Parcs Canada

Parcs Canada

18 nov. 2006 10h01 HE

Parcs Canada et le Kenya Wildlife Service joignent leurs efforts pour la conservation

OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 18 nov. 2006) - L'honorable Rona Ambrose, ministre de l'Environnement et ministre responsable de Parcs Canada, et l'honorable Morris Dzoro, ministre du Tourisme et de la Faune du Kenya, ont confirmé aujourd'hui un protocole d'entente entre le Canada et le Kenya Wildlife Service en vue de collaborer à une initiative de formation à l'appui des efforts de conservation du Kenya.

"Nous reconnaissons le rôle important que jouent les parcs nationaux pour ce qui est de protéger le patrimoine des effets du changement climatique", a déclaré la ministre Ambrose, qui participe à la 12e Conférence des Parties (CdP 12) sur les changements climatiques, à Nairobi, au Kenya. "Nous avons des expériences précieuses et des pratiques exemplaires à partager, je me réjouis de cette opportunité de collaboration pour Parcs Canada et le Kenya Wildlife Service."

L'objectif de ce protocole d'entente consiste à mettre en commun l'expérience de Parcs Canada et du Kenya Wildlife Service (KWS) relativement à la gestion des parcs nationaux, et à soutenir le développement des capacités du KWS dans la perspective spécifique de la planification et de la gestion de l'écosystème intégral des parcs; de la surveillance et de l'évaluation de l'état des écosystèmes; de la participation des intervenants et de la gestion des conflits; de l'offre d'expériences mémorables aux visiteurs; de l'élaboration et de la mise en oeuvre de politiques; ainsi que de la mise en place de structures de responsabilité.

Lors de son passage au Kenya, la ministre Ambrose s'est rendue aux parcs nationaux Amboseli et Tsavo, où elle a eu la chance de découvrir l'Afrique dans toutes ses dimensions. Elle a visité les deux parcs pour mieux comprendre les défis et les problèmes liés à la conservation; elle a discuté avec le personnel du Kenya Wildlife Service; et elle a visité les projets communautaires de conservation, menés en collaboration avec les Maasai dans les environs du parc et a rencontré les étudiants de l'école primaire Amboseli. La ministre a aussi planté des arbres dans le cadre d'une initiative de restauration visant à reboiser le parc national Amboseli afin de lutter contre les effets néfastes des changements climatiques.

"Le Kenya apprécie grandement le soutien qu'offre le Canada au Kenya Wildlife Service en vue de réaliser les objectifs du programme de travail sur les aires protégées de la Convention sur la diversité biologique. Nous nous réjouissons de cette collaboration et de ce soutien accrus, qui nous aideront à améliorer la gestion de nos parcs nationaux pour la population actuelle du Kenya et pour les générations futures", a déclaré l'honorable Morris Dzoro, ministre du Tourisme et de la Faune du Kenya.

Dans le cadre du protocole d'entente, Parcs Canada accueillera au plus cinq employés du Kenya Wildlife Service, qui travailleront pendant deux semaines avec le personnel de l'Agence dans le but d'acquérir de nouvelles connaissances. De même, Parcs Canada enverra un maximum de deux de ses employés au Kenya pour visiter le personnel du Kenya Wildlife Service afin de l'aider à parfaire ses connaissances, ainsi que de traiter les questions soulevées sur le terrain. Les résultats de ces échanges définiront les stratégies en vue d'une collaboration future.

"Le KWS gère 64 parcs nationaux et parcs marins représentant 8 % de l'étendue territoriale du Kenya", a indiqué M. Julius Kipng'etich, directeur du Kenya Wildlife Service. "Notre service joue un rôle déterminant dans l'économie du Kenya par son impact sur le tourisme, les aires de captage des eaux (et par le fait même l'approvisionnement en électricité), les zones piscicoles et la santé générale de la population, en protégeant les espaces naturels."

"Nos deux pays ont de vastes connaissances et une abondance d'information à partager", a précisé Alan Latourelle, directeur général de l'Agence Parcs Canada. "Nos deux pays sont résolus à protéger les écosystèmes et les habitats naturels, à préserver et rétablir les populations d'espèces sauvages dans leur milieu naturel, de même qu'à veiller à la gestion écologique des secteurs entourant nos parcs nationaux."

La mission du Kenya Wildlife Service est de préserver et de gérer de façon durable la faune du Kenya et ses habitats, en collaboration avec les intervenants, pour les générations à venir. Le Service doit veiller à la protection et à la conservation de la biodiversité de la faune et de la flore du pays et, dans le cadre de ce rôle, il doit assurer l'administration des parcs nationaux du Kenya.

Parcs Canada a pour mandat de mettre en valeur des exemples représentatifs du patrimoine naturel et culturel du Canada pour les Canadiens et les Canadiennes d'aujourd'hui et de demain, grâce à un réseau de parcs nationaux, d'aires marines nationales de conservation et de lieux historiques nationaux, reconnu comme l'un des plus beaux et des plus vastes réseaux d'aires protégées au monde. Ces engagements aideront Parcs Canada à remplir sa mission à l'égard de la gestion des aires protégées et de la protection de la biodiversité.

(Aussi disponible sur Internet à www.pc.gc.ca, sous la rubrique Salle des médias.)

Renseignements

  • Parcs Canada
    Joanne Huppé
    Conseillère en communications
    Direction nationale des communications corporatives
    613-799-6279