BMO Banque de Montreal
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Banque de Montreal

29 sept. 2010 08h00 HE

Pas chaud à l'idée d'emménager dans un faux château? La rénovation est une alternative rentable

- Selon le Service des études économiques de BMO, les investissements en rénovation ont crû de 14 % au Canada au cours du deuxième trimestre de 2010

- La MargExpress sur valeur domiciliaire de BMO offre aux Canadiens l'outil financier dont ils ont besoin pour transformer leur résidence en maison de rêve

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 29 sept. 2010) - Les investissements en rénovation ont crû de 14 % au Canada au cours du deuxième trimestre de 2010, la seconde augmentation annuelle en importance en près d'une décennie. Et, au moment où le marché immobilier canadien poursuit sa tendance à la modération, certains Canadiens voudront suivre la tendance en 2011.

« Nul besoin d'acheter un faux château pour accéder à la maison de ses rêves, affirme Martin Nel, vice-président, Produits de crédit et de placement aux particuliers, BMO Banque de Montréal. Les Canadiens qui rêvent d'une plus belle résidence devraient envisager de rénover leur propriété pour réaliser leurs aspirations. »

À l'heure où l'appétit pour la rénovation domiciliaire augmente, les Canadiens qui envisagent de rafraîchir leur domicile devraient rechercher les meilleurs outils et conseils financiers pour s'assurer de faire un investissement responsable.

« Ceux qui veulent rénover leur maison ont besoin d'une souplesse maximale afin de pouvoir parer à toute éventualité et profiter des bonnes occasions qui se présentent, ajoute M. Nel. Un produit garanti par un bien immobilier comme la MargExpress sur valeur domiciliaire de BMO assure aux Canadiens qui optent pour la rénovation de pouvoir disposer des ressources financières nécessaires quand ils en auront besoin, tout en réduisant leur coût d'emprunt. »

Par ailleurs, les Canadiens peuvent économiser davantage en apportant des améliorations énergétiques à leur maison pendant qu'ils la rénovent, ce qui réduira leurs factures d'énergie dans les mois d'automne et d'hiver.

Rénovations à la hausse : Les faits

  • Selon le Service des études économiques de BMO, les investissements en rénovation ont crû de 14 % au Canada au cours du deuxième trimestre de 2010, comparativement à la période correspondante de l'an dernier. C'est la seconde augmentation annuelle en importance en près d'une décennie.
    • De plus, au Canada, en 2009, les propriétaires de maison ont dépensé environ 40,3 milliards de dollars en rénovations.
  • Un sondage récent commandé par la Société canadienne d'hypothèques et de logement a révélé qu'environ 2,1 millions de foyers des grands centres avaient fait des rénovations en 2009 – une hausse de 27 pour cent par rapport à l'année précédente.
    • En 2009, la réfection d'une pièce a été le type de rénovation domiciliaire le plus populaire (34 pour cent).
    • Plus de 50 pour cent des rénovations domiciliaires effectuées au Canada ont été faites dans le but d'ajouter de la valeur à la maison.

Renseignements