Orbite Aluminae inc.
TSX : ORT
OTCQX : EORBF

Orbite Aluminae inc.

12 juin 2015 07h30 HE

Orbite fait le point sur le financement et la construction de son usine HPA

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 12 juin 2015) - Orbite Aluminae inc. (TSX:ORT)(OTCQX:EORBF) (« Orbite » ou la « Société ») fait aujourd'hui le point sur la construction et le financement de son usine d'alumine de haute pureté (HPA) de Cap-Chat, au Québec.

Financement

  • Les fiscalistes de la Société lui ont récemment confirmé qu'elle devrait être admissible à des crédits d'impôt remboursables totalisant jusqu'à 7,5 millions de dollars pour les investissements qu'elle a effectués au cours de l'exercice 2015.
  • Dans la même veine que le prêt-relais annoncé en janvier (voir communiqué de presse du 14 janvier 2015), Investissement Québec (« IQ ») a accepté d'octroyer à Orbite un prêt-relais de 5 millions de dollars, adossé contre les crédits d'impôt à l'investissement de la société dus pour l'année 2015.
  • Le prêt est conditionnel à la finalisation de la documentation habituelle et Orbite s'attend à des conditions semblables à celles du prêt-relais garanti octroyé par IQ en janvier 2015.
  • En outre, la société annonce qu'elle va recevoir le ou vers le 30 juin 2015, du gouvernement du Québec, une tranche de 3 millions de dollars de crédits d'impôts à l'investissement du Québec afférents aux années fiscales 2012 et 2103, en rapport avec l'achat d'équipements destinés à la fabrication et de transformation dans la région de la Gaspésie au cours des exercices 2012 et 2013.
  • La société a reçu ou s'attend à recevoir sous peu la totalité de la somme de 25,7 millions de dollars à titre de crédits d'impôt dus à la société concernant les exercices 2012 et 2013. De ce montant, une somme de 25 millions de dollars aura été déposée dans un compte distinct afin de servir de garantie pour les débentures convertibles émises en 2012. La balance, soit 700 000 dollars ainsi que 200 000 dollars d'intérêts afférents, sera destinée au financement de l'usine HPA.
  • En conséquence, la société a l'intention de racheter les débentures convertibles de 2012 réduisant ainsi les intérêts payables de 2 millions de dollars par année. La décision formelle de procéder à un tel rachat dépendra de la réception effective, telle que prévue, des crédits d'impôt à l'investissement restants.
  • La société avait demandé le remboursement de 27,5 millions de dollars en crédits d'impôt du Québec liés aux années fiscales 2012 et 2013 mais avait enregistré une somme de 25,7 millions de dollars à titre de recevable, déduction faite d'une provision de 1,8 millions de dollars. Des discussions avec le gouvernement du Québec afin de qualifier le solde de 1,8 millions de dollars à titre de des crédits d'impôt pour les années fiscales 2012 er 2013 sont en cours, et en cas de réponse positive, ce remboursement sera également appliqué au financement de l'usine HPA.

Construction (des images sont disponibles dans la section fichiers média du site web d'Orbite)

Décomposeur et calcinateur

  • Comme prévu, Mécanique CNC (2002) inc. (« CNC ») et RHI Canada inc. (« RHI ») ont commencé l'installation du réfractaire et la préparation de l'intérieur des fours à l'usine de Cap-Chat à la fin mars.
  • Les briques de rechange ont été préfabriquées avec succès au moyen du nouveau matériau réfractaire; l'installation du réfractaire à l'intérieur de la tuyauterie auxiliaire du système de calcination avance bien chez RHI à Boucherville et suivra bientôt l'étape de cuisson chez Les Services Mobiles Thermetco (« Thermetco ») à Montréal. Le nouveau matériau réfractaire a également, avec succès, été coulé sur place et précuit dans le décomposeur et le calcinateur à Cap-Chat.
  • L'ensemble de l'installation des briques et du mortier du calcinateur et du décomposeur ainsi que de la tuyauterie avance bien, sous la surveillance technique, sur place, d'Outotec et des fournisseurs des matériaux réfractaires. Par contre l'efficacité d'installation de la part des entrepreneurs n'a pas été aussi élevée qu'ils prévoyaient au moment des appels d'offres contractuels. Les raisons données par RHI justifiant la productivité inférieure à celle anticipée sont une courbe d'apprentissage plus abrupte qu'anticipée ainsi que des exigences intermédiaires liées au chauffage et à la cuisson du nouveau matériau réfractaire plus longues qu'anticipées. Afin d'assurer que les exigences de précision et de qualité liées à cet élément crucial de l'usine soient rencontrées, Orbite a accepté la prolongation de l'échéancier.
  • Conséquemment, la finalisation de l'installation est prévue d'ici la fin juillet, 4 à 6 semaines de plus que l'échéancier initial de 8 à 10 semaines.
  • RHI et Thermetco entreprendront ensuite le processus de chauffage et de cuisson du réfractaire des deux fours, processus qui durera quatre semaines.

Tuyauterie pour la vapeur

  • L'alimentation en vapeur à haute température du décomposeur et du calcinateur, comparable à celle utilisée dans le domaine du nucléaire, requiert une tuyauterie en alliage spécialisé. Le contrat de préfabrication en atelier de cette tuyauterie spécialisée a été octroyé à Groupe Pro-B inc. de Trois-Rivières, au Québec.
  • La préfabrication de la tuyauterie de vapeur doit commencer à la mi-juin et son installation à l'usine doit commencer en août et devrait prendre environ trois semaines.

Tuyauterie à revêtement

  • Le contrat de préfabrication de la tuyauterie revêtue (résistance à l'acide) a été attribué à Sarnia Piping Specialties Ltd, de Sarnia, en Ontario, et à Équipement QIP ltée, de Montréal, au Québec.
  • La préfabrication en atelier doit commencer en juin et se terminer normalement au début du mois d'août.

Toute la tuyauterie, y compris les utilités

  • La Société a reçu les soumissions pour l'installation de l'ensemble de la tuyauterie et prévoit attribuer les différents contrats au cours de la semaine du 22 juin.

Systèmes mécaniques

  • CNC, qui a installé avec succès le décomposeur et le calcinateur, est à l'usine de façon continue et procède à l'installation de différents équipements mécaniques mineurs.
  • CNC a également obtenu le contrat pour l'installation d'équipements mécaniques majeurs (dont les échangeurs de chaleur du cristalliseur et le système de captage et de traitement de l'acide chlorhydrique gazeux). Cette portion du processus de construction a débuté en avril.

Systèmes électriques et instrumentation

  • Le contrat a été attribué à Les entreprises d'électricité JMN inc. de Matane, au Québec.
  • Les travaux d'électricité, dont l'installation du transformateur d'alimentation principale et le système d'alimentation électrique du système d'Outotec, ont débuté et se poursuivront jusqu'au démarrage de l'usine.

Structure, construction et fondations

  • Les travaux touchant les fondations ont été confiés à Les entreprises Roy Duguay & associés, de Cap-Chat. Toutes les fondations extérieures (silo pour l'hydroxyde, tour de refroidissement, nouveaux agrandissements aux bâtiments, etc.) sont bien avancées et seront terminées d'ici le 15 juin.
  • Les contrats pour les travaux de structure et de construction ont été attribués à Atelier de soudure Gilles Roy inc. (« ASGR ») d'Amqui, au Québec. Les nouveaux agrandissements aux bâtiments, qui logeront les échangeurs de chaleur du cristalliseur et la salle de contrôle électrique du système de calcination, sont en cours de préfabrication et leur installation débutera en juin.
  • De plus, ASGR termine actuellement plusieurs modifications internes à la structure et procède à la fabrication et à l'installation des plateformes destinées à l'équipement et au personnel.
  • L'installation des fondations destinées à l'équipement à l'intérieur de l'usine est en cours et devrait être terminée d'ici la fin juin.

Ventilation et isolation

  • Le processus d'évaluation d'appel d'offres pour la fourniture et l'installation de l'isolation sur l'équipement de calcination ainsi que sur la tuyauterie et les cuves à haute température est en cours; les contrats devraient être attribués bientôt et l'installation devrait débuter début août.
  • La Société étudie actuellement les soumissions pour la fourniture et l'installation d'un nouveau système de ventilation; les contrats devraient être attribués d'ici le 15 juin et l'installation devrait débuter en juillet.

Approvisionnement, échéancier et budget

  • Les fournisseurs respectent les dates de livraison pour la majorité des éléments critiques à long délai de livraison.
  • Toutefois, les dates de livraison confirmées initialement pour certaines composantes critiques nécessaires à l'achèvement du circuit de vapeur à haute température ne seront peut-être pas respectées. Notamment, un conflit de travail (maintenant résolu) chez l'un de nos fournisseurs l'empêchera peut-être de nous livrer, dans les délais prévus, certaines composantes critiques à notre échéancier du parachèvement du circuit de vapeur à haute température pour le calcinateur et le décomposeur.
  • Par conséquent, nous prévoyons toujours la mise en service de l'usine au troisième trimestre de 2015, mais anticipons que le temps supplémentaire requis pour l'installation du réfractaire ainsi que le retard potentiel dans l'approvisionnement de pièces critiques repousseront le début de la production commerciale au quatrième trimestre de 2015.
  • Le projet respecte les budgets prévus.

Préparation sur le plan de l'exploitation

  • L'embauche de tout le personnel d'ingénierie, d'exploitation, d'entretien et de laboratoire est complétée ou est sur le point de l'être.
  • Le personnel affecté à l'exploitation suit actuellement une formation de 40 modules et a complété à ce jour quelque 250 heures de formation. La formation théorique devrait être terminée d'ici la fin juillet.
  • Dans le cadre d'opérations continues, les plans de mesures d'urgence et celui de santé sécurité sont prêts et sont à l'étape de la mise en œuvre.
  • Le personnel affecté au projet et à celui rattaché à l'exploitation finalisent actuellement les procédures de mise en service et de démarrage.

« Nous avançons à grands pas vers l'achèvement de notre usine,» a déclaré Glenn Kelly, chef de la direction d'Orbite. « Bien que cela ait pris un peu plus de temps que prévu, nous avons presque terminé l'installation du réfractaire, un processus critique. Pour ce qui est des autres travaux de construction, les travaux sont soit déjà entamés, soit les contrats pour les éléments de l'usine qui restent sont en cours d'attribution. Le prêt-relai prévu de 5 million de dollars d'Investissement Québec nous amène très près de boucler le financement de notre HPA2 et nous analysons des options de financement additionnelles tel que notre prospectus préalable de base et des instruments de créance adossés à des éléments d'actif. »

« Compte tenu de la mise en service prévue pour le troisième trimestre, nous sommes sur la bonne voie pour lancer la production commerciale au quatrième trimestre de 2015. Nous avons relevé tous les défis auxquels nous avons fait face au cours de la dernière année, ce qui témoigne des compétences et de l'engagement extraordinaires de nos employés. Nous sommes désormais au stade final de la construction, et avons hâte de nous concentrer sur la mise en service de l'usine, la production et les activités commerciales. »

À propos d'Orbite

Orbite Aluminae inc. est une société canadienne de technologies propres de transformation des minéraux et de développement des ressources dont les procédés novateurs et exclusifs devraient permettre l'extraction de l'alumine ainsi que d'autres produits de grande valeur, comme les oxydes des terres rares et des métaux rares, à des coûts parmi les plus bas de l'industrie, et ce, sans produire de déchets, en utilisant des matières premières, dont l'argile alumineuse, le kaolin, la néphéline, la bauxite, les boues rouges, les cendres volantes ainsi que les résidus de serpentine provenant des sites d'exploitation du chrysotile. À l'heure actuelle, Orbite est en voie de finalisation de sa première usine de production commerciale d'alumine de haute pureté (HPA) à Cap-Chat, au Québec. Orbite a terminé des travaux d'ingénierie de base pour une usine de production d'alumine métallurgique proposée, qui utiliserait l'argile extraite de son gisement Grande-Vallée. La Société possède un portefeuille qui comprend 15 familles de propriété intellectuelle incluant 17 brevets et de 95 demandes de brevet en cours d'homologation dans 11 pays et régions. La première famille de propriété intellectuelle est brevetée au Canada, aux États-Unis, en Australie, en Chine, au Japon et en Russie. La Société opère également un centre de développement technologique à la fine pointe, à Laval, Québec, où ses technologies sont développées et validées.

Énoncés prospectifs

Certains renseignements contenus dans le présent document peuvent inclure de « l'information prospective ». Sans limiter la portée de ce qui précède, l'information et l'information prospective peuvent inclure des énoncés au sujet des projets, des coûts, des objectifs et du rendement futur de la Société ou des hypothèses sous-jacentes à ces éléments. Dans le présent document, les termes comme « peut », « confiant », « ferait », « pourrait », « fera », « probable », « croire », « s'attendre à », « anticiper », « avoir l'intention de », « planifier », « estimer » et des expressions semblables, et leur forme négative, ont été employés pour signaler des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne sauraient être interprétés comme une garantie de rendement ou de résultats futurs et n'indiquent pas nécessairement avec précision si ces rendements futurs seront réalisés ni à quel moment ils pourraient l'être. Cette information et ces énoncés prospectifs sont fondés sur les renseignements alors disponibles ou sur les croyances de bonne foi de la direction de la Société à l'égard d'événements futurs. Ils sont assujettis à des risques connus ou inconnus, à des incertitudes, à des hypothèses et à d'autres facteurs imprévisibles, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de la Société. Ces risques, incertitudes et hypothèses incluent notamment ceux qui sont décrits sous la rubrique « Risques et incertitudes » de notre rapport de gestion daté du 31 mars 2015.

La Société n'a pas l'intention de mettre à jour ou de réviser l'information et les énoncés prospectifs figurant dans le présent document pour tenir compte de l'information, d'événements ou de circonstances subséquentes ou pour toute autre raison, et elle n'est tenue à aucune obligation à cet égard, sauf dans la mesure requise par les lois applicables.

Renseignements

  • TMX EQUICOM
    Marc Lakmaaker, consultant externe,
    relations avec les investisseurs
    1-800-385-5451, poste 248
    mlakmaaker@tmxequicom.com

    Demandes de renseignements des médias
    TACT Intelligence-conseil
    Eric Gamache, consultant externe relations avec les médias
    418 529-3223 poste 33
    egamache@tactconseil.ca