Comité Merci Pauline Marois

07 mars 2016 21h16 HE

Pauline Marois lance un appel à la nouvelle génération à l'occasion d'une soirée pour souligner sa contribution à la société québécoise

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 7 mars 2016) -

Note aux rédacteurs : Deux photos sont associées à ce communiqué de presse.

Réunis à la veille de la Journée internationale de la femme, plus de 300 participants de divers horizons ont rendu hommage à la première femme à avoir occupé le poste de première ministre et lui ont remis un livre regroupant près de 15 000 signatures de Québécoises et de Québécois la remerciant pour son engagement au service du Québec. Dans le cadre du 75e anniversaire du droit de vote des femmes, le Comité Pauline Marois, composé de personnes aux parcours variés et sans allégeance politique, a souhaité offrir à Pauline Marois des remerciements à la hauteur de sa contribution à l'édification d'un Québec moderne et reconnu sur la scène internationale ainsi qu'à la hauteur de son rôle de modèle pour plusieurs générations de femmes.

Durant son allocution, madame Marois a souligné la nécessité de poursuivre la lutte pour l'égalité des femmes.

« J'ai acquis la conviction que notre monde demeurerait injuste sans une révolution féministe. L'égalité économique et sociale sera réelle quand le revenu des femmes sera égal à celui des hommes. L'égalité sera atteinte quand autant de femmes que d'hommes occuperont des postes de direction. L'égalité sera concrète quand une jeune femme se sentira aussi en sécurité qu'un jeune homme en marchant seule le soir dans la rue. »

Par la suite, l'ex-première ministre a fait un vibrant plaidoyer pour défendre la politique familiale québécoise.

« Cette politique a facilité la conciliation travail-famille, elle a permis aux mères, aux chefs de famille monoparentale, aux femmes immigrantes de mieux tirer leur épingle du jeu, elle a favorisé la création de richesse pour toute la société.

S'il faut lancer un SOS ce soir, ce sera celui-là : donnons à chacun de nos enfants une place dans un CPE qui disposera des moyens nécessaires pour remplir sa mission. Protégeons nos enfants, donnons à chacun une chance de grandir. Et, s'il le faut, battons-nous sur tous les terrains avec toute notre énergie. Nous n'avons pas le droit de les abandonner.

Donner une chance à chaque enfant, c'est aussi donner accès à chacun à des écoles de qualité, accès au savoir. C'est pour cela que je me suis toujours investie avec autant de passion dans l'éducation. »

Enfin, madame Marois a voulu lancer un appel à la nouvelle génération pour qu'elle s'engage dans la construction du Québec de demain :

« J'aimerais m'adresser un moment à celles et ceux qui sont aux commandes ou qui se préparent à exercer le pouvoir. Aujourd'hui, j'aimerais vous dire que si nous avons vu un peu plus loin que nos parents "c'est parce que nous étions assis sur leurs épaules" et qu'ils nous ont fait confiance. Pour regarder plus loin que nous, vous devez à la fois mesurer votre héritage et jeter un regard neuf sur la société.

Là où nous avons réussi, je suis certaine que vous saurez faire fructifier les acquis que vous lèguent les générations précédentes. Là où nous avons échoué, il vous appartient de trouver les voies de passage. Il vous appartient aussi de regarder le monde avec les yeux de votre temps.

C'est à vous de définir l'avenir, de construire la société dans laquelle les prochaines générations vivront. Les valeurs traversent les époques, mais les chemins que vous choisirez doivent se mouler dans les habits du présent et permettre de penser l'avenir. »

À l'occasion de cet événement animé par Lorraine Pintal, des personnalités de divers horizons qui ont côtoyé madame Marois lui ont rendu hommage, notamment: Lorraine Pagé, Lise Payette, Martine Desjardins, Marie Lavigne, Jean Saint-Gelais, Clément Duhaime, Nicole Stafford, Florence K, Jean-Pierre Ferland et Madame Irina Bokova, directrice générale de l'UNESCO.

Tous et toutes ont souligné la détermination, la persévérance, le leadership et la capacité de mobilisation de Pauline Marois. Entre autres, Jean St-Gelais a relaté le passage de Mme Marois à la tête de l'Etat québécois : « Une société prospère en est une qui a un socle bien ancré dans une administration publique en santé. Pauline Marois l'avait bien compris et était toute dédiée à cet objectif avec l'amélioration de la société québécoise. »

Martine Desjardins a quant à elle remercié Pauline Marois, en tant que féministe. « Le nombre de plafonds de verre qu'a fait éclater Pauline Marois est incommensurable. Les femmes de ma génération vous sont reconnaissantes. Elle a démontré avec humanisme et empathie que l'ambition n'est pas une tare pour une femme et a toujours eu la préoccupation d'ouvrir la porte à d'autres et de tendre la main aux femmes qui l'ont suivi pour leur permettre de gravir les échelons. Inspirante et courageuse, Pauline Marois est une femme d'exception. »

Enfin, Madame Guylaine Tremblay, avec les mots de Claude Gauthier, a conclu la soirée.

« J'ai refait le plus beau voyage
De mon enfance à aujourd'hui
Je suis Québec mort ou vivant »

Pour voir les photos associées à ce communiqué, veuillez consulter les liens suivants :

http://www.marketwire.com/library/20160307-1045987_photo_1_800.jpg

http://www.marketwire.com/library/20160307-1045987_photo_2_800.jpg

Renseignements