Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

06 juil. 2012 11h58 HE

Ottawa doit en faire plus pour les jeunes travailleurs et travailleuses

Le président du CTC réagit aux données sur l'emploi de juin 2012

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 6 juillet 2012) - Le Congrès du travail du Canada dit qu'un trop grand nombre de jeunes travailleurs et travailleuses sont emprisonnés dans des emplois sans issue et veut que le gouvernement fédéral établisse des stratégies qui aideraient à leur assurer des emplois stables à plein temps.

C'est ce qu'a indiqué Ken Georgetti, président du CTC, à la publication de l'Enquête sur la population active de juin 2012. « Le taux de chômage officiel des jeunes travailleurs et travailleuses demeure à deux chiffres », dit M. Georgetti, « et le taux réel est d'environ 20 %. C'est inacceptable ».

Selon Statistique Canada, il y avait 1 354 500 personnes en chômage au Canada en juin et le taux de chômage était de 7,2 %. Le taux de chômage des personnes de 15 à 24 ans était beaucoup plus élevé, soit de 15,3 %. « Les jeunes personnes ne peuvent pas se bâtir un avenir si elles sont en chômage ou emprisonnées dans des emplois sans issue ou précaires », déclare M. Georgetti. « Nous voulons qu'Ottawa établisse une stratégie qui aiderait à leur assurer des emplois stables et à plein temps en mettant l'accent sur la formation et les possibilités de perfectionnement. »

M. Georgetti affirme que « ces jeunes personnes sont une ressource précieuse et elles méritent un coup de pouce. Or, elles ne le reçoivent pas. »

M. Georgetti ajoute que le Régime d'assurance-chômage laisse en plan une forte proportion de sans-emploi de tous les groupes d'âge. « Nous savons que plus de six sans-emploi canadiens sur dix ne reçoivent pas de prestations d'assurance-emploi parce que les règles ne leur y donnent pas droit. Ces personnes ont payé des cotisations d'AE et croyaient que le régime pourrait les aider quand elles en auraient besoin, mais elles se voient fermer la porte au nez. »

Analyse rapide d'Angela MacEwen, économiste principale du CTC

Il y avait 1 354 500 personnes en chômage au Canada en juin 2012, et le taux de chômage était de 7,2 %. Le taux de chômage des personnes de 15 à 24 ans était beaucoup plus élevé, soit de 15,3 %.

Pendant les mois d'été, Statistique Canada recueille des données sur l'emploi des personnes qui fréquentaient l'école à plein temps en mars et qui avaient l'intention d'y retourner à plein temps à l'automne. Le taux de chômage de ces personnes de 17 à 24 ans a augmenté de juin l'année dernière à juin 2012. Il est de 17,3 % (alors qu'il était de 13,8 % en juin 2011) dans le cas de celles de 17 à 19 ans et de 13 % (alors qu'il était de 11 % en juin 2011) dans celui des personnes de 20 à 24 ans.

Le taux d'emploi des étudiantes et des étudiants à plein temps de 20 à 24 ans a diminué de 4,2 % depuis juin 2011 et se situe actuellement à 63,2 %. Cela correspond au taux d'emploi de juin 2009, au milieu de la récession. Statistique Canada signale que c'est le taux d'emploi le plus bas qu'il ait enregistré au mois de juin depuis qu'il a commencé à tenir des données de ce genre en 1977.

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3,3 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 130 conseils du travail régionaux. Site Web: congresdutravail.ca. Suivez-nous sur Twitter : @CanadianLabour.

Renseignements

  • Angella MacEwen
    Economiste principale, CTC
    613-526-7412

    Dennis Gruending
    Communications, CTC
    613-526-7431
    Mobile : 613-878-6040
    dgruending@clc-ctc.ca