Corporation Minière Osisko
TSX : OSK
FRANKFURT : EWX

Corporation Minière Osisko

07 nov. 2011 19h46 HE

Osisko publie une mise à jour des ressources présumées pour le projet Hammond Reef

Les ressources présumées globales augmentent à 10,52 millions d'onces d'or

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 7 nov. 2011) - Corporation Minière Osisko (TSX:OSK)(FRANCFORT:EWX a le plaisir d'émettre une mise à jour de l'estimation de ressources présumées pour son projet aurifère Hammond Reef, situé près d'Atikokan en Ontario et détenu en propriété exclusive. Les nouveaux forages exécutés par Osisko et Brett Resources, entre janvier 2010 et juillet 2011 (approximativement 300 000 mètres), ont permis d'accroître considérablement les dimensions du gîte minéralisé. Cette mise à jour présente les ressources présumées globales et celles exploitables par fosse. Les résultats des travaux de forage réalisés après juillet 2011 devraient permettre de convertir l'ensemble des ressources dans la fosse en ressources de catégorie mesurée et indiquée durant le premier trimestre 2012.

Faits saillants :

  • Les ressources présumées globales sont présentement estimées à 10,52 millions d'onces d'or (basé sur un seuil de coupure de 0,30 g/t Au), soit 65 % de plus ou 4,16 millions onces de plus que l'estimation antérieure de ressources totales publiée par Brett Resources en 2009.

  • Les ressources présumées dans la fosse s'élèvent maintenant à 6,86 millions d'onces à une teneur après dilution de 0,63 gramme par tonne d'or, basé sur un modèle de fosse optimisé à l'aide du logiciel Whittle en fonction d'un prix de l'or à 1 200 $US l'once, un seuil de coupure correspondant de 0,28 gramme par tonne d'or et un ratio stérile / minerai de 1,25. Ceci représente une augmentation de 25 %, ou 1,36 million d'onces d'or, comparativement à l'estimation antérieure de ressources dans la fosse publiée par Brett Resources en 2009.

  • À 1 800 $US par once d'or, les ressources présumées dans la fosse atteignent 10,8 millions d'onces à une teneur moyenne de 0,50 gramme par tonne d'or.

  • À un prix de l'or conservateur de 1 000 $US, les ressources présumées dans la fosse se situent à 5,32 millions d'onces à une teneur après dilution de 0,71 gramme par tonne d'or et un ratio de décapage de 0,96 tonne de stérile par tonne de minerai, un niveau meilleur que la moyenne dans l'industrie.

  • Les zones A (principale) et Mitta forment un gîte contigu, tandis que la zone 41 est séparée des deux autres. Le système a été modélisé en deux fosses avec une étendue latérale totale de 2 500 mètres (sections 870E à 3370E). Les travaux de forage d'exploration autour des zones Mitta et A ont permis de prolonger le gîte dans l'axe de pendage (sud-est), jusqu'à une distance maximale (en aval-pendage) de 850 mètres.

  • Bien que l'ensemble des ressources établies dans cette mise à jour soient présentées dans la catégorie présumée, une analyse variographique indique qu'environ 33 à 48 pour cent des ressources globales (selon le seuil de coupure) pourraient déjà être classées dans la catégorie indiquée. Osisko annoncera la conversion des ressources aux catégories mesurée et indiquée au T1 2012, suivant l'achèvement des derniers 130 000 mètres de forage de définition prévus.

SGS-Geostat Inc. de Montréal, Québec (« SGS »), la firme-conseil indépendante mandatée pour réaliser l'estimation de ressources, a autorisé la divulgation des estimations suivantes. Les ressources présumées globales s'élèvent à 10,52 millions d'onces d'or à une teneur moyenne avant dilution de 0,62 g/t Au, selon un seuil de coupure de 0,30 g/t Au. Le tableau ci-dessous résume les estimations de SGS selon différents seuils de coupure :

Estimations de ressources présumées globales pour le projet Hammond Reef

Teneur (g/t) Tonnes (M) Seuil de coupure (g/t) Oz (M)
0,41 998,6 0,10 13,24
0,53 701,2 0,20 11,88
0,62 530,6 0,30 10,52
0,67 454,8 0,35 9,73
0,72 384,9 0,40 8,88
0,77 323,4 0,45 8,04
0,83 272,5 0,50 7,27
0,94 193,6 0,60 5,88
1,06 139,4 0,70 4,75
1,17 103,2 0,80 3,88
1,28 77,8 0,90 3,19
1,38 59,0 1,00 2,62

G Mining Services Inc. de Montréal, avec la collaboration avec SGS-Geostat, a également calculé les ressources présumées exploitables par fosse en utilisant un modèle de fosse unique optimisé à l'aide du logiciel Whittle et basé sur un prix de l'or à 1 200 $US l'once (scénario de base) et un facteur de dilution de 5 %. Les ressources présumées exploitables par fosse au gîte aurifère Hammond Reef s'élèvent à 6,86 millions d'onces d'or à une teneur moyenne après dilution de 0,63 g/t Au, basé sur un seuil de coupure établi à 0,28 g/t Au. La sensibilité des ressources présumées diluées dans la fosse (basé sur le seuil de coupure minimal) aux variations du prix de l'or est présentée ci-dessous :

Prix de l'or ($US) Teneur (g/t) Tonnes (M) Ratio
(stérile/minerai)
Oz (M)
600 $ 0,96 89,12 1,69 2,76
700 $ 0,87 126,03 1,29 3,54
800 $ 0,81 160,12 1,12 4,16
900 $ 0,75 199,75 1,01 4,81
1 000 $ 0,71 234,4 0,96 5,32
1 100 $ 0,67 263,24 0,91 5,70
1 200 $ 0,63 336,58 1,25 6,86
1 300 $ 0,60 413,13 1,43 7,96
1 400 $ 0,57 469,68 1,47 8,66
1 500 $ 0,55 536,12 1,58 9,51
1 600 $ 0,53 579,81 1,55 9,95
1 700 $ 0,52 630,77 1,63 10,54
1 800 $ 0,51 658,23 1,62 10,79

La tableau ci-dessous résume les estimations de ressources dans la fosse avant dilution, selon différents seuils de coupure :

Estimations de ressources avant dilution pour le gîte Hammond Reef selon un modèle de fosse Whittle à 1 200 $US l'once d'or

Ressources présumées
Teneur (g/t) Tonnes (M) Seuil de coupure (g/t) Oz (M)
0,68 308,3 0,30 6,75
0,77 245,3 0,40 6,05
0,87 187,6 0,50 5,23
0,97 142,1 0,60 4,43
1,09 104,8 0,70 3,66
1,18 82,3 0,80 3,11
1,29 61,4 0,90 2,55
1,38 48,3 1,00 2,15

Sean Roosen, président et chef de la direction d'Osisko, a émis ces commentaires : « Nous sommes très satisfaits de la première estimation de ressources présumées d'Osisko pour le projet Hammond Reef, qui a réussi à augmenter de 65 pour cent et à ajouter 4,16 millions d'onces d'or de plus au total estimé antérieurement par Brett Resources. Il ne fait aucun doute que ces ressources ont une teneur globale plus basse que celle de Canadian Malartic, par contre il est important de noter que cette nouvelle estimation de ressources exploitables par fosse pour Hammond Reef montre un ratio de décapage peu élevé à 1,25, et est fort robuste puisqu'elle est basée sur les coûts réels de traitement du minerai et d'extraction minière à Canadian Malartic, ajustés pour refléter les tarifs d'électricité plus élevés en Ontario. »

« Osisko a complété 300 000 mètres de forage au diamant en un peu plus d'un an pour en arriver à l'estimation de ressources présumées d'aujourd'hui, une réalisation de taille dans un si court laps de temps. D'ici le mois de février, nous aurons terminé 130 000 mètres de forage de plus selon une grille de 50 × 25 mètres, afin de convertir l'ensemble des ressources dans la fosse en ressources de catégorie indiquée. Pour convertir environ un tiers des ressources à la catégorie mesurée, nous complèterons aussi 70 000 mètres de forage selon une grille de 25 × 25 mètres. La prochaine mise à jour des ressources, prévue pour la fin du premier trimestre 2012, sera suivie par une étude de faisabilité pour le projet Hammond Reef. »

Les paramètres utilisés pour l'estimation des ressources sont détaillés ci-dessous :

  • La base de données comportait un total d'environ 365 115 mètres de forage réalisés et analysés par Brett Resources et Osisko jusqu'à la fin du mois de juillet 2011, selon une grille d'au plus 50 mètres × 25 mètres (tous les résultats d'analyse de carottes de forage NQ d'Osisko ont été obtenus par pyroanalyse standard sur des fractions de 50 g avec fini par absorption atomique ou fini gravimétrique aux laboratoires d'ALS Chemex).

  • La base de données comportait également un total de 222 947 résultats d'analyse avec une moyenne de 1,49 mètre par échantillon, pour un total de 332 250 mètres analysés.

  • Les estimations ont été calculées en utilisant le krigeage ordinaire (KO) comme méthode d'interpolation géostatistique, avec des composites analytiques de 5,0 mètres.

  • Toutes les estimations sont basées sur une cellule de base de 10 mètres E par 10 mètres N par 10 mètres de hauteur et les paramètres d'estimation ont été déterminés par analyse variographique.

  • L'interprétation géologique a permis d'identifier un domaine principal et quatre domaines mineurs entourant le domaine principal. Le domaine principal est une zone tabulaire inclinée vers le sud-est; elle comprend les zones A, Mitta et 41 en surface. La zone RAB a été identifiée comme un domaine distinct et n'a pas été prise en considération dans le cadre de cette estimation de ressources.

  • Les calculs sont basés sur les échantillons d'origine et une teneur de coupure supérieure de 15 g/t Au a été appliquée dans le domaine principal. Aucune teneur de coupure supérieure n'a été requise dans les autres domaines mineurs. L'application d'une teneur de coupure supérieure a entraîné une réduction d'environ 1,5 pour cent de la quantité globale d'or contenu. Tous les composites de 5 mètres ont été calculés à partir des données d'origine coupées à 15 g/t (au besoin).

  • Les estimations de tonnage sont basées sur une densité rocheuse de 2,75 tonnes/mètre cube pour les roches encaissantes composées de tonalite altérée.

  • L'estimation de ressources globales selon un seuil de coupure de 0,30 g/t Au est privilégiée aux fins de divulgation puisque ce seuil de coupure est très près du seuil de coupure de 0,28 g/t Au établi pour le modèle de fosse Whittle à 1 200 $US.

  • Le modèle de fosse Whittle à 1 200 $US présente des dimensions maximales d'environ 2 500 mètres de longueur par 1 050 mètres de largeur et une profondeur verticale de 380 mètres.

  • Le taux de récupération moyen employé pour le modèle de fosse est de 91,0 %. De façon générale, les angles de pente basés sur des études géotechniques d'un niveau adéquat pour une étude de faisabilité (incluant des provisions pour les rampes) se situent entre 41,3 et 50,3 degrés. Le coût d'exploitation total est estimé à 9,13 $US par tonne de minerai, avec un coût de référence pour l'extraction minière de 1,61 $US par tonne minée plus des coûts de profondeur incrémentale de 0,0338 $US par banc de 10 m. Le ratio stérile/minerai est de 1,25 pour les ressources dans la fosse, correspondant à un seuil de coupure de 0,28 g/t Au.

Corporation Minière Osisko exploite présentement la mine d'or Canadian Malartic au Québec, une exploitation minière d'envergure à ciel ouvert et à fort tonnage. La mine Canadian Malartic devrait figurer parmi les plus grands producteurs d'or uniques au Canada lorsqu'elle fonctionnera à pleine capacité en 2012. La Société est bien financée et demeure activement impliquée en exploration et en développement de projets ailleurs au Canada et en Amérique latine.

M. Michel Dagbert, ing., de SGS Canada Inc. (estimation de ressources globales), et M. Louis-Pierre Gignac, ing., de G Mining Services Inc. (estimation de ressources selon un modèle de fosse Whittle) sont les personnes qualifiées responsables du contenu technique de ce communiqué, incluant la vérification des données divulguées. M. Robert Wares, géo., vice-président directeur d'Osisko, a également révisé et approuvé le contenu technique de ce communiqué.

Mise en garde concernant les estimations de ressources minérales

Dans le présent communiqué, les termes ressources mesurées, indiquées et présumées sont utilisés comme des mesures relatives du niveau de confiance dans l'estimation des ressources. Le lecteur est avisé que les ressources minérales ne sont pas des réserves minérales économiques et que la viabilité économique de ressources qui ne sont pas des réserves minérales n'a pas été démontrée. De plus, les ressources présumées sont considérées trop spéculatives d'un point de vue géologique pour y appliquer des considérations économiques. On ne doit pas supposer que des ressources minérales présumées seront éventuellement converties, en tout ou en partie, à une catégorie supérieure. Selon la règlementation canadienne, les estimations de ressources minérales présumées ne peuvent servir de base pour les études de faisabilité ou de préfaisabilité ou les études économiques, à l'exception des études d'évaluation préliminaire tel que défini par le Règlement 43-101. Le lecteur est avisé qu'on ne doit pas supposer que des travaux ultérieurs sur les ressources citées se solderont par des réserves minérales pouvant être exploitées de façon économique.

Énoncés prospectifs

Certains énoncés compris dans ce communiqué peuvent être considérés comme des « énoncés prospectifs ». Tous les énoncés dans ce communiqué qui ne sont pas des faits historiques et qui font référence à des évènements ou des développements qu'Osisko prévoit sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont des énoncés qui ne sont pas des faits historiques et qui peuvent généralement, mais pas forcément, être identifiés par l'emploi de mots comme « prévoit », « planifie », « anticipe », « croit », « a l'intention », « estime », « projette », « potentiel », « échéancier » et d'autres expressions semblables, ou que des évènements ou des conditions « se produiront », « pourraient » ou « devraient » se produire, incluant sans s'y limiter, le développement plus avant du projet Hammond Reef et l'accroissement du débit de l'usine afin d'atteindre la capacité nominale à la mine de Canadian Malartic. Bien qu'Osisko soit d'avis que les attentes exprimées dans ces énoncés prospectifs se fondent sur des hypothèses raisonnables, incluant sans s'y limiter, que toutes les conditions techniques, économiques et financières seront rencontrées de façon à justifier le développement plus avant du projet Hammond Reef et que l'optimisation diligente de ses opérations présentement en cours à Canadian Malartic sera atteinte et permettra, par conséquent, l'amélioration de la performance de ses opérations, ces énoncés ne garantissent pas les résultats futurs, et les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs.

Parmi les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs, citons notamment le prix de l'or, l'accès à des consultants et du personnel qualifiés en développement minier, les résultats découlant des activités d'exploration et de mise en valeur, l'expérience limitée d'Osisko en matière d'exploitation et de mise en valeur de propriétés minières, les risques non assurés, l'évolution de la règlementation, les vices de titres, la disponibilité de la main-d'œuvre, du matériel et de l'équipement, les délais d'obtention des approbations gouvernementales, le rendement réel des installations, de l'équipement et des procédés par rapport aux spécifications et aux attentes, les impacts environnementaux imprévus sur les activités minières, les cours du marché, l'accès soutenu à des capitaux et du financement, et la conjoncture économique en général. Ces facteurs sont plus amplement décrits dans la plus récente notice annuelle et dans le dernier rapport de gestion d'Osisko déposés sur SEDAR, lesquels fournissent également d'autres hypothèses générales en lien avec ces énoncés. Osisko met en garde le lecteur à l'effet que la liste de facteurs importants ci-dessus n'est pas exhaustive. Les investisseurs et les autres lecteurs qui se fondent sur les énoncés prospectifs devraient porter une attention particulière aux facteurs mentionnés ci-dessus, ainsi qu'aux incertitudes qu'ils sous-tendent et aux risques qu'ils comportent. Osisko est d'avis que les attentes reflétées dans ces énoncés prospectifs sont raisonnables, mais il n'y a aucune garantie que ces attentes s'avéreront exactes et par conséquent, l'on ne devrait pas se fier indûment aux énoncés prospectifs compris dans ce communiqué. Ces énoncés sont établis en date du présent communiqué de presse.

Renseignements

  • John Burzynski
    Vice-président Développement corporatif
    (416) 363-8653
    www.osisko.com

    Sylvie Prud'homme
    Directrice des relations aux investisseurs
    (514) 735-7131
    Sans frais : 1-888-674-7563