OSSTF/FEESO - Fédération des enseignantes-enseignants des écoles secondaires de l'Ontario

OSSTF/FEESO - Fédération des enseignantes-enseignants des écoles secondaires de l'Ontario

26 nov. 2014 08h30 HE

OSSTF/FEESO commémore les événements du 6 décembre 1989

TORONTO, ONTARIO--(Marketwired - 26 nov. 2014) - La Fédération des enseignantes-enseignants des écoles secondaires de l'Ontario (OSSTF/ FEESO) œuvre pour mettre fin à la violence faite aux femmes. Durant la semaine du 1er au 5 décembre, les membres d'OSSTF/FEESO auront des expositions à leurs lieux de travail qui soulignent le 25e anniversaire du Massacre de Montréal, survenu le 6 décembre 1989. Quatorze femmes ont été tuées PARCE QU'ELLES étaient des femmes. Ce qui est encore plus tragique, c'est que les femmes, les hommes, les parents et les enfants qui vivent avec le traumatisme de cette journée de 1989, représentent une infime partie de la souffrance qui est vécue chaque jour en raison de la violence faite aux femmes.

« Vingt-cinq ans se sont écoulés depuis ce jour-là et la violence faite aux femmes continue d'empoisonner notre société, » a déclaré Paul Elliott, président d'OSSTF/FEESO. « Nous sommes toujours témoins des compressions budgétaires fédérales dans les programmes et les refuges destinés aux femmes de même que de l'inaction du gouvernement fédéral dans l'élaboration d'un programme national de sensibilisation à ce problème ou de lutte constructive contre ce qui est devenu un fléau systémique qui nous menace tous. »

OSSTF/FEESO était fier commanditaire et participant au débat « Violence faite aux femmes et aux filles au Canada : 25 ans après le 6 décembre » de la Campagne du ruban blanc, dans le cadre de la conférence « What Makes a Man », tenue la semaine dernière. OSSTF/FEESO s'est aussi associé à la Campagne du ruban blanc pour offrir des affiches du ruban blanc à signer aux écoles secondaires et à tous les lieux de travail d'OSSTF/FEESO à travers la province.

« Notre Comité du statut de la femme a créé des affiches, des macarons et des épinglettes pour souligner le 25e anniversaire qui accompagneront le matériel de la Campagne du ruban blanc dans les expositions à nos lieux de travail, » a précisé Paul Elliott. La rose, qui est devenue le symbole du 6 décembre, est différente cette année sur le matériel d'OSSTF/FEESO. Elle est inachevée, comme l'ont été les vies des 14 femmes assassinées, comme l'est notre travail pour mettre fin à la violence faite aux femmes.

Paul Elliott a indiqué que les membres d'OSSTF/FEESO sont fermement convaincus du pouvoir transformateur de l'éducation et sont impatients de découvrir et de participer aux discussions qui se dérouleront avec les élèves au fur et à mesure que les expositions seront rendues publiques la semaine prochaine.

OSSTF/FEESO, créé en 1919, représente 60 000 membres à travers l'Ontario. Ils comprennent le personnel enseignant des écoles secondaires de l'Ontario, le personnel enseignant suppléant, les aides à l'enseignement, les éducateurs et éducatrices, le personnel enseignant à l'éducation permanente et les instructeurs, les éducateurs et éducatrices de la petite enfance, les psychologues, les secrétaires, les orthophonistes, les travailleurs et travailleuses sociaux, le personnel de conciergerie, le personnel de soutien des universités ainsi que plusieurs autres membres du personnel du domaine de l'éducation.

Renseignements

  • Paul Elliott, président
    Fédération des enseignantes-enseignants
    des écoles secondaires de l'Ontario
    416-751-8300 ou 1-800-267-7867