Orbite Aluminae inc.
TSX : ORT
OTCQX : EORBF

Orbite Aluminae inc.

30 juil. 2014 07h57 HE

Orbite annonce ses résultats financiers du deuxième trimestre et des six premiers mois de 2014 et une mise à jour de la construction de son usine HPA

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 30 juillet 2014) - Orbite Aluminae inc. (TSX:ORT) (OTCQX:EORBF) («Orbite» ou la «société») a annoncé aujourd'hui le dépôt de ses résultats financiers de son deuxième trimestre et du semestre terminés le 30 juin 2014.

Deuxième trimestre

Tous les montants sont en dollars canadiens, sauf indication contraire. Parmi les faits saillants du deuxième trimestre de 2014, notons que la Société a :

  • Continué de faire progresser son projet d'alumine de haute pureté (« HPA ») conformément aux échéanciers précédemment annoncés, y compris l'ingénierie de détail, la gestion de projet et l'approvisionnement.
  • Effectué des essais pilotes supplémentaires à son centre de développement technologique de la société (« CDT ») à Laval, au Québec, relativement à l'optimisation de la qualité des produits, aux rendements de production et aux coûts d'exploitation.
  • Complété avec succès une campagne de production des cristaux d'aluminium hexahydraté (précurseur du HPA) à l'usine de Cap-Chat HPA afin de confirmer les conditions optimales de conception à l'échelle industrielle.
  • Annoncé d'importantes embauches de personnel technique et opérationnel incluant un directeur de l'ingénierie et un directeur de l'usine.
  • Complété un investissement en équité de 10 millions de dollars par Ressources Québec, une filiale d'Investissement Québec, par voie d'un placement privé.
  • Annoncé la nomination de M. Claude Lamoureux à titre de Président du Conseil d'administration et la nomination de M. Glenn Kelly à titre de Président et Chef de la direction de la société ainsi que membre du Conseil d'administration. Ces nominations ont été ratifiées durant l'assemblée annuelle et extraordinaire des actionnaires de la société tenue le 19 juin dernier.
  • Mis fin à son protocole d'entente avec Rusal UC portant sur l'initiative de l'alumine métallurgique et a annoncé son intention d'entreprendre des discussions avec d'autres partenaires intéressés.
  • Obtenue l'approbation pour changer le nom de la société à ORBITE TECHNOLOGIES INC. / TECHNOLOGIES ORBITE INC. lors de l'assemblée des actionnaires tenue le 19 juin dernier, conformément à la décision du Conseil d'administration que ce nouveau nom est plus représentatif des initiatives d'affaires de la société qui s'étendent au-delà de l'alumine. Le nouveau nom devrait entrer en vigueur à la mi-septembre.
  • A exercé un contrôle des coûts rigoureux et continue d'opérer à l'intérieur des estimés budgétaires.
  • Trésorerie et placements à court terme de 9,0 millions de dollars en date du 30 juin 2014. Fonds de roulement positif de 11,2 million de dollars. Sur une base pro forma de l'émission des droits de souscription de séries X subséquente au trimestre, trésorerie et placements à court terme s'élèvent à 19,0 millions de dollars au 30 juin 2014 et le fonds de roulement à 21,2 million de dollars.
  • Crédits d'impôts à l'investissement classés dans les actifs non courants donnés en garantie des débentures convertibles de 25,0 millions de dollars valant 25,7 millions de dollars.
  • Immobilisations corporelles de 70,1 millions de dollars.
  • Perte et résultat global trimestriels de 4,3 millions de dollars, soit 0,02$ par action, en hausse de 0,9 million de dollars comparativement au T2 2013 et en baisse de 0,1 million de dollars comparativement au T1 2014.
  • Contrôle continu des coûts résultant en une diminution de 0,9 million de dollars des flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles par rapport à la même période en 2013, et s'élèvent à 3,3 millions. Incluant les éléments hors trésorerie du fonds de roulement, les flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation ont augmenté de 0,8 million de dollars, s'établissant à 5,6 millions de dollars.
  • Flux de trésorerie liés aux activités de financement de 10,6 millions de dollars comparativement à l'utilisation des flux de trésorerie de 0,02 million de dollars pour T2 2013.
  • Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement de 1,3 million de dollars, comparativement à 6,7 millions de dollars pour T2 2013.
  • Capitaux propres de 97,0 millions de dollars.

Événements postérieurs au trimestre

  • Annoncé un financement de 10M$ par l'émission de débentures suite à l'exercice de droits de souscription de séries X. Sur une base pro forma de cet investissement, les liquidités au 30 juin s'élevaient à 19 millions de dollars, avec des fonds de roulement de 21,2 millions de dollars.
  • Annoncé que l'équipement de calcination commandé d'Outotec en Allemagne est arrivé au Québec, et que la construction des fours progresse selon l'échéancier et conformément aux spécifications et exigences de qualité.
  • Reçu un remboursement initial de 6 millions de dollars des autorités fiscales en contrepartie des crédits d'impôt à l'investissement pour l'équipement acheté pour la fabrication et transformation dans la région de Gaspé. Le paiement se rapporte à l'exercice 2012, et la société prévoit des paiements ultérieurs à suivre. Le montant sera déposé dans un compte distinct afin de servir de garantie aux débentures convertibles émises en décembre 2012.

Commentaire de la direction

« Notre projet de finalisation de l'usine HPA a débuté il y a plus de six mois et nous continuons de progresser conformément à notre calendrier de 12 mois et notre budget, » a déclaré Glenn Kelly, Chef de la direction d'Orbite. « Avec l'arrivée de l'équipement de calcination au Québec, nous sommes maintenant en phase de construction du projet, avec la préparation du site en cours. En parallèle, nous menons des travaux techniques à notre centre de développement technologique ainsi qu'à Cap-Chat afin d'appuyer la phase de mise en service, conformément à l'échéancier de production commerciale durant le premier trimestre 2015. »

« Au niveau corporatif, nous avons considérablement consolidé notre position financière grâce au financement de Ressources Québec, ainsi que l'exercice des droits de souscription de séries X. Cela nous procure une position assurée pour continuer non seulement nos progrès vers la commercialisation, mais aussi la mise en place des premières étapes de notre initiative de monétisation des déchets", a-t-il poursuivi.

M. Kelly a conclu, « Tandis que nous nous rapprochons de la mise en service de l'usine, nous avons aussi initié nos activités commerciales. La campagne de production réussie à Cap-Chat nous a fourni suffisamment d'éléments précurseurs pour développer des échantillons demandés par nos clients prospectifs pour leur processus de qualification. Nous sommes ravis de l'avancement effectué à ce jour et seront heureux d'aviser le marché de façon régulière sur nos progrès dans les prochains mois. »

T2 Mise à jour de Construction et exploitation - usine HPA

Au cours du 2e trimestre de 2014, Orbite a poursuivi l'élaboration de son projet HPA avec ses partenaires d'ingénierie Seneca pour l'ingénierie détaillée, Groupe Alphard pour la gestion de projets et d'approvisionnement, Outotec pour la fourniture de son système de calcination et CMI pour la fourniture du système de récupération d'acide pour la production de l'alumine de haute pureté.

À son centre de développement technologique (« CDT ») de Laval, au Québec, la société a effectué des essais pilotes supplémentaires sur les étapes de synthèse et purification de l'HPA afin d'optimiser la qualité des produits, les rendements de production ainsi que les coûts d'exploitation. Des tests d'équipements ont aussi eu lieu pour définir les paramètres de fonctionnement afin de personnaliser le produit pour des applications spécifiques.

À l'usine HPA de Cap-Chat, la société a mené une campagne de production de cristaux d'aluminium hexahydraté (précurseurs du HPA) dans l'objectif de confirmer les conditions de conception industrielle optimale afin de produire des intermédiaires de haute qualité pour transformation en échantillons destinés aux clients pour leur processus de qualification. Tous les résultats ont été positifs et conformes aux attentes basées sur les calculs d'ingénierie et le travail effectué au CDT.

La société a également complété des essais supplémentaires de calcination au centre pilote de Outotec en Allemagne afin de confirmer les bénéfices du développement de procédés effectué à son CDT permettant de développer un processus de contrôle avancé pour le système de calcination de l'usine de Cap-Chat.

La fabrication par Outotec du système de calcination (décomposeur, calcinateur et refroidisseur) progresse selon l'échéancier. Le 14 juillet dernier, Orbite a annoncé l'arrivée au Québec de l'équipement de calcination commandé de Outotec en Allemagne. L'expédition qui représente environ 50% de l'investissement total dans le système de calcination, comprend une combinaison de matériaux réfractaires et de dispositifs de manutention de solides, ainsi que des instruments de surveillance et de contrôle. Orbite prévoit aussi la réception de briques de réfractaires préfabriquées de l'usine d'Outotec à Burlington, en Ontario. La fabrication des vaisseaux destinés au système de calcination à l'usine de Burlington d'Outotec progresse également selon l'échéancier, tous les rapports de progression et d'inspection qualité étant favorables. Les différentes composantes du système de calcination seront expédiées à l'usine de Cap-Chat conformément à l'échéancier de construction.

Sur le plan de l'ingénierie, Seneca finalise l'ingénierie détaillée, intégrant les résultats de l'analyse de risques et d'exploitabilité (HAZOP) ainsi que les dernières informations provenant des fournisseurs d'équipement.

L'acquisition d'équipements par la société auprès de différents fournisseurs progresse également. Un processus d'appel d'offres pour la portion construction, installation et cuisson du réfractaire ainsi que pour la fabrication de l'équipement a également été amorcé. Le contrat pour la construction d'éléments structurels de l'usine a été octroyé, et Orbite prévoit attribuer bientôt les autres contrats importants de construction et fabrication.

Avec la contribution de ses divers partenaires, Orbite optimise la séquence de la construction et le calendrier du projet. Le site est actuellement en préparation pour l'arrivée de l'équipement et des travailleurs pour la construction, et cette dernière devrait commencer en août, après les vacances de la construction du Québec (du 19 juillet au 3 août).

Sommaire des résultats financiers

Résultat global

Orbite est une société en phase de mise en valeur et elle ne tire aucun produit de ses activités.

La perte avant produits financiers nets (charges financières nettes), impôts sur le résultat et impôts miniers pour le deuxième trimestre de 2014 a diminué de 1 397 202 $ pour s'établir à 3 568 786 $, alors qu'elle était de 4 965 988 $ pour la période correspondante de 2013. La diminution est surtout attribuable à la réduction des frais généraux et administratifs. La perte avant produits financiers nets (charges financières nettes), impôts sur le résultat et impôts miniers pour le semestre clos le 30 juin 2014 a diminué de 825 467 $ pour s'établir à 6 982 905 $, alors qu'elle était de 7 808 372 $ pour la période correspondante de 2013. La diminution est surtout attribuable à la réduction des frais généraux et administratifs, partiellement contrebalancée par l'augmentation des charges d'exploitation de l'usine d'alumine de haute pureté.

La perte pour le trimestre et le semestre clos le 30 juin 2014 s'élèvent respectivement à 4 285 455 $ (0,02 $ par action) et à 8 696 622 $ (0,03 $ par action), comparativement à 3 393 289 $ (0,02 $ par action) et à 3 904 257 $ (0,02 $ par action) pour les périodes correspondantes de 2013. La hausse de 4 792 365 $ pour le semestre par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent est attribuable principalement à l'ajustement, sans effet sur la trésorerie, de l'évaluation à la valeur du marché de la juste valeur des débentures convertibles, laquelle est présentée dans les charges financières nettes; cette hausse a été partiellement compensée par la diminution de 825 467 $ des charges d'exploitation.

Frais de recherche et développement

Les frais de recherche et développement engagés incluent les charges du personnel (salaires et avantages sociaux), les paiements fondés sur des actions, les honoraires des experts-conseils et les coûts des matières liés au centre de développement technologique d'Orbite, situé à Laval. Ces frais sont présentés déduction faite des crédits d'impôt à l'investissement pour la recherche et développement et des autres montants d'aide publique de 21 221 $ et de 44 675 $ pour le trimestre et le semestre clos le 30 juin 2014, comparativement à 25 474 $ et à 43 096 $ pour les périodes correspondantes de 2013. Les frais de recherche et développement ont diminué de 66 631 $ pour le trimestre par rapport au trimestre correspondant de 2013, ce qui s'explique par la réduction au chapitre des salaires, des analyses effectuées par des laboratoires externes et des honoraires des experts-conseils, en partie contrebalancée par l'augmentation des matières consommables de laboratoire. Les frais de recherche et développement ont augmenté de 31 021 $ au cours du premier semestre comparativement à la même période de 2013.

Frais généraux et administratifs

Les frais généraux et administratifs incluent les activités du siège social et représentent essentiellement les charges du personnel (salaires et avantages sociaux), la charge au titre des paiements fondés sur des actions, les honoraires des experts-conseils, les frais comptables et juridiques, les frais de développement des affaires et les frais liés aux relations avec les investisseurs. Les frais généraux et administratifs pour le trimestre et le semestre clos le 30 juin 2014 ont diminué de 1 708 562 $ et de 1 643 153 $, respectivement, par rapport aux périodes correspondantes de 2013. Cette diminution est attribuable à la réduction de la charge au titre des paiements fondés sur des actions, des salaires, des honoraires des experts-conseils ainsi qu'à la réduction générale des charges qui découle du programme de réduction des coûts mis en place en 2013.

Charges d'exploitation de l'usine d'alumine de haute pureté

Les charges d'exploitation de l'usine d'alumine de haute pureté comprennent les frais d'administration, d'opération et d'entretien de l'usine d'alumine de haute pureté de Cap-Chat. Les frais engagés à cette usine qui sont directement liés à l'installation de l'équipement et à la mise en service de l'usine et qui remplissent les critères de capitalisation selon les IFRS sont inscrits à l'actif dans les immobilisations corporelles. Les charges d'exploitation de l'usine d'alumine de haute pureté ont augmenté de 84 809 $ et de 463 187 $ au cours du trimestre et du semestre clos le 30 juin 2014, respectivement, par rapport aux périodes correspondantes de 2013. Cette hausse est imputable aux activités opérationnelles et d'entretien, alors qu'au premier trimestre de 2013, les coûts liés à l'usine d'alumine de haute pureté étaient en grande partie inscrits à l'actif.

Autres charges (produits)

Les autres charges (produits) ont augmenté de 293 182 $ et de 323 478 $ au cours du trimestre et du semestre clos le 30 juin 2014, respectivement, par rapport aux périodes correspondantes de 2013. Cette augmentation s'explique en grande partie par les montants versés aux porteurs des actions accréditives émises en décembre 2012 à titre de dédommagement pour compenser les incidences fiscales défavorables, étant donné que la Société n'a pas engagé le montant requis au titre des dépenses pour des activités d'exploration minière canadiennes admissibles.

Situation financière

Trésorerie et placements à court terme

Une diminution de 1 243 945 $ a été enregistrée au chapitre de la trésorerie et des placements à court terme pour le premier semestre de 2014 par rapport au 31 décembre 2013. La diminution est surtout imputable à l'investissement continu dans la construction de l'usine d'alumine de haute pureté, aux frais de recherche et développement et aux frais généraux et administratifs ainsi qu'aux charges d'exploitation de cette usine. Cette diminution a été compensée en partie par la contribution financière de 3,8 millions de dollars obtenue de Développement économique Canada ainsi que par l'investissement de 10 millions de dollars dans le capital de la Société par Ressources Québec, une filiale d'Investissement Québec.

Crédits d'impôt à l'investissement

Les crédits d'impôt à l'investissement classés dans les actifs courants ont augmenté de 2 110 027 $ au premier semestre de 2014 par rapport au 31 décembre 2013 par suite de la comptabilisation de crédits d'impôt à l'investissement de 2014 à recevoir à l'égard de l'acquisition d'équipement de fabrication et de transformation dans la région de la Gaspésie.

Les crédits d'impôt à l'investissement classés dans les actifs non courants des exercices 2012 et 2013 sont donnés en garantie des débentures convertibles de 25 millions de dollars émises en décembre 2012. Les fonds que la Société recevra en remboursement des crédits d'impôt à l'investissement de 2012 et 2013 seront déposés dans un compte distinct et serviront à garantir la dette convertible. Ces fonds seront remis à la Société selon les modalités de l'acte de fiducie.

Immobilisations corporelles

Une augmentation de 5 236 630 $ a été enregistrée au poste Immobilisations corporelles pour le premier semestre de 2014 par rapport au 31 décembre 2013. L'augmentation nette découle d'une augmentation de 9 608 118 $, avant les crédits d'impôt à l'investissement, de l'investissement dans les immobilisations corporelles qui est surtout attribuable à l'usine d'alumine de haute pureté. Ces investissements ont été contrebalancés en partie par la comptabilisation d'un montant de 4 191 822 $ au titre des subventions publiques et des crédits d'impôt à l'investissement remboursables relativement aux achats d'équipement pour l'usine d'alumine de haute pureté et par la comptabilisation de l'amortissement au cours de la période.

Dette à long terme et débentures convertibles

La dette à long terme (y compris la tranche à court terme) a augmenté de 1 840 007 $ et les débentures convertibles ont diminué de 10 543 043 $ pour le premier semestre de 2014 par rapport au 31 décembre 2013. La diminution des débentures convertibles découle principalement de l'exercice de l'option de conversion des débentures par certains détenteurs de débentures de décembre 2013. L'augmentation de la dette à long terme s'explique surtout par la réception de la contribution financière de 3,8 millions de dollars versée par Développement économique Canada, comptabilisée au coût amorti.

Capital social et bons de souscription

Une augmentation de 23 032 847 $ a été enregistrée au poste Capital social et bons de souscription, principalement du fait de l'émission d'actions ordinaires par suite de l'exercice de l'option de conversion par certains détenteurs de débentures de décembre 2013 au cours du premier trimestre, ainsi que de l'investissement de 10 millions de dollars dans le capital de la Société par Ressources Québec.

Flux de trésorerie

Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation

Les sorties nettes de flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation ont augmenté de 809 889 $ au cours du trimestre clos le 30 juin 2014 par rapport à la période correspondante de 2013. Les sorties nettes de flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles ont diminué de 853 848 $ au cours du deuxième trimestre par rapport à la période correspondante de 2013, tandis que les flux de trésorerie liés aux éléments hors trésorerie du fonds de roulement, principalement les créditeurs, ont augmenté de 1 638 907 $ au deuxième trimestre clos le 30 juin 2014 par rapport à 2013. Les sorties nettes de flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation ont augmenté de 5 346 438 $ pour le semestre clos le 30 juin 2014 par rapport à la période correspondante de 2013. Les sorties nettes de flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles ont diminué de 475 648 $ pour le semestre clos le 30 juin 2014 par rapport à la période correspondante de 2013. Au cours du semestre clos le 30 juin 2014, les flux de trésorerie liés aux éléments hors trésorerie du fonds de roulement se sont établis à 2 241 256 $, principalement pour couvrir les créditeurs, tandis que pour le semestre clos le 30 juin 2013, la Société a enregistré des entrées de trésorerie découlant d'éléments hors trésorerie du fonds de roulement d'un montant de 3 521 650 $ duquel une part de 3 491 245 $ correspond aux taxes de vente à recevoir.

Flux de trésorerie liés aux activités de financement

Les flux de trésorerie liés aux activités de financement ont augmenté de 10 592 355 $ et de 14 514 177 $ au cours du trimestre et du semestre clos le 30 juin 2014, respectivement, par rapport aux périodes correspondantes de 2013. L'augmentation est principalement attribuable à la contribution financière qui a été obtenue de Développement économique Canada au cours du premier trimestre ainsi qu'à l'investissement dans le capital de la Société par Ressources Québec au cours du trimestre clos le 30 juin 2014.

Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement

Les flux de trésorerie liés aux activités d'investissement ont diminué de 5 410 192 $ et de 21 356 419 $ au cours du trimestre et du semestre clos le 30 juin 2014, respectivement, par rapport aux périodes correspondantes de 2013. Ces diminutions sont principalement dues à la réduction des investissements dans la construction de l'usine d'alumine de haute pureté ainsi que dans les actifs d'exploration et d'évaluation.

Situation de trésorerie et sources de financement

Au 30 juin 2014, la trésorerie et les placements à court terme de la Société totalisent 9 035 517 $ et son fonds de roulement positif (actifs courants moins passifs courants) s'établit à 11 149 379 $. À la suite de l'exercice des droits de souscription de séries X le 11 juillet 2014, la trésorerie et les placements à court terme de la Société, sur une base pro forma, s'établissent à 19 035 517 $ et son fonds de roulement positif (actifs courants moins passifs courants), à 21 149 379 $.

Investissement d'Investissement Québec dans le capital d'Orbite

Le 27 mai 2014, la Société a réalisé un placement privé auprès de Ressources Québec, une filiale d'Investissement Québec, ce qui s'est traduit par l'émission de 35 714 286 unités à un prix unitaire de 0,28 $. Chaque unité se compose d'une action de catégorie A et d'un demi-bon de souscription d'actions de catégorie A. Chaque bon de souscription entier confère à Ressources Québec le droit de souscrire une action de catégorie A de la Société au prix de 0,33 $ pendant une durée de 36 mois suivant la date de règlement.

Débentures convertibles

Le 11 juillet 2014, Orbite a annoncé que Crede Capital Group, LLC (« Crede ») avait réalisé l'investissement de 10 000 000 $ sous forme de débentures convertibles et de bons de souscription à la suite de l'exercice des droits de souscription de séries X (les « droits de souscription »), émis le 11 mars 2014.

Dans le cadre du placement, Crede a acheté des unités de la Société composées de débentures convertibles non garanties d'un montant de 10 000 000 $ (les « débentures ») et de 13 000 000 de bons de souscription de la Société. Les débentures viendront à échéance cinq ans après leur émission, soit le 11 juillet 2019, et portent intérêt au taux annuel de 7,5 % (l'« intérêt »). Chaque débenture est convertible, au gré de son détenteur, en tout temps avant la date d'échéance, en actions de catégorie A de la Société (les « actions ») à un prix de conversion unitaire de 0,50 $ (le « prix de conversion »), représentant le cours moyen pondéré de l'action d'Orbite en fonction du volume pendant la période de cinq jours ayant précédé l'exercice conditionnel des droits de souscription de séries X. Au moment de la conversion, le porteur sera également habilité à recevoir des actions, à titre de compensation, équivalant à l'intérêt qu'il aurait reçu s'il avait conservé les débentures jusqu'à leur échéance divisé par le prix du marché des actions précédant la date de conversion (le « montant compensatoire »), en plus des intérêts courus et impayés, lesquels sont payables en trésorerie ou en actions, à la discrétion de la Société. Chaque bon de souscription confère à son porteur le droit de souscrire une action pendant une période de trois ans suivant la date d'émission au prix unitaire de 0,60 $ (ce qui correspond au prix de conversion majoré d'une prime de 20 %).

Dans le cadre du placement, les autorités de réglementation ont exigé l'apport de certaines modifications aux conditions initiales des droits de souscription, notamment un nombre maximal d'actions pouvant être émises au moment de la conversion des débentures au titre du capital et du montant compensatoire qui ne pourra excéder le capital des débentures converties, divisé par le prix de conversion moins 25 %. Les parties ont aussi convenu que le montant compensatoire ne sera pas réduit de 1 % pour chaque tranche de 1 % du cours de l'action au moment de la conversion qui excède le prix de conversion et que le nombre de bons de souscription correspondra à 65 % du nombre d'actions dans lesquelles le capital des débentures peut être converti.

Dans le cadre du placement, la Société a payé une commission d'intermédiaire de 6 % du montant de l'investissement et a émis un total de 1 200 000 bons de souscription à Euro Pacific Canada Inc. et à Roth Capital LLC. Chaque bon de souscription permet à son détenteur de souscrire une action au prix unitaire de 0,60 $ pendant une période de deux ans, et ce droit n'est pas transférable.

À la suite de l'exercice des droits de souscription de séries X, les droits de souscription de séries Y émis le 10 mars 2014 demeurent en circulation. Ces droits de souscription de séries Y prévoient la souscription future d'unités supplémentaires pour un montant de 30 millions de dollars, assorties des mêmes modalités que les unités émises en 2013 (se reporter à la note 7 afférente aux états financiers annuels de l'exercice clos le 31 décembre 2013), à l'exception de ce qui suit : le prix de conversion correspondra au cours moyen, pondéré en fonction du volume sur une période de cinq jours, des actions de la Société le dernier jour de bourse précédant la date à laquelle les droits de souscription aux termes desquels les unités sont émises peuvent être exercés pour la première fois; les bons de souscription attribués correspondront à 45 % du nombre d'actions ordinaires en lesquelles les débentures peuvent être converties, et ils pourront être exercés à ce prix de conversion majoré d'une prime de 20 %.

L'investisseur est tenu de respecter certaines conditions relativement aux droits de souscription de séries Y; il doit notamment obtenir certaines approbations réglementaires, dont l'approbation de la TSX, et l'approbation des actionnaires de la Société.

La direction d'Orbite tiendra une conférence téléphonique qui sera diffusée sur le Web en direct aujourd'hui, le 30 juillet 2014, à 10 h, afin de discuter des résultats financiers de la Société et de fournir une mise à jour sur le projet d'usine d'alumine de haute pureté de la Société.

DÉTAILS DE LA CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE :

Date : 30 juillet 2014
Heure : 10 h 00 (HAE)
Numéro de téléphone : +1 888 231-8191
+1 647 427-7450
Webdiffusion : http://bit.ly/1sQKJkY
Rediffusion : +1.855.859.2056
+1 514.807.9274
+1 416.849.0833
Disponible jusqu'à 12 h 00 minuit (HAE), le mercredi 13 août 2014
Numéro d'identification Encore : 78983471

Avis au lecteur

Les renseignements contenus dans le présent communiqué de presse sont fournis sous réserve des renseignements communiqués dans les états financiers et le rapport de gestion de la Société pour le trimestre clos le 30 juin 2014, qui sont accessibles à l'adresse www.orbitealuminae.com et sous le profil de la Société à l'adresse www.sedar.com.

À propos d'Orbite

Orbite Aluminae inc. est une société canadienne de technologies propres dont les procédés novateurs et exclusifs devraient permettre l'extraction de l'alumine ainsi que d'autres produits de grande valeur, comme les oxydes des terres rares et des métaux rares, à des coûts parmi les plus bas de l'industrie, et ce, sans produire de déchets, en utilisant des matières premières, dont l'argile alumineuse, le kaolin, la néphéline, la bauxite, les boues rouges et les cendres volantes. À l'heure actuelle, Orbite est en voie de finalisation de sa première usine de production commerciale d'alumine de haute pureté (HPA) à Cap-Chat, au Québec. Orbite a terminé des travaux d'ingénierie de base pour une usine de production d'alumine métallurgique proposée, qui utiliserait l'argile extraite de son gisement Grande-Vallée. La Société possède un portefeuille de propriété intellectuelle qui comprend 16 familles de propriété intellectuelle et elle détient les droits de propriété intellectuelle de 11 brevets et de 72 demandes de brevet en cours d'homologation dans 10 pays et régions. La première famille de propriété intellectuelle est brevetée au Canada, aux États-Unis, en Australie, en Chine et en Russie. La Société opère également un centre de développement technologique à la fine pointe, à Laval, Québec, où ses technologies sont développées et validées.

Énoncés prospectifs

Certains renseignements contenus dans le présent document peuvent inclure de « l'information prospective ». Sans limiter la portée de ce qui précède, l'information et les énoncés prospectifs peuvent inclure des énoncés au sujet des projets, des coûts, des objectifs et du rendement futurs de la Société ou des hypothèses sous-jacentes à ces éléments. Dans le présent document, les termes comme « peut », « confiant », « ferait », « pourrait », « fera », « probable », « croire », « s'attendre à », « anticiper », « avoir l'intention de », « planifier », « estimer » et des expressions semblables, et leur forme négative, ont été employés pour signaler des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne sauraient être interprétés comme une garantie de rendement ou de résultats futurs et n'indiquent pas nécessairement avec précision si ces rendements futurs seront réalisés ni à quel moment ils pourraient l'être. Cette information et ces énoncés prospectifs sont fondés sur les renseignements alors disponibles ou sur les croyances de bonne foi de la direction de la Société à l'égard d'événements futurs. Ils sont assujettis à des risques connus ou inconnus, à des incertitudes, à des hypothèses et à d'autres facteurs imprévisibles, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de la Société. Ces risques, impondérables et hypothèses incluent notamment ceux qui sont décrits sous la rubrique « Risques et incertitudes » du rapport de gestion déposé le 30 juillet 2014.

La Société n'a pas l'intention de mettre à jour ou de réviser l'information et les énoncés prospectifs figurant dans le présent document pour tenir compte de l'information, d'événements ou de circonstances subséquentes ou pour toute autre raison, et elle n'est tenue à aucune obligation à cet égard, sauf dans la mesure requise par les lois applicables.

Renseignements

  • Relations avec les investisseurs
    TMX EQUICOM
    Marc Lakmaaker, consultant externe,
    relations avec les investisseurs
    1 800 385-5451, poste 248
    mlakmaaker@tmxequicom.com

    Demandes de renseignements des médias
    TACT Intelligence-conseil
    Mathieu Lavallée, consultant externe, relations
    avec les médias
    514 667-0196, poste 411
    mlavallee@tactconseil.ca