Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

02 nov. 2005 12h05 HE

Onzième Conférence annuelle sur les perspectives du marché de l'habitation de la SCHL; Fast Forward: Challenge the Future

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(CCNMatthews - 2 nov. 2005) - - Selon les spécialistes de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) présents à la Conférence SCHL sur les perspectives du marché de l'habitation tenue aujourd'hui à Vancouver, la demande de logements émanant des consommateurs demeurera forte l'an prochain. Grâce à la vigueur de l'économie provinciale, la création d'emplois se poursuivra, les salaires progresseront et la population augmentera. Ces facteurs garderont l'activité sur le marché de l'habitation à de hauts niveaux en 2006. Toutefois, la majoration des taux hypothécaires et l'accroissement des coûts de construction réduiront l'abordabilité des logements pour beaucoup de ménages de la Colombie-Britannique. La Onzième Conférence annuelle sur les perspectives du marché de l'habitation a réuni plus de 500 professionnels du marché de l'habitation à l'hôtel Hyatt Regency de Vancouver.

Selon Carol Frketich, économiste régionale à la SCHL pour la Colombie-Britannique, "l'économie provinciale est bien placée pour réussir dans un contexte mondial en évolution". Le prix des logements montera encore en raison de la persistance d'une forte demande dans le secteur de l'habitation, mais la croissance sera moins rapide en 2006, car la hausse des taux d'intérêt exercera un effet modérateur l'an prochain. La SCHL prévoit que les prix des logements de revente augmenteront de 14,1 % en 2005 et de 6,1 % en 2006.

Cameron Muir, analyste principal de marché à la SCHL, a prouvé qu'il n'y a pas de bulle immobilière dans le Grand Vancouver. "La spéculation et la croissance du prix des propriétés résidentielles sont moins présentes qu'elles ne l'étaient lors des cycles antérieurs du marché." M. Muir a reconnu que les mises en chantier d'habitations diminuent, mais cette baisse est uniquement attribuable au fait que le secteur de la construction a atteint son plein potentiel. Les ventes de logements maintiendront un rythme effréné en 2006. "Nous sommes actuellement au milieu d'une deuxième vague de demande émanant des consommateurs. Cette demande est soutenue par de solides facteurs économiques fondamentaux."

La Conférence de la SCHL mettait également en vedette Murray Dinwoodie, directeur général du service de l'urbanisme et de l'aménagement du territoire à la ville de Surrey, qui a donné un exposé sur l'habitation dans la ville de Surrey : aujourd'hui et demain ainsi que Larry Beasley, codirecteur du service de l'urbanisme à la ville de Vancouver, qui a présenté sa vision de Vancouver : ville d'avenir.

La SCHL est l'organisme fédéral responsable de l'habitation au Canada et la source par excellence de renseignements sur le marché du logement. Le Centre d'analyse de marché du Centre d'affaires de la Colombie-Britannique et du Yukon produit une vaste gamme de rapports, qui mettent en évidence les tendances observées sur les marchés du neuf et de la revente. La SCHL s'est engagée à développer des collectivités et des habitations saines et durables.

Feuillet d'information ci-joint. Merci de cliquer sur le lien suivant http://www.ccnmatthews.com/docs/cmhc112f.pdf pour voir le document d'information s'y rattachant.

Renseignements

  • Centre d'affaires de la Colombie-Britannique et du Yukon,
    SCHL
    Andrea Scott
    consultante principale en marketing et en communications
    (604) 737-4064 ou Cellulaire : (778) 837-1390
    ascott@cmhc-schl.gc.ca / www.cmhc.ca