Corporation Minière Osisko
TSX : OSK
FRANKFURT : EWX

Corporation Minière Osisko

13 févr. 2014 10h02 HE

Osisko écrit à ses actionnaires au sujet de l'offre inadéquate de Goldcorp

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 13 fév. 2014) - Corporation Minière Osisko (« Osisko ») (TSX:OSK)(FRANCFORT:EWX) a expédié aujourd'hui la lettre suivante à ses actionnaires:

Cher coactionnaire d'Osisko,

Le 20 janvier dernier, sur recommandation de son comité spécial indépendant, le conseil d'administration de Corporation Minière Osisko a unanimement recommandé aux actionnaires de rejeter l'offre hostile non sollicitée de Goldcorp Inc. Le conseil a conclu que l'offre de Goldcorp ne reflète pas la valeur stratégique de l'actif de calibre mondial d'Osisko, ni le potentiel d'appréciation de notre mine Canadian Malartic. En outre elle ne compense pas adéquatement le risque supplémentaire associé aux actions de Goldcorp, qui représentent plus de la moitié de la considération qui vous est offerte.

Comme vous le savez sans doute, le 29 janvier Osisko a intenté des procédures judiciaires contre Goldcorp devant la Cour supérieure du Québec. Osisko allègue que Goldcorp a fait un usage inapproprié d'information confidentielle, a enfreint les termes d'une entente de confidentialité et n'a pas respecté ses obligations de statu quo (standstill agreement) en lançant son offre hostile. Le tribunal entendra la cause sur le fond à compter du 3 mars prochain. Goldcorp ne peut concrétiser son offre avant que le tribunal rende sa décision, et a donc prolongé son offre jusqu'au 10 mars 2014.

Sans égard à la décision du tribunal, il subsiste une vérité incontestable: l'offre de Goldcorp est insuffisante. Le conseil d'administration en a convenu de façon unanime et sans équivoque. Et il semble qu'un grand nombre d'actionnaires soient d'accord avec nous.

Vous avez sans doute reçu un exemplaire de la circulaire du conseil d'administration d'Osisko. Celle-ci comporte la recommandation formelle du conseil d'administration de rejeter l'offre de Goldcorp, et donne les raisons de cette recommandation. Nous vous encourageons à la lire attentivement. Vous y apprendrez que:

  • Goldcorp ne reconnaît pas la valeur stratégique de l'actif de calibre mondial d'Osisko. Canadian Malartic est une mine de calibre mondial, qui opère à une échelle supérieure et à moindre coût que plusieurs mines détenues par les cinq plus grands producteurs aurifères d'Amérique du Nord. Ses réserves prouvées et probables dépassent 10 millions d'onces, ce qui en fait une des mines d'or les plus importantes au monde.

    Depuis la première coulée en avril 2011, Canadian Malartic a produit plus de 1 114 000 onces d'or. En janvier 2014, la mine a affiché une production mensuelle record de 50 111 onces, ce qui en fait la plus importante mine d'or en production au Canada. Grâce à l'optimisation de l'exploitation et à l'accès à du minerai à plus haute teneur, Canadian Malartic devrait encore accroître sa production et réduire ses coûts. Rien d'étonnant à ce que Goldcorp convoite Osisko. Canadian Malartic est un actif phare, à grande échelle et à marge élevée, dont les années les plus productives commencent à peine.

  • Goldcorp demande aux actionnaires d'Osisko de brader 100 % d'une mine d'or de calibre mondial (et toute son appréciation potentielle) en échange de 7,4 % d'une société amalgamée plus risquée. Osisko contribuerait à l'entité amalgamée beaucoup plus que ce que recevraient les actionnaires d'Osisko. Pro forma, Osisko représenterait 15,1 % de la production totale de la société amalgamée en 2013, 13,6 % de ses réserves prouvées et probables, et 17,6 % de ses réserves mesurées et indiquées (y compris les réserves prouvées et probables). Comme nous l'avons souligné dans la circulaire du conseil d'administration, nous sommes d'avis que les actions de Goldcorp comportent un risque bien supérieur à celles d'Osisko sur les plans géopolitique, juridique et de son développement, en plus d'entraîner une plus grande exposition aux métaux de base. En outre, l'histoire a démontré que les sociétés qui, comme Osisko, détiennent un seul actif de grande qualité produisent souvent des rendements supérieurs à ceux des producteurs aurifères hautement diversifiés comme Goldcorp.

  • Les trois offres d'acquisition d'Osisko faites par Goldcorp depuis novembre 2008 auraient toutes été destructrices de valeur pour les actionnaires d'Osisko. Ce n'est pas la première fois que Goldcorp essaie d'acquérir Osisko à vil prix. Avant de lancer cette offre hostile le 14 janvier dernier, Goldcorp a fait privément trois offres à Osisko - chacune de ces offres aurait été destructrice de valeur pour les actionnaires d'Osisko. En moyenne, les trois offres précédentes de Goldcorp se seraient soldées par un manque à gagner de 36 % par rapport au cours de l'action d'Osisko au 17 janvier 2014.

    Depuis la première offre de Goldcorp en 2008, Osisko a complété le rodage de la mine Canadian Malartic et a amorcé sa phase d'optimisation. Les offres précédentes étaient inadéquates pour un projet en phase de pré-production, tout comme celle-ci l'est pour une mine en production, au risque amoindri et aux coûts décaissés décroissants. Comme nous l'avons annoncé le 7 février dernier, Osisko amorce un nouveau programme de forage à proximité de Canadian Malartic. Voilà une partie importante du programme d'exploration d'Osisko, centré sur l'identification de ressources minérales économiques et sur des projets de développement qui créeront de la valeur à long terme pour les actionnaires d'Osisko.

Comme actionnaire d'Osisko, vous pouvez faire beaucoup mieux que ce qu'offre Goldcorp.

C'est pourquoi le conseil d'administration d'Osisko, de concert avec ses conseillers financiers, continue d'évaluer des alternatives créatrices de valeur maximale, au bénéfice d'Osisko, de ses actionnaires et de ses autres parties prenantes, au premier chef notre communauté d'accueil Malartic, et le Québec où nous avons notre siège social. Cet effort est proactif et continu.

Pour toutes ces raisons, et d'autres présentées dans la circulaire du conseil d'administration d'Osisko, nous vous exhortons à rejeter l'offre insuffisante de Goldcorp et à ne pas déposer vos actions. Vous n'avez rien à faire pour rejeter l'offre.

Vous êtes nombreux à avoir été des actionnaires d'Osisko depuis la première heure. Vous avez pris des risques considérables et vous avez appuyé votre société depuis l'exploration et le développement jusqu'au stade de la production à Canadian Malartic. À ce titre, vous avez joué un rôle essentiel dans le développement d'une société de calibre mondial. Vous avez maintenant le droit de tirer les bénéfices de ce succès. Ne laissez pas Goldcorp vous en priver - pas à ce vil prix.

Si vous avez quelque question au sujet de la recommandation du conseil relativement à l'offre de Goldcorp, ou si vous avez déposé vos actions en réponse à l'offre et voulez révoquer ce dépôt, veuillez contacter l'agent d'information d'Osisko, Laurel Hill Advisory Group, au 1-877-452-7184 ou à assistance@laurelhill.com.

Au nom du conseil d'administration d'Osisko, nous vous remercions de votre appui soutenu.

signé signé
Victor H. Bradley Sean Roosen
Président du conseil Président et chef de la direction
Corporation Minière Osisko Corporation Minière Osisko

Notes d'information technique :

Tous les renseignements de nature scientifique et technique concernant Osisko contenus dans le présent document ont été examines et approuvés par Luc Lessard, ing., vice-président principal et chef de l'exploitation, qui est une "personne qualifiée" au sens donné à ce terme dans le règlement 43-101.

Pour plus d'information sur la mine Canadian Malartic d'Osisko, voir le document d'information suivant sur le site web d'Osisko ou sur SEDAR sous Corporation Minière Osisko à www.sedar.com « Updated Resource and Reserve Estimates for the Canadian Malartic Project Malartic, Québec », 10 mai 2011, préparé par Belzile Solutions Inc. et G Mining Services Inc. pour Corporation Minière Osisko, mis à jour par voie de communiqué de presse,du 19 février 2013.

Énoncés prospectifs

Certains énoncés compris dans le présent communiqué peuvent constituer des « énoncés prospectifs ». Tous les énoncés dans le présent communiqué qui ne sont pas des faits historiques et qui font référence à des évènements ou des développements qu'Osisko prévoit sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont des énoncés qui ne sont pas des faits historiques et qui peuvent généralement, mais pas forcément, être identifiés par l'emploi de mots comme « prévoit », « planifie », « anticipe », « croit », « a l'intention », « estime », « projette », « potentiel », « échéancier » et d'autres expressions semblables, ou se rapportent à des évènements ou des conditions qui « se produiront », « pourraient » ou « devraient » se produire, notamment, à l'égard de la valeur des actifs d'Osisko (incluant la mine Canadian Malartic) et de Goldcorp; le futur rendement financier d'Osisko et de Goldcorp; le fait qu'Osisko gagne ou perde sa poursuite judiciaire au Québec contre Goldcorp, les risques liés aux propriétés, aux projets de mise en valeur et aux mines productrices d'Osisko et de Goldcorp; l'exactitude des estimations des ressources et des réserves, des teneurs, de la durée de vie de la mine et des estimations des charges décaissées; la possibilité que des ressources minérales soient mises en valeur; les taux de change et les taux d'intérêt; le moment et l'obtention des approbations des autorités de réglementation et des gouvernements; le financement disponible pour la mise en valeur des futurs projets d'Osisko; la réalisation avec succès de nouveaux projets de mise en valeur, de projets d'expansion prévus et d'autres projets dans les délais anticipés et aux niveaux de production anticipés; les estimations d'Osisko quant à ses coûts de production, sa production attendue et ses niveaux de productivité; l'exactitude des estimations des ressources d'Osisko (y compris à l'égard de leur taille, de leur teneur et de leur taux de récupératoin); les hypothèses de nature géologique, opérationnelle et tarifaire sur lesquelles se fondent les estimations des ressources d'Osisko; la conjoncture économique générale, les modifications à la législation, aux règles et aux règlements applicables à Osisko; la concurrence dans le secteur minier; le titres des propriétés minières; le prix de l'or et des autres métaux; la robustesse des facteurs économiques fondamentaux de l'or par rapport aux autres métaux de base; et la possibilité qu'une solution de rechange supérieure à l'offre de Goldcorp se présente.

Bien qu'Osisko soit d'avis que les attentes exprimées dans ces énoncés prospectifs se fondent sur des hypothèses raisonnables, incluant sans s'y limiter, que toutes les conditions techniques, économiques et financières seront rencontrées de façon à atteindre les résultats évoqués dans les énoncés prospectifs faisant l'objet de la présente mise en garde, ces énoncés ne garantissent pas les résultats futurs, et les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs. Parmi les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs, citons notamment l'incertitude de l'issue des procédures judiciaires, le prix de l'or, l'accès à des consultants et à des travailleurs d'expérience, à du personnel de développement minier et de construction, les résultats d'activités d'exploration et de développement, l'expérience limitée d'Osisko en matière de production et d'opérations minières, les risques non assurés, l'évolution de la réglementation, les vices de titres, la disponibilité de la main-d'œuvre, du matériel et de l'équipement, les délais d'obtention des approbations gouvernementales, le rendement réel des installations, de l'équipement et des procédés par rapport aux spécifications et aux attentes, les impacts environnementaux imprévus sur les coûts d'exploitation, l'accès soutenu à des capitaux et du financement, la conjoncture économique en général et la disponibilité de solutions de rechange. Plusieurs de ces facteurs sont plus amplement décrits dans la plus récente notice annuelle d'Osisko datée du 28 mars 2013 et dans le rapport de gestion d'Osisko daté du 13 novembre 2013, lesquels peuvent être consultés sur SEDAR, à l'adresse www.sedar.com, sous le profil de la Société. Osisko met en garde le lecteur à l'effet que la liste de facteurs importants ci-dessus n'est pas exhaustive. Les investisseurs et les autres lecteurs qui se fondent sur les énoncés prospectifs devraient porter une attention particulière aux facteurs mentionnés ci-dessus, ainsi qu'aux incertitudes qu'ils sous-tendent et aux risques qu'ils comportent. Osisko est d'avis que les attentes reflétées dans ces énoncés prospectifs sont raisonnables, mais il n'y a aucune garantie que ces attentes s'avéreront exactes et par conséquent, l'on ne devrait pas se fier indûment aux énoncés prospectifs compris dans ce communiqué. Ces énoncés sont établis en date du présent communiqué de presse.

Renseignements

  • John Burzynski
    Vice-président Développement corporatif
    (416) 363-8653

    Sylvie Prud'homme
    Directrice des relations aux investisseurs
    (514) 735-7131
    Sans frais : 1-888-674-7563
    www.osisko.com