Corporation Minière Osisko
TSX : OSK
FRANKFURT : EWX

Corporation Minière Osisko

07 févr. 2014 09h18 HE

Osisko démarre le programme d'exploration 2014 à Canadian Malartic

Le potentiel de croissance à proximité de l'usine sera défini

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 7 fév. 2014) - Corporation Minière Osisko (« Osisko ») (TSX:OSK)(FRANCFORT:EWX) a le plaisir d'annoncer le début du programme de forage 2014 sur la propriété Canadian Malartic qui ciblera de nouvelles minéralisations disséminées à basse teneur et à faible profondeur à l'extérieur du site minier, ainsi que des systèmes aurifères filoniens traditionnels plus en profondeur sur la propriété, à proximité de la faille de Cadillac-Larder Lake (FCLL). Le programme a pour but de définir de nouvelles zones minéralisées à proximité de l'usine de traitement de minerai de Canadian Malartic, laquelle représente présentement le plus grand concentrateur au plus faible coût dans l'Est du Canada.

L'analyse et la compilation des données en cours indiquent un potentiel pour de nouvelles minéralisations disséminées de type Canadian Malartic à l'extrémité nord de la propriété, dans les roches sédimentaires clastiques du Groupe de Cadillac. La mine Canadian Malartic se trouve au sud de la FCLL, dans des roches porphyriques et sédimentaires du Groupe de Pontiac. Le Groupe de Cadillac, situé au nord de la FCLL et des volcanites du Groupe de Piché, n'a jamais fait l'objet d'exploration pour une minéralisation de type Canadian Malartic. Des travaux de suivi par échantillonnage sur le terrain en 2013 ont révélé la présence de valeurs anomales en or (22 à 1130 ppb Au) dans des échantillons de roches prélevés dans les sédiments du Groupe de Cadillac montrant une altération potassique, répartis sur une superficie d'environ 600 × 200 mètres dans un secteur peu affleurant. Une compilation des données régionales a aussi révélé la présence de porphyres de type Canadian Malartic recoupant les sédiments du Groupe de Cadillac au nord et au nord-ouest de la propriété. Ces travaux ont démontré que certaines portions du Groupe de Cadillac présentent un potentiel pour la minéralisation aurifère disséminée à fort tonnage de type Canadian Malartic. Le secteur d'intérêt actuel, surnommé la cible Sperandio, sera vérifié par forage incessamment.

D'autres secteurs d'intérêt sur la propriété ciblent des minéralisations aurifères plus profondes, encaissées dans des cisaillements ou des systèmes filoniens dans les volcanites du Groupe de Piché et des porphyres à proximité ou directement dans la FCLL. Si l'on considère la grande région de Malartic dans son ensemble, les anciennes mines souterraines East Malartic, Rand Malartic, Malartic Goldfields, Barnat et East Amphi étaient toutes encaissées à l'intérieur du Groupe de Piché. En particulier, la mine East Malartic (production totale de 2,84 M oz Au) a atteint une profondeur de 1500 mètres avant sa fermeture en 1979. Or sur la propriété, mis à part les secteurs immédiats des anciennes mines East Malartic, Barnat et East Amphi, moins de 10 % du Groupe de Piché a été vérifié par forage à plus de 300 mètres de profondeur. Le potentiel pour de nouvelles zones souterraines de minéralisation aurifère plus traditionnelle, filonienne ou encaissée dans des cisaillements, demeure élevé. Parmi les cibles plus profondes qui seront vérifiées par forage dans le cadre du programme actuel figurent notamment :

  1. Extension East Amphi : Un écart de 700 mètres de longueur entre la mine East Amphi et la zone Porphyre Ouest, qui n'a fait l'objet que de 14 sondages jusqu'à 200 mètres de profondeur tout au plus;

  2. Cible Delta, située immédiatement à l'ouest de la ville de Malartic : une intersection à haute teneur de 2,8 m à 29,1 g/t Au dans le sondage EA08-2017 à 250 mètres de profondeur et une autre de 1,0 m à 8,3 g/t Au dans le sondage CM07-1011, ouvert dans toutes les directions;

  3. Cible Brèche WP, située immédiatement au sud de la zone Porphyre Ouest près de la FCLL : 6,0 m à 8,2 g/t Au dans le sondage WP10-4044 à 250 mètres de profondeur, ouvert dans toutes les directions;

  4. Cible Barnat Nord située immédiatement au nord de la future fosse Barnat : une intersection à haute teneur de 14,0 m à 25,1 g/t Au dans le sondage BA12-4566 à 120 mètres de profondeur, ouvert en profondeur (vers le nord) et latéralement vers l'est;

  5. Zone Sheehan : un dyke porphyrique subvertical cisaillé, de 15 à 50 mètres de large et d'une longueur minimale de 500 mètres, se trouvant le long de la paroi nord de la future fosse Barnat et s'étendant sous la fosse projetée jusqu'à une profondeur inconnue : 13,7 m à 8,78 g/t Au dans le sondage BA11-4540, 34,7 m à 3,49 g/t Au dans le sondage BA11-4503 et 50,5 m à 2,21 g/t Au dans le sondage BA10-3960, ouvert en profondeur et latéralement vers l'est;

  6. Cible Upper 11-48 située dans le porphyre CHL, à 200 mètres au nord-ouest de la zone Jeffrey : 4,6 m à 7,28 g/t Au dans le sondage CHL07-2002 à 250 mètres de profondeur, ouvert dans toutes les directions;

  7. Cible Odyssey située dans le porphyre CHL, à 700 mètres à l'est de la zone Jeffrey : 22,5 m à 2,23 g/t Au dans le sondage EM90-25; 42,7 m à 2,53 g/t Au dans le sondage EM90-23; 45,7 m à 2,85 g/t Au dans le sondage EM90-21 entre 400 et 600 mètres de profondeur. Aussi 7,5 m à 7,19 g/t Au dans le sondage ODY11-2404 à 835 mètres de profondeur, ouvert dans toutes les directions;

  8. Bravo Nord, situé à 900 mètres au sud de la FCLL dans la partie est de la propriété : une zone minéralisée subverticale avec deux intersections à moins de 200 mètres de profondeur, soit 9,0 m à 3,37 g/t Au dans le sondage CD11-38 et 11,5 m à 2,11 g/t Au dans le sondage BR12-2442, ouvert en profondeur et vers l'est.

Tous les résultats d'analyse de carottes NQ ou de roches présentés ci-dessus ont été obtenus par pyroanalyse standard avec fini par absorption atomique ou fini gravimétrique sur des fractions de 50 g aux laboratoires d'ALS Minerals à Val-d'Or, Québec, une installation certifiée selon la norme ISO/CEI 17025. Osisko applique des mesures d'AQ-CQ strictes conformes aux normes de l'industrie et aux exigences règlementaires en matière de présentation des données. M. Robert Wares, D.Sc., géo. et chef géologue d'Osisko, est la personne qualifiée qui a révisé le présent communiqué et qui est responsable des données techniques qui y sont présentées, incluant la vérification des données divulguées.

Rejetez l'offre inadéquate de Goldcorp

Tel que précédemment divulgué, le conseil d'administration d'Osisko a recommandé à l'unanimité aux actionnaires d'Osisko de rejeter l'offre hostile de Goldcorp Inc. et de ne pas déposer leurs actions d'Osisko en réponse à l'offre de Goldcorp. Le conseil d'administration d'Osisko a déterminé que l'offre de Goldcorp ne compensait pas de façon adéquate les actionnaires d'Osisko, notamment en ne reconnaissant pas la valeur stratégique de l'actif de calibre mondial d'Osisko, le potentiel de croissance significatif de la mine Canadian Malartic et le risque accru inhérent aux actions ordinaires de Goldcorp. Les détails de la recommandation du conseil d'administration d'Osisko se trouvent dans la Circulaire des administrateurs qui est disponible en ligne à www.osisko.com.

Les actionnaires ayant des questions, ou qui ont déjà déposé leurs actions en réponse à l'offre de Goldcorp et qui désirent révoquer ce dépôt, peuvent communiquer avec notre agent d'information, Laurel Hill Advisor Group de la manière indiquée ci dessous :

Numéro sans frais en Amérique du Nord : 1 877 452 7184

Banques, courtiers et appels à frais virés : 416 304 2011

Courriel : assistance@laurelhill.com

À propos de Corporation Minière Osisko

Corporation Minière Osisko exploite la mine d'or Canadian Malartic à Malartic, Québec, et poursuit ses activités d'exploration sur diverses propriétés, notamment en Ontario et au Mexique.

Énoncés prospectifs

Certains énoncés compris dans ce communiqué peuvent être considérés comme des « énoncés prospectifs ». Tous les énoncés dans ce communiqué qui ne sont pas des faits historiques et qui font référence à des évènements ou des développements que la Société prévoit sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont des énoncés qui ne sont pas des faits historiques et qui peuvent généralement, mais pas forcément, être identifiés par l'emploi de mots comme « prévoit », « planifie », « anticipe », « croit », « a l'intention », « estime », « projette », « potentiel », « échéancier » et d'autres expressions semblables, ou que des évènements ou des conditions « se produiront », « pourraient » ou « devraient » se produire, incluant sans s'y limiter, l'existence de nouvelles minéralisations disséminées à basse teneur et à faible profondeur ou des systèmes aurifères filoniens plus traditionnels sur la propriété Canadian Malartic ou à l'extérieur du site minier, la poursuite et la réussite des activités d'exploration ou de mise en valeur des projets,la valeur et le potentiel des actifs d'Osisko et de Goldcorp et la possibilité qu'une solution supérieure à l'offre hostile de Goldcorp se présente. Bien que la Société soit d'avis que les attentes exprimées dans ces énoncés prospectifs se fondent sur des hypothèses raisonnables, incluant sans s'y limiter, que la mise en valeur des projets se matérialisera, ces énoncés ne garantissent pas les résultats futurs et les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs.

Parmi les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs, citons notamment le prix de l'or, l'expérience limitée de la Société en matière d'exploitation et de mise en valeur de propriétés minières, les risques non assurés, l'évolution de la règlementation ou les sanctions, les vices de titres, la disponibilité de la main-d'œuvre, du matériel et de l'équipement, les délais d'obtention des approbations gouvernementales, le rendement réel des installations, de l'équipement et des procédés par rapport aux spécifications et aux attentes, les impacts environnementaux imprévus sur les activités minières, les cours du marché, l'accès soutenu à des capitaux et du financement, et la conjoncture économique en général. Ces facteurs sont plus amplement décrits dans la plus récente notice annuelle de la Société déposée sur SEDAR, laquelle fournit également d'autres hypothèses générales en lien avec ces énoncés. La Société met en garde le lecteur à l'effet que la liste de facteurs importants ci-dessus n'est pas exhaustive. Les investisseurs et les autres lecteurs qui se fondent sur les énoncés prospectifs de la Société devraient porter une attention particulière aux facteurs mentionnés ci-dessus, ainsi qu'aux incertitudes qu'ils sous-tendent et aux risques qu'ils comportent. La Société est d'avis que les attentes reflétées dans ces énoncés prospectifs sont raisonnables, mais il n'y a aucune garantie que ces attentes s'avéreront exactes et par conséquent, l'on ne devrait pas se fier indûment aux énoncés prospectifs compris dans ce communiqué. Ces énoncés sont établis en date du présent communiqué de presse.

Renseignements

  • John Burzynski
    Vice-président Développement corporatif
    (416) 363-8653
    www.osisko.com

    Sylvie Prud'homme
    Directrice des relations aux investisseurs
    (514) 735-7131
    Sans frais : 1-888-674-7563