Orbite Aluminae Inc.
TSX : ORT

Orbite Aluminae Inc.

29 nov. 2011 07h00 HE

Orbite reçoit une évaluation économique préliminaire favorable pour son projet d'usine d'alumine métallurgique avec la capacité d'extraire des oxydes de grande valeur, des métaux rares et...

...de terres rares à valeurs ajoutées

Les données économiques portent la VAN du projet à 7,7 milliards $ avec un TRI de 114 % et un retour sur l'investissement inférieur à un an

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 29 nov. 2011) - Orbite Aluminae inc. (TSX:ORT) (« Orbite ») est heureuse d'annoncer les résultats de l'évaluation économique préliminaire (« EEP ») préparée par Genivar Inc. relativement à son projet d'usine (l'« usine ») de production commerciale d'alumine de qualité métallurgique (SGA) dont la capacité de production envisagée serait d'environ 539 700 tonnes par année d'alumine, 189 000 tonnes d'hématite pure, 1,2 million de tonnes de silice de haute pureté, 28 000 tonnes d'oxydes de magnésium, 104 000 tonnes d'autres oxydes à valeur ajoutée ainsi que 820 tonnes de terres rares sous forme d'oxydes, nommément le dysprosium, erbium, europium, yttrium, cérium, néodymium, praséodymium, terbium, ainsi que des métaux rares tel le gallium et le scandium.

Sauf indication contraire, tous les montants sont en dollars canadiens.

Faits saillants

  • Ressources indiquées d'environ 1 milliard de tonnes métriques d'argile alumineuse homogène (23,13 % en concentration d'alumine), selon le règlement NI 43-101.
  • En se fondant sur des prix de vente conservateurs de métaux sous forme d'oxydes (août 2011) et un taux d'intérêts de 5 %, le projet procure une valeur actuelle nette (VAN) de 7,7 milliards $ générant un taux de rentabilité interne (« TRI ») avant-taxes de 114 % et un délai de retour sur l'investissement inférieur à un an.
  • Coûts d'exploitation moyens de :
    • 44,53 $/tonne d'argile pour tous les oxydes produits;
    • 42,71 $/tonne d'argile pour l'alumine et l'hématite considérés seuls.
  • Étude de faisabilité en cours dans le cadre d'un contrat accordé à Genivar et dont l'achèvement est prévu au cours du premier semestre de 2012; la mise en service de l'usine étant projetée pour la fin de 2013.

« L'exploitation décrite par cette EEP, pour l'usine d'alumine métallurgique d'Orbite dont on prévoit la mise en exploitation pour la fin de 2013, confirme le potentiel d'une production d'alumine et autres produits à valeur ajoutée à un coût net faible et de valeur économique supérieure. La VAN élevée projetée, les flux nets de trésorerie, et un coût unitaire relativement faible comparativement aux procédés d'alumine existants procurent à Orbite une position stratégique pour sa future usine d'alumine métallurgique, a déclaré Richard Boudreault, président et chef de la direction d'Orbite. L'aluminium est le deuxième métal le plus utilisé après le fer, et nous sommes à démontrer la base de conception de notre procédé d'extraction d'alumine métallurgique unique en son genre, afin de faciliter la production d'alumine pour répondre à la demande croissante de l'industrie mondiale de l'aluminium. L'EEP explique également l'avantage net associé à un procédé respectueux de l'environnement qu'est celui d'Orbite, tout en assurant l'extraction de produits à valeur ajoutée exceptionnellement purs.

Nous sommes heureux du degré de compétences et de rigueur démontré par toutes les parties impliquées lors de l'évaluation économique préliminaire de l'usine de production projetée. Au cours du processus, nous avons acquis une vision encore plus nette des possibilités éventuelles d'intégration et d'adaptation, au-delà de données économiques déjà attrayantes. L'adaptation des technologies existantes (calcination et récupération de l'acide), la découverte de nouvelles façons d'extraire des produits ultra-purs en même temps que l'alumine, tout en accroissant de façon importante l'efficacité énergétique et, par conséquent, simplifiant largement le schéma du procédé sont à la base du procédé projeté par Orbite. Ces opportunités seront validées lors de l'étape de l'étude de faisabilité, qui est en cours présentement, auprès de Genivar. Compte tenu du coût d'exploitation faible par unité de production jumelé à un apport en capital, de beaucoup plus inférieur à de nouveaux projets d'alumine qui utilisent les procédés existants, notre exploitation a le potentiel d'être hautement rentable en peu de temps grâce à notre procédé d'extraction d'alumine unique en son genre. »

Le tableau ci-dessous résume les faits saillants ($ CAN, avant taxes) :
VAN au taux escompté de 5% 7,7 milliards $
TRI 114 %
Investissements en capital estimé (Capex) 498,5 millions $
Dépenses d'exploitation estimées : (tous les produits)
(alumine et hématite)
44,53/t d'argile
42,71/t d'argile
BAIIA annuel moyen 571,7 millions $
Durée de vie prévue de la mine à ciel ouvert au taux de production présentement estimé > 100 ans
Ressource indiquée dans la fosse
(à 23,13 % Al2O3) :
> 800 Mt - 1 MM tonne
Revenus générés prévus 2013-2014
Délais de retour sur l'investissement 11 mois

« Nous sommes impressionnés par le processus visionnaire d'Orbite qui est en mesure de raffiner l'alumine tout en faisant l'extraction d'autres oxydes à valeurs ajoutées, de silice et d'hématite de très grande pureté ainsi que certains éléments et métaux rares provenant d'une source d'argile gaspésienne. En plus de ces aspects, le procédé faisant l'objet de cette étude fait appel à des technologies qui veilleront à ce que l'environnement local soit préservé comparativement aux procédés actuels de raffinement de l'alumine, assurant ainsi le développement durable de la région gaspésienne. Nous nous sommes aussi attardés uniquement sur les données économiques de production et de commercialisation de l'alumine et de l'hématite, afin de valider la solidité du projet. Dans ce cas-ci, le TRI était de 33 %, la VAN était de 1,7 milliard $ avec un délai de retour sur l'investissement de 3,1 années à un taux d'intérêt de 5 %, démontrant ainsi une solide analyse de rentabilité », a affirmé André-Martin Bouchard, ing., vice-président chez Genivar.

Analyse de sensibilité de la VAN selon différents taux d'intérêt (25 ans)
Récupération Taux d'intérêt VAN avant taxes (millions) (mois)
5% 7 730 $ 11.0
7,5% 5 998 $ 11.3
10% 4 783 $ 11.5

Le projet affiche un potentiel économique favorable pour une série de taux d'intérêt. Il est projeté que les activités d'exploitation décrites dans la EEP généreront, en moyenne, plus de 702 millions $ de revenus annuels au cours des 25 premières années de la vie de la mine, avec un BAIIA annuel approximatif de 571,7 millions $.

Revenus:
Alumine 229 377 175 $
Fe2O3 (hématite) 37 859 680 $
SiO2 (silice de haute pureté) 30 715 708 $
MgO 11 126 400 $
Oxydes mixtes 520 443 $
Éléments du groupe des terres rares 392 868 097 $
TOTAL 702 467 503 $
Coûts:
Mine 11 747 706 $
Procédés 100 246 505 $
Marketing 1 122 500 $
TOTAL DES COÛTS 113 116 711 $
Profits avant royautés 589 350 792 $
3% royautés sur les profits nets (*)
(Premier 5 ans)
17 680 524 $
BAIIA 571 670 269 $
* Applicable sur les premiers 5 ans. Sujet à rachat après la cinquième année.

Technologie brevetée

Orbite détient les droits de propriété intellectuelle d'un brevet canadien et américain pour un procédé unique en son genre; une innovation radicale qui vise à extraire l'alumine de minerais alumineux et pour lequel des brevets internationaux sont également en instance dans plusieurs pays tels que le Brésil, la Russie, l'Australie, le Japon ainsi qu'en Europe. Le procédé breveté d'Orbite a le potentiel de devenir une solution de rechange viable au procédé Bayer, et autres procédés de raffinage de l'alumine, résultant en des revenus considérables lorsque la technologie est accordée par licence à des producteurs d'alumine qualifiés. Orbite prévoit assurer la commercialisation d'alumine métallurgique (SGA), d'hématite de grande pureté, d'oxyde de magnésium et de silice ainsi que la production de métaux et de terres rares sous forme d'oxydes. Orbite possède également plusieurs autres brevets en instance liés à divers procédés pour la production de tels produits.

Selon les essais chimiques et métallurgiques effectués depuis les installations de l'usine de production pilote d'Orbite et en tirant parti de technologies adaptables pour les systèmes de récupération d'acide, cette EEP estime que le procédé permettra une récupération de 93 % en moyenne du Al2O3, une récupération supérieure à 90 % sur l'hématite, les oxydes de magnésium, la silice de très grande pureté et un pourcentage de récupération conservateur de 75 % pour l'extraction de terres rares, soit le dysprosium, l'erbium, l'europium, l'yttrium, le cérium, le néodyme, le praséodymium, terbium et des métaux rares tels que le gallium et le scandium.

Détails et hypothèses

Les dépenses en capital initiales (y compris les contingences) sont évaluées à 498,5 millions $ pour produire de l'alumine et l'ensemble des autres produits à valeur ajoutée. L'évaluation initiale du coût en capital exclut les coûts de fermeture de la mine et le réinvestissement annuel pour le maintien de l'usine. Les coûts liés à l'équipement minier et toutes les infrastructures nécessaires sont inclus dans les coûts en capital du projet. L'évaluation initiale des installations portuaires privilégiées laisse entendre que celles-ci ont la capacité nécessaire pour répondre à la production initiale prévue. L'approvisionnement en énergie constitue l'un des principaux éléments du projet Orbite, comme c'est le cas de tous les projets miniers, chimiques et hydrométallurgiques. Aux fins de cette étude, l'énergie électrique et le gaz naturel, dont la présence est connue sans toutefois être actuellement disponible au niveau du site minier, ont été utilisé comme sources d'énergie de référence. L'indice Henry Hub est utilisé comme point de référence pour l'évaluation du prix du gaz naturel (Réf. : septembre 2011). Un tarif de 4,00 $/GJ a été utilisé pour l'évaluation économique préliminaire.

Évaluation préliminaire des coûts en capitaux (CAPEX) :

Sommaire du coût en capital initial (millions $)
Activités minières, environnement, résidus 33,8
Principaux bâtiments et équipements de procédés 335,0
Infrastructure de l'usine 24,2
Autres infrastructure 45,0
Contingences 60,5
TOTAL 498,5

En conformité avec la pratique de l'industrie, cette EEP a été réalisée avec une précision de +/-30 %. Au fur et à mesure que le projet est raffiné à travers les étapes de l'étude de faisabilité en cours, les avancées réalisées en matière d'ingénierie de base permettront d'améliorer la précision, jusqu'à approximativement plus ou moins 15 %.

La portée de l'étude de faisabilité comprend un examen complet de toutes les caractéristiques du projet - qu'il s'agisse de la validation du procédé, au coût en capital, du coût d'exploitation, de l'ingénierie de base menant à une ingénierie détaillée, au marketing, à l'environnement, à la santé et sécurité ou d'autres considérations - afin de valider et d'intégrer encore davantage les divers aspects techniques du projet. Le rapport d'étude de faisabilité devrait être publié au cours du premier semestre de 2012.

Personnes qualifiées

L'évaluation économique préliminaire a été réalisée par des consultants indépendants de premier plan de l'industrie, toutes des Personnes Qualifiées (PQ) en vertu du Règlement 43-101. Les PQ ont révisé et approuvé le contenu du présent communiqué de presse. Les consultants suivants ont pris part à l'étude :

  • Genivar inc., une firme d'ingénierie indépendante de premier plan.
  • Le modèle géologique et les estimations de ressources ont été fournis à Genivar par Monsieur Jean-Guy Levaque, ing., PQ, et responsable de l'évaluation des ressources minérales d'Orbite en conformité avec le Règlement 43-101. L'EEP a été réalisée par Monsieur Rod Doran, ing. (30 ans d'expérience dans l'industrie minière et ingénieur métallurgique) sous la supervision d'André-Martin Bouchard, P. Eng. auprès de Genivar. Messieurs Doran et Bouchard sont des personnes qualifiées indépendantes, conformément à la définition du Règlement 43-101 à ce sujet, et ont passé en revue l'information technique que comporte le présent communiqué de presse. Plusieurs autres experts indépendants ont contribué à cette EEP.

L'Étude économique préliminaire complète sera disponible sur SEDAR et le site web d'Orbite au cours des 45 jours suivants la date de ce communiqué.

TÉLÉCONFÉRENCE

Orbite tiendra un appel conférence avec les investisseurs le mardi 29 novembre 2011 à 10 h 30 (heure de l'Est) afin de discuter de l'EEP et répondre aux questions des parties intéressées.

On peut accéder à l'appel conférence en composant le 416 981-9000 ou sans frais (Amérique du Nord) le 1 800 892-9785, ou en accédant à la diffusion Internet via le site web d'Orbite à l'adresse www.orbitealuminae.com.

Un enregistrement de la téléconférence sera disponible jusqu'au 15 décembre 2011 aux numéros suivants : 1-416-626-4100 au numéro sans frais 1 800-558-5253 code# 21548806

À propos de Genivar Inc.

Genivar est une firme canadienne de premier plan qui met au profit de ses clients des secteurs public et privé une gamme complète de services-conseils intégrés à toutes les phases d'un projet, y compris la planification, la conception, la construction et l'entretien. Leurs clients, de toute envergure, sont présents dans divers segments de marché comme le bâtiment, l'industriel, l'énergie, les infrastructures municipales, les mines, le transport et l'environnement. Genivar est l'une des plus importantes firmes de services-conseils au Canada en termes de nombre d'employés, comptant plus de 4 700 gestionnaires, professionnels, techniciens, technologues et employés de soutien dans plus de 100 villes au Canada et à l'international. www.genivar.com.

À propos d'Orbite

Orbite détient 100 % des droits miniers d'une propriété de Grande‐Vallée d'environ 6 441 hectares, site d'un dépôt d'argile alumineuse situé à 23 km au sud de Grande‐Vallée, et une usine pilote d'une superficie d'environ 2 600 m. ca. située à Cap‐Chat, en Gaspésie. Le dernier rapport NI 43‐101 publié en août 2011 établit la quantité de ressources minérales indiquées dans une partie du dépôt à environ 1 milliard de tonnes métriques d'argile alumineuse. La Société détient également les droits de propriété intellectuelle sur un procédé unique d'extraction de l'alumine, lequel est protégé par des brevets canadiens et américains, et par des demandes en instance dans divers autres pays. www.orbitealuminae.com

L'EEP est de nature préliminaire et vise des ressources minérales indiquées concernant l'argile alumineuse qui sont trop spéculatives du point de vue géologique pour que l'on puisse faire valoir des considérations économiques qui permettraient de les classer dans la catégorie des réserves minérales et que rien ne garantit que l'évaluation économique préliminaire donnera les résultats escomptés. .

Le Règlement 43-101 et les énoncés prospectifs

L'évaluation économique préliminaire (« EEP ») dont il est question aux présentes, est une « évaluation économique préliminaire » au sens du Règlement 43-101 et respecte les normes de divulgation pour les projets minéraux (Québec) (« Règlement 43-101 »). Toutes les références contenues dans ce rapport portent exclusivement sur la production d'alumine métallurgique (SGA) (y compris les niveaux projetés de production quotidienne) et la production d'autres ressources dont des métaux des terres rares, et ont été faites en présumant que la faisabilité technique, financière et économique sera davantage démontrée. Aucune étude de faisabilité préliminaire, étude de pré-faisabilité ou étude de faisabilité en vertu du Règlement 43-101 n'a encore été effectuée.

Certaines informations contenues dans le présent document pourraient inclure de l'« information prospective », particulièrement en ce qui a trait à la production quotidienne de l'usine projetée dans la présente EEP, et le coût anticipé de sa construction pour la production de SGA et d'autres ressources dont des métaux de terres rares. Sans limiter la portée de ce qui précède, l'information et les énoncés prospectifs peuvent notamment inclure des énoncés au sujet des projets, des coûts, des objectifs ou du rendement futurs de la société ou des hypothèses sous-jacentes à ceux-ci. Dans le présent document, les verbes tels que « pouvoir », « croire », « prévoir », « s'attendre », « avoir l'intention », « projeter », « estimer » et d'autres expressions semblables, leur mode conditionnel ou futur, et leur forme négative, ont été employés pour signaler de tels énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne sauraient être interprétés comme une garantie de rendements ou de résultats futurs et n'indiquent pas nécessairement avec précision si ces rendements futurs seront réalisés ni à quel moment ils pourraient l'être. Cette information et ces énoncés prospectifs sont fondés sur les renseignements alors disponibles et (ou) sur les croyances de bonne foi de la direction de la Corporation à l'égard d'événements futurs. Ils sont assujettis à des risques connus ou inconnus, à des incertitudes, à des hypothèses et à d'autres facteurs imprévisibles, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de la Corporation. Ces risques, incertitudes et hypothèses incluent notamment ceux qui sont décrits sous la rubrique intitulée «Risques et incertitudes» du Rapport de gestion tels que déposé le 14 novembre 2011 au site SEDAR et pourraient faire en sorte que les événements ou les résultats réels diffèrent de façon importante de ceux que laissent entrevoir les énoncés prospectifs. La Corporation n'a pas l'intention de mettre à jour ou de réviser l'information et les énoncés prospectifs sous-jacents dudit document ou qui y sont intégrés par renvoi pour tenir compte de l'information, d'événements ou de circonstances subséquents ou pour toute autre raison, et elle n'est tenue à aucune obligation à cet égard, sauf si les lois applicables l'y obligent. Pour ce qui est des dates projetées du début des activités d'exploitation, notamment l'année 2013 pour la dite usine de production de SGA qui est mise en service, cette date est un objectif et plusieurs étapes (étude de faisabilité, financement, autorisations environnementales et gouvernementales, et autres conditions importantes et habituelles) doivent être franchies avant qu'un calendrier puisse être confirmé. Exception faite du présent document, aucune étude indépendante n'a confirmé la faisabilité de mise en service de l'usine de production décrite aux présentes selon les dates projetées et des rendements financiers et économiques projetés.

Le lecteur est invité à consulter le Rapport de l'étude géologique réalisé en conformité avec le Règlement 43-101 ainsi que le Formulaire d'information annuelle de l'entreprise, les deux ayant été amendés et ajustés, et déposés respectivement le 21 août et le 25 août 2011, ainsi que le Rapport de gestion déposé le 14 novembre 2011 et disponible sur www.sedar.com ou sur le site Web de l'entreprise au www.orbitealuminae.com.

Renseignements

  • MEDIAS
    Frédéric Bérard
    Vice-président
    HKDP Communications et affaires publiques
    514-395-0375, ext. 259

    Jacques Bédard
    Vice-président aux finances et chef de
    la direction financière
    Orbite Aluminae Inc.
    514-744-6264

    RELATIONS AVEC LES INVESTISSEURS
    Louis Morin
    Relations avec les investisseurs
    Orbite Aluminae Inc.
    514-591-3988

    Jason Monaco
    Associé directeur
    First Canadian Capital Corp.
    416-742-5600

    Nicole Blanchard
    Relations avec les investisseurs
    Sun International Communications
    450-973-6600