Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

23 mars 2009 16h13 HE

Ouverture aujourd'hui au Canada de la chasse au phoque du Groenland

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 23 mars 2009) - L'honorable Gail Shea, ministre des Pêches et des Océans du Canada (MPO), a salué l'ouverture de la principale chasse au phoque commerciale pour les chasseurs des îles de la Madeleine. Cette annonce fait suite à une rencontre entre les représentants du MPO et de l'industrie le 21 mars.

"La chasse au phoque offre une importante source de revenus à de nombreuses collectivités côtières et isolées du Canada atlantique, du Québec et du Nord, et elle crée des perspectives d'emploi essentielles pour les usines de transformation, ainsi que pour les fournisseurs de carburant, de nourriture et d'équipement vivant dans les collectivités côtières, a déclaré la ministre Shea. Cette chasse peut représenter jusqu'à 35 p. 100 du revenu annuel d'un chasseur de phoques et des milliers de familles ne sauraient s'en passer à un moment de l'année où les autres possibilités de pêche sont limitées, au mieux."

Le total autorisé des captures pour la chasse au phoque du Groenland en 2009, annoncé le vendredi 20 mars, a été fixé à 280 000 têtes, sur un troupeau de près de 5,6 millions d'animaux. Les captures seront réparties en vertu d'ententes prédéterminées entre le Front (les eaux situées à l'est de Terre-Neuve-et-Labrador) et le golfe du Saint-Laurent, et leur nombre est fondé sur des considérations de conservation à long terme ainsi que sur les rapports des scientifiques.

La ministre Shea a également réitéré l'engagement du gouvernement du Canada à se faire le défenseur, sur la scène internationale, de la chasse au phoque et des emplois qui en dépendent.

"Notre gouvernement continuera de défendre le droit des chasseurs de phoques canadiens de faire vivre leurs familles en pratiquant une chasse légale, viable et sans cruauté. Nous sommes extrêmement déçus que le Parlement européen ait lancé un appel à l'interdiction du commerce des produits du phoque et notre position demeure que toute interdiction d'une chasse pratiquée sans cruauté, comme cela se fait au Canada, n'est pas fondée. Nous continuerons d'étudier les avenues légales et diplomatiques qui s'offrent à nous et les Canadiens peuvent être assurés que nous allons exercer nos pleins droits au terme du commerce international si cela devenait nécessaire."

Pour obtenir de plus amples renseignement sur la chasse au phoque, visitez le site du MPO, http://www.dfo-mpo.gc.ca/media/seal-phoque/seal-phoque-fra.htm.

http://www.dfo-mpo.gc.ca

Renseignements

  • Pêches et Océans Canada , Ottawa
    Phil Jenkins
    Relations avec les médias
    613-990-7537
    ou
    Pêches et Océans Canada , Ottawa
    Cabinet de la ministre
    Ann Matejicka
    Directrice des communications
    613-992-3474