Pediapharm inc.
TSX CROISSANCE : PDP

Pediapharm inc.

25 févr. 2016 18h00 HE

Pediapharm annonce le dépôt de ses résultats financiers pour le troisieme trimestre : Les revenus ont augmenté de 21% par rapport à la même période en 2014

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 25 fév. 2016) -

N'EST PAS DESTINÉ À LA DISTRIBUTION AUX AGENCES DE PRESSE AMÉRICAINES NI À LA DIFFUSION AUX ÉTATS-UNIS

Pediapharm Inc. (« Pediapharm » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:PDP) est heureuse d'annoncer le dépôt de ses résultats financiers non audités pour son troisième trimestre, clos le 31 décembre 2015. Ils ont été établis conformément aux Normes internationales d'information financière (IFRS) et tous les montants sont en dollars canadiens, sauf indication contraire.

Faits saillants - exercice clos le 31 décembre 2015

Le chiffre d'affaires de la Société a augmenté de 21 % par rapport au même trimestre de 2014, ce qui englobe une augmentation de 25 % des revenus tirés de la vente de produits de Pediapharm (par rapport aux revenus tirés des commissions). Le chiffre d'affaires de la Société a augmenté de 16 % au cours de la période de neuf mois close le 31 décembre 2015, comparativement à la même période de 2014, ce qui englobe une augmentation de 45 % des revenus tirés de la vente de produits de Pediapharm (par rapport aux revenus tirés des commissions).

Les ventes de NYDA sont demeurées très solides. Pour le trimestre clos le 31 décembre 2015, les produits tirés de NYDA ont dépassé 875 000 $, ce qui représente une augmentation de 34 % comparativement au trimestre clos le 31 décembre 2014. Au cours de la période de neuf mois close le 31 décembre 2015, les produits tirés de NYDA ont augmenté de 56 % comparativement à la période de 2014. Au Québec, NYDA accapare la principale part de marché, tant en nombre d'unités qu'en dollars (données d'IMS de décembre 2015), et il se classe au deuxième rang dans le reste du pays (données d'IMS de décembre 2015), où la Société concentrera ses prochaines activités commerciales. Ce rendement confirme de nouveau l'excellente impulsion de NYDA depuis son lancement au Canada. La direction estime que NYDA pourrait atteindre des ventes de 3 200 000 $ durant l'exercice en cours.

Le 16 novembre 2015, la Société a présenté aux autorités canadiennes de la santé son dossier d'homologation pour OxitalMD, une nouvelle préparation otique brevetée de ciprofloxacine à 0,3 % avec acétonide de fluocinolone à 0,025 % pour le traitement de l'otite moyenne aiguë (OMA) en présence de drain transtympanique et de l'otite externe aiguë (otite du baigneur).

Le 31 décembre 2015, la Société a annoncé que Santé Canada avait maintenu l'avis de non-conformité - retrait émis en mai 2015 concernant le Easyhaler-budesonide, sans toutefois empêcher le dépôt d'une nouvelle demande. La décision de Santé Canada a été prise à la lumière du rapport du banc de révision et du Bureau de la Science de Santé Canada. Le banc de révision a écouté l'argumentaire de Pediapharm et de la Division des médicaments contre les allergies et les maladies respiratoires de Santé Canada, puis a soumis ses recommandations au directeur général, qui les a acceptées et a envoyé une lettre à la Société. La Société prendra le temps nécessaire pour examiner tous les documents et commentaires avec ses consultants et partenaires qui l'ont accompagnée durant le processus afin d'évaluer ses options.

Faits saillants récents

Le 2 février 2016, la Société a signé une convention officielle d'achat d'actifs avec un tiers de l'industrie pour la vente de ses droits américains sur la suspension de naproxen, dans le cadre d'une transaction évaluée à environ 4 250 000 $ US (la « transaction »). Les modalités financières de cette transaction comprennent un paiement de 2 250 000 $ US en espèces à la clôture et un paiement de 2 000 000 $ US en espèces conditionnel à l'approbation par le Secrétariat américain aux produits alimentaires et pharmaceutiques (« FDA ») du transfert des lieux de fabrication de Pediapharm le 30 septembre 2016 ou avant. Le processus d'approbation suit actuellement son cours normal. Pediapharm n'a jamais eu l'intention de commercialiser la suspension de naproxen aux États-Unis au moyen de ses propres infrastructures. Cet actif n'a pas encore généré de revenus pour la Société.

Le montant de 2 250 000 $ US reçu le 1er février 2016 s'ajoute aux 3 350 000 $ en trésorerie et équivalents de trésorerie que la Société détenait au 31 décembre 2015.

« Le premier paiement de 3,1 millions de dollars canadiens (2,25 millions de dollars américains) que nous avons récemment reçu dans le cadre de cette transaction nous donne une base très solide pour accélérer notre croissance, avec les lancements potentiels de RupafinMC et d'OxitalMD, conditionnels à l'approbation de Santé Canada », explique Sylvain Chrétien, président et chef de la direction de Pediapharm. « En même temps, le rythme soutenu des ventes de notre produit vedette, NYDAMD, et la réduction importante des dépenses non récurrentes liées à l'exploitation nous rapprochent d'un flux de trésorerie positif. À court terme, nous continuons de chercher sérieusement des transactions relutives qui cadrent avec notre modèle d'affaires. »

La priorité de la Société reste l'exécution de son plan commercial au moyen des produits existants, notamment NYDAMD, traitement révolutionnaire des poux de tête et de leurs œufs. NYDAMD, qui a dégagé des produits de plus de 2 000 000 $ pour l'exercice 2015, devrait atteindre des produits de 3 200 000 $ pour l'exercice 2016 et recèle un potentiel qui pourrait porter les produits des activités ordinaires à un sommet annuel se chiffrant entre 6 000 000 $ et 8 000 000 $ d'ici l'exercice 2018, comme il a été mentionné précédemment (données d'IMS et estimations de la direction).

Pediapharm détient un portefeuille de produits issus de contrats d'exclusivité qui, selon la direction, permettra à la Société de réaliser son objectif, soit de générer entre 25 000 000 $ et 30 000 000 $ de produits annuels d'ici les cinq ou six prochaines années. Ce sommet prévu des ventes est basé sur les données d'IMS et les estimations de la direction concernant la part de marché visée pour chaque produit. Comme le montre le tableau suivant, le sommet des produits annuels prévus générés par les licences et les produits existants qui n'ont pas encore été lancés ou qui requièrent l'approbation de Santé Canada est estimé à 15 000 000 $ (données d'IMS et estimations de la direction). La Société prévoit déposer CuvposaMC au cours des prochains mois, dans le but d'obtenir l'approbation de Santé Canada d'ici le 31 mars 2017.

Le tableau ci-dessous présente de l'information sur les contrats d'exclusivité que la Société prévoit conclure dans les quatorze prochains mois. Ce tableau a été mis à jour depuis le dernier rapport de gestion de la Société, daté du 30 novembre 2015, afin de tenir compte des activités récentes.

PRODUIT PARTENAIRE,
PAYS
INDICATION VALEUR DU MARCHÉ
(CAD)
SOMMET
DES VENTES
ANNUELLES
ESTIMÉES (CAD)(2)
(7)
DATE DE
LANCEMENT
(Année
Civile) (8)
Rupatadine (Rupafin) (1) Uriach - Espagne Antihistaminique (indication RX) 120 M (6) 6 M Quatrième trimestre 2016
Cetraxal-Plus (Otixal) (1) Laboratorios SALVAT, Espagne Infection de l'oreille, otite du baigneur 25 M (5) 4 M Quatrième trimestre 2016
Cuvposa (1) Merz Pharma - États-Unis Salivation excessive - paralysie cérébrale 25 M (4) 5 M Premier trimestre 2017
TOTAL 170 M+ 15 M
(1) Approbation de Santé Canada requise pour la licence canadienne
(2) Sommet des ventes annuelles estimées est normalement atteint de 5 à 7 ans suivant la date de lancement de produit
(3) IMS Data - juin 2012
(4) Basée sur la prévalence des patients atteints de paralysie cérébrale selon l'Agence se Santé Publique du Canada
(5) IMS Data - décembre 2014
(6) IMS Data - décembre 2013
(7) Basées sur les valeurs du marché (voir autres notes de bas de page) et sur les estimations de la direction
(8) Basées sur les informations de Santé Canada au sujet des approbations de dossiers

Maintenant que Pediapharm s'est dotée d'un solide portefeuille de produits, montré ci-dessus, sa stratégie de développement fondamentale s'est récemment centrée sur l'acquisition de produits déjà mis en marché et sur la copromotion de produits déjà homologués au Canada. Pour la majorité des produits du portefeuille, les investissements relatifs à la réglementation sont déjà faits. Le principal objectif de cette stratégie est d'assurer la rentabilité rapidement, tout en poursuivant les processus réglementaires liés aux ententes signées en 2014. Parallèlement, Pediapharm continuera d'évaluer des licences exclusives.

En bref, grâce à la vente récente de ses droits américains sur la suspension de naproxen, la Société jouit d'une situation de trésorerie avantageuse qui lui permettra de mettre en application sa stratégie, qui prévoit notamment le lancement de RupafinMC et d'OxitalMD au cours du deuxième semestre de 2016, sous réserve de l'approbation de Santé Canada. En outre, avec l'excellente croissance des revenus tirés de la vente de produits portant la marque de Pediapharm, dont NYDAMD, ainsi que la réduction de certaines charges d'exploitation, la Société est en voie de générer des flux de trésorerie positifs. En parallèle, la Société est en train d'évaluer des acquisitions potentielles de produits. Son principal objectif est d'accélérer sa stratégie de générer des flux de trésorerie positifs dans un court laps de temps. Pediapharm est une société en pleine croissance dans le secteur pharmaceutique des produits spécialisés à marge élevée, et lorsque des occasions d'alimenter cette croissance se présentent, elle peut augmenter son capital pour obtenir le financement et la flexibilité nécessaires.

Analyse des résultats d'exploitation pour l'exercice clos le 31 décembre, 2015

Pour le trimestre clos le 31 décembre 2015, les produits des activités ordinaires ont atteint 1 022 539 $, contre 848 511 $ pour le trimestre clos le 31 décembre 2014, soit une augmentation de 21 %. Les revenus tirés de la vente de produits de Pediapharm ont augmenté de 186 252 $, propulsés par la très forte croissance des revenus tirés de la vente de NYDAMD, tandis que ceux tirés des commissions ont diminué de 12 224 $.

Pour le trimestre clos le 31 décembre 2015, les frais de vente et d'administration se chiffraient à 1 534 995 $, contre 1 702 252 $ pour le trimestre clos le 31 décembre 2014. Les frais de vente et de marketing ont diminué de 162 420 $, surtout grâce à l'initiative continue de la Société pour optimiser l'efficacité de ses investissements liés aux ventes et au marketing. Les frais d'administration généraux ont diminué de 49 722 $, tandis que les charges pour la prospection et les affaires réglementaires ont augmenté de 44 885 $. Cette augmentation est surtout attribuable aux efforts déployés en lien avec la conclusion de cinq ententes durant l'exercice 2015.

La perte d'exploitation pour le trimestre clos le 31 décembre 2015 s'est élevée à 1 094 932 $, contre 1 125 460 $ pour le trimestre clos le 31 décembre 2014. L'augmentation de 21 % du produit des activités ordinaires a eu des retombées positives, mais la Société a néanmoins enregistré des charges liées à la perte de valeur de 216 975 $ pour les coûts de la licence inscrits à l'actif du Easyhaler-budesonide (coûts inclus dans les immobilisations incorporelles), à la suite de la décision de Santé Canada de maintenir l'avis de non-conformité - retrait émis en mai 2015. Même si la décision de Santé Canada n'empêche pas le dépôt d'une nouvelle demande, la Société a choisi de déprécier l'immobilisation incorporelle connexe pour l'instant.

Pour le trimestre clos le 31 décembre 2015, le résultat global correspondait à une perte de 1 288 020 $, contre 1 121 145 $ pour le trimestre clos le 31 décembre 2014. Le trimestre clos le 31 décembre 2015 a affiché un recul de 211 903 $ pour ce qui est des charges financières à la suite du placement privé de débentures convertibles garanties et de bons de souscription de la Société du 31 mars 2015. Ce placement a généré un produit brut total de 5 500 000 $. En outre, les charges liées à la perte de valeur relatives au Easyhaler-budesonide susmentionnées ont grandement contribué à la perte d'exploitation.

31 décembre 2015
(trimestre)
31 décembre 2014
(trimestre)
31 décembre 2015
(période de neuf mois)
31 décembre 2014
(période de neuf mois)
Revenus tirés de la vente de produits 935 498 749 246 2 933 126 2 017 763
Revenus tirés des commissions 87 041 99 265 166 790 644 265
Revenus TOTAUX 1 022 539 848 511 3 099 916 2 662 028
Bénéfice brut 689 358 594 347 2 037 565 1 931 759
Frais de vente et d'administration 1 534 995 1 702 252 4 987 036 5 035 007
Perte d'exploitation (1 094 932 ) (1 125 460 ) (3 249 936 ) (3 150 099 )
Résultat net (1 288 020 ) (1 121 145 ) (3 836 677 ) (3 120 689 )
Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation (547 889 ) (968 327 ) (3 018 240 ) (3 360 853 )
Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement (246 372 ) (701 787 ) (534 340 ) (992 690 )
Flux de trésorerie liés aux activités de financement 19 368 (985 ) 89 270 (985 )

À propos de Pediapharm

Pediapharm est la seule entreprise pharmaceutique canadienne spécialisée en pédiatrie. Elle a pour mission de commercialiser des produits pédiatriques novateurs visant à améliorer la santé et le bien-être des enfants au Canada. Depuis sa création en 2008, Pediapharm a conclu de nombreux accords commerciaux avec des partenaires du Canada et d'autres pays. Son portfolio de produits innovateurs compte notamment NYDAMD, un traitement révolutionnaire des poux de tête; EpiCeramMD, une crème non stéroïdienne pour le traitement de l'eczéma; la suspension de naproxen, utilisée dans le traitement de la douleur et de l'inflammation causées par diverses affections, dont l'arthrite juvénile; ainsi qu'une vaste gamme de produits enregistrés.

Énoncés prospectifs pour Pediapharm

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs et d'autres énoncés qui ne sont pas des faits historiques. Ces énoncés prospectifs sont assujettis à des risques connus ou inconnus, à des incertitudes et à des hypothèses qui pourraient donner lieu à des résultats très différents des résultats visés et des résultats ou événements prévus dans ces énoncés prospectifs. Par conséquent, les investisseurs sont avisés qu'ils ne doivent pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs.

Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse sont formulés à la date de publication. À moins d'y être tenue selon les lois applicables, la Société nie expressément toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou autrement. L'information prospective reflète les attentes ou croyances actuelles de la Société selon les renseignements qu'elle détient à ce jour, et ces renseignements sont fondés sur différentes hypothèses et assujettis à des risques et incertitudes décrits plus amplement aux pages 35 à 41 de la circulaire d'information de la direction de Chelsea Acquisition Corporation du 12 novembre 2013 qui peut être consultée sur SEDAR, à l'adresse www.sedar.com, ainsi qu'aux autres risques découlant du fait qu'elle est une entreprise pharmaceutique spécialisée.

La Bourse de croissance TSX Inc. et son fournisseur de services de règlementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) ne peuvent être tenus responsables de l'exactitude ou de la véracité du présent document.

Renseignements