Parcs Canada

Parcs Canada
Canadien Pacifique

Canadien Pacifique

13 oct. 2010 12h00 HE

Parcs Canada et le Canadien Pacifique adoptent des mesures visant à mieux protéger les grizzlis du parc national du Canada Banff

Une initiative conjointe combine recherche, innovation et engagement pour protéger une espèce emblématique

CALGARY, ALBERTA--(Marketwire - 13 oct. 2010) - L'honorable Jim Prentice, ministre de l'Environnement, ministre responsable de Parcs Canada et ministre responsable du sud de l'Alberta, ainsi que M. Fred Green, président et chef de la direction du Canadien Pacifique, ont annoncé aujourd'hui la mise en place d'un plan d'action quinquennal conjoint, aux multiples volets et axé sur la recherche, visant à réduire le nombre de décès attribuables à des incidents ferroviaires chez les grizzlis du parc national du Canada Banff. 

Le décès d'animaux lors d'incidents ferroviaires est une question complexe. Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte. Uniquement pour les grizzlis, ces facteurs incluent la présence de grain, leur comportement, l'utilisation des rails comme corridor de déplacement et les conditions environnantes, dont la présence de nourriture saisonnière et de carcasses, la qualité de l'habitat, le terrain, les conditions de déplacement et l'enneigement.

« La gestion des passages pour animaux est désormais mieux comprise, grâce à des efforts continus dans le domaine de la sensibilisation du public, des techniques de gestion des déchets et des stratégies de pointe, dont l'érection de clôtures le long des autoroutes, a indiqué le ministre Prentice. En travaillant avec Parcs Canada, le Canadien Pacifique fait preuve d'un véritable leadership en matière d'environnement en s'associant à ce plan d'action fondé sur la recherche et axé sur la réduction du nombre de décès attribuables à des incidents ferroviaires chez les grizzlis du parc national du Canada Banff. » 

Des progrès importants ont été réalisés dans la réduction des déversements ferroviaires de grains dans les parcs nationaux, notamment en ayant recours à des véhicules aspirateurs pour voie ferrée uniques pour nettoyer les déversements importants et par la mise en œuvre de procédures propres à chaque parc. La société ferroviaire est en outre en train de finaliser un programme de 20 millions de dollars pour le remplacement des vannes de vidange des wagons-trémies appartenant au gouvernement fédéral. 

« Le CP est fier de passer à la prochaine étape logique et de fournir 1 million de dollars pour assurer la mise en œuvre d'un programme conjoint de recherche expérimentale visant à mieux comprendre et à explorer le comportement du grizzli, de même que les pratiques et les technologies pouvant être utilisées pour réduire les risques, surtout celles pouvant être appliquées au domaine ferroviaire », a souligné Fred Green, président et chef de la direction du Chemin de fer Canadien Pacifique. « Le CP ne ménagera pas les efforts pour demeurer un chef de file de l'industrie en matière d'intendance environnementale, par ses initiatives de réduction de la présence de substances attirantes, de mise en œuvre de solutions efficaces ciblant des sections problématiques de nos chemins de fer, et par la collaboration avec les ingénieurs de Parcs Canada dans le but d'élaborer des structures de protection de la faune et de financer les travaux afférents. » 

Parmi les mesures à court terme prévues par le plan, on trouve la gestion de la végétation, la mise en place de zones d'avertissement sonore obligatoire, l'examen de la possibilité d'ériger des clôtures et des ponceaux dans les zones à risque, et la collaboration avec les exploitants de terminaux céréaliers afin de favoriser l'adoption de pratiques de chargement qui permettront d'éviter le déversement de grains dans les parcs nationaux. Par l'entremise du nouveau programme de recherche, d'autres expériences peuvent être tentées pour dissuader les grizzlis de s'approcher des rails pour y chercher du grain. 

Les solutions à moyen et à long terme seront élaborées et mises à l'essai dans le cadre du programme de recherche, et sont appuyées par une surveillance étroite permettant d'évaluer l'efficacité de la mise en œuvre. 

« Cette entente constitue un grand pas en avant dans le partage de la responsabilité relative au maintien des populations de grizzlis en santé pour les années à venir », a mentionné le ministre Prentice. 

Le Canadien Pacifique, grâce à l'ingéniosité de ses employés présents dans tout le Canada et les États-Unis, demeure fidèle à son objectif d'être la société ferroviaire la plus sûre et la plus efficace en Amérique du Nord. Ses gens sont au cœur de la mise en œuvre de solutions novatrices en matière de transport à l'intention de ses clients et de l'exploitation sécuritaire de ses trains dans les 1 100 collectivités et plus desservies par la société. 

À titre de chef de file mondial de la gestion des aires protégées, Parcs Canada veille à ce que le patrimoine historique et naturel du Canada soit à jamais mis en valeur et protégé dans l'intérêt de la population canadienne, tant pour son agrément que pour l'enrichissement de ses connaissances. Les visiteurs du Canada et des quatre coins du monde sont ainsi invités à vivre des moments de découverte intimes et captivants en explorant les trésors naturels et historiques de ce réseau formé de 42 parcs nationaux, 167 lieux historiques nationaux et trois aires marines nationales de conservation.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter les fiches d'information disponible au www.parcscanada.gc.ca , sous la rubrique Salle des médias ainsi qu'au www.cpr.ca sous Média.

Renseignements