Orbite Aluminae Inc.

11 oct. 2011 08h00 HE

Orbite accélère sa production d'alumine

Ceci permettra à la Société de répondre à la demande croissante de l'industrie et de satisfaire les besoins de ses clients potentiels en matière d'alumine de haute pureté

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 11 oct. 2011) - Marquant un autre jalon conforme au calendrier prévu, Exploration Orbite (TSX CROISSANCE:ORT.A) est heureuse d'annoncer que le mode de production d'alumine à son usine de Cap-Chat est passé d'un procédé par lot à un procédé semi-continu. Cette accélération marquée et considérable de la production permettra à la Société de répondre aux demandes de l'industrie et de ses partenaires ainsi que de préparer la transition de l'usine vers une installation de production commerciale d'alumine de haute pureté. Cette augmentation de la capacité de production se fera entièrement selon le procédé breveté unique à Orbite et démontre son potentiel de fonctionner dans des conditions industrielles à pleine échelle, sur trois quarts de travail par jour (24 h), permettant une production de sept jours par semaine. Cet accroissement de la production devrait permettre des gains d'optimisation supplémentaires.

Des tests et des analyses récemment menés par des organismes indépendants tels que le SINTEF et l'INRS, ont confirmé que les propriétés physicochimiques de l'alumine d'Orbite respectent ou dépassent les spécifications normalisées de l'industrie des alumineries. Ces spécifications, qui s'appliquent au poids volumétrique, à la taille des particules et à la surface spécifique, sont propres à cette industrie.

Ces résultats sont d'ailleurs confirmés par la production récente d'un lingot d'aluminium de haute qualité. Le SINTEF et l'INRS, deux centres d'excellence et de référence dans l'industrie de l'aluminium, font état de l'excellente qualité de l'aluminium produit à partir de l'alumine d'Orbite. S'ajoute à ceci un comportement comparable, dans des conditions d'électrolyse, à celui de l'alumine concurrente découlant du procédé Bayer.

L'usine de Cap-Chat confirme la fiabilité du procédé d'Orbite

La production de l'usine d'Orbite a utilisé le premier échantillon en vrac de 400 tonnes d'argile alumineuse extrait en 2010 du dépôt situé à 23 km au sud de Grande-Vallée. Un nouvel échantillon en vrac de plus de 3 000 tonnes (voir communiqué du 22 septembre 2011) a récemment été extrait et sera envoyé à l'usine de Cap-Chat au cours des prochaines semaines. Celui-ci permettra l'exploitation continue de l'installation pendant approximativement 12 mois supplémentaires.

« Entre 250 et 300 tonnes d'argile ont déjà été traitées à l'usine de Cap-Chat, ce qui démontre la fiabilité de notre procédé de fonctionner de façon stable tout en produisant un matériau de qualité supérieure sur une longue période de temps », a déclaré Joël Fournier, vice-président des technologies d'Orbite. « La Société a ainsi produit environ 70 tonnes d'alumine et de produits afférents, et a débuté l'investissement afin de convertir son usine de Cap-Chat pour la production en continu d'alumine de haute pureté », a expliqué Richard Boudreault, président et chef de la direction d'Orbite.

En effet, des échantillons d'alumine, d'hydrates d'alumine et de lixiviats d'aluminium ont été utilisés pour la tenue de tests et d'analyses externes par des centres d'excellence en recherche au Canada et en Europe, pour la production d'échantillons de produits d'aluminium à des fins de validation par des tiers et pour des essais auprès de partenaires en développement technologique au Canada et à l'étranger. Finalement, ces échantillons ont aussi permis à Orbite d'effectuer des tests continus et d'optimisation économique.

L'usine de Cap-Chat est prête à transformer d'autres ressources minérales

Au cours des derniers mois, l'équipement de l'usine de Cap-Chat a également été utilisé pour tester avec succès l'extraction potentielle d'alumine à partir d'échantillons de bauxite, de kaolin et d'autres minerais alumineux en provenance de l'étranger. Ces tests, effectués pour des alumineries et des propriétaires de dépôts miniers, ont démontré le potentiel d'adaptation du processus d'extraction breveté d'Orbite à plusieurs minéraux à valeur ajoutée. Voilà qui ouvre la voie à d'autres discussions en matière de licences avec des utilisateurs tiers.

À propos d'Orbite

Orbite détient 100 % des droits miniers d'une propriété de Grande-Vallée d'environ 6 400 hectares, site d'un dépôt d'argile alumineuse situé à 23 km au sud de Grande-Vallée, et une usine pilote de grande échelle ayant des lignes de production redondantes. D'une taille d'environ 2 800 m2, l'usine pilote d'Orbite est située à Cap-Chat, en Gaspésie. Le dernier rapport NI 43-101 publié en août 2011 établit la quantité de ressources minérales indiquées dans une partie du dépôt à environ 1 milliard de tonnes métriques d'argile alumineuse. La Société détient également les droits de propriété intellectuelle sur un procédé unique d'extraction de l'alumine, lequel est protégé par des brevets canadiens et américains, et par des demandes en instance dans divers autres pays. www.orbitealuminae.com

À propos de SINTEF

SINTEF est la plus grande organisation de recherche indépendante de la Scandinavie, possédant une expertise internationale en médecine, en technologie et en sciences sociales. Elle emploie 2 100 personnes dans 67 pays et réalise plus de 7 000 projets de recherche pour quelque 2 000 clients par an. Ce centre de premier ordre mondial pour la recherche sur l'électrolyse de métaux, en particulier l'aluminium, est utilisé par les plus grandes alumineries du monde. En 2010, le chiffre d'affaires du SINTEF s'est élevé à 2,8 milliards de NOK, plus de 90 % provenant de l'industrie et du secteur public, et des subventions de projet du Conseil norvégien de la recherche. SINTEF est un centre d'expertise utilisé par la plupart, sinon toutes les alumineries à travers le monde.

À propos de l'INRS

L'Institut national de la recherche scientifique (INRS) est une université canadienne de premier plan en termes d'intensité de la recherche (subvention par membre du corps enseignant). Elle réunit 150 professeurs, quelque 700 étudiants des cycles supérieurs et une centaine de chercheurs au niveau postdoctoral répartis dans quatre centres à Montréal, à Québec, à Laval et à Varennes. Selon Canada's Top 50 Research Universities, le palmarès des 50 meilleures institutions de recherche universitaire canadiennes, l'INRS se classe première au Québec, et deuxième au Canada, au regard des subventions accordées par professeur. L'INRS est un vecteur d'innovation en recherche postuniversitaire sociale, technologique et scientifique. L'INRS est l'hôte d'une chaire de recherche canadienne sur les procédés industriels d'aluminium.

Règlement 43-101 et énoncés prospectifs

L'information et énoncés prospectifs y contenues aux présentes ne constituent pas une « étude préliminaire de faisabilité », une « étude de préfaisabilité », une « étude de faisabilité » ou une « évaluation économique préliminaire » au sens du Règlement 43-101 sur l'information concernant les projets miniers (Québec) (le « Règlement 43-101 »). Aucune étude préliminaire de faisabilité, étude de préfaisabilité ou étude de faisabilité conforme aux exigences du Règlement 43 101 n'a été complétée à ce jour.

Cette information et ces énoncés prospectifs sont fondés sur les renseignements alors disponibles et (ou) sur les croyances de bonne foi de la direction d'Exploration Orbite à l'égard d'événements futurs. Ils sont assujettis à des risques connus ou inconnus, à des incertitudes, à des hypothèses et à d'autres facteurs imprévisibles, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de la société. Ces risques, incertitudes et hypothèses incluent notamment ceux qui sont décrits sous la rubrique intitulée « Facteurs de risque » de la notice annuelle et pourraient faire en sorte que les événements ou les résultats réels diffèrent de façon importante de ceux que laissent entrevoir les énoncés prospectifs.

Pour en savoir plus sur le dépôt de Grande-Vallée et sur les activités de la société, Exploration Orbite invite les lecteurs à prendre connaissance du rapport de l'étude géologique préparée conformément au Règlement 43-101 et de la notice annuelle de la société, tous deux révisés respectivement le 21 et 25 août 2011 et ils sont disponibles sur www.sedar.com ou sur le site web de la société au www.orbitealuminae.com. Le rapport technique révisé n'altère aucunement la divulgation ou les conclusions techniques et minérales mises de l'avant dans le rapport initial.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (terme défini dans les règlements de la Bourse de croissance TSX) n'endossent l'adéquation ou l'exactitude de ce communiqué.

Renseignements

  • MÉDIAS
    Frédéric Bérard
    Vice-président
    HKDP Communications et affaires publiques
    514-395-0375, ext. 259

    RELATIONS AVEC LES INVESTISSEURS
    Louis Morin
    Relations avec les investisseurs
    514-591-3988

    Jason Monaco
    Associé directeur
    First Canadian Capital Corp.
    416-742-5600