Orbite Aluminae inc.
TSX : ORT
OTCQX : EORBF

Orbite Aluminae inc.

09 août 2013 20h32 HE

Orbite annonce ses résultats du deuxième trimestre de 2013

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 9 août 2013) - Orbite Aluminae Inc. (TSX:ORT)(OTCQX:EORBF) (« Orbite » ou la « Société ») a annoncé aujourd'hui le dépôt de ses résultats financiers et d'exploitation non audités pour son trimestre terminé le 30 juin 2013. La Société a constaté une perte nette de 3,4 millions de dollars (0,02 $ l'action) pour le deuxième trimestre de 2013 comparativement à 6,1 millions de dollars (0,03 $ l'action) pour le deuxième trimestre de 2012. Tous les montants sont libellés en dollars canadiens sauf indication contraire.

Faits saillants du deuxième trimestre :

  • M. Glenn R. Kelly s'est joint à Orbite en qualité de vice-président exécutif et chef de l'exploitation
  • M. Denis Arguin a rejoint la Société à titre de vice-président à l'exploitation
  • MM. Peter Crossgrove, Pascal Decary et Claude Lamoureux ont été nommés au conseil d'administration et MM. Toby Gilsig, Charles Chevrette et Michael Hanley en ont démissionné
  • Une mise à jour a été fournie des coûts en capital estimatifs en vue de la finalisation de l'usine d'alumine de haute pureté afin qu'elle soit exploitée selon une capacité de 3 tonnes par jour
  • Une entente a été conclue afin de régler un différend en matière de facturation avec les principaux fournisseurs de la Société
  • Un contrat d'approvisionnement a été conclu avec Glencore International AG en vue de l'acquisition de la totalité de l'alumine métallurgique provenant de l'usine projetée d'alumine métallurgique de la Société
  • Des mesures ont été mises en œuvre avec pour objectif de réduire les besoins en capital pour l'exploitation de la Société, notamment l'abolition de deux postes de direction
  • Les liquidités et placements à court terme s'élèvent à 8,8 millions de dollars
  • Les autres actifs à court terme totalisent 5,2 millions de dollars
  • Les crédits d'impôt à l'investissement non courants à recevoir se chiffrent à 24,7 millions de dollars
  • Les immobilisations corporelles sont de 61,3 millions de dollars
  • Les créditeurs et les charges à payer s'élèvent à 5,4 millions de dollars
  • Le résultat global est de 3,4 millions de dollars, soit 0,02$ par action
  • Les flux de trésorerie utilisés dans le cadre des activités opérationnelles totalisent 4,8 millions de dollars
  • Les flux de trésorerie utilisés dans le cadre des activités d'investissements s'élèvent à 6,7 millions de dollars

« Nous avons mis en œuvre des changements importants depuis le début du deuxième trimestre et avons mis sur pied un programme de compression des coûts adapté à notre priorité à court terme qui est d'achever l'usine de production d'alumine de haute pureté dans le respect de notre nouvel échéancier qui demeure assujetti à l'obtention d'un financement suffisant », a déclaré Richard Boudreault, président et chef de la direction. Actuellement, la priorité de la Société consiste à faire avancer les projets suivants, décrits brièvement par ordre de priorité :

  1. Priorité à court terme : l'usine d'alumine de haute pureté : la Société est en voie d'achever la construction et l'optimisation de son usine en propriété exclusive d'alumine de haute pureté à Cap-Chat, au Québec, qui produit actuellement de façon intermittente à une capacité inférieure à 50 kg par jour afin de répondre aux demandes d'échantillons des clients. La production commerciale de l'usine devrait atteindre 3 tonnes par jour au troisième trimestre de 2014, à condition d'obtenir un financement suffisant. La Société a pris des mesures de réduction des coûts qui visaient à diminuer ses besoins en capital d'exploitation avec pour objectif de finaliser la construction et l'optimisation de l'usine d'alumine de haute pureté.

  2. Priorité à moyen terme : le projet de traitement des boues rouges : la Société a signé un protocole d'entente avec Véolia Propreté en février 2013 pour le traitement exclusif à l'échelle mondiale des boues rouges au moyen d'usines de traitement des boues rouges fondées sur la conception de l'usine d'alumine métallurgique. La Société et Véolia s'emploient activement à atteindre des jalons spécifiques en 2013 et en 2014 qui comprennent la création d'un modèle économique pour le choix de l'emplacement de la première usine de démonstration, l'établissement de la capacité optimale, le titre de propriété et la structure de financement de la première usine de démonstration de traitement des boues rouges, la réalisation de l'ingénierie et l'établissement d'un calendrier de construction, à condition d'obtenir le financement suffisant.

  3. Priorité à long terme : le projet d'alumine métallurgique : la Société a terminé l'ingénierie de base et a réalisé une évaluation économique préliminaire pour le projet d'usine d'alumine métallurgique qui traite l'argile alumineuse de son gisement de Grande-Vallée. Après la finalisation de son usine de production d'alumine de haute pureté, la Société a l'intention de procéder à une étude de faisabilité, y compris le choix de l'emplacement de l'usine et l'ingénierie détaillée, sous réserve d'obtenir le financement suffisant pour le projet.

Résumé des résultats financiers

État du résultat global

La Société est une entreprise en phase de mise en valeur et elle n'a tiré aucun produit.

La perte a diminué de 2,7 millions de dollars, ou 44 %, pour s'établir à 3,4 millions de dollars (0,02 $ par action) au deuxième trimestre de 2013, comparativement à 6,1 millions de dollars (0,03 $ par action) au deuxième trimestre de 2012. Cette diminution est surtout imputable à un gain financier constaté au cours du trimestre clos le 30 juin 2013 résultant de la variation de la juste valeur du dérivé incorporé représentant l'option de conversion des détenteurs des débentures convertibles ainsi qu'au fait que la période comparative comprend une perte de valeur constatée à l'égard des immobilisations corporelles de l'usine pilote.

État de la situation financière

Une diminution de 31,8 millions de dollars a été enregistrée au chapitre de la trésorerie et des placements à court terme, qui se sont établis à 8,8 millions de dollars au premier semestre de 2013 par rapport au 31 décembre 2012. Cette diminution est surtout imputable à la poursuite des investissements dans la construction de l'usine de production commerciale d'alumine de haute pureté, aux frais liés aux activités d'exploration et d'évaluation relatives au projet d'usine d'alumine métallurgique, à la recherche et au développement et à l'administration générale, ainsi qu'aux charges opérationnelles de l'usine d'alumine de haute pureté. Cette diminution de la trésorerie et des placements à court terme a été compensée en partie par la perception des taxes de vente à recevoir.

Une diminution de 3,5 millions de dollars a été enregistrée au poste « Taxes de vente et autres débiteurs », qui s'est établit à 0,5 million de dollars au premier semestre de 2013 par rapport au 31 décembre 2012. La diminution des taxes de vente (TPS, TVQ et TVH) à recevoir des gouvernements fédéral et provinciaux s'explique essentiellement par les remboursements au titre des déclarations de taxes produites antérieurement et par le fait que les montants à recevoir à la fin de juin étaient moins élevés du fait d'un volume d'achats plus faible par rapport à celui du quatrième trimestre de 2012.

Les crédits d'impôt à l'investissement à recevoir classés dans les actifs non courants ont augmenté de 4,8 millions de dollars par rapport au 31 décembre 2012 pour s'établir à 24,7 millions de dollars au premier semestre de 2013 par suite de la comptabilisation de crédits d'impôt à l'investissement à recevoir à l'égard de l'acquisition de matériel de fabrication et de transformation dans la région de la Gaspésie. La Société a donné ses crédits d'impôt à l'investissement remboursables de 2012 et de 2013, jusqu'à un montant maximal de 25 millions de dollars, en garantie des débentures convertibles de 25 millions de dollars émises en décembre 2012. Ces crédits d'impôt se rapportent à l'installation en Gaspésie d'équipements de fabrication et de traitement de la Société.

Les fonds que la Société recevra en remboursement des crédits d'impôt à l'investissement seront déposés dans un compte distinct et serviront à garantir les débentures convertibles. Ces fonds seront remis à la Société selon les modalités de l'acte de fiducie.

Une augmentation de 13,2 millions de dollars a été enregistrée au poste « Immobilisations corporelles », qui s'est établit à 61,3 millions de dollars au premier semestre de 2013 par rapport au 31 décembre 2012. L'augmentation nette découle d'une augmentation de 18,1 millions de dollars, avant les crédits d'impôt à l'investissement, de l'investissement dans les immobilisations corporelles et est surtout imputable à la conversion de l'usine pilote en usine de production commerciale d'alumine de haute pureté. Cette augmentation est toutefois réduite en partie par la comptabilisation d'un montant de 4,8 millions de dollars au titre des subventions publiques et des crédits d'impôt à l'investissement remboursables relativement aux achats d'équipement pour l'usine d'alumine de haute pureté. Au 30 juin 2013, la Société a encourue 75,2 millions de dollars (ou approximativement 50,5 millions de dollars nets des crédits d'impôt à l'investissement remboursables) à titre de coûts en capital externes.

Une augmentation de 1,3 millions de dollars a été enregistrée au poste « Actifs d'exploration et d'évaluation », qui s'est établit à 16,8 millions de dollars au premier semestre de 2013 par rapport au 31 décembre 2012. L'augmentation est attribuable surtout aux travaux de valorisation effectués aux propriétés Le Tac et Chaswood, mais aussi aux travaux préparatoires en vue des études qui seront effectuées aux propriétés situées dans la région de Rimouski et de Cap-Chat et à la poursuite des études techniques relatives au projet d'usine d'alumine métallurgique.

Une diminution de 23,2 millions de dollars a été enregistrée au poste « Créditeurs et charges à payer », qui s'est établit à 5,4 millions de dollars au premier semestre de 2013 par rapport au 31 décembre 2012. La diminution s'explique essentiellement par les paiements effectués au cours du premier et du deuxième trimestres, mais aussi par le volume d'achats moins élevé au deuxième trimestre de 2013 par rapport au quatrième trimestre de 2012.

Une augmentation de 13,8 millions de dollars a été enregistrée au poste « Capital social et bons de souscription », qui s'est établit à 131,5 millions de dollars principalement du fait que la tranche des ententes portant règlement avec les fournisseurs et devant être réglée en actions a été présentée dans les capitaux propres, alors qu'elle était présentée à titre de provision au 31 mars 2013. Le 23 juillet 2013, la Société a émis au total 14 525 146 actions de catégorie A à l'intention de deux fournisseurs, au prix de 0,945 $ CA l'action, à titre de règlement intégral de leurs réclamations respectives.

Flux de trésorerie utilisés dans le cadre des activités opérationnelles

Les flux de trésorerie utilisés dans le cadre des activités opérationnelles ont augmenté de 2,4 millions au cours du trimestre clos le 30 juin 2013 par rapport à la même période en 2012 pour s'établir à 4,8 millions de dollars. Cette augmentation est principalement attribuable à l'augmentation générale des décaissements découlant du niveau des activités globalement plus élevé en 2013, aux paiements d'intérêts sur la dette convertible à hauteur de 500 000 $ par trimestre et à la variation des éléments hors trésorerie du fonds de roulement d'une période à l'autre. Les flux de trésorerie utilisés dans le cadre des activités opérationnelles ont diminué de 3,8 millions de dollars pour le semestre clos le 30 juin 2013 par rapport à la période correspondante de 2012, surtout du fait des entrées de flux de trésorerie générées par la variation des éléments du fonds de roulement, notamment de la perception des taxes de vente à recevoir. Cette diminution a été partiellement contrebalancée par l'augmentation générale des activités globales en 2013 et par le paiement des intérêts sur les débentures convertibles.

Flux de trésorerie liés aux activités de financement

Les flux de trésorerie liés aux activités de financement ont diminué de 327 482 $ et de 410 536 $ au cours du trimestre et du semestre clos le 30 juin 2013 par rapport aux périodes correspondantes de 2012 pour s'établir à 20 789 $ et à 23 784 $ respectivement, car les exercices de bons de souscription et d'options ont été moins nombreux en 2013.

Flux de trésorerie utilisés dans le cadre des activités d'investissement

Les flux de trésorerie utilisés dans le cadre des activités d'investissement ont augmenté de 3,4 millions de dollars et de 24,4 millions de dollars au cours du trimestre et du semestre clos le 30 juin 2013 par rapport aux périodes correspondantes de 2012 pour s'établir à 6,7 millions de dollars et 27,9 millions de dollars respectivement, principalement en raison de l'investissement accru dans les immobilisations corporelles à l'usine d'alumine de haute pureté, en partie compensé par la réduction des investissements dans les actifs d'exploration et d'évaluation et par la réduction des entrées de trésorerie découlant des placements à court terme. La Société a réduit ses flux de trésorerie investis dans les activités de construction et de mise en service de l'usine d'alumine de haute pureté par rapport à ceux du premier trimestre de 2013, étant occupée à terminer la revue de ses estimations des coûts en capital et des échéances.

Situation de trésorerie et sources de financement

Le risque d'illiquidité s'entend du risque que la Société ne soit pas en mesure de faire face à ses obligations financières à l'échéance.

La Société est une entreprise en phase de mise en valeur. Elle n'a pas tiré de produits ni de flux de trésorerie importants de ses activités. Jusqu'à présent, son financement provient essentiellement de l'émission de titres de capitaux propres et de titres d'emprunt et, dans une moindre mesure, de l'obtention de produits d'intérêts, cette dernière source de financement étant fortement tributaire des soldes de trésorerie et des taux d'intérêt en vigueur. La Société dispose de ressources financières limitées, elle n'a pas de produits récurrents et continue de compter sur l'émission d'actions et de titres d'emprunt ou sur d'autres sources de financement pour financer ses frais indirects, la construction, la mise en service et l'exploitation continue de son usine d'alumine de haute pureté ainsi que le développement de ses projets en phase de mise en valeur. Au 30 juin 2013, la trésorerie et les placements à court terme de la Société totalisent 8,8 millions de dollars et son fonds de roulement positif (actifs courants moins passifs courants) s'établit à 7,6 millions de dollars; ces montants sont insuffisants pour mener à bien la construction et la mise en service de l'usine d'alumine de haute pureté. Pour le semestre clos le 30 juin 2013 et l'exercice clos le 31 décembre 2012, les flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles de la Société se sont établis à des montants négatifs de 3,8 millions de dollars et de 11,9 millions de dollars, respectivement. La direction s'efforce de mobiliser les capitaux nécessaires pour répondre à ses besoins de financement, mais rien ne garantit que le plan de la direction sera couronné de succès. Jusqu'à ce qu'elle puisse obtenir des fonds à des conditions acceptables, la Société a pris des mesures ayant pour effet de ralentir le rythme des travaux d'exploration et de mise en valeur en cours et de réduire ses charges opérationnelles. Cette situation suscite une incertitude significative qui est susceptible de jeter un doute important sur la capacité de la Société à poursuivre son exploitation.

Avis au lecteur

Les renseignements contenus dans le présent communiqué de presse sont donnés sous réserve entière des renseignements communiqués dans les états financiers et le rapport de gestion de la Société pour le trimestre terminé le 30 juin 2013 qui sont accessibles à l'adresse www.orbitealuminae.com et sous le profil de la Société à l'adresse www.sedar.com.

À propos d'Orbite

Orbite Aluminae Inc. est une société canadienne dont les procédés novateurs et exclusifs devraient permettre l'extraction de l'alumine ainsi que d'autres produits de grande valeur, comme les oxydes des terres rares et des métaux rares, à des coûts parmi les plus bas de l'industrie, et ce, sans produire de déchets, en utilisant des matières premières, dont l'argile alumineuse, le kaolin, la néphéline, la bauxite, les boues rouges et les cendres volantes. À l'heure actuelle, Orbite exploite et optimise sa première usine de production commerciale d'alumine de haute pureté (HPA) à Cap-Chat, au Québec. Orbite a terminé des travaux d'ingénierie de base pour une usine de production d'alumine métallurgique proposée, qui utiliserait l'argile extraite de son gisement Grande-Vallée. Orbite a signé une entente de collaboration exclusive à l'échelle mondiale avec Veolia Propreté pour le traitement des boues rouges au moyen des procédés d'Orbite, avec l'intention de construire une usine exploitée par Veolia. La Société possède un portefeuille de propriété intellectuelle qui comprend 14 familles de propriété intellectuelle et elle détient les droits de propriété intellectuelle de neuf brevets et de 40 demandes de brevet en cours d'homologation dans dix pays.

Énoncés prospectifs

Certains renseignements contenus dans le présent document peuvent inclure de « l'information prospective ». Sans limiter la portée de ce qui précède, l'information et les énoncés prospectifs peuvent inclure des énoncés au sujet des projets, des coûts, des objectifs et du rendement futurs de la Société ou des hypothèses sous-jacentes à ces éléments. Dans le présent document, les termes comme « peut », « ferait », « pourrait », « fera », « probable », « croire », « s'attendre à », « anticiper », « avoir l'intention de », « planifier », « estimer » et des expressions semblables, et leur forme négative, ont été employés pour signaler des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne sauraient être interprétés comme une garantie de rendement ou de résultats futurs et n'indiquent pas nécessairement avec précision si ces rendements futurs seront réalisés ni à quel moment ils pourraient l'être. Cette information et ces énoncés prospectifs sont fondés sur les renseignements alors disponibles ou sur les croyances de bonne foi de la direction de la Société à l'égard d'événements futurs. Ils sont assujettis à des risques connus ou inconnus, à des incertitudes, à des hypothèses et à d'autres facteurs imprévisibles, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de la Société. Ces risques, impondérables et hypothèses incluent notamment ceux qui sont décrits sous la rubrique « Risques et impondérables » du rapport de gestion déposé le 9 août 2013 sur SEDAR.COM, et pourraient faire en sorte que les événements ou les résultats réels diffèrent de façon importante de ceux contenus dans des énoncés prospectifs. La Société n'a pas l'intention de mettre à jour ou de réviser l'information et les énoncés prospectifs figurant dans le présent document pour tenir compte de l'information, d'événements ou de circonstances subséquentes ou pour toute autre raison, et elle n'est tenue à aucune obligation à cet égard, sauf dans la mesure requise par les lois applicables.

Renseignements

  • TMX EQUICOM
    Marc Lakmaaker, consultant externe,
    Relations avec les investisseurs
    416-815-0700, poste 248
    mlakmaaker@tmxequicom.com

    Demandes de renseignements des médias :
    TMX EQUICOM
    Shaun Smith, consultant externe,
    Relations avec les investisseurs
    416-815-0700, poste 252
    ssmith@tmxequicom.com