Minière Osisko Inc.
TSX : OSK

Minière Osisko Inc.

26 oct. 2016 08h00 HE

Osisko rapporte une augmentation de la récupération d'or à Marban

Récupération Moyenne Au-Dessus de 90% à Marban et Norlartic

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 26 oct. 2016) - Minière Osisko Inc. (TSX:OSK « Osisko ») est heureuse d'annoncer les résultats de 135 tests de lixiviation en bouteille préalablement oxygénés et de 16 tests de concassage/broyage sur des échantillons de carottes de zones minéralisées représentatives des gîtes Marban et Norlartic, situés sur la propriété Marban détenue à 100% par Osisko, près de la ville de Malartic, Québec.

Les gîtes Marban et Norlartic comprennent des ressources estimées de 37.0 Mt à 1,24 g/t Au pour 1,48 Moz dans les catégories mesurées et indiquées, ainsi que 3,6 Mt à 1,15 g/t Au pour 134 000 oz dans la catégorie présumée. Ces ressources sont réparties entre deux coquilles de fosses à ciel ouvert ayant une teneur de coupure de 0,40 g/t Au et calculée à un prix de l'or de 1 250 $US l'once (voir communiqué de presse d'Osisko daté du 13 juin 2016).

FAITS SAILLANTS :

  • Récupération moyenne de 91,1% pour le dépôt Marban (augmentation de 2.8% par rapport aux résultats précédents - voir communiqué de presse de NioGold daté du 6 juillet 2015).
  • Récupération moyenne de 93,2% pour le dépôt Norlartic.
  • Les tests de Bond en broyeur à boulets (« work index ») donnent une moyenne de 11,6 kWh/t pour le dépôt Marban et de 12,6 kWh/t pour le dépôt Norlartic.

Tests de lixiviation en bouteille

Les 135 échantillons (100 provenant du dépôt Marban et 35 du dépôt Norlartic) ont été broyés à une granulométrie moyenne de 65 microns, oxygénés (pré aérés) pendant une heure et lixiviés pendant 36 heures.

Pour le dépôt Marban, les résultats indiquent une récupération moyenne de 91,1% sur un intervalle de teneur allant de 0,24 à 4,37 g/t Au (teneur moyenne de 1,42 g/t Au) avec une consommation moyenne en cyanure (NaCN) de 0,07 kg/t. Les échantillons ont été séparés en cinq populations et les résultats sont résumés dans le tableau 1. Les récupérations ont été améliorées grâce à l'ajout d'une pré aération comparativement aux tests de 2015. Pour le dépôt Norlartic, les échantillons ont été séparés en 4 populations et ont donné une récupération moyenne de 93,2% sur un intervalle de teneur variant entre 0,39 et 3,11 g/t Au ayant une teneur moyenne de 1,49 g/t Au. La consommation moyenne en cyanure (NaCN) est de 0.05 kg/t. Les résultats sont résumés dans le tableau 2.

Tableau 1 : Résultats des 100 tests de lixiviation en bouteille sur le dépôt Marban.

Nombre
échantillon
Intervalle
de Teneur
(calc. g/t Au)
Teneur
moyenne
(calc. g/t Au)
Moy. P
80 (um)
Consom-
mation
NaCN
(kg/t)
Écart de
récupé-
ration
(Au%)
Récupé-
ration
(Au%)
12 0,24 - 0,50 0,37 61 0,07 79,1 - 95,8 89,6
32 0,51 - 1,00 0,74 65 0,06 72,9 - 97,7 93,1
19 1,01 - 1,50 1,26 64 0,07 83,6 - 97,1 92,7
25 1,51 - 2,50 2,04 64 0,08 68,0 - 97,8 88,1
12 2,51 - 4,37 3,24 65 0,07 67,6 - 97,9 91,0
Moyenne 0,24 - 4,37 1,42 64 0,07 - 91,1
Médiane - 1,17 64 0,06 - 93,4

Tableau 2 : Résultats des 35 tests de lixiviation en bouteille sur le dépôt Norlartic.

Nombre
échantillon
Intervalle
de Teneur
(calc. g/t Au)
Teneur
moyenne
(calc. g/t Au)
Moy. P
80 (um)
Consom-
mation
NaCN
(kg/t)
Écart de
récupé-
ration
(Au%)
Récupé-
ration
(Au%)
9 0,39 - 1,00 0,63 66 0,04 89,6 - 96,8 93,5
9 1,01 - 1,50 1,25 65 0,04 92,3 - 95,1 93,2
8 1,51 - 2,00 1,71 65 0,05 90,2 - 94,1 92,6
9 2,01 - 3,11 2,39 63 0,05 91,9 - 95,6 93,4
Moyenne 0,39 - 3,11 1,49 65 0,05 - 93,2
Médiane - 1,45 64 0,04 - 93,1

Six échantillons du dépôt Marban ont donné des résultats inférieurs à 80% de récupération qui sont probablement dus à la présence de grains d'or plus grossiers. Ces échantillons sont présents dans quatre des cinq populations. Néanmoins, comme établi précédemment (voir communiqué de presse de NioGold daté du 6 juillet 2015) la courbe de teneur/récupération est presque horizontale, ce qui signifie qu'il n'y a pas de diminution significative de récupération avec le matériel de basse teneur. Les échantillons du dépôt Norlartic montrent des récupérations beaucoup plus homogènes et à l'instar du ceux de Marban, montrent une courbe de teneur/récupération horizontale. Ces résultats de tests de cyanuration sont comparables à ceux de la mine Canadian Malartic, située à une quinzaine de kilomètre du projet, pour des conditions d'opération qui était semblable jusqu'en 2015.

Tests de comminution

Un total de 16 échantillons (10 pour le dépôt Marban et 6 pour le dépôt Norlartic) provenant de carottes complètes de forage de calibre PQ (85 mm de diamètre) ont été soumis à différents tests tels que des chutes de poids JK, d'impact à basse énergie de Bond, de broyeur à tige de Bond et de broyeur à boulets de Bond.

  • Les résultats à différentes granulométrie de broyage indiquent que la fraction grossière a une dureté moyenne à très dure (CWI), la fraction moyenne a une dureté modérément faible à modérément dure (RWI) et la fraction fine a une dureté faible à moyenne (BWI). Les tests de Bond en broyeur à boulets (« work index ») ont donné une moyenne de 11.6 kWh/t pour le dépôt Marban et de 12.6 kWh/t pour le dépôt Norlartic.

Les résultats des essais de broyabilité ont montrés que la compétence de la roche ne serait pas problématique pour un circuit de type SABC communément utilisé dans des opérations à ciel ouvert telle que la mine Canadian Malartic.
Tableau 3 : Résultats des 10 tests de comminution sur le dépôt Marban.

Paramètres JK Work Indices (kWh/t)
Statistiques Densité Relative A x b ta1 SCSE (kWh/t) CWI RWI BWI
Moyenne 2.80 40.8 0.63 10.39 14.8 14.3 11.6
Dev. Std. 0.03 17.6 0.20 1.28 3.75 2.00 1.38
Dev. Std. Rel. 1 43 31 12 25 14 12
Minimum1 2.75 89.5 1.13 7.23 11.3 10.3 9.4
10e Percentile 2.77 46.5 0.73 9.53 11.5 12.4 10.2
25e Percentile 2.78 39.4 0.67 10.11 11.8 12.7 10.5
Médiane 2.80 35.7 0.61 10.66 14.4 15.4 11.6
75e Percentile 2.81 33.8 0.54 10.91 16.1 15.6 12.9
80e Percentile 2.81 32.8 0.51 11.07 16.7 15.6 13.1
90e Percentile 2.81 30.3 0.45 11.57 18.4 15.9 13.1
Maximum1 2.85 28.6 0.44 11.94 23.3 16.5 13.5
1 : Les minimum et maximum font référence aux résultats les plus mous et plus dures, respectivement.

Tableau 4 : Résultats des 6 tests de comminution sur le dépôt Norlartic.

Statistiques Densité Relative Paramètres JK Work Indices (kWh/t)
A x b ta1 SCSE (kWh/t) CWI RWI BWI
Moyenne 2.75 34.7 0.36 10.93 15.5 13.9 12.6
Dev. Std. 0.03 8.8 0.12 1.33 1.99 1.73 1.75
Dev. Std. Rel. 1 25 32 12 13 12 14
Minimum1 2.72 48.3 0.55 9.21 13.7 12.0 10.4
10e Percentile 2.73 44.3 0.50 9.60 13.8 12.3 10.9
25e Percentile 2.74 39.1 0.42 10.12 14.1 12.5 11.4
Médiane 2.76 33.9 0.32 10.80 14.8 13.6 12.6
75e Percentile 2.78 28.9 0.27 11.65 16.4 15.1 13.9
80e Percentile 2.78 27.8 0.26 11.84 16.9 15.3 14.0
90e Percentile 2.78 25.8 0.26 12.38 17.9 15.8 14.4
Maximum1 2.78 23.8 0.26 12.92 18.8 16.2 14.7
1 : Les minimum et maximum font référence aux résultats les plus mous et plus dures, respectivement.

Renseignements techniques, AQ/CQ et personnes qualifiées

Le programme d'essais métallurgiques est conçu et supervisé par M. Christian Laroche, Ing. et M. Yan Ducharme, M.Sc., géo. (OGQ), personnes qualifiées tel que défini par le Règlement 43-101. Les tests métallurgiques et les analyses ont été effectués par SGS Mineral Services à Lakefield, Ontario. Le présent communiqué a été écrit, révisé et approuvé par M. Laroche et M. Ducharme.

À propos du projet Bloc Marban

Le projet Bloc Marban est situé dans le camp minier de Malartic du district aurifère de l'Abitibi, dans la province de Québec, Canada. Les ressources minérales portant sur les gîtes Marban, Norlartic et Kierens sont présentement estimées à 38,2 Mt à une teneur de 1,29 g/t Au pour 1,59 Moz dans les catégories mesurées et indiquées, ainsi que de 4,1 Mt à une teneur de 1,47 g/t Au pour 195 000 oz dans la catégorie présumées (provenant de « Updated Mineral Resource Technical Report Marban Block property, Québec, Canada », daté du 28 juillet, 2016). Le projet Bloc Marban comprend trois anciennes mines (Marban, Norlartic et Kierens) ayant produit environ 585 000 onces d'or entre 1959 et 1992. Les terrains détenus par Osisko au cœur des camps aurifères de Cadillac, Malartic et Val d'Or ont une superficie de 125 km² et sont entourés actuellement de six mines d'or en opération, y compris la mine Canadian Malartic située tout près du projet Bloc Marban.

À propos de Minière Osisko Inc.

Osisko est une société d'exploration minière axée sur l'acquisition, l'exploration et la mise en valeur de propriétés de ressources de métaux précieux au Canada. Osisko détient 100 % du gîte aurifère à haute teneur du Lac Windfall, situé entre les villes de Val-d'Or et Chibougamau au Québec, ainsi qu'une participation indivise de 100 % dans un important groupe de claims dans le secteur avoisinant d'Urban-Barry (82 400 hectares), en plus d'une participation de 100 % dans le projet Marban, situé au coeur du prolifique district minier aurifère de l'Abitibi au Québec. Osisko détient aussi des propriétés dans le district minier de Larder Lake, dans le nord-est de l'Ontario, qui couvrent notamment les gîtes Jonpol et Garrcon sur la propriété Garrison, l'ancienne mine Buffonta et la propriété minière Gold Pike. La Société détient aussi des participations et des options visant plusieurs autres propriétés dans le nord de l'Ontario. Osisko est bien financée puisqu'elle dispose d'environ 50 millions de dollars en trésorerie, en équivalents de trésorerie et environ 60 millions de dollars en titres négociables

Mise en garde à l'égard des renseignements prospectifs

Le présent communiqué contient des « renseignements prospectifs » au sens attribué à ce terme par les lois canadiennes applicables sur les valeurs mobilières, qui sont basés sur les attentes, les estimations et les projections en date du présent communiqué. Les renseignements dans le présent communiqué portant sur les résultats de forage à venir, le programme de forage en cours, la minéralisation potentielle, la capacité de mettre en valeur toute minéralisation d'une façon économique, la capacité de réaliser toute activité d'exploration proposée et les résultats de ces activités, la continuité ou l'extension de toute minéralisation, ainsi que tout autre renseignement dans les présentes qui n'est pas un fait historique, pourraient constituer des « renseignements prospectifs ». Tout énoncé qui implique des discussions à l'égard de prévisions, d'attentes, d'opinions, de plans, de projections, d'objectifs, d'hypothèses, d'événements ou de rendements futurs (utilisant souvent, mais pas forcément, des expressions comme «s'attend » ou « ne s'attend pas », « est prévu », « anticipe » ou « n'anticipe pas », « planifie », « budget », « échéancier », « prévisions », « estime », « est d'avis », « a l'intention », ou des variations de ces expressions ou des énoncés indiquant que certaines actions, certains événements ou certains résultats « pourraient » ou « devraient » se produire, « se produiront » ou «seront atteints ») n'est pas un énoncé de faits historiques et pourrait constituer des renseignements prospectifs et a pour but d'identifier des renseignements prospectifs.
Ces renseignements prospectifs reposent sur des hypothèses raisonnables et des estimations faites par la direction d'Osisko au moment où elles ont été formulées, impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels, le rendement ou les réalisations d'Osisko soient sensiblement différents des résultats, du rendement ou des réalisations futurs explicitement ou implicitement indiqués par de tels renseignements prospectifs. Ces facteurs comprennent notamment les risques se rapportant à la participation de la Société dans des propriétés ; la capacité d'Osisko de réaliser d'autres activités d'exploration incluant du forage ; les résultats des activités d'exploration ; les risques liés aux activités minières ; la conjoncture économique mondiale ; les prix des métaux ; la dilution ; les risques environnementaux ; et les actions communautaires et non gouvernementales. Bien que les renseignements prospectifs contenus dans le présent communiqué soient basés sur des hypothèses considérées raisonnables de l'avis de la direction au moment de leur publication, Osisko ne peut garantir aux actionnaires et aux acheteurs éventuels que les résultats réels seront conformes aux renseignements prospectifs, puisqu'il pourrait y avoir d'autres facteurs qui auraient pour effet que les résultats ne soient pas tels qu'anticipés, estimés ou prévus, et ni Osisko ni aucune autre personne n'assume la responsabilité pour la précision ou le caractère exhaustif des renseignements prospectifs. Osisko n'entreprend et n'assume aucune obligation d'actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif ou tout renseignement prospectif contenu dans les présentes en vue de refléter de nouveaux événements ou de nouvelles circonstances, sauf si requis par la loi.

Renseignements

  • John Burzynski
    Président et chef de la direction
    (416) 363-8653