SOURCE: Orgenesis Inc.

Orgenesis Inc.

24 nov. 2014 15h20 HE

Orgenesis bénéficie d'une subvention de 2 015 000 euros qui vient d'être accordée par la Région wallonne, Belgique afin de soutenir le développement de son programme de prévention du diabète de type 1 en Europe

GOSSELIES, BELGIQUE--(Marketwired - Nov 24, 2014) - Orgenesis SPRL, filiale d'Orgenesis Inc. (OTCQB: ORGS), un leader dans les domaines émergents de la thérapie cellulaire et de la médecine régénérative, a annoncé aujourd'hui qu'elle avait reçu l'approbation officielle de la Région Wallonne, Belgique (Service public de Wallonie, DG06), pour un programme de soutien d'un montant de 2 015 millions EUR dans le cadre de la recherche et le développement d'un remède potentiel contre le diabète de type 1.

Le soutien financier est constitué d'une subvention d'un montant de 1 085 000 euros (70 % des coûts budgétisés) pour la partie « recherche industrielle » du programme de recherche, ainsi que d'une avance recouvrable d'un montant de 930 000 euros (60 % des coûts budgétisés) pour la partie « développement expérimental » du programme de recherche. Les subventions seront versées à Orgenesis sur une période d'environ 3 ans. Les subventions sont soumises à certaines conditions, notamment le fait qu'Orgenesis effectue les travauxen Région Wallonne, un investissement en fonds propres dans ces projets et certaines autres conditions.

« Nous sommes extrêmement reconnaissants de la volonté de la région wallonne de soutenir l'activité européenne d'Orgenesis par le biais de cette subvention », a déclaré Vered Caplan, présidente du CA et CEO d'Orgenesis. « Cette approbation justifie une fois de plus la décision d'Orgenesis de localiser ses activités de développement et de production dans la région wallonne. Cette région est devenue une plaque tournante dans le domaine de la thérapie cellulaire en Europe. Nous avons réussi à y mettre en place des partenariats dans le domaine du développement et de la fabrication. Nous y avonstrouvé des fournisseurs de services ayant un niveau d'expérience avancé, tels que Pall Corporation, par l'entremise de sa filiale récemment acquise, ATMI, et MaSTherCell, une société de développement de contrats spécialisée dans les produits de thérapie cellulaire, ainsi qu'un soutien industriel et financier de la part du ministère de la recherche et de l'innovation technologique de la région wallonne. »

Orgenesis fait œuvre de pionnière en matière de développement de technologies permettant une reprogrammation réussie des cellules hépatiques humaines en des cellules productrices d'insuline (CPI) sensibles au glucose et entièrement fonctionnelles. L'objectif du programme européen est de poursuivre le développement des cGMP (bonnes pratiques de production) et de les mettre en œuvre sur une échelle industrielle de manière très efficiente, ce qui permettra à Orgenesis d'obtenir des cellules productrices d'insuline (CPI) en grande quantité à partir du foie des patients souffrant d'un diabète de Type 1.

« Jusqu'à présent, Orgenesis a fait preuve de remarquables capacités d'innovation dans ses efforts au niveau de la recherche et du développement, » a déclaré Michel Charlier, Inspecteur Général à la DGO6. « Les thérapies développées sont porteuses de grands espoirs quant à la manière dont le diabète de Type 1 sera traité à travers le monde. Orgenesis est la représentation même du type d'entreprises innovantes que nous cherchons à soutenir et à promouvoir en Wallonie. »

À propos de la DG06 (Service public de Wallonie)
La DG06 (Économie, Emploi et Recherche) est une branche de l'administration de la Wallonie, Belgique. Par le biais de son Département du Développement Technologique, la Région wallonne a mis en place plusieurs mesures d'incitation attrayantes afin de stimuler l'innovation et la recherche au niveau régional et de soutenir les entreprises, des start-ups aux entreprises déjà établies, dans leur cheminement vers l'innovation et un développement réussi.

À propos d'Orgenesis, Inc.
Orgenesis est une société en phase de développement qui s'est engagée à guérir le diabète de Type 1. Dans la poursuite de cet objectif, la société développe actuellement une nouvelle technologie qui combine la thérapie cellulaire et la médecine régénérative. À travers un processus biologique breveté appelé « transdifférenciation cellulaire », Orgenesis a démontré que, lorsqu'exposées ex vivo à certains facteurs de transcription pancréatique, et en séquence spécifique, les cellules hépatiques humaines adultes peuvent être transformées en cellules productrices d'insuline (CPI) entièrement fonctionnelles, semblables à des cellules bêta. Après une expansion ex vivo, les CPI sont de nouveau infusées via la veine porte. Dans des modèles précliniques de diabète de type 1 (souris diabétiques non obèses), les CPI réintroduites restent localisées dans le foie, et réussissent à riposter au défi posé par la glycémie et à contrôler l'homéostasie glycémique de manière efficace. Dans le même modèle NOD (DNO), les CPI implantées n'étaient pas soumises à une attaque auto immune ou à une ablation cellulaire. Orgenesis prévoit d'entreprendre des essais de phases 1 / 2 dans les 12 à 16 prochains mois. Pour tout complément d'information, veuillez consulter le site : www.orgenesis.com.

Avertissement relatif aux énoncés prospectifs
Le présent communiqué de presse comporte des « énoncés prospectifs » qui ne renvoient pas forcément à des événements passés. De tels énoncés prospectifs incluent, entre autres, les attentes de la direction sur l'hypothèse que notre technologie de régénération puisse être développée comme traitement thérapeutique pour le diabète, pouvant par la suite devenir un moyen de guérison de cette maladie ; que notre brevet soit en mesure de protéger notre propriété intellectuelle ; et que nous recevions la somme totale des subventions et des avances accordées de la part de la DG06, tel qu'annoncé. Rien ne garantit que les événements prévus dans les énoncés prospectifs se produiront ou, s'ils se produisent, rien ne garantit quels avantages Orgenesis obtiendra suite à ceux-ci. Les résultats qui seront obtenus pourraient différer de ceux prévus dans n'importe lequel des énoncés prospectifs en raison de nombreux facteurs, y compris, entre autres, une éventuelle défaillance des candidats-médicaments dans leur progression dans les études précliniques ou quant à démontrer leur innocuité et leur efficacité dans les essais cliniques ; la capacité à réussir la phase d'essais cliniques afin de pouvoir passer à la phase suivante ; notre capacité à conserver les employés clés ; notre capacité à financer nos activités et opérations et à nous conformer à toutes les conditions nécessaires afin d'être éligibles aux subventions annoncées ; notre capacité à satisfaire les exigences réglementaires rigoureuses concernant les nouvelles procédures médicales ; et la possibilité que nos concurrents puissent développer des produits moins chers ou de meilleure qualité que les nôtres. Ces énoncés prospectifs sont présentés à la date de ce communiqué de presse, et nous déclinons toute obligation de mettre à jour les énoncés prospectifs, ou de mettre à jour les raisons pourquoi les résultats réels pourraient différer de ceux prévus dans les énoncés prospectifs. Les investisseurs doivent se reporter aux facteurs de risques exposés dans nos rapports déposés régulièrement auprès de la Securities and Exchange Commission (Commission des valeurs mobilières des États-Unis). 

Renseignements