Technologies Orbite inc.
TSX : ORT
OTCQX : EORBF

Technologies Orbite inc.

31 juil. 2015 08h00 HE

Orbite annonce ses résultats du deuxième trimestre de 2015 et fait le point sur la construction de son usine de HPA

Le projet respecte l'échéancier prévoyant le début de la mise en service au T3 et de la production commerciale au T4

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 31 juillet 2015) - Technologies Orbite inc. (TSX:ORT)(OTCQX:EORBF) (« Orbite » ou la « Société ») a annoncé aujourd'hui le dépôt de ses états financiers consolidés intermédiaires pour le deuxième trimestre clos le 30 juin 2015. La Société a constaté une perte de 3,7 millions de dollars (soit 0,01 $ par action) pour le deuxième trimestre par rapport à une perte de 4,3 millions de dollars (0,02 $ par action) pour la période correspondante de 2014, ce qui représente une diminution de 12,7 %. Le fonds de roulement net de la Société s'établit à 8,5 millions de dollars. Tous les montants sont libellés en dollars canadiens, sauf indication contraire.

Faits saillants du deuxième trimestre

  • Au cours du trimestre, la Société a effectué plusieurs démarches visant à obtenir du financement pour la construction de l'usine d'alumine de haute pureté (HPA).

    • Le 6 avril 2015, un placement public d'unités d'un montant de 10 millions de dollars a été conclu dans le cadre d'une convention de prise ferme, associé à une option d'attributions excédentaires de 5 millions de dollars dont bénéficie Euro Pacific Canada Inc., le preneur ferme. Par la suite, le 6 mai, la Société a annoncé l'émission d'unités additionnelles pour une somme brute de 5 millions de dollars à la suite de l'exercice par Euro Pacific Canada Inc. de son option d'attributions excédentaires.

    • Orbite a reçu du gouvernement du Québec un montant de 2 millions de dollars et a annoncé qu'elle recevrait un montant supplémentaire de 3 millions de dollars dans le cadre de ses crédits d'impôt à l'investissement du Québec pour les exercices 2012 et 2013, en lien avec les équipements achetés pour la fabrication et la transformation dans la région de la Gaspésie. La Société a reçu ou s'attend à recevoir sous peu la totalité de la somme de 25,7 millions de dollars à titre de crédits d'impôt dus à la Société en lien avec les exercices 2012 et 2013. De ce montant, une somme de 25 millions de dollars sera déposée dans un compte distinct afin de servir de garantie pour les débentures convertibles émises en 2012. Le solde, soit 0,7 million de dollars, ainsi que 0,2 million de dollars d'intérêts afférents à recevoir, sera affecté au financement de l'usine de HPA.

    • Les conseillers fiscaux de la Société lui ont confirmé qu'elle devrait être admissible à des crédits d'impôt remboursables jusqu'à concurrence de 7,5 millions de dollars pour l'exercice 2015, ainsi qu'à des crédits d'impôt à l'investissement applicables à ses investissements en Gaspésie qui seront effectués en 2016 et en 2017.

    • Investissement Québec (« IQ ») a accepté d'octroyer à Orbite un prêt-relais de 5 millions de dollars, adossé aux crédits d'impôt à l'investissement que la Société doit recevoir pour l'exercice 2015.

    • Orbite et Crede Capital, le porteur des droits de souscription de série Y, ont décidé d'un commun accord de résilier les droits de souscription de série Y.

  • Orbite a envoyé des échantillons d'alumine de haute pureté à cinq clients potentiels, amorçant ainsi son programme d'homologation en tant que fournisseur. Les échantillons ont été produits suite à des modifications effectuées sur l'équipement de calcination existant à l'usine de HPA de la Société à Cap-Chat.

  • On a accordé à la Société les brevets canadien et américain portant sur la technologie de monétisation des boues rouges. Il s'agit du brevet canadien n° 2 857 574 et du brevet des États-Unis n° 9 023 301, tous deux intitulés Procédés de traitement de boue rouge.

  • Orbite a annoncé qu'elle avait reçu une notification de IP Australia de l'octroi et de la délivrance du brevet 2012308068 concernant les Procédés de préparation d'alumine et de divers autres produits.

  • Orbite a annoncé qu'en date du 17 juin 2015, la Société changeait son nom à Technologies Orbite inc. afin de mieux refléter sa vision actuelle et ses perspectives de croissance. Parallèlement au changement de nom de la Société, ses actions se négocient maintenant sous la catégorie d'inscription « Industriel/Technologie » à la Bourse de Toronto, plutôt que sous la catégorie « Secteur minier ».

  • Le 18 juin 2015, Orbite a tenu son assemblée annuelle et extraordinaire des actionnaires, au cours de laquelle ses actionnaires ont approuvé l'ensemble des résolutions soumises par la direction, y compris l'approbation du régime d'unités d'actions incessibles et le régime d'unités d'actions différées, que la Société a nouvellement mis en œuvre.

Événements postérieurs

  • Orbite a annoncé que le Conseil national de recherches du Canada (CNRC), en collaboration avec le Centre de développement technologique d'Orbite, évaluera l'alumine de haute pureté d'Orbite en vue de son utilisation dans les séparateurs de batteries aux ions de lithium.

  • Le 10 juillet 2015, la Société a reçu du gouvernement du Québec un montant de 2,7 millions de dollars dans le cadre de ses crédits d'impôt à l'investissement en lien avec les équipements achetés pour la fabrication et la transformation dans la région de la Gaspésie. Ce paiement couvre les exercices financiers 2012 et 2013, et la Société s'attend à recevoir d'autres paiements. À la date de publication des états financiers consolidés, un montant total de 25 millions de dollars avait été reçu et déposé dans un compte distinct afin de servir de garantie aux débentures convertibles émises en décembre 2012.

  • Le 20 juillet 2015, la Société a retiré un montant de 3,7 millions de dollars du prêt-relais de 5 millions de dollars reçu d'Investissement Québec. En date du 20 juillet 2015, un montant de 6,7 millions de dollars était utilisé, sur un total disponible de 8,03 millions de dollars.

Le point sur la construction de l'usine de HPA (des images sont disponibles dans la section Fichiers média du site Web d'Orbite www.orbitetech.com)

Suite au communiqué de presse publié par la Société le 12 juin 2015, l'installation des matières réfractaires est maintenant pratiquement terminée.

Décomposeur et calcinateur

  • Comme prévu, Mécanique CNC (2002) Inc. (« CNC ») et RHI Canada Inc. (« RHI ») ont commencé le processus d'installation des matériaux réfractaires et la préparation de l'intérieur des fours a débuté à l'usine de Cap-Chat à la fin de mars.

  • Les briques de rechange ont été préfabriquées avec succès au moyen du nouveau matériau réfractaire. RHI, à Boucherville, a terminé l'installation du réfractaire à l'intérieur de la tuyauterie auxiliaire du système de calcination et l'ensemble a été soumis au processus de cuisson dans les installations de Les Services Mobiles Thermetco (« Thermetco »), à Montréal.

  • L'installation des matériaux réfractaires (briques, mortier et béton réfractaire) du calcinateur, du décomposeur ainsi que de la tuyauterie, effectuée sous la surveillance technique d'Outotec et des fournisseurs des matériaux réfractaires, est maintenant pratiquement terminée. Une dernière petite section du plancher du calcinateur sera coulée le 1er août.

  • RHI et Thermetco entreprendront dès la première semaine d'août le processus de chauffage et de cuisson du revêtement réfractaire des deux fours, processus qui durera quatre semaines.

Tuyauterie pour la vapeur

  • La préfabrication en atelier de la tuyauterie en alliage spécialisé, nécessaire pour le transport de la vapeur haute température vers le décomposeur et le calcinateur, est en cours et son installation dans l'usine commencera en août, comme prévu.

Tuyauterie revêtue

  • La préfabrication de la tuyauterie revêtue (résistante à l'acide) est en cours. La tuyauterie devrait être livrée à l'usine en prévision de son installation en août, comme prévu.

Toute la tuyauterie, y compris les services publics

  • La Société a reçu les soumissions pour l'installation de l'ensemble de la tuyauterie et a choisi l'entrepreneur. La Société est en train de finaliser les ententes contractuelles avec cet entrepreneur et les travaux d'installations commenceront au début d'août.

Systèmes mécaniques

  • CNC, qui a installé le décomposeur et le calcinateur, a été présent à l'usine de façon continue pour l'installation de différents équipements mécaniques, mineurs et majeurs. Cette portion des travaux se déroule comme prévu et devrait être terminée en août.

Systèmes électriques et instrumentation

  • Le contrat a été attribué à Les entreprises d'électricité JMN inc. de Matane, au Québec. Les travaux d'électricité, y compris l'installation du transformateur d'alimentation principale et du système d'alimentation électrique d'Outotec, ont débuté et se poursuivront jusqu'au démarrage de l'usine.

Structure, construction et fondations

  • Les travaux de fondations ont été confiés à Les entreprises Roy Duguay & associés, de Cap-Chat. Toutes les fondations extérieures (silo d'hydroxyde, tour de refroidissement, nouveaux agrandissements aux bâtiments, etc.) sont terminées. Les fondations de l'équipement intérieur de l'usine sont également achevées.

  • Les contrats des travaux de structure et de construction ont été attribués à Atelier de soudure Gilles Roy inc. (« ASGR ») d'Amqui, au Québec. La préfabrication des nouveaux agrandissements au bâtiment, qui logeront les échangeurs de chaleur du cristalliseur et la salle de contrôle électrique du système de calcination, est terminée. L'installation à l'usine a commencé en juin et se déroule comme prévu.

  • De plus, ASGR termine actuellement plusieurs modifications internes à la structure et procède à l'installation des plateformes destinées à l'équipement et au personnel.

Ventilation et isolation

  • Le processus d'évaluation des soumissions pour la fourniture et l'installation de l'isolation sur l'équipement de calcination ainsi que sur la tuyauterie et les cuves à haute température est terminé. La Société est en train de finaliser les ententes contractuelles avec les entrepreneurs retenus et les travaux d'installations commenceront en août.

Approvisionnement, échéancier et budget

  • Les fournisseurs continuent de respecter les dates de livraison pour la majeure partie des éléments critiques à long délai de livraison.

  • Orbite prévoit commencer la mise en service de l'usine au troisième trimestre de 2015 et le début de la production commerciale au quatrième trimestre de 2015.

  • Le projet respecte le budget prévu.

Préparation sur le plan de l'exploitation

  • Le personnel affecté à l'exploitation a suivi une formation de 40 modules et chaque participant a reçu à ce jour quelque 275 heures de formation. La formation pratique sur l'exploitation, qui a commencé à la fin de juin, se poursuivra jusqu'à la mise en service et au démarrage.

  • Les plans de mesures d'urgence et de santé-sécurité relatifs à l'exploitation continue sont prêts et en cours de mise en œuvre.

  • Le personnel affecté au projet et le personnel d'exploitation finalisent actuellement les procédures de mise en service et de démarrage.

Le point sur la production d'échantillons

Nous avons jusqu'à présent reçu des commentaires positifs sur la pureté et la composition chimique de nos échantillons. Nos clients potentiels souhaiteraient aussi faire l'essai d'échantillons d'alumine haute pureté plus représentatifs d'une production commerciale à grande échelle, en particulier en ce qui a trait aux propriétés mécaniques.

Orbite a par la suite modifié son équipement et son procédé de calcination afin qu'ils s'approchent le plus possible des nouveaux paramètres permanents. L'usine de Cap-Chat a produit de nouveaux échantillons qui sont actuellement soumis au procédé de calcination finale. Ces nouveaux échantillons, encore plus représentatifs des produits finis prévus par la Société, devraient être expédiés à la fin d'août ou au début de septembre.

En outre, à la suite du démarrage et de la mise en service de l'équipement de broyage à l'usine de Cap-Chat, qui auront lieu en août, Orbite prévoit préparer des échantillons additionnels répondant aux exigences particulières de certains clients potentiels sur le plan de la taille et de la distribution des particules. Ces échantillons devraient être expédiés en octobre.

« Nous avançons à grands pas vers l'achèvement de notre usine de HPA, » a déclaré Glenn Kelly, chef de la direction d'Orbite. « Les travaux effectués sur notre système de calcination sont pratiquement terminés et nous travaillons maintenant sur les systèmes auxiliaires en vue d'intégrer le système de calcination au reste de l'usine. Nous sommes maintenant en fin de parcours, tout près du fil d'arrivée. La modification de notre système de calcination a pris du temps, mais elle nous a permis d'accélérer le processus d'homologation auprès de plusieurs clients potentiels. Le fait que nous ayons été invités à fournir des échantillons additionnels, plus représentatifs de ce que le système HPA2 produira lorsqu'il sera mis en service, confirme nos hypothèses : il existe un marché pour des fournisseurs capables de proposer un approvisionnement constant de HPA de grande qualité. »

« Au cours du trimestre, nous avons fait des progrès en vue de renforcer notre structure financière et sommes toujours à la recherche de sources de financement qui produiront un effet dilutif minimal sur notre actionnariat. Nous sommes confiants d'obtenir le financement nécessaire au parachèvement de l'usine et aux activités subséquentes; nous pourrons alors concentrer nos efforts sur notre statut d'entreprise commerciale productrice de revenus, et accélérer notre stratégie liée à la monétisation des déchets. »

Sommaire des résultats financiers du deuxième trimestre de 2015

Produits et bénéfices

La Société est une entreprise en phase de mise en valeur et elle ne tire aucun produit de ses activités ordinaires.

La perte subie au deuxième trimestre de 2015 a diminué de 0,55 million de dollars pour s'établir à 3,7 millions de dollars, passant de 0,02 $ par action à 0,01 $ par action, comparativement à la période correspondante de l'exercice précédent. Cette diminution s'explique principalement par une réduction des charges financières et des autres charges, en partie contrebalancée par une augmentation des charges d'exploitation de l'usine de HPA, ce qui reflète l'accroissement des activités à l'usine.

La perte subie au cours du semestre clos le 30 juin 2015 a diminué de 2,3 millions de dollars pour s'établir à 6,4 millions de dollars, comparativement à la période correspondante de l'exercice 2014. Cette diminution est principalement attribuable à une réduction de 1 million de dollars des frais généraux et administratifs ainsi qu'à une réduction des charges financières et des autres charges.

Situation financière

Trésorerie et placements à court terme¶

Au 30 juin 2015, la trésorerie et les placements à court terme de la Société totalisaient 4,1 millions de dollars et son fonds de roulement positif (actifs courants moins passifs courants) s'établissait à 8,5 millions de dollars.

Crédits d'impôt à l'investissement et autres montants d'aide publique à recevoir

Les crédits d'impôt à l'investissement et autres montants d'aide publique à recevoir ont augmenté de 2,3 millions de dollars au cours du semestre par rapport au 31 décembre 2014. Cette augmentation est principalement attribuable à la comptabilisation des crédits d'impôt à l'investissement à recevoir pour l'exercice 2015 pour l'équipement de fabrication et de transformation acheté en Gaspésie en 2015.

Trésorerie soumise à restrictions

Une augmentation de 6,1 millions de dollars a été enregistrée au poste Trésorerie soumise à restrictions au premier semestre de 2015 par rapport au 31 décembre 2014. Ce montant représente une partie des crédits d'impôt à l'investissement remboursables de 2012 et de 2013 ainsi que les intérêts gagnés sur ces dépôts; il a été déposé dans un compte distinct et sert à garantir les débentures convertibles émises en 2012. Ce montant sera remis à la Société selon les modalités de l'acte de fiducie.

Immobilisations corporelles

Une augmentation de 6,9 millions de dollars a été enregistrée au poste Immobilisations corporelles au cours des six premiers mois de 2015 par rapport au 31 décembre 2014. L'augmentation nette découle de l'investissement de 9,3 millions de dollars, avant les crédits d'impôt à l'investissement, dans les immobilisations corporelles, contrebalancé en partie par des crédits d'impôt à l'investissement de 2,3 millions de dollars.

Emprunt à court terme

Une augmentation de 3,0 millions de dollars a été enregistrée au poste Emprunt à court terme en 2015 par rapport au 31 décembre 2014. Elle est attribuable à la réception de l'emprunt de 3,0 millions de dollars obtenu auprès d'Investissement Québec.

Tableau des flux de trésorerie

Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation

Les sorties de trésorerie liées aux activités d'exploitation ont augmenté de 1,0 million de dollars au cours du trimestre clos le 30 juin 2015 par rapport à la période correspondante de 2014 et ont diminué de 0,8 million de dollars au cours des six premiers mois de 2015 par rapport à la période correspondante de 2014. Les sorties de trésorerie liées à l'exploitation, soit les sorties de trésorerie liées aux activités d'exploitation, ajustées pour tenir compte de certains éléments hors trésorerie du fonds de roulement et des paiements d'intérêts nets, ont diminué de 0,1 million de dollars et de 0,5 million de dollars au cours du trimestre et du semestre clos le 30 juin 2015, respectivement, par rapport aux périodes correspondantes de 2014. Les sorties de trésorerie liées aux éléments hors trésorerie du fonds de roulement ont augmenté de 1,1 million de dollars au cours du trimestre clos le 30 juin 2015 et ont diminué de 0,2 million de dollars pour les six premiers mois de 2015 par rapport aux périodes correspondantes de 2014.

Les diminutions des sorties de trésorerie liées à l'exploitation pour le trimestre et le semestre clos le 30 juin 2015 sont attribuables surtout à la diminution des frais généraux et administratifs. L'augmentation des éléments hors trésorerie du fonds de roulement au cours du trimestre clos le 30 juin 2015 découle principalement des crédits d'impôt à l'investissement et d'autres montants d'aide publique à recevoir qui ont été comptabilisés durant cette période.

Flux de trésorerie liés aux activités de financement

Les entrées de trésorerie liées aux activités de financement ont augmenté de 2,9 millions de dollars et de 2,0 millions de dollars au cours du trimestre et du semestre clos le 30 juin 2015, respectivement, par rapport aux périodes correspondantes de 2014. L'augmentation au cours du semestre est principalement attribuable au produit tiré de l'émission des débentures convertibles émises en 2015 et de l'emprunt à court terme auprès d'Investissement Québec et est en partie contrebalancée par le produit moindre tiré de l'émission d'actions et de bons de souscription, de l'exercice d'options et de la dette à long terme.

Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement

Les sorties de trésorerie liées aux activités d'investissement ont augmenté de 3,8 millions de dollars et de 0,8 million de dollars au cours du trimestre et du semestre clos le 30 juin 2015, respectivement. Cette augmentation est principalement attribuable aux investissements plus élevés dans la construction de l'usine de HPA de la Société.

Sources de financement

Afin de financer la construction en cours et la mise en service subséquente de l'usine de HPA, la Société, a conclu dans le cadre d'une convention de prise ferme, un placement d'un montant de 10 millions de dollars le 6 avril 2015 et un autre d'un montant de 5 millions de dollars le 6 mai 2015.

Le 19 juin 2015, la Société a conclu un contrat en vue d'obtenir un emprunt d'un montant maximal de 5 millions de dollars auprès d'Investissement Québec, garanti par les crédits d'impôt à l'investissement à recevoir par la Société pour l'exercice 2015, et que ses conseillers fiscaux estiment à 7,5 millions de dollars. Ce montant s'ajoute au prêt de 3 millions de dollars accordé par Investissement Québec à la suite de l'entente conclue le 13 janvier 2015, prêt garanti par les crédits d'impôt à l'investissement à recevoir par la Société pour l'exercice 2014. En date du 30 juillet 2015, un montant de 6,7 millions de dollars était utilisé, sur un total disponible de 8,03 millions de dollars.

Enfin, avec la réception d'un montant de 2,7 millions de dollars au titre des crédits d'impôt à l'investissement pour les exercices 2012 et 2013, la Société a une trésorerie soumise à restrictions totalisant 25 millions de dollars, donnée en garantie des débentures convertibles émises en 2012.

La direction d'Orbite tiendra un appel conférence et fournira une webdiffusion en direct portant sur les résultats financiers de même que sur la mise à jour sur son usine de HPA, aujourd'hui, le 31 juillet 2015 à 10 h.

L'appel se tiendra en anglais. La période de questions sera en anglais et en français.

DÉTAILS DE L'APPEL CONFÉRENCE :

Date : 31 juillet 2015
Heure : 10 h 00 (HAE)
Numéro de téléphone : +1 888 231-8191
+1 647 427-7450

Webdiffusion : http://bit.ly/1KiShn7

Rediffusion : +1 855 859-2056
+1 514 807-9274
+1 416 849-0833
Mot de passe « Encore » : 91927016

Disponible jusqu'à 12 h 00 minuit (HAE), le vendredi 7 août 2015

Avis au lecteur

Les renseignements contenus dans le présent communiqué de presse sont fournis sous réserve des renseignements communiqués dans les états financiers et le rapport de gestion de la Société pour le trimestre clos le 30 juin 2015, qui sont accessibles à l'adresse www.orbitetech.com et sous le profil de la Société à l'adresse www.sedar.com.

À propos d'Orbite

Technologies Orbite inc. est une société canadienne de technologies propres de transformation des minéraux et de développement des ressources dont les procédés novateurs et exclusifs devraient permettre l'extraction de l'alumine ainsi que d'autres produits de grande valeur, comme les oxydes des terres rares et des métaux rares, à des coûts parmi les plus bas de l'industrie, et ce, sans produire de déchets, en utilisant des matières premières, dont l'argile alumineuse, le kaolin, la néphéline, la bauxite, les boues rouges, les cendres volantes ainsi que les résidus de serpentine provenant des sites d'exploitation du chrysotile. À l'heure actuelle, Orbite est en voie de finalisation de sa première usine de production commerciale d'alumine de haute pureté (HPA) à Cap-Chat, au Québec. Orbite a terminé des travaux d'ingénierie de base pour une usine de production d'alumine métallurgique proposée, qui utiliserait l'argile extraite de son gisement Grande-Vallée. La Société possède un portefeuille qui comprend 15 familles de propriété intellectuelle incluant 18 brevets et de 107 demandes de brevet en cours d'homologation dans 11 pays et régions. La première famille de propriété intellectuelle est brevetée au Canada, aux États-Unis, en Australie, en Chine, au Japon et en Russie. La Société opère également un centre de développement technologique à la fine pointe, à Laval, Québec, où ses technologies sont développées et validées.

Énoncés prospectifs

Certains renseignements contenus dans le présent document peuvent inclure de « l'information prospective ». Sans limiter la portée de ce qui précède, l'information et l'information prospective peuvent inclure des énoncés au sujet des projets, des coûts, des objectifs et du rendement futur de la Société ou des hypothèses sous-jacentes à ces éléments. Dans le présent document, les termes comme « peut », « confiant », « ferait », « pourrait », « fera », « probable », « croire », « s'attendre à », « anticiper », « avoir l'intention de », « planifier », « estimer » et des expressions semblables, et leur forme négative, ont été employés pour signaler des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne sauraient être interprétés comme une garantie de rendement ou de résultats futurs et n'indiquent pas nécessairement avec précision si ces rendements futurs seront réalisés ni à quel moment ils pourraient l'être. Cette information et ces énoncés prospectifs sont fondés sur les renseignements alors disponibles ou sur les croyances de bonne foi de la direction de la Société à l'égard d'événements futurs. Ils sont assujettis à des risques connus ou inconnus, à des incertitudes, à des hypothèses et à d'autres facteurs imprévisibles, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de la Société. Ces risques, incertitudes et hypothèses incluent notamment ceux qui sont décrits sous la rubrique « Risques et incertitudes » de notre rapport de gestion daté du 31 mars 2015.

La Société n'a pas l'intention de mettre à jour ou de réviser l'information et les énoncés prospectifs figurant dans le présent document pour tenir compte de l'information, d'événements ou de circonstances subséquentes ou pour toute autre raison, et elle n'est tenue à aucune obligation à cet égard, sauf dans la mesure requise par les lois applicables.

Renseignements

  • NATIONAL Equicom
    Marc Lakmaaker, consultant externe, relations
    avec les investisseurs
    1 800 385-5451, poste 248
    mlakmaaker@equicomgroup.com

    Demandes de renseignements des médias
    TACT Intelligence-conseil
    Eric Gamache, consultant externe relations avec les médias
    418 529-3223, poste 33
    egamache@tactconseil.ca