Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

19 mars 2015 17h40 HE

Opérations de déglaçage de la Garde côtière canadienne prévues au printemps 2015 dans la Voie maritime du Saint-Laurent, dans les Grands Lacs et dans les voies interlacustres

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 19 mars 2015) -

Note aux rédacteurs : Une photo est associée à ce communiqué de presse.

La Garde côtière canadienne (GCC) travaille en étroite collaboration avec la Garde côtière des Etats-Unis, la Corporation de gestion de la Voie maritime du Saint-Laurent (CGVMSL) et la Saint Lawrence Seaway Development Corporation des États-Unis pour planifier les opérations de déglaçage du printemps 2015 dans la Voie maritime et dans les Grands Lacs.

La GCC informe les résidents et les visiteurs à proximité des Grands Lacs et de la Voie maritime du Saint-Laurent que les opérations annuelles de déglaçage printanier débuteront aux alentours du 23 mars 2015.

  • Le navire de la Garde côtière canadienne (NGCC) Martha L. Black, un brise-glace, s'engagera dans la Voie maritime à partir de l'écluse de Saint-Lambert (Québec) le 23 mars et remontera le fleuve Saint-Laurent.
  • Le NGCC Martha L. Black mènera des activités de déglaçage dans le tronçon Montréal-Lac Ontario aux alentours du 24 mars, puis se rendra dans le lac Ontario, où il aidera à dégager les ports de Picton (Ontario) et de Bath (Ontario). Après le déglaçage de ces ports, le NGCC Martha L. Black redescendra le fleuve Saint-Laurent pour apporter son aide à la navigation en prévision de l'ouverture officielle de la Voie maritime, le 2 avril 2015.
  • D'autres brise-glaces seront déployés au besoin et se frayeront un passage vers les Grands Lacs pour prêter main-forte aux opérations de déglaçage.
  • Les NGCC Griffon et NGCC Samuel Risley continueront à offrir des services de déglaçage dans les Grands Lacs et la Voie maritime du Saint-Laurent.

La Garde côtière canadienne recommande fortement aux pêcheurs à la ligne, aux motoneigistes et aux autres plaisanciers de quitter la glace immédiatement s'ils aperçoivent un brise-glace à proximité. La glace pourrait se déplacer ou se briser, et ce, même à bonne distance. Cela représente un danger pour toute personne se trouvant près d'un brise-glace. Tout bien personnel, toute structure temporaire et tout équipement de plaisance doivent aussi être déplacés sur le rivage bien avant ces dates.

Toutes les dates et tous les itinéraires pourront changer sans préavis si les besoins opérationnels ou des modifications importantes et soudaines des conditions météorologiques et de l'état des glaces l'exigent.

L'hiver 2014-2015 a entraîné des conditions de glace épaisse et persistante un peu partout dans les Grands Lacs et la Voie maritime. Les équipages et les brise-glaces de la GCC font tout leur possible pour fournir les services de déglaçage nécessaires en cette période si difficile.

Des messages d'intérêt public sont diffusés avant toute opération de déglaçage et de navigation pour garantir la sécurité de tous les utilisateurs de la surface glacée, qui peuvent s'attendre à rencontrer de la glace instable et disloquée en raison de ces opérations.

Faits en bref

  • Les opérations de déglaçage et le trafic maritime créent de la glace fragmentée et des eaux libres qui peuvent être difficiles à voir de loin, voilées par de la neige fraîchement tombée, ou qui peuvent ne pas avoir regelé immédiatement et être plus fragiles en raison de changements dans les conditions météorologiques.
  • Les navires de déglaçage laissent dans leur sillage de la glace instable ou des eaux libres, qui peuvent demeurer ainsi longtemps après leur passage.
  • Toute glace située près des opérations de déglaçage et des activités de navigation doit être considérée comme non sécuritaire.
  • Malgré les conditions de glace extrêmes et persistantes dans les Grands Lacs et la Voie maritime du Saint-Laurent cette année, les ressources de la GCC et de la Garde côtière des États-Unis travaillent sans relâche à dégager ensemble les voies de transport maritime.

Internet :

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la Garde côtière canadienne, visitez le : www.ccg-gcc.gc.ca.

Suivez-nous sur Twitter! www.Twitter.com/MPO_DFO

Pour voir la photo associée à ce communiqué, veuillez consulter le lien suivant : http://media3.marketwire.com/docs/samuel_800.jpg

Renseignements

  • Carol Launderville, Agente des communications
    Pêches et Océans Canada
    Garde côtière canadienne
    Région du Centre et de l'Arctique
    Carol.Launderville@dfo-mpo.gc.ca
    519-383-1804