagèrent la gravité de la situation et perçoivent leurs moindres faits et gestes comme des comportements malsains. Par conséquent, les élèves ne cherchent pas à demander de l'aide auprès des enseignants. Ils préfèrent s'en remettre à leurs propres moyens de défense en ligne, comme ignorer ou bloquer les échanges indésirables.

Ces nouvelles découvertes serviront de fondements à une nouvelle enquête nationale qui sera menée auprès des jeunes en 2013. La recherche Jeunes Canadiens dans un monde branché : Une discussion avec parents et jeunes à propos de la vie en ligne a bénéficié de la contribution financière du Commissariat à la protection de la vie privée du Canada. Pour consulter le rapport complet, cliquez sur www.habilomedias.ca.

Non seulement publions-nous ce nouveau rapport d'enquête mais nous divulguons également notre tout nouveau nom, HabiloMédias. « Ce nom traduit mieux ce que nous sommes : nous collaborons avec des enseignantes et enseignants, des parents et des élèves pour les aider à naviguer sur le Net en toute sécurité. Nous avons enseigné à la génération précédente comment être en sécurité dans la rue. Aujourd'hui, nous devons apprendre aux enfants à devenir des internautes avisés ou habilomédias », nous dit Jane Tallim, codirectrice exécutive d'HabiloMédias.

HabiloMédias (connu auparavant sous le nom de Réseau Éducation Médias) est un organisme canadien sans but lucratif, reconnu pour son expertise en littératie numérique et éducation aux médias. Il a pour objectif d'assurer que les jeunes aient une pensée critique qui leur permette d'utiliser les médias à titre de citoyens numériques actifs et éclairés. Les programmes d'HabiloMédias sont financés par des parrains, donateurs et partenaires, dont TELUS, Autorité canadienne pour les enregistrements Internet, Google, Bell, Shaw, Bell Media, ONF. www.habilomedias.ca

Renseignements