Orbite Aluminae inc.
TSX : ORT
OTCQX : EORBF

Orbite Aluminae inc.

13 mai 2014 08h00 HE

Orbite annonce ses résultats du premier trimestre 2014 et fait le point sur la construction de son usine d'alumine de haute pureté

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 13 mai 2014) - Orbite Aluminae inc. (TSX:ORT)(OTCQX:EORBF) (« Orbite », ou la « Société ») a annoncé aujourd'hui le dépôt de ses résultats financiers du premier trimestre clos le 31 mars 2014 et a fait le point sur la construction de son usine d'alumine de haute pureté.

Faits saillants du premier trimestre

Tous les montants sont libellés en dollars canadiens, sauf indication contraire.

  • Avancement du projet d'usine d'alumine de haute pureté de concert avec nos partenaires : études techniques détaillées, gestion du projet, approvisionnement et commande du système de calcination qui servira à la production d'alumine de haute pureté.
  • Réception d'une contribution financière remboursable, sans intérêt, de 3,8 millions de dollars de la part de Développement économique Canada (« DÉC »).
  • Annonce que le gouvernement du Québec a officiellement autorisé un investissement de 10 millions de dollars dans le capital d'Orbite. La finalisation de cet investissement du gouvernement du Québec se déroule comme prévu.
  • Émission des droits de souscription de série X et de série Y aux termes desquels l'investisseur institutionnel doit souscrire des débentures de la Société jusqu'à 40 millions de dollars. Orbite a décidé de reporter l'investissement de 10 millions de dollars aux termes des droits de souscription de série X initialement prévu pour le 15 mai 2014; la clôture de cet investissement est maintenant prévue au plus tard pour la mi-juillet 2014. Sous réserve de l'approbation des actionnaires, l'investisseur doit souscrire des débentures de la Société pour un montant supplémentaire de 30 millions de dollars aux termes des droits de souscription de série Y, après la clôture de l'investissement découlant des droits de souscription de série X.
  • Contrôle continu des coûts et respect des prévisions budgétaires.
  • Trésorerie et placements à court terme de 5,3 millions de dollars au 31 mars 2014; fonds de roulement positif de 5,3 millions de dollars.
  • Crédits d'impôt à l'investissement non courants à recevoir de 27,3 millions de dollars.
  • Immobilisations corporelles de 66,9 millions de dollars.
  • Perte et résultat global trimestriels de 4,4 millions de dollars, soit 0,02 $ par action, en hausse de 3,9 millions de dollars par rapport au T1 2013 et en baisse de 4,6 millions de dollars, soit 51 %, par rapport au T4 2013.
  • Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation de 3,6 millions de dollars.
  • Flux de trésorerie liés aux activités de financement de 3,9 millions de dollars.
  • Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement de 5,3 millions de dollars.
  • Capitaux propres de 89,0 millions de dollars, en hausse de 8,2 % par rapport au 31 décembre 2013.

Événements postérieurs au trimestre

  • Orbite a annoncé la nomination de M. Claude Lamoureux à titre de président du conseil d'administration de la Société, et la nomination de M. Glenn Kelly, président et chef de la direction d'Orbite, à titre d'administrateur.
  • Orbite a mis fin aux négociations en cours ainsi qu'à son entente avec Rusal UC relativement au projet de production d'alumine métallurgique.

« Nous poursuivons les travaux prévus en vue de l'achèvement de notre usine de production d'alumine de haute pureté selon notre échéancier d'exécution de 12 mois. Je suis satisfait des progrès accomplis, qui donnent une bonne visibilité à nos activités de commercialisation », affirme M. Glenn Kelly, le chef de la direction d'Orbite. « Au cours du dernier trimestre, nous avons réalisé un certain nombre d'étapes importantes; par exemple, nous avons commandé le calcinateur auprès du leader mondial Outotec. Nous avons réalisé un cycle de production limité dont les résultats sont encourageants et conformes aux attentes découlant des travaux de notre centre de développement technologique de pointe. D'autres étapes importantes, telles que les études techniques détaillées, la gestion du projet, l'établissement du calendrier définitif, la préparation en vue des commandes d'équipement et des travaux de construction, progressent comme prévu. Au premier trimestre, Orbite a reçu de Développement économique Canada un prêt de 3,8 millions de dollars ne portant pas intérêt. En outre, Investissement Québec a annoncé au premier trimestre un investissement de 10 millions de dollars dans le capital de la Société. Les dernières étapes du financement seront complétées sous peu. »

« Les fonds obtenus du gouvernement du Québec et du gouvernement fédéral, les droits de souscription de série X qui mèneront à la souscription prévue de 10 millions de dollars d'ici la mi-juillet, ainsi que l'émission des droits de souscription de série Y font en sorte que la Société dispose de suffisamment de capitaux pour parvenir à l'étape de la commercialisation », de conclure M. Kelly. « Au cours des prochains mois, nous allons accroître nos efforts de commercialisation en tentant de nous qualifier comme fournisseurs auprès de clients potentiels. J'anticipe avec plaisir d'informer les intervenants du marché de nos progrès au cours des prochains trimestres. »

Mise à jour concernant l'exploitation et la construction pour le premier trimestre - Usine d'alumine de haute pureté

Au cours du premier trimestre de 2014, Orbite a fait progresser le développement de son projet d'alumine de haute pureté avec ses partenaires : Seneca en ce qui concerne l'étude technique détaillée, Groupe Alphard en ce qui concerne la gestion du projet et l'approvisionnement et Outotec en ce qui concerne la fourniture de son calcinateur pour la production d'alumine de haute pureté.

À son centre de développement technologique (« CDT ») situé à Laval, au Québec, la Société a réalisé de nombreux essais pilotes afin de déterminer les conditions idéales pour la synthèse d'alumine de haute pureté afin d'optimiser la qualité du produit, la productivité ainsi que les coûts d'exploitation. Elle a également déterminé les paramètres d'exploitation pour différentes matières premières. Tous ces éléments sont intégrés dans la conception du projet d'alumine de haute pureté à Cap-Chat.

À l'usine d'alumine de haute pureté de Cap-Chat, la Société a effectué avec succès une série d'essais avec deux matières premières commerciales pour la production de cristaux hexahydratés d'aluminium (les précurseurs de l'alumine de haute pureté) afin de confirmer les conditions de conception optimales à l'échelle industrielle ainsi que pour produire des matières de grande qualité pour la fabrication d'échantillons destinés aux clients en vue de leur homologation. Comme la Société l'a révélé lors de sa conférence téléphonique du 17 mars, un incident survenu à un réacteur de lixiviation au cours d'un des essais de production à l'usine d'alumine de haute pureté de Cap-Chat a entraîné le bris d'une conduite d'eau et le déversement accidentel d'un mélange d'acide, d'eau et de solides. Personne n'a été blessé, et il n'y aura aucune incidence importante sur nos activités ou sur nos finances. Le déversement a été entièrement contenu dans l'immeuble de traitement et récupéré dans le système de confinement des eaux usées. La cause de l'incident a été déterminée et le matériel endommagé est en voie de réparation après inspection approfondie. L'équipe d'ingénierie collabore étroitement avec les assureurs pour réduire au minimum les coûts pour la Société.

La Société a également effectué des essais de calcination à des centres de projets pilotes exploités par deux fournisseurs, qui ont confirmé la performance du traitement et la qualité du produit avec les deux systèmes. Les matières produites ont été soumises à tous les tests nécessaires au CDT. Après avoir effectué une évaluation technique et commerciale approfondie des deux offres, la Société a conclu une convention d'approvisionnement avec Outotec Oyj et Outotec Canada pour la fourniture du calcinateur et de l'équipement auxiliaire. Pendant le trimestre, Orbite a reçu une contribution financière de 3,8 millions de dollars de Développement économique Canada, qui a été utilisée pour acheter le calcinateur d'Outotec. Le solde de 0,2 million de dollars sera versé en 2015. La conception du procédé et l'examen de sécurité sont terminés et Outotec a commencé la production des trois principales cuves dans son atelier de fabrication situé à Burlington, en Ontario. La Société met actuellement au point la stratégie de contrôle du procédé avec l'équipe d'ingénierie allemande d'Outotec. La Société s'attend à recevoir d'Allemagne en juin le premier envoi de matériel, comprenant des matériaux réfractaires, de l'équipement auxiliaire et des systèmes de lavage de l'acide chlorhydrique.

Sur le plan de l'ingénierie, l'étude technique détaillée de Seneca progresse selon le calendrier. La Société prévoit initier la commande du reste du matériel et instruments en mai. Elle s'attend également à achever très prochainement l'examen des risques et de l'exploitabilité (« HAZOP »).

Avec ses divers partenaires, la Société est en voie de finaliser le calendrier détaillé de construction et d'établir les exigences de préfabrication et de construction. Des discussions préalables avec des sociétés de construction commenceront sous peu, et le processus d'appel d'offres sera lancé en vue de l'attribution des contrats, en juin, et du début de la construction, en juillet.

Le 28 mars 2012, la Société a annoncé qu'elle avait conclu avec UC RUSAL (« RUSAL »), un protocole d'entente non contraignant aux termes duquel les parties avaient l'intention d'investir dans une coentreprise qui réaliserait la construction d'une usine d'alumine métallurgique et en assurerait l'exploitation. Malgré de longues négociations, les parties ont été incapables de s'entendre sur des conditions satisfaisantes à Orbite. En conséquence, la Société annonce qu'elle a mis fin au protocole d'entente.

Bien que ce ne soit pas une priorité immédiate, la Société a l'intention d'entamer des pourparlers avec d'autres partenaires potentiels, dont Glencore, avec qui elle a signé un accord d'approvisionnement exécutoire, en vue de constituer une coentreprise pour réaliser son usine de production d'alumine métallurgique.

Sommaire des résultats financiers

Résultat global

Orbite est une société en phase de mise en valeur et elle ne tire aucun produit de ses activités.

La perte avant produits financiers nets (charges financières nettes), impôts sur le résultat et impôts miniers pour le premier trimestre de 2014 a augmenté de 571 535 $ pour atteindre 3 414 119 $, alors qu'elle était de 2 842 384 $ pour le premier trimestre de 2013. L'augmentation est attribuable essentiellement aux charges d'exploitation plus élevées de l'usine d'alumine de haute pureté, étant donné que les coûts liés à cette usine pour le premier trimestre de 2013 étaient en grande partie inscrits à l'actif, et non passés en charges.

La perte pour le premier trimestre de 2014 a augmenté de 3 900 199 $ pour atteindre 4 411 167 $, soit 0,02 $ par action, alors qu'elle était de 510 968 $ pour la période correspondante de 2013. La hausse est toutefois attribuable principalement à l'ajustement sans effet sur la trésorerie de l'évaluation à la valeur du marché en raison de l'augmentation de 3 342 900 $ de la juste valeur des débentures, laquelle est présentée dans les charges financières nettes.

Frais de recherche et développement

Les frais de recherche et développement engagés incluent généralement les charges au titre des avantages du personnel (salaires et avantages sociaux), les paiements fondés sur des actions, les honoraires des experts-conseils et les coûts des matières liés au centre de développement technologique de la Société, situé à Laval. Ces frais sont présentés déduction faite des crédits d'impôt à l'investissement pour la recherche et développement et des autres montants d'aide publique de 23 400 $ et de 17 600 $ pour les trimestres clos les 31 mars 2014 et 2013, respectivement. Les frais de recherche et développement ont augmenté de 97 652 $ au cours du premier trimestre par rapport à la période correspondante de 2013 en raison de l'augmentation des salaires, des honoraires des experts-conseils et des paiements fondés sur des actions.

Frais généraux et administratifs

Les frais généraux et administratifs concernent principalement les activités du siège social et représentent essentiellement les charges au titre des avantages du personnel (salaires et avantages sociaux), la charge au titre des paiements fondés sur des actions, les honoraires des experts-conseils, les frais comptables et juridiques, les frais de développement des affaires et les frais liés aux relations avec les investisseurs. Les frais généraux et administratifs ont augmenté de 65 409 $ au cours du premier trimestre par rapport à la période correspondante de 2013, surtout en raison de l'augmentation de la charge au titre des paiements fondés sur des actions (213 386 $) et du montant à payer au titre des indemnités de départ (166 000 $); ces augmentations ont été compensées en partie par une diminution des honoraires des experts-conseils, ainsi que par la réduction générale des charges qui découle du programme de réduction des coûts mis en place par la Société en 2013.

Charges d'exploitation de l'usine d'alumine de haute pureté

Les charges d'exploitation de l'usine d'alumine de haute pureté comprennent les frais d'administration et d'entretien de l'usine d'alumine de haute pureté de Cap-Chat (Québec) depuis la cessation des activités de l'usine pilote à la fin du deuxième trimestre de 2012. Les frais engagés à l'usine d'alumine de haute pureté qui sont directement liés à l'installation de l'équipement et à la mise en service de l'usine et qui remplissent les critères de capitalisation selon les IFRS sont inscrits à l'actif dans les immobilisations corporelles. Les charges d'exploitation de l'usine d'alumine de haute pureté ont augmenté de 378 378 $ au cours du premier trimestre clos le 31 mars 2014 par rapport à la période correspondante de 2013. Cette augmentation est imputable au fait que les frais liés au personnel supplémentaire affecté aux activités d'exploitation, alors que les coûts liés à l'usine d'alumine de haute pureté étaient en grande partie inscrits à l'actif au premier trimestre de 2013.

Autres profits financiers (pertes financières)

La Société a comptabilisé une perte de 986 187 $ pour le premier trimestre, comparativement à un profit de 2 353 769 $ pour la période correspondante de 2013. La perte subie au premier trimestre découle principalement de l'ajustement sans effet sur la trésorerie de l'évaluation à la valeur du marché relatif aux débentures convertibles 2013. Le profit réalisé au cours du premier trimestre de 2013 est principalement attribuable à la diminution de la juste valeur du dérivé incorporé lié à l'option de conversion des débentures convertibles 2012 et qui découle de la baisse du cours de l'action de la Société.

Situation financière

Trésorerie et placements à court terme

Une diminution de 4 972 031 $ a été enregistrée au chapitre de la trésorerie et des placements à court terme au premier trimestre de 2014 par rapport au 31 décembre 2013. La diminution est surtout imputable à l'investissement continu dans la construction de l'usine d'alumine de haute pureté, aux frais de recherche et développement et aux frais généraux et administratifs ainsi qu'aux charges d'exploitation de cette usine. Elle a été compensée en partie par la contribution financière de 3,8 millions de dollars reçue de Développement économique Canada.

Immobilisations corporelles

Une augmentation de 2 028 486 $ a été enregistrée au poste Immobilisations corporelles au premier trimestre de 2014 par rapport au 31 décembre 2013. L'augmentation nette découle d'une augmentation de 5 813 816 $, avant les crédits d'impôt à l'investissement, de l'investissement dans les immobilisations corporelles qui est surtout attribuable à l'usine d'alumine de haute pureté; cette augmentation a été réduite en partie par la comptabilisation d'un montant de 3 711 178 $ au titre des subventions publiques et des crédits d'impôt à l'investissement remboursables relativement aux achats d'équipement pour l'usine d'alumine de haute pureté et par la comptabilisation de l'amortissement au cours de la période.

Dette à long terme et débentures convertibles

La dette à long terme (y compris la tranche à court terme) a augmenté de 1 752 058 $ et les débentures convertibles ont diminué de 9 514 405 $ au premier trimestre de 2014 par rapport au 31 décembre 2013. La diminution des débentures convertibles découle principalement de l'exercice de l'option de conversion des débentures par certains détenteurs de débentures convertibles 2013. L'augmentation de la dette à long terme s'explique surtout par la réception de la contribution financière de 3,8 millions de dollars versée par Développement économique Canada, comptabilisée au coût amorti. Le prêt consenti par Développement économique Canada ne porte pas intérêt.

Capital social et bons de souscription

Une augmentation de 10 422 658 $ a été enregistrée au poste Capital social et bons de souscription, principalement du fait de l'émission d'actions ordinaires par suite de la conversion de débentures 2013 au cours du premier trimestre.

Flux de trésorerie

Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation

Les sorties nettes de flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation se sont établies à 3 551 223 $ pour le premier trimestre contre des entrées nettes de flux de trésorerie de 985 326 $ pour la période correspondante de 2013. Si l'on exclut les éléments hors trésorerie du fonds de roulement et les intérêts payés et reçus, les flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation s'établissent à 2 646 867 $ en 2014, contre 2 268 667 $ pour le premier trimestre de 2013. L'augmentation de 378 200 $ est attribuable principalement à la hausse des frais d'administration et d'entretien de l'usine d'alumine de haute pureté. Les flux de trésorerie affectés aux éléments hors trésorerie du fonds de roulement s'établissaient à 427 735 $ au premier trimestre de 2014, alors qu'au premier trimestre de 2013, des entrées de trésorerie de 3 696 264 $ étaient liées à ces éléments. Les entrées de flux de trésorerie importantes en 2013 résultent des montants élevés au titre des remboursements de taxes de vente au cours de la période.

Flux de trésorerie liés aux activités de financement

Les flux de trésorerie liés aux activités de financement ont augmenté de 3 921 822 $ au cours du trimestre clos le 31 mars 2014 par rapport à la période correspondante de 2013. L'augmentation est principalement attribuable à la contribution financière qui a été obtenue de Développement économique Canada au cours de la période close le 31 mars 2014.

Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement

Les flux de trésorerie liés aux activités d'investissement ont diminué de 15 946 227 $ au cours du trimestre clos le 31 mars 2014 par rapport à la période correspondante de 2013, principalement en raison de la réduction des investissements dans la construction de l'usine d'alumine de haute pureté ainsi que dans les actifs d'exploration et d'évaluation.

Situation de trésorerie et sources de financement

Au 31 mars 2014, la trésorerie et les placements à court terme de la Société totalisent 5 307 431 $ et son fonds de roulement positif (actifs courants moins passifs courants) s'établit à 5 273 709 $.

Contribution financière remboursable de Développement économique Canada

Le 30 janvier 2014, Orbite a annoncé qu'elle avait obtenu une contribution financière remboursable, ne portant pas intérêt, de 4 millions de dollars de la part de Développement économique Canada pour les régions du Québec. Ces fonds serviront à l'acquisition et à l'installation du calcinateur d'alumine, une pièce maîtresse de l'usine d'alumine de haute pureté d'Orbite. Aux termes de l'entente, la Société a reçu 3 800 000 $ en mars 2014 et elle recevra le solde de 200 000 $ en 2015. La contribution financière ne porte pas intérêt et est remboursable en 10 versements semestriels égaux consécutifs qui commenceront le 24e mois suivant l'achèvement de l'usine d'alumine de haute pureté. Le prêt est garanti par une hypothèque mobilière de premier rang qui grève les biens mobiliers de la Société se trouvant sur les lieux de son usine de production d'alumine de haute pureté située à Cap-Chat, jusqu'à ce que le matériel de calcination soit installé et fonctionnel; à ce moment-là, le prêt sera garanti exclusivement par ce matériel de calcination. En 2010 et en 2011, la Société a obtenu auprès de DÉC un prêt non garanti totalisant 800 000 $, dont l'échéance a été reportée au 1er avril 2016. Ce prêt est lui aussi garanti par une hypothèque mobilière de premier rang qui grève les biens mobiliers de la Société se trouvant sur les lieux de son usine de Cap-Chat, jusqu'à ce que le matériel de calcination soit installé et fonctionnel; à ce moment-là, le prêt sera garanti exclusivement par ce matériel de calcination.

La Société a l'intention de réunir les fonds nécessaires à la construction et à la mise en service de l'usine d'alumine de haute pureté en recourant aux sources de financement suivantes :

Investissement d'Investissement Québec dans le capital d'Orbite

Le 3 mars 2014, la Société a annoncé que le gouvernement du Québec avait officiellement autorisé un investissement de 10 millions de dollars dans son capital, par l'entremise d'Investissement Québec (« IQ »), un mandataire du gouvernement du Québec. Les modalités de l'investissement, notamment le moment de l'investissement et le prix de souscription, seront déterminées prochainement.

Débentures convertibles

Par ailleurs, Orbite a annoncé la signature d'un engagement exécutoire par un investisseur institutionnel établi aux États-Unis. L'engagement prévoit la souscription future d'unités supplémentaires pour un montant de 40 millions de dollars dans le cadre d'un placement privé (l'« engagement de souscription »). Ces unités sont assorties des mêmes modalités que les unités émises en décembre 2013 (se reporter à la note 7 afférente aux états financiers annuels de l'exercice clos le 31 décembre 2013), à l'exception de ce qui suit : le prix de conversion correspondra au prix de négociation moyen, pondéré en fonction du volume sur une période de cinq jours, des actions de la Société le dernier jour de bourse avant la date à laquelle les droits de souscription des unités supplémentaires peuvent être exercés pour la première fois; les bons de souscription attribués correspondront à 45 % du nombre d'actions ordinaires en lesquelles les débentures sont susceptibles d'être converties et ils pourront être exercés au prix de conversion majoré d'une prime de 20 %.

Aux termes des modalités de l'engagement de souscription, l'investisseur a souscrit, le 10 mars 2014, les deux (2) séries de droits de souscription (les « droits de souscription de série X » et les « droits de souscription de série Y », collectivement les « droits de souscription »). Les droits de souscription pourront être exercés par l'investisseur et par la Société. Au moment de l'exercice, l'investisseur sera tenu de souscrire des unités supplémentaires pour un montant total pouvant atteindre 40 millions de dollars, comme suit :

  • aux termes des droits de souscription de série X, au moment de l'exercice, l'investisseur doit souscrire des unités supplémentaires d'un montant de 10 millions de dollars, à défaut de quoi ces droits ainsi que les droits de série Y expireront;
  • aux termes des droits de souscription de série Y, au moment de l'exercice, l'investisseur devra souscrire des unités supplémentaires pour un montant total pouvant atteindre 30 millions de dollars, selon des seuils de volume de transactions des actions ordinaires. Les droits de souscription de série Y peuvent être exercés pendant une période de 24 mois, et cela seulement si les droits de souscription de série X sont exercés, à défaut de quoi ils expireront immédiatement.

Comme il a été mentionné dans le communiqué de presse du 14 mars de la Société, les droits de souscription de série X et de série Y ont été émis selon les modalités exposées dans l'engagement de souscription et résumées dans le prospectus simplifié modifié de la Société daté du 6 décembre 2013.

L'investisseur est tenu de respecter certaines conditions relativement aux droits de souscription; il doit notamment obtenir certaines approbations réglementaires, dont l'approbation de la TSX, et l'approbation des actionnaires de la Société avant de pouvoir exercer les droits de souscription de série Y.

La direction d'Orbite tiendra une conférence téléphonique qui sera diffusée sur le Web en direct aujourd'hui, le 13 mai 2014, à 10 heures, afin de discuter des résultats financiers de la Société et de fournir une mise à jour sur le projet d'usine d'alumine de haute pureté de la Société.

DÉTAILS DE LA CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE :

Date : 13 mai 2014
Heure : 10 h 00 (HAE)
Numéro de téléphone : +1 888 231-8191
+1 647 427-7450
Webdiffusion : http://bit.ly/1o8xFVM
Rediffusion : +1 855 859-2056
+1 514 807-9274
+1 416 849-0833
Disponible jusqu'à 12 h 00 minuit (HAE), le mardi 27 mai 2014
Numéro d'identification Encore : 44095234

Avis au lecteur

Les renseignements contenus dans le présent communiqué de presse sont fournis sous réserve des renseignements communiqués dans les états financiers et le rapport de gestion de la Société pour le trimestre clos le 31 mars 2014, qui sont accessibles à l'adresse www.orbitealuminae.com et sous le profil de la Société à l'adresse www.sedar.com.

À propos d'Orbite

Orbite Aluminae inc. est une société canadienne de technologies propres dont les procédés novateurs et exclusifs devraient permettre l'extraction de l'alumine ainsi que d'autres produits de grande valeur, comme les oxydes de terres rares et de métaux rares, à des coûts parmi les plus bas de l'industrie, et ce, sans produire de déchets, en utilisant des matières premières, dont l'argile alumineuse, le kaolin, la néphéline, la bauxite, les boues rouges et les cendres volantes. À l'heure actuelle, Orbite est en voie de finalisation de sa première usine de production commerciale d'alumine de haute pureté à Cap-Chat, au Québec et elle a terminé les travaux d'ingénierie de base pour une usine de production d'alumine métallurgique proposée, qui utiliserait l'argile extraite de son gisement de Grande-Vallée. La Société possède un portefeuille de propriété intellectuelle qui comprend 15 familles de propriété intellectuelle et elle détient les droits de propriété intellectuelle de 11 brevets et de 66 demandes de brevet en cours d'homologation dans 10 pays et régions. La première famille de propriété intellectuelle est brevetée au Canada, aux États-Unis, en Australie, en Chine et en Russie. La Société exploite également un centre de développement technologique de pointe, à Laval, Québec, où ses technologies sont développées et validées.

Énoncés prospectifs

Certains renseignements contenus dans le présent document peuvent inclure de « l'information prospective ». Sans limiter la portée de ce qui précède, l'information et les énoncés prospectifs peuvent inclure des énoncés au sujet des projets, des coûts, des objectifs et du rendement futurs de la Société ou des hypothèses sous-jacentes à ces éléments. Dans le présent document, les termes comme « peut », « confiant », « ferait », « pourrait », « fera », « probable », « croire », « s'attendre à », « anticiper », « avoir l'intention de », « planifier », « estimer » et des expressions semblables, et leur forme négative, ont été employés pour signaler des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne sauraient être interprétés comme une garantie de rendement ou de résultats futurs et n'indiquent pas nécessairement avec précision si ces rendements futurs seront réalisés ni à quel moment ils pourraient l'être. Cette information et ces énoncés prospectifs sont fondés sur les renseignements alors disponibles ou sur les croyances de bonne foi de la direction de la Société à l'égard d'événements futurs. Ils sont assujettis à des risques connus ou inconnus, à des incertitudes, à des hypothèses et à d'autres facteurs imprévisibles, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de la Société. Ces risques, impondérables et hypothèses incluent notamment ceux qui sont décrits sous la rubrique « Risques et incertitudes » du rapport de gestion déposé le 13 mai 2014.

La Société n'a pas l'intention de mettre à jour ou de réviser l'information et les énoncés prospectifs figurant dans le présent document pour tenir compte de l'information, d'événements ou de circonstances subséquentes ou pour toute autre raison, et elle n'est tenue à aucune obligation à cet égard, sauf dans la mesure requise par les lois applicables.

Renseignements

  • TMX EQUICOM
    Mark Lakmaaker, consultant externe,
    relations avec les investisseurs
    1 800 385-5451, poste 248
    mlakmaaker@tmxequicom.com

    Demandes de renseignements des médias
    TACT Intelligence-conseil
    Mathieu Lavallée, consultant externe,
    relations avec les médias
    514 667-0196, # 411
    mlavallee@tactconseil.ca