Technologies Orbite inc.
TSX : ORT
OTCQX : EORBF

Technologies Orbite inc.

12 janv. 2016 07h30 HE

Orbite vise la récupération d'or des cendres volantes

La présence de métaux nobles accroît davantage la valeur des cendres volantes

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 12 jan. 2016) - Technologies Orbite inc. (TSX:ORT)(OTCQX:EORBF) (« Orbite » ou la « Société ») a annoncé aujourd'hui que la Société a effectué des recherches préliminaires indiquant que la récupération de l'or à partir de cendres volantes en utilisant sa technologie de monétisation des déchets est potentiellement réalisable et a déposé une demande de brevet provisoire intitulée « Procédés pour la récupération des métaux nobles de divers matériaux ».

« Lors d'analyse de plusieurs matières premières, nous avons identifié des concentrations d'or qui pourraient, si extractibles, augmenter considérablement la valeur potentielle des cendres volantes traitées en utilisant notre technologie », a déclaré Glenn Kelly, chef de la direction d'Orbite. «Nos recherches indiquent que l'approche par le même procédé que celui utilisé pour la récupération du scandium et gallium, pourrait potentiellement nous permettre de récupérer l'or. Par conséquent, nous avons l'intention d'explorer et de développer davantage cet aspect de notre technologie, et inclure la récupération de l'or dans le flux de travail lors de la conversion de l'unité d'extraction de notre usine de Cap-Chat au procédé à base de chlorure ».

L'ingénierie préliminaire visant la conversion de l'unité d'extraction d'alumine en usine de démonstration pour le traitement de matières premières multiples en utilisant la technologie au chlorure de la Société est prévue débuter au premier semestre de 2016. Les travaux de conversion proprement dits devraient débuter au deuxième semestre 2016 et la section d'extraction devrait être opérationnelle en 2017, fournissant ainsi la plate-forme de démonstration de technologie requise pour l'expansion commerciale de l'initiative de monétisation des déchets d'Orbite.

M. Kelly poursuit : « En utilisant notre technologie, nous estimons actuellement une valeur moyenne typique pour les cendres volantes d'environ 200 à 250 de dollars américains la tonne. Même à des concentrations moyennes observées de 7,5 ppm d'or dans les cendres volantes, une récupération de 50% augmenterait cette valeur à 350 à 400 de dollars américains la tonne, tandis que 100% de récupération porterait ce chiffre à environ 500 à 550 dollars américains la tonne. Cela rendra une technologie déjà transformatrice encore plus intéressante, à la fois pour des partenaires potentiels et les propriétaires de déchets actuels. Nous croyons que le développement de la technologie de récupération de l'or peut être accéléré et inclus dans le flux de travail vers la conversion de l'usine sans matériellement prolonger l'échéancier ».

En plus de l'or, la Société prévoit que d'autres métaux nobles, tels que le platine, l'iridium et le palladium, pourraient apporter une contribution positive à la valeur des cendres volantes si extractible avec sa technologie. Orbite développe actuellement, à son Centre de développement technologique (« CDT »), de nouvelles méthodes d'analyse exclusives pour l'identification de faibles concentrations de ces autres éléments de valeur qui peuvent potentiellement être extraites en utilisant sa technologie.

Le procédé d'Orbite est capable d'utiliser une grande variété de déchets comme les cendres volantes, la boue rouge et les résidus miniers comme matières premières pour l'extraction de constituants de valeur, tels que le scandium, le gallium, terres rares, métaux rares, de l'alumine, de l'oxyde de magnésium et de dioxyde de titane. Globalement, des milliards de tonnes de déchets sont stockés, en créant des passifs environnementaux et financiers très importants pour les propriétaires de déchets et les communautés. À Cap-Chat, la Société a une usine de 117 millions de dollars presque terminée pour la production d'HPA qui, une fois convertie au procédé au chlorure, fournira la plate-forme pour la commercialisation mondiale de sa technologie de monétisation des déchets.

À propos d'Orbite

Technologies Orbite inc. est une société canadienne de technologies propres de transformation des minéraux et de développement des ressources dont les procédés novateurs et exclusifs devraient permettre l'extraction de l'alumine ainsi que d'autres produits de grande valeur, comme les oxydes des terres rares et des métaux rares, à des coûts parmi les plus bas de l'industrie, et ce, sans produire de déchets, en utilisant des matières premières, dont l'argile alumineuse, le kaolin, la néphéline, la bauxite, les boues rouges, les cendres volantes ainsi que les résidus de serpentine provenant des sites d'exploitation du chrysotile. À l'heure actuelle, Orbite est en voie de finalisation de sa première usine de production commerciale d'alumine de haute pureté (HPA) à Cap-Chat, au Québec. Orbite a terminé des travaux d'ingénierie de base pour une usine de production d'alumine métallurgique proposée, qui utiliserait l'argile extraite de son gisement Grande-Vallée. La Société possède un portefeuille qui comprend 15 familles de propriété intellectuelle incluant 22 brevets et de 102 demandes de brevet en cours d'homologation dans 11 pays et régions. La première famille de propriété intellectuelle est brevetée au Canada, aux États-Unis, en Australie, en Chine, au Japon et en Russie. La Société opère également un centre de développement technologique à la fine pointe, à Laval, Québec, où ses technologies sont développées et validées.

Énoncés prospectifs

Certains renseignements contenus dans le présent document peuvent inclure de « l'information prospective ». Sans limiter la portée de ce qui précède, l'information et l'information prospective peuvent inclure des énoncés au sujet des projets, des coûts, des objectifs et du rendement futur de la Société ou des hypothèses sous-jacentes à ces éléments. Dans le présent document, les termes comme « peut », « confiant », « ferait », « pourrait », « fera », « probable », « croire », « s'attendre à », « anticiper », « avoir l'intention de », « planifier », « estimer » et des expressions semblables, et leur forme négative, ont été employés pour signaler des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne sauraient être interprétés comme une garantie de rendement ou de résultats futurs et n'indiquent pas nécessairement avec précision si ces rendements futurs seront réalisés ni à quel moment ils pourraient l'être. Cette information et ces énoncés prospectifs sont fondés sur les renseignements alors disponibles ou sur les croyances de bonne foi de la direction de la Société à l'égard d'événements futurs. Ils sont assujettis à des risques connus ou inconnus, à des incertitudes, à des hypothèses et à d'autres facteurs imprévisibles, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de la Société. Ces risques, incertitudes et hypothèses incluent notamment ceux qui sont décrits sous la rubrique « Risques et incertitudes » de notre rapport de gestion daté du 31 mars 2015.

La Société n'a pas l'intention de mettre à jour ou de réviser l'information et les énoncés prospectifs figurant dans le présent document pour tenir compte de l'information, d'événements ou de circonstances subséquentes ou pour toute autre raison, et elle n'est tenue à aucune obligation à cet égard, sauf dans la mesure requise par les lois applicables.

Renseignements

  • NATIONAL Equicom
    Marc Lakmaaker
    Consultant externe, relations avec les investisseurs
    416 848-1397
    mlakmaaker@national.ca

    Demandes de renseignements des médias
    TACT Intelligence-conseil
    Eric Gamache
    Consultant externe relations avec les médias
    418 529-3223, poste 33
    egamache@tactconseil.ca