Corporation Minière Osisko
TSX : OSK
FRANKFURT : EWX

Corporation Minière Osisko
Clifton Star Resources Inc.
FRANKFURT : C3T
TSX CROISSANCE : CFO

Clifton Star Resources Inc.

30 sept. 2010 08h00 HE

Osisko et Clifton Star recoupent 88 mètres à une teneur moyenne de 1,90 g/t Au à Duparquet

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 30 sept. 2010) - Corporation Minière Osisko (« Osisko »)(TSX:OSK)(FRANCFORT:EWX) et Clifton Star Resources Inc. (« Clifton »)(TSX CROISSANCE:CFO)(FRANCFORT:C3T) ont le plaisir d'annoncer les résultats de vingt-huit nouveaux sondages réalisés dans le cadre du programme de forage 2010 au projet Duparquet, situé dans la région de l'Abitibi au Québec. Les intervalles significatifs recoupés dans les nouveaux sondages sur la propriété Beattie comprennent notamment 40,0 mètres à une teneur moyenne de 2,26 g/t Au (BD10-246), 77,5 mètres à une teneur moyenne de 1,26 g/t Au (BD10-262) et 88,0 mètres à une teneur moyenne de 1,90 g/t Au (BD10-265). Les résultats d'analyse sont résumés dans le tableau ci-dessous :

Propriété Beattie

Sondage Section Az./Pend. De (m) À (m) Longueur (m) Au g/t
             
BD10-210 630100E N/45 57,5 83,0 25,5 3,37
             
BD10-234 631100E N/60 240,0 243,5 3,5 3,74
             
BD10-239 631100E N/60 19,5 24,0 4,5 3,47
             
BD10-243 630500E N/60 325,0 333,8 8,8 1,85
             
BD10-246 630300E S/74 99,5 139,5 40,0 2,26
et     166,5 214,5 48,0 0,60
et     240,0 270,2 30,2 0,90
             
BD10-247 630100E N/60 49,0 63,5 14,5 0,79
et     121,5 147,0 25,5 0,74
et     181,5 198,0 16,5 3,12
             
BD10-248 630100E N/68 212,0 221,0 9,0 3,29
             
BD10-249 630100E N/78 110,0 120,5 10,5 0,93
             
BD10-252 630600E S/56 297,5 314,0 16,5 0,79
et     339,5 360,3 20,8 1,12
             

Propriété Beattie

Sondage Section Az./Pend. De (m) À (m) Longueur (m) Au g/t
             
BD10-255 630400E N/62 35,0 65,4 30,4 0,87
et     296,0 297,7 1,7 5,32
             
BD10-256 630400E N/70 44,0 80,0 36,0 0,85
et     156,0 169,5 13,5 0,94
             
BD10-257 630400E N/80 77,0 92,0 15,0 0,84
et     215,5 217,1 1,6 5,41
             
BD10-259 630700E N/66 74,0 75,0 1,0 5,16
et     138,0 181,5 43,5 1,29
             
BD10-260 630700E N/75 174,0 228,0 54,0 0,92
             
BD10-262 630200E S/60 6,5 84,0 77,5 1,26
et     194,0 224,0 30,0 0,66
             
BD10-263 630200E S/70 9,0 109,0 100,0 1,66
et     199,0 215,5 16,5 0,78
et     232,0 251,0 19,0 0,81
             
BD10-264 630200E S/78 19,5 196,5 177,0 1,46
et     274,0 285,5 11,5 1,31
             
BD10-265 630200E N/60 209,5 297,5 88,0 1,90
             
BD10-268 630100E N/60 122,0 131,0 9,0 1,34
             
BD10-269 630200E N/60 150,0 156,2 6,2 2,64
             
BD10-270 630300E N/60 177,7 185,0 7,3 1,67
             
BD10-272 630600E S/45 146,2 167,0 20,8 0,70
             
BD10-273 630400E S/60 130,0 147,0 17,0 1,34
et     163,5 187,0 23,5 0,89
et     236,5 256,5 20,0 2,48
et     277,2 295,0 17,8 1,87

Les sondages BD10-262 à BD10-264 ont recoupé une large zone minéralisée à la section 630200E, près du flanc sud de l'intrusion syénitique, qui aurait une épaisseur réelle d'environ 50 mètres par au moins 200 mètres de profondeur. Cette zone ne semble pas se prolonger vers l'est jusqu'à la section 630300E, mais pour l'instant demeure ouverte vers l'ouest. Les sondages BD10-250, BD10-253, BD10-254, BD10-258 et BD10-266 n'ont pas recoupé de minéralisation significative. Ces sondages avaient pour but de vérifier le cœur de l'intrusion de syénite porphyrique, les bordures des chantiers souterrains, ou encore les basaltes et les sédiments encaissants, en dehors des zones minéralisées connues. Les résultats des sondages BD10-251, BD10-261, BD10-267 et BD10-271 sont attendus sous peu.

Les travaux de forage sont axés sur trois propriétés : Beattie, Donchester et Duquesne, pour une campagne de forage 2010 totalisant 122 500 mètres, qui a maintenant été complétée. Le programme de forage en phase I comportait 69 800 mètres de forage sur la propriété Beattie pour un total de 219 sondages. Le programme de forage en phase 2 de 20 300 mètres comptait 69 sondages sur la propriété Duquesne, et le programme en phase 3 totalisait 32 700 mètres en 96 sondages sur la propriété Donchester.

Osisko a l'option d'acquérir un intérêt de 50 % dans le projet Duparquet en contrepartie : (1) de dépenses d'exploration totalisant 70 millions $ de 2010 à 2013; et (2) de prêts à Clifton afin de financer les paiements d'option sur les propriétés, de 8,5 millions $ sur 24 mois et 22,5 millions $ sur 36 mois. Ces prêts portent intérêt au taux de 5 % et sont convertibles en actions à la discrétion de Clifton. Osisko avait également mis à la disposition de Clifton une ligne de crédit de 6 millions $, pour retrait avant le 1er janvier 2010, qui n'a cependant pas été utilisée.

Tous les résultats d'analyse de carottes de forage NQ présentés ci-dessus ont été obtenus par pyroanalyse standard avec fini par absorption atomique ou fini gravimétrique sur des fractions de 50 g aux laboratoires de ALS Chemex à Val-d'Or, Québec. Les moyennes pondérées présentées ont été calculées en utilisant une valeur minimale de 0,60 g/t Au sur des intervalles successifs d'au plus 20 mètres, en appliquant au besoin une teneur de coupure supérieure de 30 g/t Au. Dans les intervalles minéralisés, les anciennes galeries recoupées et les carottes non récupérées ont été incorporées comme des intervalles stériles. L'épaisseur réelle des intervalles est estimée à environ 50 à 75 % de la longueur dans l'axe de forage présentée ci-dessus, à l'exception des sondages BD10-263 et BD10-264, qui faisaient partie d'une série en éventail et qui ont été forés en direction subparallèle au pendage de la zone minéralisée.

Osisko applique des mesures de QA-QC strictes conformes aux normes de l'industrie et aux exigences règlementaires en matière de présentation des données. M. Robert Wares, géologue et vice-président directeur d'Osisko, est la personne qualifiée qui a révisé le présent communiqué et qui est responsable des données techniques qui y sont présentées, incluant la vérification des données divulguées, y compris les données d'échantillonnage, d'analyse et de vérification qui sous-tendent les données techniques.

Énoncés prospectifs

Certains énoncés compris dans ce communiqué peuvent être considérés comme des « énoncés prospectifs ». Tous les énoncés dans ce communiqué qui ne sont pas des faits historiques et qui font référence à des évènements ou des développements qu'Osisko et Clifton (collectivement les « parties ») prévoient sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont des énoncés qui ne sont pas des faits historiques et qui peuvent généralement, mais pas forcément, être identifiés par l'emploi de mots comme « prévoit », « planifie », « anticipe », « croit », « a l'intention », « estime », « projette », « potentiel » et d'autres expressions semblables, ou que des évènements ou des conditions « se produiront », « pourraient » ou « devraient » se produire, incluant sans s'y limiter, le début de la production commerciale. Bien que les parties soient d'avis que les attentes exprimées dans ces énoncés prospectifs se fondent sur des hypothèses raisonnables, incluant sans s'y limiter, que toutes les conditions techniques, économiques et financières seront rencontrées de façon à justifier le développement plus avant du projet Duparquet, ces énoncés ne garantissent pas les résultats futurs, et les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs.

Parmi les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs, citons notamment le prix de l'or, l'accès à des consultants et du personnel qualifiés dans les secteurs du développement minier, les résultats découlant des activités d'exploration et de mise en valeur, l'expérience limitée des parties en matière d'exploitation et de mise en valeur de propriétés minières, les risques non assurés, l'évolution de la réglementation, les vices de titres, la disponibilité de la main-d'œuvre, du matériel et de l'équipement, les délais d'obtention des approbations gouvernementales, le rendement réel des installations, de l'équipement et des procédés par rapport aux spécifications et aux attentes, les impacts environnementaux imprévus sur les activités minières, les cours du marché, l'accès soutenu à des capitaux et du financement, et la conjoncture économique en général. Ces facteurs sont plus amplement décrits dans la plus récente Notice annuelle d'Osisko et dans le plus récent rapport de gestion de Clifton déposés sur SEDAR, lesquels fournissent également d'autres hypothèses générales en lien avec ces énoncés. Les parties mettent en garde le lecteur à l'effet que la liste de facteurs importants ci-dessus n'est pas exhaustive. Les investisseurs et les autres lecteurs qui se fondent sur les énoncés prospectifs des parties devraient porter une attention particulière aux facteurs mentionnés ci-dessus, ainsi qu'aux incertitudes qu'ils sous-tendent et aux risques qu'ils comportent. Les parties sont d'avis que les attentes reflétées dans ces énoncés prospectifs sont raisonnables, mais il n'y a aucune garantie que ces attentes s'avéreront exactes et par conséquent, l'on ne devrait pas se fier indûment aux énoncés prospectifs compris dans ce communiqué. Ces énoncés sont établis en date du présent communiqué de presse.

Renseignements