Pediapharm Inc.
TSX CROISSANCE : PDP

Pediapharm Inc.

02 mars 2015 16h45 HE

Pediapharm annonce le dépôt de ses résultats financiers pour le troisième trimestre

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 2 mars 2015) -

N'EST PAS DESTINÉ À LA DISTRIBUTION AUX AGENCES DE PRESSE AMÉRICAINES NI À LA DIFFUSION AUX ÉTATS-UNIS

Pediapharm Inc. (la « Société ») (TSX CROISSANCE:PDP) est heureuse d'annoncer le dépôt de ses résultats financiers non audités pour son troisième trimestre, clos le 31 décembre 2014. Ils ont été établis conformément aux Normes internationales d'information financière (IFRS) et tous les montants sont en dollars canadiens.

Faits saillants - Période close le 31 décembre 2014

  • NYDAMD, traitement révolutionnaire des poux de tête et de leurs œufs, a été un important moteur de la croissance des produits des activités ordinaires et est en bonne voie de générer des produits de plus de 2 000 000 $ pour l'exercice clos le 31 mars 2015 (l'« exercice 2015 »). Comme le produit détient environ 10 % des parts de marché (données d'IMS en juin 2014) et que les tendances en favorisent l'utilisation, vu la forte résistance des poux aux shampoings à base de pesticides concurrents, la direction estime que NYDA est sur la bonne voie pour générer des produits de 3 200 000 $ à l'exercice 2016; selon les prévisions, les ventes devraient atteindre un sommet de 6 000 000 $ à 8 000 000 $ d'ici l'exercice 2018.

  • Le total des produits des activités ordinaires pour le trimestre clos le 31 décembre 2014 est semblable à celui pour le trimestre clos le 30 septembre 2014. Bien que par le passé la Société ait affiché une solide croissance d'un trimestre à l'autre, le caractère saisonnier de son principal produit, NYDAMD, a eu une incidence sur les produits des activités ordinaires lorsque nous comparons les deux périodes. De plus, les revenus tirés de la vente de produits (excluant les revenus tirés des commissions) ont augmenté de 90 % au trimestre clos le 31 décembre 2014 comparativement au trimestre clos le 31 décembre 2013.

  • Au 31 décembre 2014, la Société disposait d'un fonds de roulement de plus de 3 055 000 $.

  • Le 8 octobre 2014, Pediapharm a acquis les droits canadiens exclusifs sur une nouvelle préparation otique brevetée de ciprofloxacine à 0,3 % avec acétonide de fluocinolone à 0,025 %. Pediapharm prévoit faire homologuer son association médicamenteuse pour deux indications chez les adultes et les enfants de six mois et plus, soit 1) otite moyenne aiguë (OMA) en présence de drain transtympanique; 2) otite externe aiguë (otite du baigneur). En plus des résultats de deux essais de phase III menés dernièrement chez des patients souffrant d'OMA en présence de drain transtympanique, ce produit connaît depuis 2011 un succès commercial dans plusieurs pays européens ou il a capturé entre 22% et 28 % de part de marché. La société estime que le marché des produits destinés au traitement des otites externes et des otites moyennes en présence de drain transtympanique représente à l'heure actuelle plus de 25 millions de dollars au Canada.

  • Le 18 décembre 2014, Pediapharm a acquis les droits canadiens exclusifs sur la rupatadine, un nouvel antihistaminique de deuxième génération possédant un spectre unique de propriétés anti-inflammatoires. La Société prévoit faire homologuer ses produits pour deux indications chez les adultes et les enfants : la rhinite allergique et l'urticaire. Ces produits affronteront la concurrence sur un marché dont la valeur est estimée à 105 000 000 $, dont 17 000 000 $ proviennent des produits sur ordonnance (Rx). À titre de référence, les comprimés de rupatadine ont déjà été homologués et approuvés dans plus de 70 pays, tandis que la solution pour enfants a été approuvée dans 43 pays.
  • Dans le cadre de ses efforts constants en matière d'expansion, Pediapharm compte quatre produits (Easyhaler-Budesonide, Cuvposa, Cetraxal-Plus and Rupatadine) qui ont été déposés ou sont sur le point d'être déposés auprès de Santé Canada. Par conséquent, elle est bien placée pour soutenir sa croissance future.
  • EasyhalerMD-budesonide est actuellement soumis à l'examen de Santé Canada, après avoir passé l'examen préliminaire en juillet 2014. Compte tenu de l'échéancier de Santé Canada pour le traitement d'un tel dossier, la Société s'attend à obtenir l'approbation nécessaire à la commercialisation du produit d'ici la fin de juin 2015.

Faits saillants récents

Le 5 février 2015, parallèlement à l'assemblée annuelle de la Société canadienne de rhumatologie (« SCR »), Pediapharm a annoncé le lancement de la suspension de naproxen Pediapharm, soit la première acquisition de produit de la Société. Ce produit affrontera la concurrence sur un marché canadien évalué à 76 000 000 $ (données d'IMS de 2013 sur les comprimés et les suspensions d'AINS sur ordonnance).

« Comme nous l'avions déjà annoncé, l'un des principaux objectifs stratégiques de Pediapharm était d'établir un solide portefeuille de produits. Grâce à l'ajout de deux produits innovants au dernier trimestre, l'un traitant les maladies infectieuses (Cetraxal Plus), et l'autre, les allergies (rupatadine), notre portefeuille de produits pourrait maintenant générer des ventes de plus de 34 000 000 $ », a prédit Sylvain Chrétien, président et chef de la direction de Pediapharm. « Nous sommes promis à un bel avenir et, à court terme, nous voulons continuer de faire croître notre chiffre d'affaires pour atteindre rapidement la rentabilité. L'acquisition de produits générateurs de revenus à court terme demeure une priorité que nous entendons bien concrétiser », a-t-il conclu.

La priorité de la Société reste l'exécution de son plan commercial au moyen des produits existants, notamment NYDAMD, traitement révolutionnaire des poux de tête et de leurs œufs. NYDAMD, qui est en bonne voie de dégager des produits de plus de 2 000 000 $ pour l'exercice 2015, recèle un potentiel qui pourrait porter les produits des activités ordinaires à un sommet, soit entre 6 000 000 $ et 8 000 000 $ d'ici l'exercice 2018.

Pediapharm détient un portefeuille de produits issus de contrats d'exclusivité qui, selon la direction, permettra à la Société de réaliser son objectif, soit de générer entre 35 000 000 $ et 40 000 000 $ de produits d'ici les cinq ou six prochaines années. Comme le montre le tableau suivant, les produits prévus générés par les licences et les produits existants qui n'ont pas encore été lancés ou qui requièrent l'approbation de Santé Canada sont estimés à 34 000 000 $ :

Portefeuille de produits de Pediapharm

PRODUIT PARTENAIRE,
PAYS
INDICATION VALEUR
DU
MARCHÉ
(CAD)
SOMMET DES
VENTES
ESTIMÉ
(CAD)
LANCE-
MENT
ESTIMÉ
Suspension de naproxen Pediapharm Acquis de Roche, Canada Polyarthrite rhumatoïde juvénile et autres douleurs Suspension/ liquide : 8M
Comprimés : 68M
4M Janv. à mars 2015
Easyhaler-budesonide* Orion, Finlande Asthme/maladie pulmonaire obstructive chronique 195M 15M Juillet à sept. 2015
CUVPOSA* Merz Pharma, Canada/États-Unis Salivation excessive
(sialorrhée)
25M 5M Oct. à déc. 2016
Cetraxal/Duoxal* Laboratorios SALVAT, Espagne Otite externe, otite interne en présence de drain transtympanique 25M 4M Oct. à déc. 2016
Rupatadine (*) Uriach-Espagne Antihistaminique (indication RX) 120M 6M Oct. à déc. 2016
TOTAL 441M 34M
* Approbation de Santé Canada requise

Maintenant que Pediapharm s'est dotée d'un solide portefeuille de produits, montré ci-dessus, sa stratégie de développement fondamentale s'est récemment centrée sur l'acquisition de produits déjà mis en marché et sur la copromotion de produits déjà homologués au Canada. Le principal objectif de cette stratégie est d'assurer la rentabilité rapidement, tout en poursuivant les processus réglementaires liés aux ententes signées en 2014. Parallèlement, Pediapharm continuera d'évaluer des licences exclusives.

Le rythme actuel des ventes étant excellent pour son portefeuille de produits mis en marché, dont NYDAMD, la Société est en voie de générer des flux de trésorerie positifs. Le lancement récent de la suspension de naproxen de Pediapharm de même que le lancement attendu du Easyhaler-budesonide en 2015 auront des répercussions positives sur les produits des activités ordinaires pour les années à venir. En parallèle, la Société est en train d'évaluer des acquisitions potentielles de produits, et elle s'efforce d'ajouter de nouveaux produits à son portefeuille pour l'exercice considéré. Pediapharm est une société en pleine croissance dans le secteur pharmaceutique des produits spécialisés à marge élevée, et lorsque des occasions d'alimenter cette croissance se présentent, elle peut augmenter son capital pour obtenir le financement et la flexibilité nécessaire.

Examen des résultats d'exploitation pour la période close le 31 décembre 2014

Pour le trimestre clos le 31 décembre 2014, les produits des activités ordinaires ont atteint 918 511 $, contre 1 237 538 $ pour le trimestre clos le 31 décembre 2013. Pour le trimestre clos le 31 décembre 2014, la vente de produits a généré des revenus de 824 246 $ (434 589 $ en 2013), portés par la très forte croissance des ventes de NYDAMD, tandis que 94 265 $ (802 949 $ en 2013) sont attribuables aux commissions. Les revenus tirés des commissions ont été touchés négativement par la résiliation, le 30 juin 2014, des conventions de ventes promotionnelles intervenues entre la Société et Sanofi Canada pour SupraxMD et AllerjectMC.

Pour le trimestre clos le 31 décembre 2014, les frais de vente et d'administration étaient de 2 043 972 $ (1 289 916 $ en 2013). Pediapharm a fait des démarches supplémentaires de vente, de commercialisation et de prospection qui misent sur son portefeuille existant, mais aussi sur de nouveaux produits et contrats de licence. Pediapharm continue d'investir dans la vente et la commercialisation de NYDAMD. Cet investissement est la clé du succès de NYDAMD, qui croît à un taux de 92 % et qui est en voie d'atteindre le sommet prévu des ventes, soit entre 6 000 000 $ et 8 000 000 $ pour l'exercice 2018.

Pour le trimestre clos le 31 décembre 2014, le résultat global correspondait à une perte de 1 121 145 $, contre une perte de 1 703 124 $ pour le trimestre clos le 31 décembre 2013. Cette perte additionnelle s'explique principalement par les démarches supplémentaires de vente et de commercialisation et par les investissements entourant la conclusion de nouvelles ententes. La variation entre les périodes s'explique également par la fusion avec Chelsea Acquisition Corporation en décembre 2013, ainsi que par la résiliation, le 30 juin 2014, des conventions de ventes promotionnelles intervenues entre la Société et Sanofi Canada pour SupraxMD et AllerjectMC .

31 décembre
2014
(trimestre)
31 décembre
2013
(trimestre)
31 décembre
2014
(période de neuf mois)
31 décembre
2013
(période de neuf mois)
Produits des activités ordinaires 918 511 1 237 538 2 725 504 3 182 395
Frais de vente et d'administration 2 043 972 1 289 916 5 875 503 3 456 119
Résultat net (1 121 145 ) (1 703 124 ) (3 120 689 ) (2 173 877 )
Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation (968 162 ) (1 038 899 ) (3 360 621 ) (1 257 864 )
Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement (701 787 ) 249 443 (992 690 ) 55 798
Flux de trésorerie liés aux activités de financement (985 ) 6 394 230 (985 ) 6 727 356

À propos de Pediapharm

Pediapharm est la seule entreprise pharmaceutique canadienne spécialisée en pédiatrie. Elle a pour mission de commercialiser des produits pédiatriques novateurs visant à améliorer la santé et le bien-être des enfants au Canada. Depuis sa création en 2008, Pediapharm a conclu de nombreux accords commerciaux avec des partenaires du Canada et d'autres pays. Son portfolio de produits innovateurs est composé principalement de NYDAMD; une innovation pour le traitement des poux et de ses œufs; EpiCeram™; une crème non-stéroïdienne pour le traitement de l'eczéma; KoolEffet™; timbre rafraichissant réduisant les symptômes de la fièvre; VapoLyptus™; timbre à vapeurs apaisantes de camphre et d'eucalyptus.

Énoncés prospectifs pour Pediapharm

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs et d'autres énoncés qui ne sont pas des faits historiques. Ces énoncés prospectifs sont assujettis à des risques connus ou inconnus, à des incertitudes et à des hypothèses qui pourraient donner lieu à des résultats très différents des résultats visés et des résultats ou événements prévus dans ces énoncés prospectifs. Par conséquent, les investisseurs sont avisés qu'ils ne doivent pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs.

Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse sont formulés à la date de publication. À moins d'y être tenue selon les lois applicables, la Société nie expressément toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou autrement.

L'information prospective reflète les attentes ou croyances actuelles de la Société selon les renseignements qu'elle détient à ce jour, et ces renseignements sont fondés sur différentes hypothèses et assujettis à des risques et incertitudes décrits plus amplement aux pages 35 à 41 de la circulaire d'information de la direction de Chelsea Acquisition Corporation du 12 novembre 2013 qui peut être consultée sur SEDAR, à l'adresse www.sedar.com, ainsi qu'aux autres risques découlant du fait qu'elle est une entreprise pharmaceutique spécialisée.

La Bourse de croissance TSX Inc. et son fournisseur de services de règlementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) ne peuvent être tenus responsables de l'exactitude ou de la véracité du présent document.

Renseignements