Technologies Orbite inc.
TSX : ORT
OTCQX : EORBF

Technologies Orbite inc.

13 mai 2016 07h30 HE

Orbite annonce ses résultats pour le premier trimestre 2016

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 13 mai 2016) - Technologies Orbite inc. (TSX:ORT)(OTCQX:EORBF) (« Orbite » ou la « Société ») a procédé hier au dépôt de ses états financiers pour le premier trimestre clos le 31 mars 2016. La Société a constaté une perte avant charges financières nettes (produits financiers nets) et impôts de 2,6 millions de dollars pour le trimestre, en hausse par rapport à 2,4 millions de dollars pour la période correspondante en 2015.

Au 31 mars 2016, la trésorerie et les placements à court terme de la Société totalisaient 2,6 millions de dollars et son fonds de roulement positif (actifs courants moins passifs courants) s'établissait à 0,9 million de dollars. Après la clôture du trimestre, la Société a levé des capitaux et obtenu un prêt à court terme, renforçant ainsi son fonds de roulement. À la suite des annonces du 27 avril et des 5 et 6 mai dernier, la Société avait un solde de trésorerie et de financement à court terme pro forma de 18,5 millions de dollars et un fonds de roulement pro forma de 11,9 millions de dollars.

Tous les montants sont libellés en dollars canadiens, sauf indication contraire.

Faits saillants du trimestre et des événements subséquents

Activités opérationnelles

  • Au cours du trimestre, la Société a poursuivi ses activités de mise en service des différents systèmes d'équipements de son usine de production d'alumine de haute pureté (HPA) de Cap-Chat.

  • Le 7 mars 2016, la Société a confirmé l'installation de composants critiques du système de calcination qui avaient été retenus par un fournisseur en violation du contrat entre les deux sociétés. Orbite a également confirmé le succès de la mise en service et de l'exploitation de plusieurs systèmes d'équipements, dont le système d'alimentation pour fournir les cristaux de chlorure d'aluminium hexahydraté, ainsi que l'achèvement du démarrage à froid du décomposeur, du calcinateur et du système d'alimentation d'air et de vapeur qui y est associé.

  • Le 15 mars 2016, la Société a annoncé qu'en raison de la complexité de l'installation de la tuyauterie dans son usine de HPA, l'installation de la tuyauterie progressait à un tiers du taux d'installation planifié. Un examen complet des coûts d'installation engagés jusque là et de ceux nécessaires pour terminer l'installation de la tuyauterie de spécialité a entraîné une augmentation du budget du coût en capital d'environ 9,9 millions de dollars. Pour préserver son fonds de roulement en attendant la levée de financement supplémentaire, la Société a réduit le nombre d'entrepreneurs externes sur place.

  • Le 27 avril 2016, la Société a annoncé qu'elle avait conclu une lettre d'intention avec Investissement Québec (« IQ »), qui agit comme mandataire du Gouvernement du Québec, en vertu de laquelle IQ a accepté d'accorder à la Société un financement global de 15 millions de dollars.

  • La Société prévoit finaliser les financements au cours des prochaines semaines, ce qui lui permettra de reprendre la construction pour terminer l'usine. En raison du temps supplémentaire nécessaire pour finaliser les financements requis, la direction prévoit que la production commerciale démarrera au troisième trimestre de 2016.

  • Le 12 mai 2016, la Société a annoncé la nomination de Charles Taschereau au poste de vice-président et chef de l'exploitation.

Commentaires de la direction

« Grâce à la coopération et au soutien continu d'IQ, nous avons pu nous entendre sur les modalités du financement de 15 millions de dollars en un temps record; toutefois, l'échéance pour finaliser les financements est telle que le lancement de la production commerciale de notre usine de HPA se fera au troisième trimestre de 2016 », a affirmé Glenn Kelly, président et chef de la direction d'Orbite. « Nous avons utilisé notre temps pendant la période de financement efficacement, et avons poursuivi nos activités de mise en service à l'usine, principalement en ce qui a trait au système de calcination. Ce temps nous a également donné l'occasion de lancer des appels d'offres pour certains volets du travail qui reste à faire pour terminer l'usine; nous prévoyons que cette démarche nous permettra de réduire les coûts du projet. »

« Enfin, avec l'arrivée de Charles dans l'équipe de direction, nous avons été en mesure d'attirer quelqu'un aux compétences exceptionnelles en matière de gestion de projets, de budgets et d'exploitation. Ces habiletés nous seront d'une grande utilité au cours du lancement de nos activités commerciales ainsi que, plus tard, pour la mise en œuvre de notre stratégie de monétisation des déchets », a conclu M. Kelly.

Suite des faits saillants

Financement

  • Le 3 février 2016, la Société a complété la première portion d'un placement public d'unités d'une somme de 8,5 millions de dollars, dont 4 millions de dollars obtenus par voie de prise ferme, 1,5 million de dollars levés à la suite d'un exercice partiel de son option par Euro Pacific Canada inc., ainsi qu'un montant de 2,9 millions de dollars en factures à payer à des fournisseurs. Le 23 février 2016, Euro Pacific a acheté un montant supplémentaire de 1,1 million de dollars d'unités en vertu d'un deuxième exercice de son option.

  • Le 7 avril 2016, la Société a forcé la conversion en actions de toutes les débentures convertibles non garanties portant un intérêt de 5 % annuellement et venant à échéance le 6 avril 2020, desquelles approximativement 0,2 million de dollars en capital demeuraient alors en circulation.

  • Le 27 avril 2016, la Société a annoncé qu'elle avait conclu une lettre d'intention avec Investissement Québec, qui agit comme mandataire du Gouvernement du Québec, en vertu de laquelle Investissement Québec a accepté d'accorder à la Société un financement global de 15 millions de dollars. Le financement est composé de l'achat de débentures convertibles non garanties d'un montant de 5 millions de dollars portant intérêt à un taux de 10 % annuellement, l'achat d'actions de la Société d'un montant de 5 millions de dollars, ainsi que l'octroi d'un prêt-relais de 4,9 millions de dollars garanti par les crédits d'impôt pour investissement remboursables de la Société pour l'année financière 2016 (« CII »).

  • Le 5 mai 2016, la Société a reçu une première tranche de 2,3 millions sur les 4,9 millions de dollars du prêt-relais d'IQ, alors que le solde du prêt sera décaissé lorsque les dépenses en immobilisations sous-jacentes aux CII seront déboursées par la Société.

  • Le 6 mai 2016, la Société a annoncé qu'elle avait complété une première tranche d'un placement privé totalisant 1 million de dollars auprès d'investisseurs américains sans lien de dépendance avec IQ.

  • Le 11 mai 2016, la Société a annoncé qu'elle avait reçu un premier versement d'un montant de 3,2 millions de dollars des autorités fiscales du Québec à titre de crédits d'impôt pour investissement pour l'année 2014. Ce paiement de CII représente environ 80 % des 4 millions de dollars de CII qu'Orbite prévoit recevoir pour 2014. Les sommes reçues seront utilisées pour rembourser une partie de la facilité de crédit 2015 de la Société.

Échantillons

  • À ce jour, la Société a expédié un total de 26 échantillons à 20 clients potentiels, s'engageant ainsi dans les programmes de qualification de fournisseurs de ces organisations. À la suite de commentaires positifs quant aux résultats des tests menés sur des échantillons qu'elle avait expédiés précédemment, Orbite a reçu plusieurs demandes pour de nouveaux échantillons plus substantiels en vue de leur qualification pour la fabrication de produits finis utilisant l'HPA d'Orbite plus en aval dans la chaîne d'approvisionnement. Deux de ces demandes supplémentaires concernent des échantillons commerciaux dans la fourchette des 50 à 100 kg.

  • La Société s'est également engagée à envoyer des échantillons à 17 autres clients potentiels qui ont manifesté un intérêt pour tester l'HPA d'Orbite. De plus, la Société a récemment tenu un kiosque dans le cadre d'une foire commerciale de céramique, ce qui lui a amené quatre nouvelles demandes d'échantillons.

Conseil d'administration

  • Le 23 février 2016, Orbite a annoncé la nomination de M. Pierre Gignac à son conseil d'administration. Le conseil a ensuite nommé M. Gignac membre et président du comité d'audit.

Brevets et développement technologique

  • Le 14 janvier 2016, la Société a annoncé qu'elle avait été avisée par le Service fédéral pour la propriété intellectuelle (ROSPATENT) que sa demande de brevet russe No. 2014131946, relatif à sa technologie de monétisation de boue rouge et intitulé Procédés de traitement de boue rouge avait été jugée acceptable. Le brevet No. 2,862,307 intitulé Procédés de traitement des cendres volantes a aussi été émis par l'Office de la propriété intellectuelle du Canada (« OPIC »). De plus, le United States Patent and Trademark Office (« USPTO ») a avisé la Société que sa demande de brevet No. 14/413,940 intitulé Procédés pour la préparation d'oxyde de titane et de divers autres produits avait été jugée acceptable. En outre, le brevet australien No. 2012231686, intitulé Procédés permettant de récupérer des éléments de terres rares à partir de matériaux renfermant de l'aluminium a été émis par IP Australia.

Sommaire des résultats financiers du premier trimestre de 2016

Produits et résultat net

La Société est une entreprise en phase de mise en valeur et elle ne tire aucun produit de ses activités ordinaires.

La perte nette constatée au premier trimestre de 2016 a diminué de 1 million de dollars par rapport à la même période l'année précédente. La diminution de la perte nette au cours du trimestre s'explique principalement par des charges financières nettes (produit financier net) de 0,9 million de dollars.

Charges d'exploitation de l'usine de HPA

Les charges d'exploitation de l'usine de HPA comprennent les frais d'administration, d'exploitation et d'entretien de l'usine de HPA de Cap-Chat. Les charges d'exploitation de l'usine de HPA ont augmenté marginalement de 0,1 million de dollars au cours du trimestre clos le 31 mars 2016 comparativement au premier trimestre de 2015. Cette hausse est principalement attribuable à l'augmentation des salaires et de l'effectif, mais elle a été compensée en partie par la diminution des honoraires des experts-conseils.

Frais généraux et administratifs

Les frais généraux et administratifs concernent les activités du siège social et incluent principalement les charges du personnel (salaires et avantages sociaux), la charge au titre des paiements fondés sur des actions, les honoraires des experts-conseils, les frais comptables et juridiques, les frais de développement des affaires et les frais liés aux relations avec les investisseurs. Les frais généraux et administratifs ont augmenté de 0,3 million de dollars au cours du trimestre clos le 31 mars 2016 par rapport à la période correspondante de 2015. Cette augmentation est imputable principalement à la hausse de la charge au titre des paiements fondés sur des actions (honoraires des experts-conseils), des salaires, des honoraires versés à des professionnels et des frais de recrutement.

Situation financière

Trésorerie et placements à court terme et fonds de roulement

Au 31 mars 2016, la trésorerie et les placements à court terme de la Société totalisaient 2,6 millions de dollars et son fonds de roulement positif (actifs courants moins passifs courants) s'établissait à 0,9 million de dollars.

Depuis la clôture du trimestre, la Société a levé des capitaux et obtenu un prêt à court terme, renforçant ainsi son fonds de roulement. À la suite des annonces du 27 avril et des 5 et 6 mai dernier, la Société a un solde de trésorerie et de financement à court terme pro forma de 18,5 millions de dollars et un fonds de roulement pro forma de 11,9 millions de dollars.

Activités de financement

Une description plus détaillée des activités de financement de la Société est fournie dans le rapport de gestion de la Société et d'autres documents qu'elle a déposés sur www.sedar.com, ainsi que sur son site Web au www.orbitetech.com.

Le 3 février 2016, la Société a complété une première portion de son placement public d'unités d'une somme de 8,5 millions de dollars en vertu de son prospectus simplifié préalable de base et d'un supplément de prospectus datés du 18 mars 2015 et du 28 janvier 2016 respectivement. Le produit brut est constitué de 4 millions de dollars levés sur une base de prise ferme, 1,5 million de dollars levés à la suite d'un exercice partiel de son option par Euro Pacific Canada Inc., le seul preneur ferme dans le cadre du placement, ainsi qu'un montant de 2,9 millions de dollars en factures à payer à des fournisseurs qui a été converti en 2 938 unités. Le 23 février 2016, le preneur ferme a acheté un montant supplémentaire de 1,1 million de dollars en vertu d'un deuxième exercice de son option. En contrepartie de ses services, le preneur ferme a reçu 1 155 700 bons de souscription de courtier non transférables. Chaque bon de souscription de courtier confère au preneur ferme le droit de souscrire une action au prix de 0,40 $ durant la période de 36 mois suivant son émission.

Le 29 février 2016, la Société a déposé un avis d'intention pour forcer la conversion de toutes les débentures convertibles non garanties portant intérêt à 5 % et échéant le 6 avril 2020 en circulation; les débentures en circulation à cette date représentaient un montant de capital d'environ 0,2 million de dollars. La conversion a eu lieu le 7 avril 2016.

Le 27 avril 2016, la Société a annoncé qu'elle avait conclu une lettre d'intention avec Investissement Québec, agissant comme mandataire du Gouvernement du Québec, en vertu de laquelle Investissement Québec avait accepté d'accorder à la Société un financement global de 15 millions de dollars (le « financement »).

Le financement est composé de l'achat de débentures convertibles non garanties (les « débentures ») d'un montant de 5 millions de dollars portant intérêt à un taux de 10 % annuellement, l'achat d'actions de catégorie A de la Société d'un montant de 5 millions de dollars, ainsi que l'octroi d'un prêt-relais de 4,9 millions de dollars garanti par les crédits d'impôt pour investissement remboursables de la Société pour l'année financière 2016 (« CII »).

Dans le cadre du financement, la Société a accepté de modifier les modalités des 17 857 143 bons de souscription en circulation émis à Ressources Québec inc., une filiale d'Investissement Québec, en mai 2014. Les bons de souscription seront maintenant exerçables en actions de la société au prix de 0,241 $ par action (au lieu de 0,33 $) et viendront à échéance le 2 mai 2019 (au lieu du 27 mai 2017).

Le 5 mai 2016, la Société a reçu une première tranche de 2,3 millions de dollars du prêt-relais de 4,9 millions de dollars, alors que le solde du prêt sera décaissé lorsque les dépenses en immobilisations sous-jacentes aux CII seront déboursées par la Société. Le prêt-relais, garanti par les CII à recevoir de la Société pour l'exercice 2016, porte intérêt annuel au taux préférentiel, majoré de 3,5 %, payable mensuellement et remboursable dès réception par la Société des paiements des CII par les autorités fiscales, mais au plus tard le 23 juillet 2018. Le prêt est aussi soumis à d'autres conditions usuelles.

Le 6 mai 2016, la Société a annoncé qu'elle avait complété auprès d'investisseurs américains un placement privé totalisant 1 million de dollars à un prix de 0,241 $ par action.

Le 11 mai 2016, la Société a annoncé qu'elle avait reçu un premier versement de 3,2 millions de dollars des autorités fiscales du Québec à titre de crédits d'impôt pour investissement pour l'année 2014. Ce paiement de CII représente environ 80 % des 4 millions de dollars de CII à recevoir pour 2014. Les sommes reçues seront utilisées pour rembourser une partie de la facilité de crédit 2015 de la Société.

Immobilisations corporelles

La Société a enregistré une augmentation nette de 9,2 millions de dollars au poste Immobilisations corporelles, attribuable surtout à l'investissement dans l'usine de HPA (qui comprend les charges financières incorporées de 0,7 million de dollars), en partie contrebalancée par les 3,4 millions de dollars de CII à recevoir comptabilisés pendant le trimestre.

Tableau des flux de trésorerie

Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation

Les sorties de trésorerie liées aux activités d'exploitation ont baissé de 1,7 millions de dollars au cours du trimestre par rapport à la période correspondante en 2015, principalement en raison de l'augmentation des entrées de trésorerie liées aux éléments hors trésorerie du fonds de roulement de 1,6 millions de dollars. Cette hausse découle de l'augmentation des créditeurs, des charges à payer et des CII comptabilisés au cours de la période ainsi que de la diminution des taxes de vente et autres débiteurs.

Flux de trésorerie liés aux activités de financement

Les entrées de trésorerie liées aux activités de financement ont augmenté de 3,4 millions de dollars au cours du trimestre par rapport à la période correspondante en 2015. L'augmentation enregistrée au cours du trimestre s'explique principalement par le produit net reçu de l'émission des débentures convertibles 2016 et le produit tiré des bons de souscription exercés, en partie contrebalancée par la diminution du produit reçu de la dette à court terme contractée auprès d'Investissement Québec.

Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement

Les sorties de trésorerie liées aux activités d'investissement ont augmenté de 4 millions de dollars au cours du trimestre, principalement en raison de l'augmentation des investissements dans l'usine de HPA.

Conférence téléphonique

Aujourd'hui, le 13 mai 2016 à 10 h, la direction d'Orbite tiendra une conférence téléphonique et fournira une webdiffusion en direct portant sur les résultats financiers de même que sur la mise à jour sur son usine de HPA.

L'appel se tiendra en anglais. La période de questions se fera en anglais et en français.

DÉTAILS DE LA CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE :

Date : 13 mai 2016
Heure : 10 h (HAE)
Numéro de téléphone : +1 888 231-8191
+1 647 427-7450
Webdiffusion : http://bit.ly/23pyOIT
Rediffusion : +1 855 859-2056
+1 514 807-9274
+1 416 849-0833
Mot de passe « Encore » : 6414681

Disponible jusqu'à 12 h minuit (HAE), le vendredi 20 mai 2016

Avis au lecteur

Les renseignements contenus dans le présent communiqué de presse sont fournis sous réserve des renseignements communiqués dans les états financiers et le rapport de gestion de la Société pour le trimestre clos le 31 mars 2016, qui sont accessibles à l'adresse www.orbitetech.com et sous le profil de la Société à l'adresse www.sedar.com.

À propos d'Orbite

Technologies Orbite inc. est une société canadienne de technologies propres de transformation des minéraux et de développement des ressources dont les procédés novateurs et exclusifs devraient permettre l'extraction de l'alumine ainsi que d'autres produits de grande valeur, comme les oxydes des terres rares et des métaux rares, à des coûts parmi les plus bas de l'industrie, et ce, sans produire de déchets, en utilisant des matières premières, dont l'argile alumineuse, le kaolin, la néphéline, la bauxite, les boues rouges, les cendres volantes ainsi que les résidus de serpentine provenant des sites d'exploitation du chrysotile. À l'heure actuelle, Orbite est en voie de finalisation de sa première usine d'HPA à Cap-Chat. La Société possède un portefeuille qui comprend 16 familles de propriété intellectuelle incluant 32 brevets et de 101 demandes de brevet en cours d'homologation dans 11 pays et régions. La première famille de propriété intellectuelle est brevetée au Canada, aux États-Unis, en Australie, en Chine, au Japon et en Russie. La Société opère également un centre de développement technologique à la fine pointe, à Laval, Québec, où ses technologies sont développées et validées.

Énoncés prospectifs

Certains renseignements contenus dans le présent document peuvent inclure de « l'information prospective ». Sans limiter la portée de ce qui précède, l'information et l'information prospective peuvent inclure des énoncés au sujet des projets, des coûts, des objectifs et du rendement futur de la Société ou des hypothèses sous-jacentes à ces éléments. Dans le présent document, les termes comme « peut », « confiant », « ferait », « pourrait », « fera », « probable », « croire », « s'attendre à », « anticiper », « avoir l'intention de », « planifier », « estimer » et des expressions semblables, et leur forme négative, ont été employés pour signaler des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne sauraient être interprétés comme une garantie de rendement ou de résultats futurs et n'indiquent pas nécessairement avec précision si ces rendements futurs seront réalisés ni à quel moment ils pourraient l'être. Cette information et ces énoncés prospectifs sont fondés sur les renseignements alors disponibles ou sur les croyances de bonne foi de la direction de la Société à l'égard d'événements futurs. Ils sont assujettis à des risques connus ou inconnus, à des incertitudes, à des hypothèses et à d'autres facteurs imprévisibles, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de la Société. Ces risques, incertitudes et hypothèses incluent notamment ceux qui sont décrits sous la rubrique « Risques et incertitudes » de notre rapport de gestion daté du 30 mars 2016 et déposé sur SEDAR, incluant ceux sous les titres « Une hausse récente des coûts en capital budgétés exigera du financement supplémentaire et pourrait avoir un effet défavorable sur nos perspectives », « Nous devons réunir des capitaux pour poursuivre notre croissance » et « Objectifs et échéanciers de développement ».

La Société n'a pas l'intention de mettre à jour ou de réviser l'information et les énoncés prospectifs figurant dans le présent document pour tenir compte de l'information, d'événements ou de circonstances subséquentes ou pour toute autre raison, et elle n'est tenue à aucune obligation à cet égard, sauf dans la mesure requise par les lois applicables.

Renseignements

  • NATIONAL Equicom
    Marc Lakmaaker, consultant externe,
    relations avec les investisseurs
    416 848-1397
    mlakmaaker@national.ca

    Demandes de renseignements des médias :
    TACT Intelligence-conseil
    Eric Gamache, consultant externe relations avec les médias
    418 529-3223, poste 33
    egamache@tactconseil.ca