Orbite Aluminae Inc.
TSX : ORT
OTCQX : EORBF

Orbite Aluminae Inc.

14 nov. 2013 23h00 HE

Orbite annonce ses résultats du troisième trimestre de 2013

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 14 nov. 2013) -

NE PAS DISTRIBUER LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ À DES SERVICES DE FIL DE PRESSE AMÉRICAINS NI LE DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS

Orbite Aluminae Inc. (TSX:ORT)(OTCQX:EORBF) (« Orbite » ou la « Société ») a annoncé aujourd'hui le dépôt de ses états financiers consolidés intermédiaires résumés non audités pour son trimestre et la période de neuf mois terminés le 30 septembre 2013. La Société a constaté une perte nette de 2,1 millions de dollars (0,01 $ l'action) pour le troisième trimestre de 2013, ce qui représente une diminution de la perte nette de 1,9 millions de dollars (ou 47%) comparativement au même trimestre de 2012. Tous les montants sont libellés en dollars canadiens sauf indication contraire.

Faits saillants du troisième trimestre :

  • La mise sur pied d'un programme de compression des coûts au cours du troisième trimestre terminé le 30 septembre 2013, a entraîné une diminution de la perte avant produits financiers nets, impôts sur le résultat et impôts miniers de 2,8 millions de dollars (56%), comparativement au trimestre précédent en 2013.
  • L'augmentation de l'efficacité de l'équipe de gestion par l'abolition de trois postes de vice-présidents. De plus, M. Denis Arguin a été promu au poste de vice-président ingénierie et opérations et M. Yves Noël a été nommé vice-président développement des affaires.
  • La mise à jour de l'échéancier de construction, du plan de développement et du budget de l'usine de production d'alumine de haute pureté.
  • L'annonce du dépôt d'un prospectus simplifié provisoire visant l'émission de 10 à 16 millions de dollars de titres et un financement supplémentaire en vertu d'un engagement de souscription ferme jusqu'à 40 millions de dollars en financement additionnel.
  • Une entente a été conclue afin de régler un différend en matière de facturation avec deux des principaux fournisseurs de la Société.
  • Trésorerie et équivalents de trésorerie et placements à court terme se chiffrent à 4,4 millions de dollars.
  • Un fonds de roulement positif de 3,8 millions de dollars.
  • Les crédits d'impôt à l'investissement non courants à recevoir se chiffrent à 25 millions de dollars.
  • Les immobilisations corporelles sont de 62,6 millions de dollars.
  • La perte et résultats global est de 2,1millions de dollars, soit 0,01$ par action.
  • Les flux de trésorerie utilisés dans le cadre des activités opérationnelles totalisent 2,6 millions de dollars.
  • Les flux de trésorerie utilisés dans le cadre des activités d'investissements s'élèvent à 1,8 millions de dollars.

« Au cours du troisième trimestre, nous avons poursuivi nos efforts, afin de bâtir une entreprise nouvelle et plus efficace. Notre programme de compression des coûts a entraîné une réduction de 56% de notre taux d'épuisement du capital, comparativement au trimestre précédent », a déclaré Glenn Kelly, chef de l'exploitation d'Orbite. « De plus, la restructuration et la rationalisation de notre équipe de direction a mené à une organisation mieux adaptée à notre plan d'affaires et à la mise en œuvre de nos priorités. Nous avons également annoncé récemment le dépôt d'un prospectus simplifié provisoire visant l'émission de 10 à 16 millions de dollars de titres et un financement supplémentaire en vertu d'un engagement de souscription ferme dans le cadre d'un placement privé pouvant atteindre 40 millions de dollars avec un investisseur institutionnel des États-Unis. Par conséquent, à l'aboutissement des financements envisagés, nous serons en meilleure position afin de mettre à exécution nos priorités d'affaires à court terme, qui sont de finaliser notre usine de production d'alumine de haute pureté et le développement de notre projet de traitement des boues rouges avec notre partenaire, Veolia ».

État des revenus

La Société est une entreprise en phase de mise en valeur et n'a aucun revenu.

La perte nette a diminué de 1,9 million de dollars ou 47%, pour s'établir à 2,1 millions de dollars (0.01$ par action) pour le troisième trimestre de 2013 comparativement à 4,0 millions de dollars (0,02$ par action) pour le troisième trimestre de 2012. La diminution est principalement attribuable à une réduction générale des dépenses notamment aux frais de recherche et développement, frais généraux et administratifs ainsi que les charges opérationnelles de l'usine d'alumine de haute pureté, faisant suite aux mesures de réduction de coût initiées durant le trimestre. La perte nette a diminué de 7,9 millions de dollars ou 57%, pour s'établir à 6,0 millions de dollars (0,03$ par action) pour la période de 9 mois terminée le 30 septembre 2013 comparativement à 13,9 millions de dollars (0,08$ par action) pour la même période en 2012. La diminution de la perte est attribuée à une augmentation des produits financiers nets et une réduction des frais de recherche et développement, frais généraux et administratifs compensé par une augmentation des charges opérationnelles de l'usine d'alumine de haute pureté. L'augmentation des produits financiers nets de 3,6 millions de dollars est attribuable à la variation de la juste valeur du dérivé incorporé, de l'option de conversion des détenteurs des débentures convertibles, respectivement, entre le 31 décembre 2012 et le 30 septembre 2013. Le gain reflète la baisse de valeur de l'option de conversion des détenteurs, principalement attribuable à la diminution du cours de l'action de la Société. Il n'y aura aucun décaissement ou encaissement de trésorerie futur lié à ce dérivé. La diminution des charges reliées à la recherche et au développement est surtout due aux charges de 2012, qui incluent les charges opérationnelles de l'usine pilote jusqu'au deuxième trimestre de 2012, et à une charge de dépréciation enregistrée aux actifs de cette dernière.

Bilan

Trésorerie et placements à court terme

Une diminution de 36 145 442 $ a été enregistrée au chapitre de la trésorerie et des placements à court terme pour les neuf premiers mois de 2013 par rapport au 31 décembre 2012. Cette diminution est surtout imputable à la poursuite des investissements dans la construction de l'usine de production d'alumine de haute pureté, aux frais liés aux activités d'exploration et d'évaluation relatives au projet d'usine d'alumine métallurgique, à la recherche et au développement et à l'administration générale, ainsi qu'aux charges opérationnelles de l'usine d'alumine de haute pureté. Cette diminution de la trésorerie et des placements à court terme a été compensée en partie par la perception des taxes de vente à recevoir.

Taxes de vente et autres débiteurs

Une diminution de 3 583 946 $ a été enregistrée au poste « Taxes de vente et autres débiteurs » pour les neuf premiers mois de 2013 par rapport au 31 décembre 2012. La diminution des taxes de vente (TPS, TVQ et TVH) à recevoir des gouvernements fédéral et provinciaux s'explique essentiellement par les remboursements reçus au titre des déclarations de taxes produites antérieurement et par le fait que les montants à recevoir à la fin de septembre étaient moins élevés du fait d'un volume d'achats plus faible par rapport à celui du quatrième trimestre de 2012.

Crédits d'impôt à l'investissement

Les crédits d'impôt à l'investissement à recevoir classés dans les actifs non courants ont augmenté de 5 028 416 $ au cours des neuf premiers mois de 2013 par rapport au 31 décembre 2012, par suite de la comptabilisation de crédits d'impôt à l'investissement à recevoir à l'égard de l'acquisition d'équipement de fabrication et de transformation dans la région de la Gaspésie. La Société a donné en garantie ses crédits d'impôt à l'investissement remboursables de 2012 et de 2013, jusqu'à un montant maximal de 25 millions de dollars, afin de garantir les débentures convertibles de 25 millions de dollars émises en décembre 2012.

Les fonds que la Société recevra en remboursement des crédits d'impôt à l'investissement seront déposés dans un compte distinct et serviront à garantir les débentures convertibles. Ces fonds seront remis à la Société selon les modalités de l'acte de fiducie.

Immobilisations corporelles

Une augmentation de 14 530 725 $ a été enregistrée au poste « Immobilisations corporelles » pour les neuf premiers mois de 2013 par rapport au 31 décembre 2012. L'augmentation nette découle d'une augmentation de 19 794 277 $, avant les crédits d'impôt à l'investissement, de l'investissement dans les immobilisations corporelles et est surtout imputable à la conversion de l'usine pilote en usine de production d'alumine de haute pureté. Cette augmentation est toutefois réduite en partie par la comptabilisation d'un montant de 5 028 415 $ au titre des subventions publiques et des crédits d'impôt à l'investissement remboursables relativement aux achats d'équipement pour l'usine d'alumine de haute pureté et par la comptabilisation de l'amortissement au cours de la période.

Actifs d'exploration et d'évaluation

Une augmentation de 1 601 286 $ a été enregistrée au poste « Actifs d'exploration et d'évaluation » pour les neuf premiers mois de 2013 par rapport au 31 décembre 2012. L'augmentation est attribuable surtout aux travaux de valorisation effectués aux terrains Le Tac, en Abitibi, et Chaswood, en Nouvelle-Écosse, mais aussi aux travaux préparatoires en vue des études et des travaux d'exploration qui seront effectués aux propriétés situées dans la région de Rimouski à Cap-Chat et à la poursuite des études techniques relatives au projet d'usine d'alumine métallurgique.

Créditeurs et charges à payer

Une diminution de 24 061 765 $ a été enregistrée au poste « Créditeurs et charges à payer » pour les neuf premiers mois de 2013 par rapport au 31 décembre 2012. La diminution s'explique essentiellement par l'entente de règlement intervenue avec certains fournisseurs, mais aussi par le volume d'achats moins élevé au troisième trimestre de 2013 par rapport au quatrième trimestre de 2012.

Instrument financier dérivé

La Société a comptabilisé un instrument financier dérivé à l'état de la situation financière. Le montant comptabilisé représente la juste valeur estimative de l'option de conversion des détenteurs des débentures convertibles (se reporter à la note 7 afférente aux états financiers consolidés annuels pour une description de la dette convertible, des dérivés incorporés et de leur traitement comptable). Le dérivé satisfait à la définition d'un passif financier à des fins comptables; il est comptabilisé à sa juste valeur estimative et les variations de la juste valeur sont comptabilisées dans le résultat global de la période au cours de laquelle elles surviennent. Le dérivé expirera à l'échéance des débentures convertibles, ou plus tôt si les détenteurs exercent leur droit de conversion. Aucun paiement en trésorerie futur n'est lié au passif comptabilisé, qui est présenté dans les passifs non courants. La juste valeur du dérivé pourrait changer considérablement d'une période à l'autre à cause de la variation sous-jacente du cours de l'action. Si l'option de conversion n'est pas exercée avant l'échéance, la juste valeur du dérivé sera nulle à l'échéance. Au cours des neuf premiers mois de 2013, le passif lié à l'instrument financier dérivé a diminué de 4 150 982 $ par rapport au 31 décembre 2012, principalement en raison de la baisse du cours de l'action.

Capital social et bons de souscription

Une augmentation de 13 895 518 $ a été enregistrée au poste « Capital social et bons de souscription », principalement du fait de l'émission de 14 525 146 actions de catégorie A au prix de 0,945 $ l'action, à titre de règlement de dettes à l'endroit de deux fournisseurs.

Flux de trésorerie

Flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles

Les flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles ont diminué de 375 048 $ au cours du trimestre clos le 30 septembre 2013, par rapport à la même période en 2012. La diminution est principalement attribuable à la variation des éléments hors trésorerie du fonds de roulement durant le trimestre de 2013 par rapport à celui de 2012; en effet, ces variations avaient généré des sorties de flux de trésorerie en 2012, alors qu'elles ont généré des entrées de flux de trésorerie en 2013. Ces diminutions ont été contrebalancées en partie par l'augmentation des paiements d'intérêts nets au cours du trimestre clos le 30 septembre 2013 par rapport à la même période en 2012, car la Société verse des intérêts sur la dette convertible à hauteur de 500 000 $ par trimestre en 2013.

Flux de trésorerie liés aux activités de financement

Les flux de trésorerie liés aux activités de financement ont diminué de 248 491 $ au cours du trimestre clos le 30 septembre 2013 par rapport à la période correspondante de 2012, car les bons de souscription et les options exercés ont été moins nombreux en 2013.

Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement

Les flux de trésorerie liés aux activités d'investissement ont augmenté de 42 037 977 $ au cours du trimestre clos le 30 septembre 2013 par rapport à la période correspondante de 2012, principalement en raison de la réduction des entrées de trésorerie découlant des placements à court terme, en partie atténuée par la réduction des investissements dans les activités de construction et de mise en service de l'usine d'alumine de haute pureté ainsi que dans les actifs d'exploration et d'évaluation.

Situation de trésorerie et sources de financement

Le risque d'illiquidité s'entend du risque que la Société ne soit pas en mesure de faire face à ses obligations financières à l'échéance.

La Société est une entreprise en phase de mise en valeur. Elle n'a pas tiré de produits ni de flux de trésorerie importants de ses activités. Jusqu'à présent, son financement provient essentiellement de l'émission de titres de capitaux propres et de titres d'emprunt et, dans une moindre mesure, de l'obtention de produits d'intérêts, cette dernière source de financement étant fortement tributaire des soldes de trésorerie et des taux d'intérêt en vigueur. La Société dispose de ressources financières limitées, elle n'a pas de produits récurrents et continue de compter sur l'émission d'actions et de titres d'emprunt ou sur d'autres sources de financement pour financer ses frais indirects, la construction, la mise en service et l'exploitation continue de son usine d'alumine de haute pureté ainsi que le développement de ses projets en phase de mise en valeur. Au 30 septembre 2013, la trésorerie et les placements à court terme de la Société totalisent 4 405 524 $ et son fonds de roulement positif (actifs courants moins passifs courants) s'établit à 3 826 213$ ces montants sont insuffisants pour mener à bien la construction et la mise en service de l'usine d'alumine de haute pureté. Pour les neuf mois clos le 30 septembre 2013 et l'exercice clos le 31 décembre 2012, les flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles de la Société se sont établis à des montants négatifs de 6 401 801 $ et de 11 909 426 $, respectivement.

La direction s'efforce de mobiliser les capitaux nécessaires pour répondre à ses besoins de financement. À cet effet, la Société a annoncé le 8 novembre 2013, un appel public à l'épargne selon les « meilleurs efforts » pouvant aller jusqu'à 16 millions de dollars en unités de débentures convertibles non garanties et de bons de souscription d'actions d'Orbite (le « placement public »). La société prévoit clôturer le financement ci-dessus au cours du quatrième trimestre de 2013 à condition de l'obtention des approbations règlementaires. La société a également annoncé qu'elle a conclu un engagement de souscription obligatoire de 40 millions de dollars, sous réserve de la réalisation de certaines conditions incluant l'approbation d'autorités règlementaires, avec Crede Capital Group, investisseur institutionnel situé aux États-Unis, qui devrait être réalisé dans le cadre d'un placement privé après la clôture du placement public (voir le communiqué de presse diffusé le 8 novembre 2013).

Jusqu'à ce qu'elle puisse obtenir des fonds à des conditions acceptables, la Société a pris des mesures ayant pour effet de ralentir le rythme des travaux d'exploration et de mise en valeur en cours et de réduire ses charges opérationnelles. Cependant, rien ne garantit que le plan émis par la direction soit couronné de succès. Cette situation suscite une incertitude significative qui est susceptible de jeter un doute important sur la capacité de la Société à poursuivre son exploitation.

Avis au lecteur

Les renseignements contenus dans le présent communiqué de presse sont donnés sous réserve entière des renseignements communiqués dans les états financiers et le rapport de gestion de la Société pour le trimestre terminé le 30 septembre 2013 qui sont accessibles à l'adresse www.orbitealuminae.com et sous le profil de la Société à l'adresse www.sedar.com.

Le présent communiqué ne constitue pas une offre de vente de titres, ni une sollicitation d'offres d'achat de tout titre. Les titres visés dans le présent communiqué de presse n'ont pas été, ni ne seront, inscrits en vertu de la loi des États-Unis intitulée Securities Act of 1933, dans sa version modifiée (la « Loi de 1933 »), ni d'aucune autre loi sur les valeurs mobilières d'un État et ces titres ne peuvent être offerts ou vendus à des personnes se trouvant aux États-Unis ou à des personnes des États-Unis, au sens attribué à l'expression « U.S. persons » dans la Regulation S adoptée en vertu de la Loi de 1933, ou à des personnes agissant pour le compte ou à l'avantage de telles personnes, sauf ces titres sont inscrits en vertu de la Loi de 1933 et des lois sur les valeurs mobilières d'un État applicables ou en cas d'obtention d'une dispense de l'inscription.

À propos d'Orbite

Orbite Aluminae inc. est une société canadienne des technologies propres dont les procédés novateurs et exclusifs devraient permettre l'extraction de l'alumine ainsi que d'autres produits de grande valeur, comme les oxydes des terres rares et des métaux rares, à des coûts parmi les plus bas de l'industrie, et ce, sans produire de déchets, en utilisant des matières premières, dont l'argile alumineuse, le kaolin, la néphéline, la bauxite, les boues rouges et les cendres volantes. À l'heure actuelle, Orbite est en voie de finalisation de sa première usine de production commerciale d'alumine de haute pureté (HPA) à Cap-Chat, au Québec. Orbite a terminé des travaux d'ingénierie de base pour une usine de production d'alumine métallurgique proposée, qui utiliserait l'argile extraite de son gisement Grande-Vallée. La Société possède un portefeuille de propriété intellectuelle qui comprend 15 familles de propriété intellectuelle et elle détient les droits de propriété intellectuelle de 10 brevets et de 46 demandes de brevet en cours d'homologation dans 10 pays. La première famille de propriété intellectuelle est brevetée au Canada, aux États-Unis, en Australie, en Chine et en Russie.

Énoncés prospectifs

Certains renseignements contenus dans le présent document peuvent inclure de « l'information prospective ». Sans limiter la portée de ce qui précède, l'information et les énoncés prospectifs peuvent inclure des énoncés au sujet des projets, des coûts, des objectifs et du rendement futurs de la Société ou des hypothèses sous-jacentes à ces éléments. Dans le présent document, les termes comme « peut », « confiant », « ferait », « pourrait », « fera », « probable », « croire », « s'attendre à », « anticiper », « avoir l'intention de », « planifier », « estimer » et des expressions semblables, et leur forme négative, ont été employés pour signaler des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne sauraient être interprétés comme une garantie de rendement ou de résultats futurs et n'indiquent pas nécessairement avec précision si ces rendements futurs seront réalisés ni à quel moment ils pourraient l'être. Cette information et ces énoncés prospectifs sont fondés sur les renseignements alors disponibles ou sur les croyances de bonne foi de la direction de la Société à l'égard d'événements futurs. Ils sont assujettis à des risques connus ou inconnus, à des incertitudes, à des hypothèses et à d'autres facteurs imprévisibles, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de la Société. Ces risques, impondérables et hypothèses incluent notamment ceux qui sont décrits sous la rubrique « Risques et impondérables » du rapport de gestion déposé le 14 novembre 2013 sur SEDAR.COM, incluant l'obligation de satisfaire les conditions de clôture et l'incapacité de compléter le placement et/ou le financement découlant de l'engagement de souscription pour quelque raison, et pourraient faire en sorte que les événements ou les résultats réels diffèrent de façon importante de ceux contenus dans des énoncés prospectifs.

Par exemple, relativement aux résultats anticipés de notre financement futur, incluant le placement en équité, les expectatives de la direction sont basées sur des discussions en cours avec ses aviseurs financiers et un certain nombre de tierces parties. Notre capacité à compléter un financement dépendra des conditions de marchés, des objectifs financiers d'investisseurs potentiels et leur tolérance au risque, de leur analyse de la Société, incluant sa position financière and ses prospectives, chacune desdites conditions étant hors du contrôle de la Société. Nous pourrions ne pas être en mesure de lever du financement, ou lever un financement suffisant afin de compléter la construction ou l'optimisation de notre usine HPA.

La Société n'a pas l'intention de mettre à jour ou de réviser l'information et les énoncés prospectifs figurant dans le présent document pour tenir compte de l'information, d'événements ou de circonstances subséquentes ou pour toute autre raison, et elle n'est tenue à aucune obligation à cet égard, sauf dans la mesure requise par les lois applicables.

Renseignements

  • TMX EQUICOM
    Marc Lakmaaker, consultant externe,
    relations avec les investisseurs
    1 800 385-5451, poste 248
    mlakmaaker@tmxequicom.com

    Demandes de renseignements des médias :
    TACT Intelligence-conseil
    Mathieu Lavallée, consultant externe,
    relations avec les médias
    514 667-0196, poste 411
    mlavallee@tactconseil.ca