Corporation Minière Osisko
TSX : OSK
FRANKFURT : EWX

Corporation Minière Osisko

31 mars 2011 08h00 HE

Osisko accroît les réserves aurifères de Canadian Malartic à 10,7 millions d'onces

L'estimation de réserves globales augmente de 19 pour cent

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 31 mars 2011) - Corporation Minière Osisko (TSX:OSK)(FRANCFORT:EWX) a le plaisir d'annoncer une mise à jour de ses estimations de réserves et de ressources pour son projet Canadian Malartic, détenu à 100 %. Cette nouvelle estimation, calculée selon un prix de l'or à 1000 $US, inclut les réserves et les ressources estimées avec un prix de 825 $US déjà publiées pour les gisements Canadian Malartic et Barnat Sud (voir communiqué du 10 février 2010) ainsi que de nouvelles ressources définies dans le cadre du programme de forage en cours, notamment dans les zones Extension Barnat et Gouldie.

Belzile Solutions inc. de Rouyn-Noranda, Québec (« BSI ») et G Mining Services de Montréal sont les firmes indépendantes mandatées par Osisko pour réaliser l'estimation de ressources et de réserves et elles ont autorisé la divulgation des estimations ci-dessous. Voici les principaux faits saillants :

  • Les réserves prouvées et probables dans la fosse ont augmenté à 10,71 millions (M) d'onces d'or à une teneur moyenne après dilution de 0,97 g/t, une hausse de 1,74 million d'onces ou 19,3 pour cent par rapport à l'estimation publiée antérieurement, qui était de 8,97 millions d'onces (voir communiqué du 10 février 2010);

  • Les ressources globales mesurées et indiquées (M&I), au-dessus d'une teneur de coupure de 0,30 g/t Au, ont augmenté à 11,8 M onces d'or, une hausse de 600 000 onces ou 5,4 pour cent par rapport à l'estimation publiée antérieurement qui était de 11,20 M onces (voir communiqué du 14 décembre 2009);

  • Les ressources présumées globales, au-dessus d'une teneur de coupure de 0,30 g/t Au, ont augmenté à 850 000 onces d'or, une hausse de 510 000 onces ou 150 % par rapport à l'estimation publiée antérieurement qui était de 340 000 onces (voir communiqué du 14 décembre 2009);

  • Les ressources présumées dans la fosse (qui ne sont pas incluses dans les réserves) représentent 197 000 oz d'or de plus (9,0 M tonnes à 0,68 g/t Au), qui étaient auparavant considérées comme du matériel stérile mais qui pourraient potentiellement être converties en réserves par le biais de forage additionnel;
     
  • L'or récupérable a augmenté de 1,47 M onces, passant de 7,72 M onces (à un taux de récupération de 86,1 %; voir communiqué du 10 février 2010) à 9,19 M onces (à un taux de récupération de 85,8 %);

  • 7,21 M onces d'or dans la catégorie des ressources M&I dans la fosse, soit 67,3 % des réserves, présentent une teneur moyenne de 1,80 g/t si l'on utilise un seuil de coupure très conservateur de 1 g/t or.
     
  • Selon un prix de l'or à 1400 $US l'once, les ressources diluées M&I dans la fosse grimpent à 11,80 M d'onces d'or à une teneur moyenne de 0,84 g/t Au.

  • Ces estimations de ressources et de réserves ont été calculées à partir d'une solide banque de données comprenant 636 200 mètres de forage complété par Osisko depuis mars 2005, ainsi que 228 500 mètres de forage historique qui a été testé et validé.

Estimations de réserves et de ressources dans la fosse modélisée à 1000 $US l'once (scénario de base) et des seuils de coupure de 0,30 g/t Au (Barnat Sud) et 0,32 g/t Au (CM)

Catégorie Tonnes (M) Teneur (g/t) Au (M oz)
Réserves prouvées 48,7 0,80 1,26
Réserves probables 295,0 1,00 9,45
Réserves prouvées & probables 343,7 0,97 10,71
Ressources indiquées hors de la fosse 47,6 0,77 1,18
Ressources présumées globales 33,9 0,78 0,85

Sean Roosen, président et chef de la direction, a indiqué : « Nous sommes très fiers de pouvoir présenter à nos actionnaires cette mise à jour de nos estimations de réserves et de ressources. Nous avons augmenté nos réserves de plus de 19 pour cent par rapport à l'an passé et de plus de 70 pour cent par rapport à l'étude de faisabilité de 2008. Il s'agit là d'une augmentation très significative des réserves qui aura un impact positif sur la durée de vie de la mine et sur les paramètres économiques du projet. Les travaux de forage en cours continuent de définir de la minéralisation qui n'a pas été incluse dans cette estimation de réserves et de ressources, notamment dans les zones Jeffrey et Porphyre Ouest. »

« J'aimerais également ajouter qu'en utilisant un seuil de coupure très conservateur de 1g/t d'or, les ressources M&I dans la fosse sont de 7,21 M onces d'or, soit 67 pour cent des réserves, à une teneur moyenne non-diluée de 1,80 g/t Au. De plus, à 1400 $US l'once d'or, les ressources M&I dans la fosse grimpent à 11,80 millions d'onces à une teneur moyenne après dilution de 0,84 g/t or, dont pratiquement la totalité pourrait potentiellement être convertie en réserves, si l'on présume un facteur de conversion similaire à celui obtenu pour les estimations actuelles. »

Pour les besoins de l'estimation de réserves, le tracé de fosse optimisé par logiciel Whittle a été utilisé comme guide pour la conception manuelle de la fosse modélisée, et seules les ressources mesurées et indiquées dans la fosse ont été prises en considération. Les paramètres d'optimisation comprenaient un prix de l'or à 1000 $US l'once, un coût d'usinage à 5,66 $US par tonne, un coût total à 7,18 $US par tonne de minerai, un taux de récupération métallurgique moyen de 85,8 % et des angles de pente inter-rampe dans la fosse variant de 46 à 55 degrés. Le ratio de décapage est estimé à 2,28 et la teneur moyenne après dilution de 0,97 g/t Au est basée sur une dilution calculée à 8,9 %. Les réserves minérales citées excluent les pertes estimées dans les piliers de surface des chantiers historiques. Les réserves prouvées et probables perdues dans les piliers de surface sont estimées à 2,8 M tonnes à une teneur moyenne de 1,98 g/t Au, pour un total de 178 260 onces d'or.

Les détails sur la mise à jour des coûts, du programme d'exploitation, des calendriers de production et de la durée de vie de la mine seront fournis pendant le deuxième trimestre 2011. La production planifiée pour 2011 et 2012 pourrait être moindre que celle antérieurement anticipée (voir communiqué du 10 février 2010 et divulgations subséquentes) en raison de l'augmentation de la réserve globale et de son effet sur le plan d'exploitation. Le nouveau plan d'exploitation sera modifié pour inclure les nouvelles onces définies dans les zones à plus basses teneurs et assurer leur incorporation dans le calendrier de production afin de permettre l'aménagement requis de haldes pour stériles au-dessus de ces gisements minéralisés nouvellement identifiés. Par exemple, en raison de la situation géographique de la zone Gouldie (réserves d'environ 185 652 onces à une teneur après dilution de 0,91 g/t Au), les modifications au plan d'exploitation incluent maintenant son exploitation à un stade plus tôt que prévu. En outre, les niveaux de bruits imposés aux opérations empêchent présentement d'atteindre la pleine capacité de production de 55 000 tpj. Osisko continue de mettre en œuvre des mesures d'atténuation de bruit et travaille, de concert avec le gouvernement du Québec, à résoudre la question des niveaux sonores afin de permettre d'atteindre la pleine capacité de production au troisième trimestre 2011.

Mise à jour de l'estimation des ressources

BSI, avec la collaboration de G Mining Services Inc. de Montréal, a estimé les ressources M&I dans la fosse à l'intérieur d'un modèle de fosse unique optimisé dans Whittle selon un prix de l'or à 1000 $US l'once (scénario de base). Les ressources M&I dans la fosse pour le projet Canadian Malartic totalisent 10,63 millions d'onces d'or à une teneur moyenne non-diluée de 1,08 g/t Au, en plus de 0,20 million d'onces d'or à une teneur moyenne de 0,68 g/t Au dans la catégorie présumée, selon un seuil de coupure établi à 0,32 g/t dans la portion Canadian Malartic de la fosse, et un seuil de coupure établi à 0,30 g/t Au dans la portion Barnat Sud de la fosse. Les tableaux ci-dessous résument les estimations de ressources dans la fosse à différents seuils de coupure :

Estimations de ressources non-diluées à Canadian Malartic à l'intérieur du modèle de fosse Whittle à 1000 $US l'once d'or

  Mesurées   Indiquées     Total  M&I 
  Teneur
(g/t)
  Tonnes
(M)
  Au
(M oz)
  Teneur
(g/t)
  Tonnes
(M)
  Au
(M oz)
  Seuil de coupure (g/t)   Teneur
(g/t)
  Tonnes
(M)
  Au
(M oz)
  1,00   37,4   1,20   1,10   267,7   9,43   0,30-0,32*   1,08   305,1   10,63
  1,07   33,8   1,16   1,19   237,2   9,08   0,40   1,17   271,0   10,24
  1,17   28,7   1,09   1,30   205,9   8,63   0,50   1,29   234,6   9,71
  1,30   24,0   1,00   1,42   178,8   8,15   0,60   1,40   202,8   9,15
  1,43   20,0   0,92   1,52   156,9   7,69   0,70   1,51   176,9   8,61
  1,56   16,8   0,84   1,62   139,7   7,28   0,80   1,61   156,5   8,12
  1,68   14,4   0,78   1,71   125,2   6,88   0,90   1,71   139,5   7,66
  1,81   12,2   0,71   1,80   112,6   6,50   1,00   1,80   124,8   7,21
Présumées  
Teneur
(g/t)
Tonnes
(M)
Au
(M oz)
Seuil de coupure (g/t)
0,68 9,0 0,20 0,30-0,32*
0,79 6,8 0,17 0,40
0,89 5,2 0,15 0,50
1,00 4,0 0,13 0,60
1,13 2,9 0,11 0,70
1,25 2,2 0,09 0,80
1,35 1,8 0,08 0,90
1,47 1,4 0,06 1,00
* Le seuil de coupure est de 0,30 g/t Au pour Barnat et de 0,32 g/t Au pour Canadian Malartic.

La sensibilité des ressources (après dilution) M&I dans la fosse au prix de l'or est résumée ci-dessous (ressources présumées exclues) :

Prix de l'or
($US)
Teneur (g/t) Tonnes
(M)
Oz 
(M)
Ratio de décapage (stérile/
minerai)
800 $ 1,05 300,1 10,15 2,01
900 $ 1,01 328,0 10,60 2,00
1000 $ 0,96 353,7 10,95 1,96
1100 $ 0,93 376,1 11,20 1,89
1200 $ 0,90 395,9 11,41 1,84
1300 $ 0,86 419,6 11,65 1,80
1400 $ 0,84 437,0 11,80 1,76
1500 $ 0,82 452,0 11,91 1,71
1600 $ 0,80 466,0 12,01 1,66

Les ressources globales mesurées et indiquées (« M&I ») s'élèvent à 11,80 millions d'onces d'or à une teneur moyenne avant dilution de 1,04 g/t Au, en plus de 0,85 million d'onces d'or à une teneur moyenne de 0,78 g/t Au dans la catégorie présumée, selon un seuil de coupure de 0,30 g/t Au à 1000 $US par once d'or. Les tableaux qui suivent résument les estimations préparées par BSI à différents seuils de coupure :

Mise à jour de l'estimation de ressources globales à Canadian Malartic

Mesurées Indiquées   Total  M&I
Teneur
(g/t)
Tonnes
(M)
Au
(M oz)
Teneur
(g/t)
Tonnes
(M)
Au
(M oz)
Seuil de
coupure
(g/t)
Teneur
(g/t)
Tonnes
(M)
Au
(M oz)
0,98 40,7 1,28 1,05 312,0 10,52 0,30-0,32* 1,04 352,7 11,80
1,05 36,5 1,23 1,15 271,5 10,06 0,40 1,14 308,0 11,29
1,16 30,8 1,15 1,27 231,5 9,49 0,50 1,26 262,3 10,63
1,28 25,6 1,06 1,40 198,3 8,90 0,60 1,38 224,0 9,96
1,41 21,3 0,97 1,51 172,3 8,36 0,70 1,50 193,6 9,32
1,55 17,8 0,88 1,61 152,3 7,88 0,80 1,60 170,0 8,76
1,67 15,1 0,81 1,70 135,5 7,42 0,90 1,70 150,6 8,23
1,80 12,9 0,74 1,79 121,4 6,99 1,00 1,79 134,2 7,73
Présumées  
Teneur
(g/t)
Tonnes
(M)
Au 
(M oz)
Seuil de coupure (g/t)
0,78 33,9 0,85 0.30-0.32*
0,91 25,9 0,75 0,40
1,06 19,3 0,66 0,50
1,20 15,1 0,59 0,60
1,37 11,7 0,51 0,70
1,52 9,4 0,46 0,80
1,64 8,0 0,42 0,90
1,74 7,0 0,39 1,00

Les paramètres utilisés pour l'estimation des ressources sont détaillés ci-dessous :

  • La base de données comportait un total de 228 500 mètres de forage validés provenant d'une plus grande base de données de forages historiques (Mines Canadian Malartic et Minerais Lac) et d'environ 636 200 mètres de forage complétés et analysés par Osisko en date de la fin janvier 2011, selon une grille d'au plus 25 mètres × 25 mètres. (Tous les résultats d'analyse de carottes NQ ou HQ présentés par Osisko ont été obtenus par pyroanalyse standard sur des fractions de 50 g avec fini AA ou fini gravimétrique aux laboratoires d'ALS Chemex à Val-d'Or, Québec)

  • La base de données comportait également un total de 572 280 résultats d'analyse, avec une moyenne de 1,39 mètre par échantillon pour un total de 793 939 mètres analysés.

  • Les estimations ont été effectuées en utilisant le krigeage ordinaire (KO) comme méthode d'interpolation géostatistique, avec des composites analytiques de 5,0 mètres. Les ressources ont aussi été estimées par interpolation selon la méthode de l'inverse de la distance au carré (ID2), qui a produit des résultats similaires, c'est-à-dire montrant moins de 2 pour cent d'écart au niveau des onces totales, et ce pour tous les seuils de coupure.

  • Les calculs sont basés sur les échantillons d'origine coupés à un maximum de 10 g/t à 70 g/t Au selon le domaine. La réduction apparente de la quantité d'or contenu varie de 0 à 14,5 % en fonction des domaines. Tous les composites de 5 m sont calculés en fonction des données d'origine coupées.

  • Toutes les estimations sont basées sur des cellules de base de 20 mètres E par 10 mètres N par 10 mètres de hauteur, et les paramètres d'estimation ont été déterminés par analyse variographique.

  • L'interprétation géologique a permis d'identifier trente-sept domaines différents (seize à Canadian Malartic, treize à Barnat sud et huit à Gouldie).

  • Les vides souterrains ont été modélisés à l'aide des plans miniers historiques et ajustés en fonction de la position des intervalles de forage dans les chantiers et les galeries. Le volume des vides dans les chantiers a été augmenté de un mètre au pourtour des chantiers pour compenser pour les incertitudes. Les vides modélisés ont ensuite été soustraits de l'estimation des ressources. Tous les échantillons situés à l'intérieur des vides modélisés ont ensuite été retirés de l'estimation.

  • Les estimations de tonnage sont basées sur des densités rocheuses de 2,69 tonnes/mètre cube pour le porphyre, de 2,75 pour les sédiments altérés, et de 2,83 pour les roches ultramafiques altérées.

  • Les estimations de ressources établies selon les seuils de coupure à 0,32 g/t Au (CM) et 0,30 g/t Au (Barnat) sont privilégiées pour la divulgation, puisqu'il s'agit des seuils de coupure estimés pour le tracé de fosse Whittle à 1000 $ US l'once d'or.

  • La fosse modélisée selon un prix de l'or à 1000 $US a des dimensions maximales d'environ 3 485 mètres de long par 1 265 mètres de large et une profondeur verticale de 400 mètres.

M. Elzéar Belzile, ing., de BSI, M. Louis-Pierre Gignac, ing., de G Mining Services Inc., et M. Robert Wares, géologue et vice-président directeur d'Osisko, sont les personnes qualifiées qui ont révisé ce communiqué et qui sont responsables des données techniques qui y sont présentées, incluant la vérification des données divulguées. Un rapport conforme au Règlement 43-101 portant sur cette mise à jour de l'estimation de ressources et de réserves sera déposé sur SEDAR dans les 45 jours suivant la date du présent communiqué.

Mise en garde concernant les estimations de ressources minérales

Dans le présent communiqué, les termes ressources mesurées, indiquées et présumées sont utilisés comme des mesures relatives du niveau de confiance dans l'estimation des ressources. Le lecteur est avisé que les ressources minérales ne sont pas des réserves minérales économiques et que la viabilité économique de ressources qui ne sont pas des réserves minérales n'a pas été démontrée. De plus, les ressources présumées sont considérées trop spéculatives d'un point de vue géologique pour y appliquer des considérations économiques. On ne doit pas supposer que des ressources minérales présumées seront éventuellement converties, en tout ou en partie, à une catégorie supérieure. Selon la règlementation canadienne, les estimations de ressources minérales présumées ne peuvent servir de base pour les études de faisabilité ou de préfaisabilité ou les études économiques, à l'exception des études d'évaluation préliminaire tel que défini par le Règlement 43-101. Le lecteur est avisé qu'on ne doit pas supposer que des travaux ultérieurs sur les ressources citées se solderont par des réserves minérales pouvant être exploitées de façon économique.

Énoncés prospectifs

Certains énoncés compris dans ce communiqué peuvent être considérés comme des « énoncés prospectifs ». Tous les énoncés dans ce communiqué qui ne sont pas des faits historiques et qui font référence à des évènements ou des développements qu'Osisko prévoit sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont des énoncés qui ne sont pas des faits historiques et qui peuvent généralement, mais pas forcément, être identifiés par l'emploi de mots comme « prévoit », « planifie », « anticipe », « croit », « a l'intention », « estime », « projette », « potentiel » et d'autres expressions semblables, ou que des évènements ou des conditions « se produiront », « pourraient » ou « devraient » se produire, incluant sans s'y limiter, le début de la production commerciale. Bien qu'Osisko soit d'avis que les attentes exprimées dans ces énoncés prospectifs se fondent sur des hypothèses raisonnables, incluant sans s'y limiter, que toutes les conditions techniques, économiques et financières seront rencontrées de façon à justifier le développement plus avant du projet, ces énoncés ne garantissent pas les résultats futurs, et les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs.

Parmi les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs, citons notamment le prix de l'or, l'accès à des consultants et du personnel qualifiés en développement minier, les résultats découlant des activités d'exploration et de mise en valeur, l'expérience limitée d'Osisko en matière d'exploitation et de mise en valeur de propriétés minières, les risques non assurés, l'évolution de la règlementation, les vices de titres, la disponibilité de la main-d'œuvre, du matériel et de l'équipement, les délais d'obtention des approbations gouvernementales, le rendement réel des installations, de l'équipement et des procédés par rapport aux spécifications et aux attentes, les impacts environnementaux imprévus sur les activités minières, les cours du marché, l'accès soutenu à des capitaux et du financement, et la conjoncture économique en général. Ces facteurs sont plus amplement décrits dans la plus récente notice annuelle et dans le dernier rapport de gestion d'Osisko déposés sur SEDAR, lesquels fournissent également d'autres hypothèses générales en lien avec ces énoncés. Osisko met en garde le lecteur à l'effet que la liste de facteurs importants ci-dessus n'est pas exhaustive. Les investisseurs et les autres lecteurs qui se fondent sur les énoncés prospectifs devraient porter une attention particulière aux facteurs mentionnés ci-dessus, ainsi qu'aux incertitudes qu'ils sous-tendent et aux risques qu'ils comportent. Osisko est d'avis que les attentes reflétées dans ces énoncés prospectifs sont raisonnables, mais il n'y a aucune garantie que ces attentes s'avéreront exactes et par conséquent, l'on ne devrait pas se fier indûment aux énoncés prospectifs compris dans ce communiqué. Ces énoncés sont établis en date du présent communiqué de presse.

Renseignements

  • Corporation Minière Osisko
    John Burzynski
    Vice-président Développement corporatif
    416-363-8653
    www.osisko.com
    ou
    Corporation Minière Osisko
    Sylvie Prud'homme
    Relations avec les investisseurs
    514-735-7131
    Sans frais : 1-888-674-7563