Corporation Minière Osisko
TSX : OSK
FRANKFURT : EWX

Corporation Minière Osisko

13 mai 2011 22h32 HE

Osisko publie ses résultats du premier trismestre de 2011

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 13 mai 2011) - Corporation Minière Osisko (la "Société" ou "Osisko") (TSX:OSK)(FRANCFORT:EWX) a le plaisir de présenter une rétrospective de ses activités et de communiquer ses résultats financiers du premier trimestre terminé le 31 mars 2011.

Faits saillants :

  • Première coulée d'or suivant le lancement de la mise en service de l'usine en mars 2011 ;
  • Accroissement de 19,3% des réserves de minerai à Canadian Malartic ;
  • Réception d'un avis pour une période d'évaluation pré-environnementale de 90 jours pour le projet Hammond Reef ;
  • Achèvement de la construction à Canadian Malartic ;
  • Perte nette de 5,3 millions $.

Au cours du premier trimestre de 2011, la Société a enregistré une perte de 5,3 millions $ (0,01 $ par action) comparativement à une perte de 0,6 millions $ (0,00 $ par action) pour la période correspondante en 2010. La perte plus importante est principalement attribuable à des coûts administratifs plus élevés reflétant la croissance des activités de la Société, à des charges hors caisse plus élevées liées à l'émission d'options d'achat d'actions au troisième trimestre de 2010 et à un gain de change moins élevé.

Les résultats ont été préparés conformément aux Normes internationales d'information financière (" IFRS ").

M. Sean Roosen, président et chef de la direction, commente les activités de ce premier trimestre: " Nous sommes heureux d'annoncer que nous continuons d'atteindre des étapes clés alors que nous faisons la transition d'une société en phase de développement en un producteur d'or intermédiaire. Nous avons complété avec succès la construction à Canadian Malartic et nous progressons dans la mise en service de l'usine. Nous avons réalisé notre première coulée d'or le 13 avril 2011, un accomplissement très important considérant que tout cela a été achevé en seulement 6 ans après le premier forage effectué sur le site de Canadian Malartic en mars 2005."

Le projet Canadian Malartic sera l'une des plus importantes exploitations aurifères au Canada. Mr. Roosen ajoute : " Nos réalisations à ce jour sont le résultat de la contribution et du support remarquable reçus de nos parties prenantes, incluant nos employés, entrepreneurs, fournisseurs, la communauté de Malartic, les autorités gouvernementales, nos prêteurs et les actionnaires. Nous leur en sommes reconnaissants à tous."

Projet Canadian Malartic

Les investissements en construction et en développement s'élèvent à 80,9 millions $ et portent le total investi à ce jour pour le projet à 968,8 millions $.

La mise en service de l'usine est en cours. Au cours du mois d'avril, approximativement 465 000 tonnes ont été traitées (15 500 tonnes par jour), donnant ainsi près de 3 500 onces d'or. La Société prévoit atteindre la production commerciale (60% de la capacité de traitement de l'usine sur une période de 30 jours) au cours du deuxième trimestre.

La Société a également annoncé une hausse de 19,3% des réserves prouvées et probables du gisement Canadian Malartic, qui s'élèvent maintenant à 10,71 millions d'onces. Depuis la publication initiale de l'étude de faisabilité en novembre 2008, les réserves d'or ont augmenté de 70% (13% de l'augmentation provient de la hausse de prix de l'or utilisé et 57% provient de l'augmentation des ressources), tandis que la vie de la mine a été prolongée à 16 ans. Une valeur significative a donc été créée par une campagne de forage intensive à Canadian Malartic.

L'équipe technique de la Société a initié plusieurs études pour améliorer la valeur aux actionnaires par l'expansion et l'optimisation de l'usine.

Osisko a repris ses activités minières de nuit en avril et a implanté plusieurs mesures d'atténuation pour diminuer l'impact du son sur la communauté de Malartic, une d'elles étant l'initiation d'un programme de relocalisation qui augmentera la zone tampon. Par ailleurs, le gouvernement du Québec a modifié le décret pour Canadian Malartic, ce qui augmente les paramètres de bruit sous lesquels la mine peut opérer.

Projet Hammond Reef

Un programme intensif de forage est toujours en cours au Projet Hammond Reef Gold acquis en mai 2010, et quelques 56 417 mètres de forage ont été réalisés au cours du trimestre. Une mise à jour des ressources est prévue ultérieurement en 2011.

La Société continue son programme d'engagement des parties prenantes, en mettant l'emphase sur les communautés entourant le projet.

Le 28 avril 2011, l'Agence Canadienne d'Évaluation Environnementale a informé la Société qu'elle commençait son évaluation pré-environnementale de 90 jours pour déterminer si une étude complète devrait être débutée. Ceci représente une étape clé pour le projet dans sa phase d'obtention de permis.

Les principaux éléments résumant la situation financière de la Société sont présentés ci-dessous (en millions de dollars) :

31 mars 201131 décembre 2010(1)
Liquidités (2)254,4397,9
Fonds de roulement180,7282,9
Actif total1 932,71 958,9
Dette totale288,3287,9
Avoir des actionnaires1 594,01 594,0
(1) Révisé conformément aux IFRS
(2) Comprend la trésorerie et les équivalents de trésorerie, les placements temporaires, la trésorerie affectée et les placements mis en garantie.

Les états financiers consolidés et le rapport de gestion pour la période terminée le 31 mars 2011 seront déposés sur SEDAR le 16 mai 2011.

Corporation Minière Osisko est présentement dans la phase de démarrage de la mine aurifère Canadian Malartic, évalue les secteurs adjacents en vue d'une exploitation minière d'envergure à ciel ouvert et à fort tonnage et poursuit les travaux d'exploration sur le projet Hammond Reef. La Société est bien financée et dispose d'environ 250 millions $ en liquidités.

Mise en garde concernant les estimations de ressources minérales

Dans le présent communiqué, les termes ressources mesurées, indiquées et présumées sont utilisés comme des mesures relatives du niveau de confiance dans l'estimation des ressources. Le lecteur est avisé que les ressources minérales ne sont pas des réserves minérales économiques et que la viabilité économique de ressources qui ne sont pas des réserves minérales n'a pas été démontrée. De plus, les ressources présumées sont considérées trop spéculatives d'un point de vue géologique pour y appliquer des considérations économiques. On ne doit pas supposer que des ressources minérales présumées seront éventuellement converties, en tout ou en partie, à une catégorie supérieure. Selon la réglementation canadienne, les estimations de ressources minérales présumées ne peuvent servir de base pour les études de faisabilité ou de préfaisabilité ou les études économiques, à l'exception des études d'évaluation préliminaire tel que défini par le Règlement 43-101. Le lecteur est avisé qu'on ne doit pas supposer que des travaux ultérieurs sur les ressources citées se solderont par des réserves minérales pouvant être exploitées de façon économique

Énoncés prospectifs

Certains énoncés compris dans ce communiqué peuvent être considérés comme des " énoncés prospectifs ". Tous les énoncés dans ce communiqué qui ne sont pas des faits historiques et qui font référence à des événements ou des développements que la Société prévoit sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont des énoncés qui ne sont pas des faits historiques et qui peuvent généralement mais pas forcément être identifiés par l'emploi de mots comme " prévoit ", " planifie ", " anticipe ", " croit ", " a l'intention ", " estime ", " projette ", " potentiel " et d'autres expressions semblables, ou que des événements ou des conditions " se produiront ", " pourraient " ou " devraient " se produire. Bien que la Société est d'avis que les attentes exprimées dans ces énoncés prospectifs se fondent sur des hypothèses raisonnables, incluant sans s'y limiter, que toutes les conditions techniques, économiques et financières seront rencontrées de façon à ce que le projet Canadian Malartic atteigne le stade de production commerciale, ces énoncés ne garantissent pas les résultats futurs, et les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs. Parmi les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs, citons notamment le prix de l'or, l'accès à des consultants et du personnel qualifiés dans les secteurs du développement minier et du traitement du minerai, les résultats découlant des activités d'exploration et de mise en valeur, l'expérience limitée de la Société en matière d'exploitation et de mise en valeur de propriétés minières, les risques non assurés, l'évolution de la réglementation, les vices de titres, la disponibilité de la main-d'œuvre, du matériel et de l'équipement, les délais d'obtention des approbations gouvernementales, le rendement réel des installations, de l'équipement et des procédés par rapport aux spécifications et aux attentes, les impacts environnementaux imprévus sur les activités minières, les prix des substances, l'accès soutenu à des capitaux et du financement, et la conjoncture économique en général. Ces facteurs sont plus amplement décrits dans la plus récente Notice annuelle de la Société déposée sur SEDAR, laquelle fournit également d'autres hypothèses générales en lien avec ces énoncés. La Société met en garde le lecteur à l'effet que la liste de facteurs importants ci-dessus n'est pas exhaustive. Les investisseurs et les autres lecteurs qui se fondent sur les énoncés prospectifs de la Société devraient porter une attention particulière aux facteurs mentionnés ci-dessus, ainsi qu'aux incertitudes qu'ils sous-tendent et aux risques qu'ils comportent. La Société est d'avis que les attentes reflétées dans ces énoncés prospectifs sont raisonnables, mais il n'y a aucune garantie que ces attentes s'avéreront exactes.

Renseignements

  • Corporation Minière Osisko
    John Burzynski
    Vice-président, Développement corporatif
    (416) 363-8653
    www.osisko.com

    Corporation Minière Osisko
    Sylvie Prud'homme
    Relations avec les investisseurs
    (514) 735-7131
    Sans frais : 1-888-674-7563