Corporation Minière Osisko
TSX : OSK
FRANKFURT : EWX

Corporation Minière Osisko

20 janv. 2014 08h07 HE

Osisko annonce les résultats préliminaires de production du quatrième trimestre 2013

- Record de production trimestrielle de 137 321 onces d'or à 713 $ l'once

- Record de production annuelle de 475 277 onces d'or à 760 $ l'once

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 20 jan. 2014) - Corporation Minière Osisko (la « Société » ou « Osisko ») (TSX:OSK)(FRANCFORT:EWX) annonce aujourd'hui une production d'or record de 137 321 onces avec des charges décaissées estimées à 713 $ l'once pour le quatrième trimestre, comparativement à 101 544 onces avec des charges décaissées de 833 $ l'once pour la période correspondante en 2012. La production d'or en 2013 s'est élevée à 475 277 onces avec des charges décaissées estimées à 760 $ l'once, comparativement à 388 478 onces avec des charges décaissées de 849 $ l'once en 2012, affichant ainsi une augmentation de production annuelle de 22% avec une diminution de 11% des charges décaissées pour l'année.

Sean Roosen, président et chef de la direction, a commenté les résultats: « Des progrès significatifs ont été accomplis en 2013 au niveau des opérations à Canadian Malartic. Les efforts de nos équipes de gestion et d'exploitation nous ont permis d'atteindre nos objectifs de 2013 à 2% près, pendant que nous complétions le rodage des opérations. Alors que nous entrons, en 2014, dans notre première année de pleine exploitation après la fin de la période de rodage, nous devrions voir l'optimisation continue à l'usine générer des augmentations du débit de traitement. L'accès au mur nord de la fosse nous permet d'augmenter la teneur d'alimentation de l'usine, tel que démontré par l'amélioration de la teneur moyenne en or de 1,04 g/t au cours du dernier trimestre. Nous avons également pu approcher un niveau record de production de 44 652 onces d'or en décembre malgré un arrêt planifié à l'usine de six jours, ce qui souligne l'effet très positif du traitement de matériel de plus haute teneur provenant de la partie nord du gisement. Les augmentations prévues de débit de traitement et de teneurs plus élevées peuvent permettre de présager une autre année record à Canadian Malartic. Je voudrais remercier l'équipe de Malartic pour son excellent travail et son dévouement qui ont mené à ces réalisations concrètes pour toutes les parties prenantes, ainsi que les citoyens de la ville de Malartic et le gouvernement du Québec pour leur appui solide et continu de notre Société.»

Les statistiques de production sont présentées ci-dessous:

T4 2013 T3 2013 T2 2013 T1 2013 T4 2012 T3 2012 T2 2012 T1 2012
Tonnes extraites (000)
- Minerai 4 906 4 423 3 604 4 091 3 553 4 853 3 234 4 037
- Stérile(1) 9 907 11 335 10 010 10 158 7 847 9 215 9 545 8 458
Total extrait 14 813 15 758 13 614 14 249 11 400 14 068 12 779 12 495
Mort-terrain 160 305 871 1 783 627 1 409 1 740 1 954
Tonnes usinées
(000)
4 648 4 683 4 444 4 234 4 088 3 757 3 236 2 965
Teneur (g Au/t) 1,04 0,90 0,87 0,88 0,87 0,97 0,99 1,05
Récupération (%) 88,6 89,2 89,7 88,0 88,8 88,7 89,2 91,2
Production d'or (oz) 137 321 120 208 111 701 106 047 101 544 103 753 92 003 91 178
Charges décaissées($/oz) 713 754 781 804 883 851 892 821

Avec l'augmentation du développement à Canadian Malartic au cours de la dernière année, Osisko a bénéficié d'une plus grande souplesse opérationnelle alors que plus de chantiers devenaient accessibles. De plus, le dernier sautage d'anciens piliers de surface a été complété le 15 décembre 2013. Les procédures de forage et de sautage de ces zones spécifiques ont fait l'objet d'une attention particulière afin d'assurer la sécurité de l'équipe chargée des opérations, ce qui a entraîné des coûts d'extraction plus élevés. Ces procédures spéciales ne sont désormais plus requises, ce qui réduira les coûts et permettra d'accélérer l'extraction dans les zones à plus haute teneur comme il a été constaté avec les teneurs records en décembre. Le débit de traitement à l'usine continue à s'améliorer vers la capacité nominale de 55 000 tonnes par jour. La disponibilité à l'usine a augmenté à 93,7% par rapport à 90,8% en 2012 et 86,0% en 2011. Le taux de récupération de l'or a été de 88,9%, bien au-delà du taux de 85,9% prévu dans l'étude de faisabilité.

Avec une production d'or plus élevée, une augmentation de la souplesse opérationnelle et l'instauration de programmes d'optimisation, les coûts continuent à décliner. Il est à prévoir qu'avec les gains d'efficacité d'exploitation et la dépréciation du dollar canadien, les coûts continueront à s'améliorer.

Liquidités et solde de la dette (non audités)

Avec l'excellente performance de la mine Canadian Malartic, la Société a été en mesure d'augmenter ses liquidités durant l'année ainsi que de réduire sa dette. Au 31 décembre 2013, les liquidités² étaient estimées à 210,5 $ millions comparativement à 155,5 $ millions en 2012.

Au cours de 2013, la Société a augmenté sa flexibilité financière en rééchelonnant les remboursements de sa dette. La dette à la fin de l'exercice est estimée comme suit :

($ millions) 12/31/2013 12/31/2012
OIRPC Emprunt 150,0 150,0
CAT Location - Financement 89,5 99,0
CAT Emprunt 7,9 14,6
FSTQ Emprunt 6,7 11,7
Débentures convertibles 75,0 75,0
Total 329,1 350,3

² Comprend la trésorerie et les équivalents de trésorerie, les placements temporaires et la trésorerie affectée.

Mesures de la performance financière non conformes aux IFRS

La Société a inclus une mesure non conforme aux IFRS: les « charges décaissées par once ».

La Société croit que ces mesures, ainsi que les mesures déterminées en conformité avec les normes IFRS, permettent aux investisseurs de mieux comprendre et d'évaluer le rendement sous-jacent de la Société. Les mesures non conformes aux IFRS n'ont pas de signification normalisée prescrite en vertu des IFRS et, par conséquent, elles peuvent ne pas être comparables aux mesures similaires employées par d'autres sociétés. Les données visent à fournir de l'information supplémentaire et ne doivent pas être considérées seules ou comme substituts aux mesures de performance préparées en conformité avec les IFRS.

Charges décaissées par once

Les « charges décaissées par once » sont définies comme le coût de production d'une once d'or en excluant les coûts hors-caisse pour une période considérée. Les « charges décaissées par once » sont obtenues des « coûts de production » et des « redevances » moins les éléments hors-caisse de la « rémunération fondée sur des actions » et des « crédits pour les sous-produits (ventes d'argent) », ajustés pour la « variation des stocks » de production pour la période et divisés par le « nombre d'onces d'or produites » pour la période.

À propos de Corporation Minière Osisko

Corporation Minière Osisko exploite la mine d'or Canadian Malartic à Malartic, Québec, et poursuit ses activités d'exploration sur diverses propriétés en Ontario et au Mexique.

M. Luc Lessard, ing., vice-président principal et chef de l'exploitation d'Osisko, est la personne qualifiée qui a révisé ce communiqué et qui est responsable des données techniques qui y sont présentées, incluant la vérification des données divulguées.

Énoncés prospectifs

Certains énoncés compris dans ce communiqué peuvent être considérés comme des "énoncés prospectifs". Tous les énoncés dans ce communiqué qui ne sont pas des faits historiques et qui font référence à des événements ou des développements que la Société prévoit sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont des énoncés qui ne sont pas des faits historiques et qui peuvent généralement être identifiés par l'emploi de mots comme "prévoit", "planifie", "anticipe", "croit", "a l'intention", "estime", "projette", "potentiel" et d'autres expressions semblables, ou que des événements ou des conditions "se produiront", "pourraient" ou "devraient" se produire, incluant notamment la précision des estimations des charges décaissées par once et les estimations de la balance de trésorerie, que la poursuite de l'optimisation de l'usine produira un accroissement du débit de l'usine, que les augmentations prévues de débit et la teneur élevée permettront de générer une autre année record à Canadian Malartic, que les coûts vont continuer à s'améliorer à la suite de nouveaux gains d'efficacité d'exploitation et la dépréciation du dollar canadien. Bien qu'Osisko soit d'avis que les attentes exprimées dans ces énoncés prospectifs se fondent sur des hypothèses raisonnables, incluant sans s'y limiter, que toutes les conditions techniques économiques, réglementaires et financières seront rencontrées de façon à poursuivre l'optimisation de l'usine afin d'accroître le débit, à permettre l'accès au minerai à teneur plus élevée et pour améliorer les coûts, ces énoncés ne garantissent pas les résultats futurs, et les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs.

Parmi les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs, citons notamment prix de l'or, l'accès à des consultants d'expérience, à du personnel de développement minier et de construction, les résultats d'activités d'exploration et de développement, l'expérience limitée de la Société avec les opérations de production minière, les risques non assurés, l'évolution et les changements du cadre réglementaire ou les sanctions, les vices de titres, la disponibilité de la main-d'œuvre, du matériel et de l'équipement, les délais d'obtention des approbations gouvernementales, le rendement réel des installations, de l'équipement et des procédés par rapport aux spécifications et aux attentes, les impacts environnementaux imprévus sur les coûts d'exploitation, l'accès soutenu à des capitaux et du financement et la conjoncture économique en général. Ces facteurs sont plus amplement décrits dans la plus récente notice annuelle de la Société déposée sur SEDAR, laquelle fournit également d'autres hypothèses générales en lien avec ces énoncés. La Société met en garde le lecteur à l'effet que la liste de facteurs importants ci-dessus n'est pas exhaustive. Les investisseurs et les autres lecteurs qui se fondent sur les énoncés prospectifs de la Société devraient porter une attention particulière aux facteurs mentionnés ci-dessus, ainsi qu'aux incertitudes qu'ils sous-tendent et aux risques qu'ils comportent. La Société est d'avis que les attentes reflétées dans ces énoncés prospectifs sont raisonnables, mais il n'y a aucune garantie que ces attentes s'avéreront exactes et par conséquent, l'on ne devrait pas se fier indûment aux énoncés prospectifs compris dans ce communiqué. Ces énoncés sont établis en date du présent communiqué de presse.

(1) Incluant du forage topographique de 4,9 millions de tonnes en 2013 et 2,5 millions de tonnes en 2012.

Renseignements

  • John Burzynski
    Vice-président Développement corporatif
    (416) 363-8653
    www.osisko.com

    Sylvie Prud'homme
    Directrice des relations aux investisseurs
    (514) 735-7131
    Sans frais : 1-888-674-7563