UNITE HERE



UNITE HERE
Fédération du travail de l'Ontario



Fédération du travail de l

15 nov. 2012 15h11 HE

Ottawa : Les travailleuses et travailleurs de l'hôtellerie demandent l'aide de l'ambassade de France alors que le boycottage de Novotel se prépare en Ontario

Les travailleuses et travailleurs de l'hôtellerie à Toronto et à Ottawa se tournent vers l'ambassade de France pour une intervention, ralliement à l'hôtel Novotel North York inquiet

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 15 nov. 2012) - Les membres d'UNITE HERE, le syndicat des travailleuses et travailleurs de l'accueil en Amérique du Nord, ont fait des visites simultanées à l'ambassade de France à Ottawa et au consulat de France en Ontario, jeudi après-midi. Ils ont livré une lettre de Sid Ryan, président de la Fédération du travail de l'Ontario (FTO), qui s'inquiète d'un conflit continuel à plusieurs hôtels Novotel en Ontario, où les travailleuses et travailleurs se sont mobilisés pour adhérer au syndicat il y a quatre ans. Novotel est une marque d'Accor, une entreprise hôtelière de France qui se targue d'être le premier exploitant hôtelier mondial.

Les travailleuses et travailleurs de trois hôtels Novotel en Ontario (le Novotel Ottawa, le Novotel Mississauga et le Novotel North York) sont engagés dans une campagne de mobilisation syndicale depuis 2008. Bon nombre d'entre eux ont fait l'objet de mesures disciplinaires et de congédiement après avoir appuyé publiquement la décision d'adhérer au syndicat, ce qui a entraîné des accusations de la Commission des relations de travail de l'Ontario (CRTO) pour ces trois propriétés. Le 27 septembre 2012, la CRTO a décidé qu'Accor avait enfreint les lois du travail de l'Ontario à l'hôtel Novotel Mississauga. Citant la gravité de la campagne antisyndicale de l'entreprise devant la campagne de mobilisation, la CRTO a pris la mesure inhabituelle d'accorder une « homologation automatique » à l'entreprise, décernant le statut syndical immédiat aux 100 travailleuses et travailleurs de l'hôtel. Des cas distincts, associés au Novotel North York et au Novotel Ottawa, où des comportements semblables de la part de l'administration ont été signalés, se poursuivent.

Ryan a écrit dans sa lettre à l'ambassadeur de France au Canada, Philippe Zeller, que la Fédération du travail de l'Ontario avait ciblé le comportement antisyndical d'Accor à ces hôtels en tant qu'exemple parfait du besoin de raffermir la protection des travailleuses et travailleurs de notre province. Il a poursuivi en écrivant qu'il s'attendait à mieux d'une société multinationale française. Les sociétés françaises devraient être des chefs de file et donner un exemple positif pour les relations de travail en Ontario; et non servir de modèle de comportement d'employeur antisyndical et anti-ouvrier.

Plusieurs centaines de travailleuses et travailleurs de l'hôtellerie et de l'accueil et leurs sympathisantes et sympathisants se rassembleront au Novotel North York jeudi soir pour manifester contre le comportement antisyndical de l'entreprise.

Daniel Bastien, un ancien employé de Novotel North York qui travaille maintenant comme organisateur auprès d'UNITE HERE, a déclaré que le but était de faire savoir à l'administration locale et aux cadres d'Accor à Paris que la lutte pour les droits des travailleuses et travailleurs n'est pas terminée. Il a conclu en disant que l'objectif est de faire en sorte qu'Accor remplisse ses engagements à respecter les droits des travailleuses et travailleurs ici en Ontario.

Renseignements