Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa

Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa

28 févr. 2017 10h50 HE

Optimiser les soins aux patients en attente d'une chirurgie cardiaque

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 28 fév. 2017) - L'Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa a lancé un nouveau programme à l'intention de ses patients en attente d'un pontage aortocoronarien ou d'un remplacement ou réparation de valvule cardiaque. Ce programme de « préadaptation cardiaque » aidera ces patients à optimiser leur santé avant l'intervention.

Le programme de réadaptation cardiaque a pour but de remettre les patients sur pieds après une crise cardiaque, une chirurgie cardiaque ou d'autres événements cardiaques. Et de sauver des vies. L'Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa (ICUO) aimerait désormais que ses patients en attente d'une intervention chirurgicale non urgente commencent à améliorer leur santé avant l'intervention et espère que cela les aidera à faciliter leur convalescence et à améliorer les résultats de la chirurgie.

Certains éléments de ce nouveau programme sont déjà en place depuis un certain temps : lors de leur rendez-vous au service de préadmission, les patients en attente d'une intervention d'un jour sont souvent, au besoin, dirigés vers un programme d'abandon du tabac, des services de physiothérapie ou encore vers un travailleur social. Dans le cadre du programme de préadaptation, ces évaluations et ces consultations sont faites automatiquement, et sont les plus exhaustives possible pour chaque patient en attente d'une chirurgie d'un jour.

« Dans le cadre du programme de préadaptation, on invite les patients qui sont en attente d'une chirurgie à ne pas s'abandonner à l'inactivité et à l'anxiété et à utiliser plutôt ce temps pour se préparer le mieux possible, a déclaré Heather Sherrard, première vice-présidente et chef des soins cliniques et infirmiers à l'Institut de cardiologie. Parfois, ils doivent cesser de fumer, ou apprendre à mieux gérer leur diabète. Ils peuvent encore devoir améliorer leurs habitudes alimentaires, ou faire plus d'activité physique. Le programme de préadaptation vise à aider les patients à travailler sur ces aspects de leur santé et à se mettre en meilleure forme possible avant l'opération. »

« Les patients ont beaucoup d'idées préconçues sur ce qu'ils doivent faire avant une chirurgie, souligne Jane Brownrigg, gestionnaire des services cliniques en réadaptation cardiaque. Certains patients nous disent que leur médecin leur a dit de relaxer. Ils pensent alors qu'ils doivent rester assis sur leur divan. D'autres pensent qu'ils doivent suivre un régime alors que cela peut provoquer une perte de masse musculaire, ce qu'on ne veut surtout pas voir avant une intervention chirurgicale. »

Au fur et à mesure que les patients complètent le programme de préadaptation, des données seront colligées pour évaluer si effectivement, les patients qui y ont participé ont plus tendance à s'inscrire au programme de réadaptation par la suite. Le programme de réadaptation de l'Institut jouit déjà d'un très haut niveau de participation en comparaison avec d'autres centres de santé au pays, mais il n'y a encore qu'un peu plus de la moitié des patients admissibles qui s'inscrivent. Puisque le programme de réadaptation réduit les taux de morbidité et de mortalité, l'Institut juge crucial d'augmenter encore ce taux de participation et espère que ce nouveau programme y contribuera.

Une image est disponible à l'adresse suivante : http://media3.marketwire.com/docs/les-bienfaits-de-la-readaptation-cardiaque.png

Renseignements