Orbite Aluminae Inc.
TSX : ORT
OTCQX : EORBF

Orbite Aluminae Inc.

16 févr. 2015 14h43 HE

Orbite sélectionnée pour recevoir une subvention de 4,5M$ de Technologies du développement durable du Canada (TDDC)

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 16 fév. 2015) - Orbite Aluminae inc. (TSX:ORT)(OTCQX:EORBF) (« Orbite » ou la « Société ») est heureuse d'annoncer aujourd'hui qu'elle a été sélectionnée pour recevoir jusqu'à 4,5 millions de dollars en financement non-dilutif de Technologies du développement durable du Canada (TDDC) à être utilisé pour le développement, la démonstration et la commercialisation de la technologie de traitement des boues rouges d'Orbite.

Les boues rouges sont les résidus des méthodes industrielles de transformation de la bauxite au moyen du procédé Bayer afin d'obtenir de l'alumine, la matière première utilisée pour la production électrolytique de l'aluminium. Une usine typique de transformation de bauxite génère d'une à deux fois plus de boues rouges que d'alumine. Ces résidus sont habituellement entreposés dans des bassins à ciel ouvert ou, dans certains cas, rejetés dans l'océan. Les boues rouges représentent un passif environnemental et économique à long terme pour toute l'industrie de production d'alumine. Le procédé d'Orbite peut utiliser la boue rouge comme matière première afin d'y extraire tous les éléments de valeur, incluant les terres et les métaux rares, l'alumine, l'oxyde de magnésium et l'oxyde de titane, ne rejetant qu'une faible quantité de matériel inerte. De cette façon, non seulement le procédé d'Orbite contribue à la remédiation d'un problème environnemental, mais il transforme un passif en un actif.

En plus des boues rouges, la technologie de monétisation des déchets d'Orbite est applicable à d'autres sources de déchets industriels, telles les cendres volantes provenant de centrales thermiques alimentées au charbon, ainsi que les résidus de serpentine provenant des mines d'amiante.

« Notre Gouvernement positionne le Canada comme leader global dans le secteur des technologies propres en supportant des projets novateurs, comme les technologies d'Orbite Aluminae pour le traitement des boues rouges et des cendres volantes, destinés à faire croître notre économie toute en contribuant à assainir l'environnement, » a déclaré l'honorable Greg Rickford, ministre des Ressources naturelles du Canada. « En développant nos ressources de manière responsable, en explorant les mode de transport de prochaine génération et en avançant les technologies énergétiques non polluantes, les projets annoncés aujourd'hui créeront des emplois et amélioreront les opportunités d'innovation au Québec et à-travers le Canada. »

« Nous sommes heureux du support et de la reconnaissance de TDDC pour cette application potentiellement révolutionnaire de notre technologie, » a déclaré Glenn Kelly, chef de la direction d'Orbite. « Le financement nous permettra d'accélérer le développement de notre projet de monétisation des déchets. Avec plus de trois milliards de tonnes de boues rouges stockées mondialement et 120 millions de tonnes additionnelles produites annuellement, en plus des 500 millions de tonnes de cendres volantes produites sur une base annuelle, la monétisation des déchets représente une opportunité commerciale significative pour Orbite pour laquelle la Société est en préparation. »

Le financement est assujetti à un engagement financier satisfaisant d'un partenaire industriel, l'accomplissement de jalons liés au projet, aux vérifications diligentes usuelles, ainsi que d'autres conditions habituelles. Orbite est actuellement en négociations avec entres autres Veolia à ce sujet.

À propos de TDDC

Au nom du Gouvernement du Canada, Technologies du développement durable Canada (TDDC) est une fondation à but non lucratif qui finance et appuie le développement et la démonstration de technologies propres visant à trouver des solutions aux problèmes de changement climatique, de la qualité de l'air, de l'eau et du sol, lesquelles auront des répercussions bénéfiques sur la santé des Canadiens ainsi que sur leur environnement et la vie économique du pays. TDDC soutient la commercialisation, la croissance et l'accès aux marchés de l'exportation des technologies propres canadiennes. Gérant un portefeuille d'entreprises d'une valeur de plus de 2 milliards de dollars, TDDC démontre que les technologies propres stimulent la création d'emplois, la productivité et la prospérité économique.

TDDC exploite deux fonds visant à développer et à démontrer des solutions technologiques novatrices. D'une valeur de 590 millions de dollars, le Fonds Technologies du DDMC soutient des projets qui s'attaquent aux changements climatiques ainsi qu'aux problèmes de pureté de l'air, de propreté de l'eau et de salubrité des sols. Le Fonds de biocarburants ProGenMC, d'une valeur de 500 millions dollars, appuie la création d'installations de démonstration à grande échelle, premières du genre, qui produiront les carburants renouvelables de la prochaine génération.

À propos d'Orbite

Orbite Aluminae inc. est une société canadienne de technologies propres dont les procédés novateurs et exclusifs devraient permettre l'extraction de l'alumine ainsi que d'autres produits de grande valeur, comme les oxydes des terres rares et des métaux rares, à des coûts parmi les plus bas de l'industrie, et ce, sans produire de déchets, en utilisant des matières premières, dont l'argile alumineuse, le kaolin, la néphéline, la bauxite, les boues rouges, les cendres volantes ainsi que les résidus de serpentine provenant des sites d'exploitation du chrysotile. À l'heure actuelle, Orbite est en voie de finalisation de sa première usine de production commerciale d'alumine de haute pureté (HPA) à Cap-Chat, au Québec. Orbite a terminé des travaux d'ingénierie de base pour une usine de production d'alumine métallurgique proposée, qui utiliserait l'argile extraite de son gisement Grande-Vallée. La Société possède un portefeuille qui comprend 15 familles de propriété intellectuelle incluant 15 brevets et de 98 demandes de brevet en cours d'homologation dans 11 pays et régions. La première famille de propriété intellectuelle est brevetée au Canada, aux États-Unis, en Australie, en Chine, au Japon et en Russie. La Société opère également un centre de développement technologique à la fine pointe, à Laval, Québec, où ses technologies sont développées et validées.

Énoncés prospectifs

Certains renseignements contenus dans le présent document peuvent inclure de « l'information prospective ». Sans limiter la portée de ce qui précède, l'information et l'information prospective peuvent inclure des énoncés au sujet des projets, des coûts, des objectifs et du rendement futur de la Société ou des hypothèses sous-jacentes à ces éléments. Dans le présent document, les termes comme « peut », « confiant », « ferait », « pourrait », « fera », « probable », « croire », « s'attendre à », « anticiper », « avoir l'intention de », « planifier », « estimer » et des expressions semblables, et leur forme négative, ont été employés pour signaler des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne sauraient être interprétés comme une garantie de rendement ou de résultats futurs et n'indiquent pas nécessairement avec précision si ces rendements futurs seront réalisés ni à quel moment ils pourraient l'être. Cette information et ces énoncés prospectifs sont fondés sur les renseignements alors disponibles ou sur les croyances de bonne foi de la direction de la Société à l'égard d'événements futurs. Ils sont assujettis à des risques connus ou inconnus, à des incertitudes, à des hypothèses et à d'autres facteurs imprévisibles, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de la Société. Ces risques, incertitudes et hypothèses incluent notamment ceux qui sont décrits sous la rubrique « Risques et incertitudes » du rapport de gestion déposé sur SEDAR le 5 novembre 2014.

La Société n'a pas l'intention de mettre à jour ou de réviser l'information et les énoncés prospectifs figurant dans le présent document pour tenir compte de l'information, d'événements ou de circonstances subséquentes ou pour toute autre raison, et elle n'est tenue à aucune obligation à cet égard, sauf dans la mesure requise par les lois applicables.

Renseignements

  • TMX EQUICOM
    Marc Lakmaaker, consultant externe relations
    avec les investisseurs
    1-800-385-5451, poste 248
    mlakmaaker@tmxequicom.com

    Demandes de renseignements des médias
    TACT Intelligence-conseil
    Mathieu Lavallée, consultant externe relations
    avec les médias
    514 667-0196 poste 411
    mlavallee@tactconseil.ca