Ordre des Technologues en Radiologie du Québec

Ordre des Technologues en Radiologie du Québec

11 juin 2009 08h13 HE

Ordre des technologues en radiologie du Québec/Pénurie d'isotopes médicaux : Des conséquences plus importantes que l'on pense

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 11 juin 2009) - La pénurie d'isotopes médicaux aura pour effet de retarder plusieurs examens diagnostiques réalisés en médecine nucléaire, s'inquiète l'Ordre des technologues en radiologie du Québec (OTRQ) (www.otrq.qc.ca). "C'est la conséquence évidente de la pénurie que nous vivons", explique Danielle Boué, tr., présidente de l'OTRQ. "Or, ajoute-t-elle, nous commençons à réaliser que la pénurie aura des effets bien au-delà des seules personnes inscrites en médecine nucléaire. "En effet, plusieurs personnes censées passer un examen diagnostique en médecine nucléaire seront dirigées vers les examens d'imagerie par résonance magnétique (IRM) et de tomographie par émission de positrons (TEP), ce qui aura un effet non seulement sur les listes d'attente dans ces secteurs, mais aussi sur les personnes déjà inscrites sur ces listes. Il est possible que des usagers aient à céder leur place à une personne dont le cas serait plus urgent. "On commence à mieux mesurer l'effet pernicieux de la pénurie d'isotopes", affirme Mme Boué, "et les conséquences de l'inaction du gouvernement fédéral."

L'OTRQ joint sa voix à celle de nombreux autres intervenants, dont la Coalition Priorité Cancer au Québec, pour dénoncer l'inaction du gouvernement fédéral depuis des années dans la production des isotopes.

L'OTRQ s'inquiète également des effets dissuasifs de cette crise sur le recrutement et sur la rétention d'étudiants au programme de Technologie de médecine nucléaire. "C'est un programme qui est moins populaire auprès des étudiants et des étudiantes", souligne Mme Boué. "Chaque année, il nous manque des étudiants dans ce programme et on n'arrive pas à former suffisamment de candidats et de candidates pour pourvoir aux postes disponibles dans le réseau de la santé, sans compter que nous connaissons une pénurie de technologues dans cette discipline, comme dans toutes nos autres disciplines d'ailleurs."

L'Ordre des technologues en radiologie du Québec demande au gouvernement fédéral de régler la crise actuelle dans les plus brefs délais et d'annoncer immédiatement les mesures qu'il entend prendre pour assurer une production constante d'isotopes médicaux. "Ce n'est pas trop demander à des élus censés veiller à la santé et au bien-être des Canadiens et des Canadiennes", insiste Danielle Boué.

A propos des technologues en radiologie

Les technologues en radiologie réalisent les examens de radiologie diagnostique, de médecine nucléaire, ainsi que les traitements de radiothérapie. Ils réalisent, entre autres, les mammographies, les échographies, les tomodensitométries, les examens de résonance magnétique, les scintigraphies et les tomographies par émission de positrons. Ils traitent les cancers avec la radiation. Ils utilisent aussi toutes les autres formes d'énergie pour traiter ou diagnostiquer les maladies. Information : www.otrq.qc.ca.

Renseignements

  • Source :
    Ordre des technologues en radiologie du Québec
    Danielle Boué, tr.
    Présidente
    514-351-0052
    ou
    Renseignements :
    INDICO Communication
    Pierre Bouchard
    514-951-7516