L’Office d’investissement du RPC

L’Office d’investissement du RPC

05 mars 2008 15h31 HE

Orientations politiques sur les fonds souverains-Le congrès américain s'intéresse au régime de retraite national du Canada

Le modèle de l'Office d'investissement du Régime de pensions du Canada le distingue des fonds souverains

WASHINGTON, DISTRICT OF COLUMBIA--(Marketwire - 5 mars 2008) - Devant deux sous-comités du congrès à Washington, D.C., aujourd'hui, David Denison, président et chef de la direction de l'Office d'investissement du Régime de pensions du Canada (l'Office) a invité les responsables des orientations politiques des Etats-Unis à examiner les caractéristiques structurelles et le modèle de gouvernance robuste qui distinguent l'Office des fonds souverains.

S'adressant au sous-comité des services financiers sur les marchés financiers, les assurances et les entreprises financées par l'Etat et le sous-comité sur la politique monétaire intérieure et internationale, le commerce et la technologie, M. Denison a déclaré : "Le contrôle politique et la possibilité que de tels fonds puissent être utilisés pour soutenir des objectifs nationaux ou politiques plutôt qu'économiques sont au coeur de la question des fonds souverains. Le modèle de gouvernance de l'Office est instructif à cet égard car il a été conçu expressément pour le protéger de toute interférence politique, tout en le tenant à une reddition de compte stricte."

Les décideurs à l'échelle internationale débattant de l'incidence des investissements de fonds souverains, certains en ont appelé à l'adoption d'une législation protectionniste, ce qui pourrait avoir des conséquences négatives sur les mouvements des capitaux.

En tant qu'investisseur international, l'Office croit que la libre circulation des capitaux entre les pays est essentielle s'il veut mener sa mission à bien. "Nous croyons que les décideurs peuvent prendre de meilleurs décisions en matière de politiques en oubliant les étiquettes et en examinant les caractéristiques sous-jacentes de ces vastes réserves de capital, comme les cadres de gouvernance et la transparence, et en tâchant de déterminer la nature des objectifs : découlent-ils d'enjeux politiques ou s'agit-il de véritables objectifs d'investissement fondés sur les rendements?

"Nous croyons que certains éléments du modèle canadien pourraient servir à éclairer certaines des préoccupations soulevées au sujet des fonds souverains", a ajouté M. Denison.

M. Denison a aussi indiqué aux décideurs du congrès que l'Office n'est pas un fonds souverain, et a étayé son affirmation par les arguments suivants : il ne gère pas d'actifs de l'Etat; il n'est contrôlé par aucun gouvernement et les actifs sont distincts des fonds du gouvernement. L'Office a aussi adopté des normes élevées de divulgation et un modèle de transparence s'apparentant à celui des sociétés privées internationales.

"Cependant, comme le mot Canada figure dans son appellation, certains observateurs ont attribué de façon erronée l'étiquette de fonds souverain à l'Office alors, qu'en fait, il agit uniquement à titre de fiduciaire et prend des décisions d'investissement axées sur les rendements de manière tout à fait indépendante des gouvernements", a conclu M. Denison.

Pour la version complète de l'allocution, consultez le www.oirpc.ca.

Au sujet de l'Office d'investissement du RPC

L'Office place, pour le compte de 17 millions de cotisants et de bénéficiaires canadiens, les fonds dont le Régime de pensions du Canada (RPC) n'a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Afin de diversifier le portefeuille du RPC, l'Office investit dans des actions de sociétés cotées en bourse, des actions de sociétés fermées, des biens immobiliers, des obligations indexées sur l'inflation, des infrastructures et des titres à revenu fixe. Son siège social se trouve à Toronto, et sa gouvernance et sa gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada. L'Office n'a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. Au 31 décembre 2007, la caisse du RPC s'élevait à 119,4 milliards de dollars.

Pour de plus amples renseignements sur l'Office, visitez notre site Web, à l'adresse www.oirpc.ca.

Renseignements