Novogen Canada Inc.

Novogen Canada Inc.

01 sept. 2005 14h54 HE

NOVOGEN OBTIENT UN RÈGLEMENT AVEC LABORATOIRES JAMIESON

NOVOGEN OBTIENT UN RÈGLEMENT AVEC LABORATOIRES JAMIESON DANS UN CAS DE CONTREFAÇON DU BREVET DES ISOFLAVONES Attention: Rédacteur financier , Rédacteur de la santé ANCASTER, ONTARIO--(CCNMatthews - 1 sept. 2005) - Novogen limitée (Nasdaq: NVGN - ASX: NRT), le chef de file mondial en matière de recherche sur les isoflavones, vient d'obtenir un règlement avec Laboratoires Jamieson ltée (Jamieson). La poursuite déposée contre Jamieson alléguait que le supplément alimentaire, Menoflavon, vendu au Canada sous la marque Jamieson, était une contrefaçon de l'un des brevets du portefeuille de Novogen couvrant l'utilisation des isoflavones dans les suppléments alimentaires.

On a obtenu un règlement grâce à un contrat de licence alloué à Melbrosin International, le fabricant de Menoflavon. Le contrat de licence permet à Melbrosin d'accorder des sous-licences pour les suppléments alimentaires contenant des isoflavones de trèfle rouge au Canada.

« Novogen se consacre au développement de la technologie des isoflavones, protégés par la propriété intellectuelle, dans les domaines des suppléments alimentaires et des ordonnances pharmaceutiques », explique Michael Hryhorchuk, directeur de Novogen pour le Canada. « La résolution du différend démontre la reconnaissance de la valeur commerciale du portefeuille de brevets des isoflavones », ajoute-t-il.

Novogen a établi une nouvelle direction pour les médicaments complémentaires à la suite de l'accord de brevets pour les suppléments alimentaires. Les brevets couvrent les comprimés ou les capsules contenant deux des quatre principaux isoflavones, biochanine A, formononetine, daïdzeine et genistéine, qui sont tous associés à une variété d'avantages pour la santé, y compris le traitement des symptômes de la ménopause et l'amélioration de la santé cardiovasculaire et osseuse.

Selon l'avocat spécialisé en brevets Kevin E. Holbeche de Hofbauer Associates, l'octroi de brevet pour un médicament complémentaire est rare, car les fabricants sont incapables d'identifier la nature exclusive de leurs composés.

« Novogen a réussi à trouver et à recenser les isoflavones clés et leurs combinaisons précises qui peuvent produire des avantages particuliers pour la santé. »

« Ces brevets confirment aux fabricants de médicaments complémentaires, qu'il est possible d'élaborer l'hypothèse de l'efficacité d'une combinaison exclusive d'ingrédients, et d'étayer cette hypothèse grâce à la science clinique acceptée et, par conséquent, d'établir un brevet défendable pour ce qui est de ces produits et de leur utilisation. »

Novogen a démontré que le modèle utilisé par les entreprises pharmaceutiques axées sur la recherche peut aussi s'appliquer aux entreprises de produits naturels qui identifient l'efficacité d'un produit exclusif et en font la preuve », soutien M. Holbeche.

Novogen a développé la science et fait comprendre la façon dont les isoflavones contribuent à réduire les symptômes de la ménopause et prémenstruels au début des années 1990. Le soya et le trèfle rouge sont les sources les plus reconnues et les plus importantes d'isoflavones, des substances végétales biologiquement actives dont la structure est semblable à l'œstrogène.

Novogen a appliqué sa recherche pionnière et a obtenu des brevets à l'échelle du monde.

Michael Hryhorchuk, directeur de Novogen pour le Canada, explique que la validité des brevets a été éprouvée dans d'autres parties du monde.

« L'Université Tufts, aux États-Unis, une université reconnue en matière de recherche et disposant de liens commerciaux importants a vérifié la validité des brevets correspondants de Novogen en 2001 et Novogen est sorti gagnant. En 2004, une poursuite de Novogen contre GNC, un important détaillant américain de produits naturels (avec 6000 boutiques), a aussi fait l'objet d'un règlement avec un jugement sur consentement dans lequel GNC reconnaissait la contrefaçon et la validité d'un brevet correspondant et acceptait de retirer ses produits contrefaits du marché. »

M. Hryhorchuk mentionne qu'en plus du règlement avec Jamieson, on s'est entendu avec Melbrosin International en Europe et Archer Daniels Midland Company (ADM), l'un des plus grands transformateurs de soya au monde avec des ventes de 36 milliards de dollars américains.

Novogen gère ses programmes de recherche et de développement en utilisant l'expertise et les capacités de recherche clinique des universités et des hôpitaux des États-Unis, d'Australie et d'autres régions internationales clés.

L'entreprise commercialise une variété de suppléments alimentaires basés sur les isoflavones dérivés du trèfle rouge. Ses produits chefs de file sont Promensil, pour le soulagement des symptômes de la ménopause, et Trinovin, pour la santé prostatique. Le phenoxodiol, un médicament anticancer de Novogen, est actuellement à la phase II des essais cliniques chez les humains aux États-Unis et en Australie. Le droit de commercialiser ce médicament est accordé sous licence à la principale filiale de l'entreprise, Marshall Edwards Inc., qui est inscrite au NASDAQ (MSHL) et au marché des fonds d'investissement alternatif de la Bourse de Londres (MSH).

Veuillez noter que L'édition Nouvelles offre des articles audio et vidéo sur son site web au www.leditionnouvelles.com
/Renseignements: Lisa Fazari, News Canada Inc. Tel: 416-599-9900 ext 202
email: lfazari@newscanada.com/ IN: SANTÉ

Renseignements

  • Lisa Fazari, Associate Publisher, News Canada Inc.
    Numéro de téléphone: 416-599-9900 poste 202
    Sans frais: 866-639-7226
    Courriel: lfazari@newscanada.com