Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

07 juin 2012 14h30 HE

Pêche aux mollusques et crustacés : prudence

VANCOUVER, COLOMBIE-­BRITANNIQUE--(Marketwire - 7 juin 2012) - Pêches et Océans Canada recommande aux pêcheurs de mollusques et crustacés en Colombie­Britannique de vérifier si les zones de pêche sont ouvertes, et si les mollusques et crustacés sont salubres avant de les pêcher.

Les pêcheurs doivent connaître les risques potentiels en matière de salubrité des aliments associés aux mollusques bivalves (myes, huîtres, pétoncles, moules, coques), à d'autres mollusques (buccins et bigorneaux) et à l'hépatopancréas (substance molle et verte) du crabe, et s'assurer que les mollusques et crustacés qu'ils pêchent proviennent d'une zone de pêche ouverte.

Il est important de ne pêcher les mollusques bivalves que dans les zones ouvertes à la pêche et de les manipuler correctement afin de réduire au minimum le risque de maladies d'origine alimentaire. Les mollusques bivalves ne devraient être récoltés qu'au bord de l'eau lorsque la marée se retire, et les mollusques et crustacés devraient être conservés sur glace, réfrigérés ou congelés immédiatement après la pêche ou l'achat, et pendant le transport, jusqu'à ce qu'ils soient prêts à être consommés.

Pour les consommateurs, il est important d'acheter les mollusques et crustacés seulement auprès de détaillants fiables et dans des restaurants qui peuvent confirmer la provenance des mollusques et crustacés, et le fait qu'ils ont été pêchés dans une zone ouverte à la pêche. Ces animaux sont très sensibles à la qualité de leur milieu marin. Ils se nourrissent en filtrant l'eau pour recueillir les organismes microscopiques qui s'y trouvent, pourant ainsi accumuler dans leurs tissus des biotoxines, des bactéries ou des virus nocifs qui peuvent causer des maladies chez les personnes qui consomment des mollusques et crustacés contaminés. L'Agence canadienne d'inspection des aliments, Environnement Canada et Pêches et Océans Canada travaillent en collaboration afin d'évaluer régulièrement les zones de pêche et les mollusques et crustacés afin de réduire au minimum les risques potentiels et de fermer les zones de pêche lorsque des risques sont constatés. La cuisson des mollusques bivalves ne détruit pas bon nombre des toxines qui peuvent être présentes lorsque les mollusques et crustacés sont pêchés dans une zone fermée.

Un permis de pêche sportive dans les eaux de marée est requis pour la pêche récréative des mollusques et crustacés. Les pêcheurs doivent se conformer aux règlements en matière de pêche récréative associés à la pêche des mollusques et crustacés, ce qui comprend le respect des fermetures de zones de pêche. Il est illégal de pêcher des mollusques et crustacés dans une zone fermée.

Les renseignements sur les fermetures de zones de pêche aux mollusques et crustacés sont mis à jour fréquemment et peuvent être obtenus par les moyens suivants :

L'ingestion de mollusques et crustacés fortement contaminés par certaines toxines peut entraîner des maladies graves, voire la mort. Pour en savoir davantage sur les maladies associées aux poissons et aux fruits de mer, consultez le site Web de l'Agence canadienne d'inspection des aliments à l'adresse suivante : http://www.inspection.gc.ca/aliments/centre-des-consommateurs/conseils-sur-la-salubrite-des-aliments/produits-et-risques-specifiques/fra/1331153404830/1331153569810.

Renseignements

  • Pour obtenir de plus amples renseignements sur les
    fermetures des zones de pêche aux mollusques et crustacés,
    communiquer avec :
    Pêches et Océans Canada, Secteur de la côte sud
    Elysha Gordon, Gestion des ressources
    250­756­7192

    Renseignements :
    Pêches et Océans Canada
    Michelle Imbeau
    Conseillère en communications, Région du Pacifique
    604-666-2872