Centre canadien de lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies

Centre canadien de lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies

21 sept. 2011 12h15 HE

Partenariat avec la GRC axé sur les dangers potentiels des cultures de marijuana

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 21 sept. 2011) - Les cultures de marijuana se trouvent peut-être dans des maisons individuelles, mais leur produit a la capacité d'affecter gravement la santé et la sécurité de communautés entières. Conscient du besoin de délaisser les messages habituels sur la valeur de revente du cannabis, le Centre canadien de lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies (CCLAT) s'associe à la Gendarmerie royale du Canada (GRC) pour réaliser la nouvelle Initiative relative aux cultures de marihuana du service de police national. La recherche menée par le CCLAT viendra renforcer le message selon lequel la marijuana a des conséquences graves sur les collectivités.

Cette nouvelle initiative de la GRC, qui ciblera les cultures illicites partout au pays, cherche à renseigner la population canadienne sur les répercussions du cannabis sur la société, dont le financement d'autres activités criminelles souvent violentes et les dangers pour les jeunes.

« Le cannabis n'est pas inoffensif », a affirmé Michel Perron, premier dirigeant du CCLAT. « Notre recherche montre la nature destructive de son usage. Par exemple, chez les jeunes conducteurs décédés dans des accidents de la route, l'incidence de la consommation de cannabis n'est que légèrement inférieure à celle d'alcool. En tant qu'organisme national canadien responsable de la lutte contre l'abus de substances, le CCLAT est un partenaire naturel de la GRC en la matière. Nous sommes fiers de collaborer avec la GRC à la réalisation de cette initiative de réduction des méfaits liés à la marijuana au Canada. »

De façon continue, à mesure que la GRC dirige des opérations en lien avec l'Initiative relative aux cultures de marihuana, le CCLAT donnera son avis sur des problèmes liés au cannabis et aux installations pour sa culture, tout comme le feront d'autres partenaires.

« Nos partenaires sont essentiels à cette stratégie », a déclaré Mike Cabana, commissaire adjoint de la GRC. « La GRC s'associe à divers intervenants et organismes qui lui fourniront des données probantes sur les effets néfastes de la marihuana sur nos collectivités, selon leur perspective individuelle. »

Des études indiquent qu'un quart des Canadiens âgés de 15 à 24 ans ont consommé du cannabis au cours de la dernière année. Le CCLAT appuie les efforts déployés pour en réduire l'accès chez les jeunes adultes, surtout ceux qui risquent le plus d'adopter des comportements dangereux, comme conduire sous l'influence du cannabis.

Pour d'autres informations et statistiques sur les méfaits liés au cannabis, consultez notre fiche de renseignements.

Au sujet du CCLAT (www.cclat.ca)

Titulaire d'un mandat législatif visant à réduire les méfaits liés à l'alcool et aux autres drogues, le CCLAT assure un leadership quant aux priorités nationales, favorise l'application des connaissances dans le domaine et crée des partenariats durables qui optimisent les efforts collectifs. Le CCLAT est un organisme de bienfaisance enregistré et reçoit l'appui financier de Santé Canada.

Renseignements